Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Maroncourt

Dossier IA88031894 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Aires d'études Dompaire
Adresse Commune : Maroncourt

La carte archéologique signale que la Maroncourt se trouve sur le tracé de la voie romaine Langres-Strasbourg. Sept squelettes inhumés en pleine terre sans mobilier sont attestés au nord de la commune. Le toponyme -court indique que le village est certainement apparu lors de la vague de peuplement entre le 7e et le 9e siècle ap. J.-C. (Paul Marichal 1941).

Attesté à partir de 1163 sous le nom de Moironcourt, le village fait partie de la communauté d’Hagécourt et qui dépendait de Velotte. Il fait partie en 1594 du bailliage des Vosges, prévôté de Dompaire et de Valfroicourt, et à partir de 1751 du bailliage et maitrise de Darney, coutume de Lorraine. Au spirituel, Maroncourt est également une annexe de Hagécourt qui appartient au doyenné de Porsas (Poussay), au diocèse de Toul puis à l’évêché de Saint-Dié (Lepage et Charton. 1845). Les registres paroissiaux de Maroncourt sont joints à ceux de Valleroy.

L‘oratoire Saint-Éloi a disparu (Lepage et Charton. 1845) et la croix de chemin remonterait au 16e siècle. Comme les villages alentours, Maroncourt a beaucoup souffert lors de la guerre de Trente ans, se reconduisant progressivement jusqu’à atteindre un maximum de 85 habitants en 1841. La population chute ensuite progressivement pendant deux siècles en raison de l’exode rural (9 habitants en 2017), malgré l’arrivée de quelques nouveaux habitants pendant les Trente Glorieuses.

Avant l’installation du système d’adduction d’eau et du réservoir, le village est alimenté par un puits surmonté d’une pompe à chapelets, complété par un abreuvoir et un lavoir couvert. L’ancienne maison de berger-mairie-école (AD88 - 2O300/8) actuellement mairie est construite en 1790.

Maroncourt est placé sur le coteau bordant l’Est du Madon, affluent de la Moselle. Son territoire s’étend sur 2.24 km², entre 276 m et 338 m d’altitude.

Ce petit village possède une structure lâche, composée de bâtiments rarement mitoyens et non alignés. Les bâtiments s’y sont implantés au fils du temps entre les édifices existants, tandis que d’autres ont disparu. Chaque usoir est généralement cadastré au profit de la ferme attenante.

Au centre, la mairie a été installée dans l'ancienne maison du berger, près d’une croix et du lavoir alimenté par un puits. Trois éoliennes agricoles sont aussi installées à l’Est du village en direction de la source de la Rappe. L‘oratoire saint Eloi était isolé à l’extrémité Ouest du finage et a disparu.

La plupart des bâtiments servent aujourd’hui de remise ou d’engrangement, et l’exploitation agricole a implanté ses grands hangars autour. La vallée du Madon est propice au pâturage. Ainsi le territoire est aujourd’hui principalement composé de prairies, complétées par quelques parcelles mises en culture de maïs, de blé, d’orge et de colza (sources : Registre parcellaire graphique 2018 – IGN). L’extrémité Sud-Est du ban communal est couverte de forêt, correspondant à une part du Grand Bois. Un réservoir pour l’adduction d’eau a été construit au sommet de colline du Champ de Ville.

La commune a fait l’objet d’un traitement de l’architecture rurale à travers une étude thématique en 2019, qui a repéré 6 bâtiments.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monchablon. Hagécourt et Maroncourt. Situation des communes à la veille de la Révolution en 1789. Statistique rétrospective. 1889.

    Archives départementales des Vosges, Épinal : 11T21/166
Documents figurés
  • Plan cadastral de Maroncourt (1841)

    Archives départementales des Vosges, Épinal : 3P5228
Bibliographie
  • Lepage, Henri et Charton, Charles. Le département des Vosges : statistique historique et administrative. Nancy : Berger-Levrault 1978, réimpression de l'ouvrage paru en 1845.

    Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • Marichal, Paul. Dictionnaire topographique du département des Vosges comprenant les noms de lieu anciens et modernes. Paris : Imprimerie nationale, 1941

    Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa