Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église Paroissiale saint Luc à Gondrexange

Présentation du mobilier de l'église paroissiale saint Luc à Gondrexange

Dossier IM57030460 inclus dans Église Paroissiale saint Luc à Gondrexange réalisé en 2016

Fiche

AD54 G 1050. Inventaire des ornements, linges et autres meubles de l’église de Gondrexange, 1743. Tabernacle, il y en a un de bois proprement doré et fait depuis quelques années. Ciboire il est en argent doré en dedans et d’une grosseur suffisante. Soleil, il est d’argent avec la lunette dorée. Calice et patène, il y en a deux dorés en dedans qui sont d’argent. Lampe, il y en a une de cuivre. Image et figure, il est nécessaire d’en avoir de nouvelles aux autels collatéraux. Vaisseaux des saintes huiles, ils sont d’argent dorés dedans. Fonts baptismaux ils sont en état. Encensoir, il est de cuivre et en assez mauvais état. Il y a six chandeliers et un crucifix de cuivre au maître autel et quatre à chaque autel collatéral avec un crucifix en bois doré. Il y a une croix de cuivre. 2 graduels et 2 antiphonaires en état. 2 missels et un petit pour les morts. Un rituel. Chasuble, il y en deux noires, 2 blanches dont l’une est de drap d’argent, 2 rouges dont l’une est d’un drap parsemé de fleur d’or, 1 verte, 2 violettes. Il y a deux tuniques de différentes couleurs. Un voile de drap d’or pour mettre devant le vénérable. Un dais de damas rouge avec une frange d’argent. Une écharpe de damas avec une frange d’argent. Il y a deux bannières de damas. Il n’y a qu’un voile de tabernacle et un devant d’autel avec un de bois doré outre le noire, à chaque autel collatéral il y en a un de cuir doré.

AD 57 29J 1307, visite de 1905. Eglise construite en 1745 reconstruite en 1840 après incendie. Style grange suffisamment grande. Porte en chêne. Ornement des murs : pilastres appliqués entre chaque fenêtre. Peinture à l’huile au chœur, à la détrempe dans la nef. Boiserie au chœur. Dallage du chœur, du village de Mettlach tout récent. La tribune est en très bon état, on y accède de l’intérieur.Le grand autel a été placé en 1871, les petits en 1869. Ils ont été achetés neuf. Ont-ils une valuer artistique ? oui ils sortent des ateliers de l’Institut royale d’art catholique de Munich. Ils sont en chêne bien conservés sauf quelques dorures altérées par l’humidité. Fonts baptismaux au fond de l’église entouré d’une grille de deux m de ht. Les confessionnaux sont placés dans le fond de l’église. Banc de communion bien conservé, fer forgé, très propre. La chaire est en bon état, les stations de chemin de croix aussi. Sacristie sèche et assez grande. Il y a un confessionnal. Ornement et vases sacrés. Vases sacrés : 2 ostensoirs 1 très riche récemment réparé et redore, 1ordinaire, en argent. 4 calices dont 3 en vermeil 1 avec pied en cuivre coupe argent tous très propres et bien soignés. 2 ciboires récemment dorés dont 1 très riches en argent et 1 ordinaire, 1 custode argent , 2 lunules. Coupes des calices, patènes et lunules sont en argent. Deux croix processionnelles 1 très riche 1 ordinaire, 21 candélabres tous en bon état et bien soignés, 7 appliques en bon état, 9 lampes appliques récemment achetées, 3 lustres en cuivre et cristal anciens assez bien conservés, 3 lampes cuir bruni riches et bien conservées, une garniture très riche cuivre doré et cristal, 3 encensoirs et 3 navicules très propres.

Archives de la fabrique :

Visite de 1769 à l’église de Gondrexange qui est neuve, vaste et très proprement ornée. La plupart des ornements neufs en damas à fleur d’or en velours cramoisi.

Inventaire fait à l’arrivée de Mr About curé de Gondrexange et recollement des deux premières années. 1888 : autels neufs et déjà détériorés, une chaire toute neuve. Fonts baptismaux en ordre, pas de piscine, reliquaires 12 détériorés. Statues en dehors des autels 3 de la saintevierge 1 de sainte Anne, chemin de croix, 2 tableaux à la tribune en bon état, 2 confessionnaux en ordre, 1 maquette à la sacristie, orgue en bon état, bancs des adultes en ordre, lustre 3 en mauvais état, réparés en 1888. Vases sacrés : 1 calice vermeil, 1 argent 1 à pied de cuivre coupe d’argent doré. Ciboire, 1 argent, 1 à pied de cuivre coupe argent 3 voiles. 1 pyxide en argent. 1 ostensoir vermeil. 3 chrêmières argent. 5 bannières, 3 lampes, 6 croix pour les autels, 2 de procession, 3 pour bannières, 16 chandeliers pour le maître autel dont 10 achetés en 1888 pour petits autels, 4 d’acolytes dont 2 achetés en 1888, 12 pour catafalque réargentés en 1888. Candélabres, 4 paires 1 achetée en 1888. Chandeliers 8 en métal argentés en 1888, 4 en verre. Encensoirs, 3 dont 1 neuf et 2 argentés en 1888. 2 bénitiers dont 1 acheté en 1888. 1 carillon acheté en 1888. Canons d’autel 8 garnitures dont 1 achetée en 1888. Burette en verre et plateau. Recollement de l’années1890-1891 surtout achat d’ornement. 1892, statue de l’enfant Jésus. 1893, statue de Notre-Dame de Lourdes avec socle. 1894, candélabres pour les petits autels 4 grands. 1895, reliquaire et relique de la vraie croix. Réparation des murs et peintures du côté droit de l’église. 1896, encadrement pour les canons de fêtes. Réparation du pallier du maître autel. Bancs neufs pour les enfants. 1898, don d’un calice en vermeil de M Schmetz; 1900, bannière de Sainte Anne, statues de Saint Nicolas, Saint Charles et St Antoine reliefs à la Sainte famille de jésus. 1901, socle pour les candélabres du male pour les candélabres du maître-autel, 2 candélabres pour saint Antoine. Bannières de la Sainte Vierge et Sainte Anne pour les processions. 1902, 2 ciboires et le grand calice redorés par M. Santoro de Sarreguemines. 2 grands candélabres et 1 encensoir changés, 4 petits chandeliers réargentés. 1903, rayons de l’ostensoir renouvelés et le tout redoré. Don de la Vierge de Pitié. 1906, statue du Sacré Cœur, don d’une crèche magnifique, réparation de la chaire, relevé de la cuve. 1908, statue de l’enfant Jésus de Prague don. 1909, 4 reliquaires complets en cuivre vernis;1910, chandeliers du maître-autel réargenté. Statue de la Staine Vierge assomption et brancard redorés. Réparation totale de la toiture de l’église.

Compte de 1905 achat d’une chape noire de chez Brioton Nancy, 10 bobèches en cuivre. État des effets de Gondrexange 1769 : un ciboire argent, un soleil d’argent, une petite boite d’argent pour la sainte hostie, deux calices d’argent avec leur patènes, 3 boites d’argent pour l’onction, 4 chasubles blanches avec les assortiments, 4 chasubles rouge avec l’assortiment, deux chasubles vertes avec l’assortiment, 2 chasubles violette avec l’assortiment, 4 chasubles noires avec l’assortiment, 4 chapes de différentes couleurs, 2 noires…un dais pour porter le st Sacrement avec 4 vases dorés pour mettre sur le dais. Un autre dais pour porter le st sacrement aux malades et qui se change par 4 bandelettes réunies pour porter la Ste Vierge en procession le jour des fêtes solennelles. Un pour couvrir le maître autel de différentes couleurs avec un devant d’autel de même couleur un autre pavillon neuve noire pour le même grand autel pour les offices des morts un devant d’autel neuve même étoffe avec des franges d’argent (…) trois tapis d’indienne pour couvrir les autels. Deux encensoirs avec leur navette un autre usé avec sa navette. Trois clochettes de cuivre pour les trois autels et une de métal lorsque l’on porte le st sacrement (…) deux chaudrons d’airains pour l’eau bénite. 15 chandeliers de cuivre dorés six pour le maître autel 4 pour chacun des autres autels et un pour le cierge de pain bénit. Un Christ de cuivre pour le maître autel et deux autres argentés pour les autels collatéraux. Une fontaine à rosette propre à laver les mains. Une armoire pour la sacristie. 3 bannières neuves et les deux vieilles qu’on a fait reteindre et raccommoder. Un coffre pour mettre les cierges. Une armoire pour les ornements. Deux confessionnaux (…) 84 articles.

Aire d'étude et canton Réchicourt-le-Château - canton du département 57
Localisation Commune : Gondrexange
Adresse : rue de L’Église
Cadastre : 2019 1 374

L’orfèvrerie conservée dans le placard de la tribune est attribuable au 19e et 20e siècle, une partie est achetée en 1888 (les chandeliers). Les bancs de la tribunes datent certainement de la reconstruction de l’église en 1745. Le reliquaire de la Vraie croix est acquit en 1895. Les 4 reliquaires sont achetés en 1909. Les confessionnaux datent du 19e siècle, ils sont réparés par les menuisiers de la menuiserie Mansuy de Gondrexange, en 1957 : réfection du confessionnal, démontage, lessivage, ponçage, nettoyage, remontage 1 couche d’huile et vernis 1ere qualité y compris pièces rapportées 15 pièces. Parquet chêne 3e choix sous confessionnal, traverse en chêne, siège en chêne de 27mm dans confessionnal, fourniture et pose de tablette en chêne avec arrondi 27/150, fourniture et pose de contreplaqué pour dessus confessionnal (réf. AD57 29J2240). Le chemin de croix date du 19e siècle. Les statues et les crèche sont restaurées par l'Union internationale Artistique de Vaucouleurs en 1953, les consoles sont refaites à neufs : "statues religieuse remplacement de 6 consoles en plâtre durci poly chromées et rehaussées d’or pour statues de 1m30. Restauration et décoration de deux statues en carton-pâte de 1m20 l’une de S.C. de Jésus l’autre de S.C. de Marie polychromie à neuf, avec riche bordure or, les bases décorées de la même façon que précédemment avec filets or.Réparation et polychromie à neuf avec filets or des pinacles en terre cuite pour statue de 1m30 une de Saint Blaise évêque en terre cuite 1m30 ajouté dans la main gauche du saint un plat renfermant deux poissons et une de sainte Thérèse de Lisieux poly chromée plâtre durci 1m30. 1955, Réparation et remise en polychromie à neuf dans les mêmes teintes qu’antérieurement avec dorure pour les sujets qui en comportent des personnages de la crèche par l’Union Nationale Artistique de Vaucouleurs (AD57, 29J2240). La crèche a été donnée à la paroisse en 1906. Les stations du chemin de croix sont acquises lors de la restauration de en 1949. Il est est acheté à la « Sainterie » de Vendeuvre-sur-Barse (Aube).

Auteur(s) Auteur : Union internationale artistique de Vaucouleurs
Union internationale artistique de Vaucouleurs

En 1865, Martin Pierson crée l'Institut catholique de Vaucouleurs pour produire des statues religieuses en pierre, en plâtre, en terre cuite et en fonte de fer. Elle devint en 1881 l'union internationale artistique de Vaucouleurs. Martin Pierson meurt en 1900, son fils Charles lui succède. Éprouvée par la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat de 1905, l'entreprise s'oriente vers les fontes d'art (notamment des monuments aux morts. Charles Pierson mourut en 1923. L'entreprise est clôturée en 1967, après un long déclin.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Nicot Honoré,
Honoré Nicot

La manufacture de terres cuites peintes, connue sous le nom de ''Sainterie de Vendeuvre'', a été fondée par Léon Moynet. Après avoir sculpté des statues en terre cuite dans une petite grange, Moynet fait

édifier une usine vers 1865 (1842 selon Rosen), consacrée essentiellement à la fabrication de statuaire religieuse. Honoré Nicot en prend la direction vers 1890. La manufacture produit environ 12000

statues par an. Les statues étaient cuites dans un four entre 900 et 1400 degrés, ce qui occasionnait une certaine vitrification de la pâte ; l'absence de calcaire de l'argile très pur de Vendeuvre empêchait la

casse et la fente des pièces. Les bâtiments sont endommagés pendant la Seconde Guerre mondiale et restaurés. La production change en 1961, époque où sont fabriqués des carreaux en céramique pendant une vingtaine d'années. En 1998, le site est occupé par un atelier d'huisseries métalliques. En 2013 (complément d'enquête), le logement patronal sert de maison. Le reste du site est désaffecté. Pas de modification de l'ensemble. Environ 45 ouvriers en 1870. (réf. Usine de céramique Léon Moynet, puis Honoré Nicot, dite Sainterie de Vendeuvre, puis atelier d'huisseries métalliques Dossier IA10000166) portail patrimoine culturel, site Champagne-Ardennes).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
manufacture, attribution par travaux historiques

Le mobilier non étudié de l'église paroissiale de Gondrexange se compose : dans le placard de la tribune de ensemble de 4 reliquaires en cuivre vernis de Saint Amant, Saint Clair martyre, Sainte Justine martyre et Saint Gérard évêque de Toul (ht 86 sur 25 de large) , une croix d'autel en bronze, un grand vase en laiton de 54 cm de haut, 2 chandeliers pascal en métal argenté, 14 chandeliers en bronze doré pied triangulaire sur pattes de lion dont 8 grands (haut 72 cm) et 6 petits, 5 grands chandeliers en métal argenté pied triangulaire trois pattes de lion, 7 chandeliers en métal doré, 2 petits chandeliers en métal argenté, candélabre avec émaux peints sur le nœud et fleur métallique et verroterie formant le cœur et pied triangulaire porté par 3 pattes en forme de dragon : 4 à 7 branches, 2 à 5 branches, 2 à 3 branches, 1 à 5 branches avec des roses en porcelaine, un chandelier électrifié, une crèche en plâtre. Dans le tabernacle une boîte à hostie. Dans la sacristie, une armoire de sacristie en chêne et sapin, un buffet de sacristie en chêne. Dans le buffet et armoire de sacristie : duex croix d'autel en métal doré et argenté, un chandelier pascal en métal argenté, une boîte à hostie, un plateau avec deux burettes en cristal et métal doré, un encensoir, quatre croix de procession avec hampe en bois, un chandelier en métal argenté, trois navettes en métal doré, une crèche, nappes brodées main, un ensemble complet d'ornement, un carillon à 4 clochettes, un reliquaire de la vraie croix e métal doré, une coquille de baptême en cuivre argenté, la panse en forme de coquille est soudée sur un pied polygonal. L'anse avec repose doigt est soudée, un baiser de paix, deux ampoules aux saintes huiles et leur boîte en buis. Sur la tribune, 5 bancs en chêne. Dans la nef : deux confessionnaux en bois à deux entrées, des statues en de saint Blaise, de saint Quirin, de saint Nicolas et saint Antoine en terre cuite, polychrome (130cm), de Jésus et de Marie en carton pâte polychrome sous la tribune, de Jeanne d'Arc et de sainte Thérèse en plâtre, 6 consoles en plâtre pour les statues, statuette en pâte des sœurs Marie Anne et Odile de Baumgarten, un chemin de croix en bois et stuc peint ht 115 sur 65 de large, un Christ en croix, une statue en bois de Sœur Odile Baumgarten en chêne ht 104,5 à l'entré du chœur, bancs de fidèles (2x22). Sur les autels latéraux, deux chandeliers en bois et sur le maître-autel 4 chandeliers en bois et une croix d'autel en bois.

Précisions inscription

Le mobilier non étudié de l'église paroissiale de Gondrexange se compose : dans le placard de la tribune de ensemble de 4 reliquaires en cuivre vernis de Saint Amant, Saint Clair martyre, Sainte Justine martyre et Saint Gérard évêque de Toul (ht 86 sur 25 de large) , une croix d'autel en bronze, un grand vase en laiton de 54 cm de haut, 2 chandeliers pascal en métal argenté, 14 chandeliers en bronze doré pied triangulaire sur pattes de lion dont 8 grands (haut 72 cm) et 6 petits, 5 grands chandeliers en métal argenté pied triangulaire trois pattes de lion, 7 chandeliers en métal doré, 2 petits chandeliers en métal argenté, candélabre avec émaux peints sur le nœud et fleur métallique et verroterie formant le cœur et pied triangulaire porté par 3 pattes en forme de dragon : 4 à 7 branches, 2 à 5 branches, 2 à 3 branches, 1 à 5 branches avec des roses en porcelaine, un chandelier électrifié, une crèche en plâtre. Dans le tabernacle une boîte à hostie. Dans la sacristie, une armoire de sacristie en chêne et sapin, un buffet de sacristie en chêne. Dans le buffet et armoire de sacristie : duex croix d'autel en métal doré et argenté, un chandelier pascal en métal argenté, une boîte à hostie, un plateau avec deux burettes en cristal et métal doré, un encensoir, quatre croix de procession avec hampe en bois, un chandelier en métal argenté, trois navettes en métal doré, une crèche, nappes brodées main, un ensemble complet d'ornement, un carillon à 4 clochettes, un reliquaire de la vraie croix e métal doré, une coquille de baptême en cuivre argenté, la panse en forme de coquille est soudée sur un pied polygonal. L'anse avec repose doigt est soudée, un baiser de paix, deux ampoules aux saintes huiles et leur boîte en buis. Sur la tribune, 5 bancs en chêne. Dans la nef : deux confessionnaux en bois à deux entrées, des statues en de saint Blaise, de saint Quirin, de saint Nicolas et saint Antoine en terre cuite, polychrome (130cm), de Jésus et de Marie en carton pâte polychrome sous la tribune, de Jeanne d'Arc et de sainte Thérèse en plâtre, 6 consoles en plâtre pour les statues, statuette en pâte des sœurs Marie Anne et Odile de Baumgarten, un chemin de croix en bois et stuc peint ht 115 sur 65 de large, un Christ en croix, une statue en bois de Sœur Odile Baumgarten en chêne ht 104,5 à l'entré du chœur, bancs de fidèles (2x22). Sur les autels latéraux, deux chandeliers en bois et sur le maître-autel 4 chandeliers en bois et une croix d'autel en bois.

(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Zeller-Belville Catherine
Catherine Zeller-Belville , né(e) Belville (14 07 70 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Zeller-Belville Catherine
Catherine Zeller-Belville , né(e) Belville (14 07 70 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.