Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Remy

Présentation du mobilier de l'église de Barbonville

Dossier IM54303578 réalisé en 2014

Fiche

Voir

Aire d'étude et canton Meurthe-et-Moselle - Bayon
Localisation Commune : Barbonville
Adresse : Grande Rue

Presque toutes les pièces d'orfèvrerie ont été réalisées au cours de la 1ère moitié du 19e ou au milieu du 19e siècle : ainsi une patène de l'orfèvre Étienne Kaüsser établi à Pont-à-Mousson et un ensemble calice (IM54301532), patène (IM54301564) et ciboire (IM54301544), sorti de l'atelier de l'orfèvre lyonnais François-Philibert-Marie Calliat, entre 1838 et 1854. Un décalage existe entre la datation de ces pièces d'orfèvrerie et 1870, année d'achèvement de l'église. Ces objets proviennent-ils de l'église précédente ? Pour orner l'autel, chandeliers et bouquets existent. Ensuite, mise à part une coquille de baptême en faïence, les objets nécessaires à l'exercice des sacrements, sont absents. Autour de la procession, les bannières, croix, cierges, lanternes, ont été préservés.

Auteur(s) Auteur : Kaüsser Étienne,
Étienne Kaüsser

Étienne Kaüsser, orfèvre à Pont-à-Mousson dont le premier poinçon fut insculpé le 27 septembre 1777, et le second le 22 Frimaire an VII (12 décembre 1798).

1er poinçon de maître : les initiales E. K. au-dessus d'un cœur

2e poinçon de maître : l'initiale K. entre un cœur et un grain de remède dans un losange vertical

3e poinçon de maître : l’initiale K sous un cœur dans un losange vertical


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Calliat François-Philibert-Marie,
François-Philibert-Marie Calliat (1798 - 1851)

François-Philibert-Marie Calliat, orfèvre lyonnais, dont le poinçon fut insculpé en 1820 et biffé en 1854. Sa fille Jeanne est l'épouse de l'orfèvre Thomas-Joseph Armand-Calliat.

poinçon de maître : les initiales F.C. séparées par une abeille dans un losange horizontal


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Dejean Joseph-Philippe-Adolphe,
Joseph-Philippe-Adolphe Dejean

Joseph-Philippe-Adolphe Dejean, orfèvre parisien, dont le poinçon fut insculpé le 4 septembre 1846 et biffé le 25 janvier 1865.

poinçon de maître : DEJEAN entre une ancre et une étoile dans un losange horizontal


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Tonnelier Théodore,
Théodore Tonnelier

Théodore Tonnelier, orfèvre à Paris. Il insculpe un premier poinçon entre 1812 et 1813 et un second le 7 septembre 1830. Le second poinçon est dit biffé le 10 mars 1835.

poinçon de maître : les initiales T.T. séparées par une plume et un soc (dirigé vers la gauche) dans un losange vertical

poinçon de maître : les initiales T.T. séparées par une plume et un soc (dirigé vers la droite) dans un losange vertical


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Schwartz Albert,
Albert Schwartz

Albert Schwartz, orfèvre parisien du milieu du 20e siècle. Une inscription, portée sur une boite de calice, indique que les ateliers de l'orfèvre sont situés à Paris, 11e arrondissement, 24, rue de la Folie-Méricourt.

poinçon de maître : les initiales A.S. séparées par une croix rayonnante dans un losange horizontal

marque d'auteur : les initiales A.S. séparées par une croix rayonnante dans un rectangle


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Désir François-Frédéric,
François-Frédéric Désir (1864 - 1930)

François-Frédéric Désir, orfèvre lyonnais dont le poinçon fut insculpé en 1890.

poinçon de maître : les initiales F.F.D. dans un losange horizontal

marque d'auteur : F.F. DESIR dans un rectangle


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre

A côté d'un bel ensemble de pièces d'orfèvrerie, liées à l’Eucharistie, le mobilier renferme une suite d'objets liés à la procession. Ces objets qui datent du 20e siècle, sont rarement conservés : huit bannières aux motifs de papier imprimé, collés sur du tissu, deux séries de cierges de procession dont l'une munie de panonceaux de cierge, deux lanternes et quatre croix de procession.

Inscriptions & marques
Précisions inscription

A côté d'un bel ensemble de pièces d'orfèvrerie, liées à l’Eucharistie, le mobilier renferme une suite d'objets liés à la procession. Ces objets qui datent du 20e siècle, sont rarement conservés : huit bannières aux motifs de papier imprimé, collés sur du tissu, deux séries de cierges de procession dont l'une munie de panonceaux de cierge, deux lanternes et quatre croix de procession.

(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle - Chrétien Anne - Laumon Annette