Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Roseraie

Dossier IA88032098 réalisé en 2015

Fiche

Parties constituantes non étudiées banc public, pergola
Dénominations roseraie
Aire d'étude et canton Epinal
Hydrographies Moselle
Adresse Commune : Épinal
Adresse : rue de Nancy , impasse des Blanchisseuses
Cadastre : 2021 AC 50
Précisions

Un jardin est prévu dès l'origine du projet et il était envisagé d'y adjoindre un débarcadère sur la Moselle pour y attacher un canot. Un bassin pour prendre des bains froids étai également prévu. A la veille de la première guerre mondiale, il fut envisager de construire des serres et une orangerie. Le terrain fut clôturé en 1923. La décision de créer une roseraie fut prise par délibération du Conseil municipal en 1927 (Archives départementales des Vosges, 160 O 7 dossier III).

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 2e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1927, daté par source
Auteur(s) Auteur : Boussard Jean-Marie, dit(e) Jean Boussard,
Jean-Marie Boussard , dit(e) Jean Boussard (1844 - 1923)

L’architecte, originaire de Cry-sur-Armançon (Yonne), a suivi les cours de l'Ecole des beaux-Arts de Paris mais n'a pas concouru au Prix de Rome. Architecte du gouvernement, ll est architecte des Postes et Télécommunication à compter de 1872 mais conserve une activité privée importante. Il a essentiellement travaillé à Paris et dans la région parisienne. Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1890.

Il est également l'auteur de nombreux articles parus dans Le Moniteur des architectes et L'Encyclopédie d'architecture. Intéressé par l'architecture domestique romaine, il a construit plusieurs maisons à chauffage à hypocauste (7 avant la maison romaine d'Epinal). Parmi ses ouvrages,L’Art de bâtir sa maison (1887) où il consigne les règles à suivre pour l’édification de la demeure idéale, à la fois rationnelle, économique et hygiénique, qu’il imagine calquée sur le modèle de villas gallo-romaines du IIIe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

La roseraie de la maison romaine est un jardin régulier d'une superficie de 3000 m² situé entre la Moselle et le portique. Un garde-corps en maçonnerie et terre cuite la sépare du d’eau A l'intérieur du jardin, la circulation se fait autour d'une allée elliptique qui entoure deux pièces de gazon avec des plates-bandes de roses, dont la plus grande, au milieu, accueille un bassin avec un jet d'eau. Quelques arbustes taillés structurent l’espace. Elle présente une collection de quelques 500 variétés de rosiers (grimpants, polyanthas, floribundas, pleureurs, tiges, miniatures, buissons....). Un pergola et des arceaux métalliques offrent aux promeneurs des voutes de roses.

Murs
Plans jardin régulier
Couvrements
Jardins massif de fleurs, plate-bande, parterre de gazon
Techniques
Précision représentations

Le décor se réfère majoritairement à l'antiquité romaine avec le choix d'un ordre dorique, de fronton brisé et de volutes agrémentés de plusieurs bas-relief évoquant des palmettes. Les peintures de l'atrium reprennent le vocabulaire des décors peints pompéiens. Deux lions couchés encadrent le portail d'entrée

Cependant, le métier de la commanditaire (la minoterie) apparait avec la présence discrète de gerbe de blés sur le portail.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit MH, 1999/11/22
Précisions sur la protection

Maison romaine, comprenant la villa, les dépendances, l'ancien jardin d'hiver, les murs de clôture et les jardins (cad. AC 41, 50) : inscription par arrêté du 22 novembre 1990

Références documentaires

Documents d'archives
  • Travaux à la bibliothèque, archives des Vosges 160 O 17 dossier 3

    Archives départementales des Vosges, Épinal : 160 O 17 dossier 3
Périodiques
  • Villa à Epinal dans La semaine des constructeurs, IIe série, 7e année, n°19, 5 novembre 1892

    Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Bouvet Mireille-Bénédicte
Mireille-Bénédicte Bouvet

Conservateur régional à l'Inventaire général Lorraine depuis 1995, Grand Est depuis 2018


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.