Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

temple de protestant de Remiremont

Dossier IA88031858 réalisé en 2018

Fiche

Genre de protestants
Appellations salle à la colonne
Dénominations temple
Adresse Commune : Remiremont
Lieu-dit : Adresse : place Mesdames

La présence protestante à Remiremont apparait après la Révolution avec en 1806 un premier groupe de « 30 particuliers manufacturiers et artisans habitants de cette vielle et professant le culte réformé se sont présentés dernièrement à la mairie pour y faire la déclaration qu'ils sont dans l'intention de se réunir les jours de dimanche et fêtes dans le domicile de l'un d'entre eux à effet d'y exercer leur culte sous la protection des lois" (AD 88 7 V 15). Il faut attendre l’arrivée des optants après 1870 pour voir la communauté prendre une importance certaine pour dépasser les 300 personnes dans l’arrondissement en 1896 dont 205 dans la ville elle-même. Dès 1877, un poste de pasteur est créé ; il est pourvu par Charles Wagner le 10 février 1878 (arch. paroissiales). Le 15 mars suivant, la nouvelle paroisse demande au préfet l’autorisation d’utiliser la « salle à colonnes » située au rez-de-chaussée du tribunal lui-même installé dans l’ancien palais abbatial. Il s'agit de l'ancien vestibule de la demeure de l'abbesse. La requête est suivie d’effet positif le 29 novembre 1878 et la paroisse se dote alors du matériel minimum (chaire pastorale, table, vases pour le baptême et la cène, robe pastorale, drap mortuaire ….). En 1896-1897, apparait le projet de construction d’un temple, sans qu’une suite soit donnée.En 1936, les peintures intérieures sont refaites par Guingot pour 1 000 francs. Depuis, le temple fait régulièrement l’objet de travaux d’entretien de son décor intérieur. Le temple de Gérardmer est une annexe de celui-de Remiremont, ouvert seulement durant la période touristique.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Secondaire : 4e quart 19e siècle , daté par source
Dates 1752, daté par source
1878, daté par source
Auteur(s) Auteur : Jennesson Jean-Nicolas,
Jean-Nicolas Jennesson (1686 - 1755)

Architecte lorrain de la 1ère moitié du 18e siècle, il travaille en 1709 avec Betto et Guesnon sur le chantier de la primatiale de Nancy, puis à la chartreuse de Bosserville (1713) ; auteur de l’église Saint-Sébastien de Nancy (1720-1731), il construit sa propre maison à Nancy (1731). Il travaille sur le chantier du château de Lunéville,notamment pour la modification des toitures en 1730. On peut lui attribuer, selon des critères stylistiques semblables à Saint Sébastien de Nancy, l’abbatiale Saint-Remy de Lunéville (église Saint-Jacques actuelle, 1730-vers1737). En 1737, il est nommé premier ingénieur et architecte des bâtiments, jardins, parcs et jets d’eau du duc de Lorraine, en remplacement de Boffrand. Il semble avoir eu des différends avec Stanislas, qui le remplace par Emmanuel Héré en 1738 comme 1er architecte du duc. On le retrouve au service des abbesses de Remiremont où il construit le palais abbatial (1752). Architecte peu et mal connu, en dépit de la bonne appréciation de Dom Calmet dans sa « Bibliothèque lorraine » (col. 543), Jennesson a essentiellement travaillé autour de Nancy et Lunéville, à l’exception de Remiremont où il est demandé par Anne-Charlotte de Lorraine,fille du duc Léopold.

(cf Isabelle Astic-Rechiniac, Jean-Nicolas Jennesson (1686-1755), un architecte dans son temps, mémoire de master 2, université de Nancy 2, 2007


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Le temple de Remiremont est une pièce de plan rectangulaire aux angles abattus, sise au rez-chaussée du Palais des abbesses de Remiremont. Le vaste volume est éclairé par de hautes baies en plein cintre pourvues d'impostes à bois chantourné et mouluré. Il est rythmé par des colonnes ioniques placées au devant de pilastre du même ordre. Elles soutiennent un entablement qui joue le rôle d'adoucissement du plafond, orné d'agrafes feuillagées. L'accès se fait par deux portes à double vantaux à une extrémité faisant miroir avec deux autres similaires de part et d'autre de la table de sainte cène. Les trumeaux sont ornés de chutes d'instruments de musique qui se répondent deux à deux.

Murs grès maçonnerie enduit
Techniques sculpture
Représentations ordre ionique, chute instrument de musique ornement végétal, laurier, chêne, guirlande, trompe de chasse, carquois, flèche, trompette, masque
Précision représentations

Impostes des portes : chute n°1 d'instruments de musique (flûte de pan, flûte à bec, tambourin, trompe de chasse), palette de berger, carquois et flèche, laurier, chêne et guirlande de fleurs ; chute n°2 d'instruments de musique (luth, flûte double, trompette, tambour, partition), bâton de berger avec gourde, laurier, chêne, guirlande de fleurs.

Colonne et pilastre : ordre ionique.

arcature : masques masculins (2), l'un couronné de roseau (divinité des eaux ?), l'autre de laurier

ce n'est pas l'architecture protestante qui est à l'origine de la protection mais so hsitoire abbatial et son architecture du XVIIIe siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune, la situation particulière de ce temple installé en 1878 avec l'autorisation du préfet fait que l'édifice est actuellement propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH partiellement, 1965/05/31
Précisions sur la protection

L'ensemble des façades et toitures ; sol de la cour ; sol du jardin et sol du passage jusqu'aux murs de l'église (cad. A 613) : inscription par arrêté du 31 mai 1965

Annexes

  • Sources

    dépouillement des archives paroissiales de Nancy et de Remiremont ainsi que de la série V des archives des Vosges

    1806 : "environ 30 particuliers manufacturiers et artisans habitants de cette ville et professant le culte réformé se sont présentés dernièrement à la mairie pour y faire la déclaration qu'ils sont dans l'intention de se réunir les jours de dimanche et fêtes dans le domicile de l'un d'entre eux à effet d'y exercer leur culte sous la protection des lois" (AD 88 7 V 15)

    1839 : enquête sur la population protestante de Remiremont, 17 personnes sont recensés (AD 88 7 V3)

    1875 : demande de création d'un poste de pasteur (AD 88 7 V4)

    1877 16 mai : création du poste de pasteur (AD 88 7 V4 ; Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral)

    1878 15 janvier : décret nommant Charles Wagner pasteur

    1878 10 février : installation du premier pasteur Charles Wagner (Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral, AD 54 25 J 10* et AD 88 7 V 4).

    1878 1er mars : liste des objets de première nécessité : les vases, une table et une nappe pour les baptêmes et la communion, une robe de pasteur, un drap mortuaire, une chaire à prêcher (sic), un harmonium à louer ( (Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral,

    1878 15 mars : courrier au Préfet des Vosges demandant l'usage d'une pièce dans l'ancienne abbaye de Remiremont. Le choix est porté sur le salon à colonnes, "un local de leur ressort [autorités départementales] situé dans l'abbaye de Remiremeont au rez-de-chaussée du bâtiment alloué au tribunal. Primitivement destiné à être une salle des pas perdus, ce local n'a jamais servi à son but et se trouve être en disponibilité toujours excepté le premier vendredi de chaque mois, jour consacré aux réunions de la bourse. Le tribunal a bien voulu accéder à la demande que nous lui avons faite du local en question. pour en prendre possession, il nous manque votre autorisation"(Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral).

    1878 29 novembre "un arrêté préfectoral du 10 avril autorisait la célébration du culte dans le salon à colonnes de l'abbaye". (Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral).

    1879 : 1er sapin de Noël acquis grâce à des dons (Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral).

    1884 21 septembre : nomination du pasteur Eugène Corvaisier (AD 88 7 V4 ; Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral).

    1893 : nomination du pasteur Guth (AD 88 7 V4)

    1895 : recensement de la population protestante qui s'élève à 309 dans l'arrondissement dont 188 à Remiremont (Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral).

    1896 : nouveau recensement de la population protestante qui s'élève à 317 dans l'arrondissement dont 205 à Remiremont (Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral).

    1896 : projet de construire un temple (Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral)

    1897 : projet de création d'un temple (sans suite AD 88 7 V 16)

    1899 (après) inventaire du mobilier : chaire pastorale, table de communion avec une nappe rouge (et deux autres nappes), tabouret de prédicateur dans la chaire, harmonium, chaises dont des compléments acquis régulièrement, bancs, socle de l'arbre de Noël, drap mortuaire, rideaux verts, rideaux blancs, cuvette (sic) pour le baptême [il s'agit d'un bassin de baptême], 1 service pour baptême (petite cruche et plateau) acquis en 1893, 2 boites en bois blanc pour les élections, recueils de chants, Bible et une liturgie Bersier (Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral). NB. Il s'agit d'une des versions suivantes :1874. 2e édition revue et augmentée 1876, reformulée dans une version plus conservatrice, 1888)

    1902 : enquête sur la population protestante de Remirement, 185 personnes sont recensées dans la ville et 311 dans l'arrondissement (AD 88 7 V3)

    1912 : création d'une section de la croix bleue et d'un groupe d'éclaireurs (Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral).

    1931 : nomination de M. E. de Palézieux comme pasteur (Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral).

    1936 : démission de M. E de Palézieux (Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral).

    1936 : réfection des peintures intérieures par Guingot pour 1 000 francs après avis favorable de l'architecte départementale (Arch. paroissiales, reg. du conseil presbytéral).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Vosges, Épinal : 7 V 3
  • Archives départementales des Vosges, Épinal : 7 V 4
  • Archives départementales des Vosges, Épinal : 7 V 15
  • Archives départementales des Vosges, Épinal
  • Archives de la communauté protestante de Remiremont - Registre de délibérations

    Archives de la communauté protestante de Remiremont
Bibliographie
  • Bouvet Mireille-Bénédicte, Construire et aménager un temple en Lorraine aux XIXe et XXe siècle. Actes du colloque « les Protestantismes en Lorraine (XVIe-XXIe siècle). Nancy, 2-4 novembre 2015. Lille, ed. Septentrion, 2018, 718 p.

    p 451-478 Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Bouvet Mireille-Bénédicte
Mireille-Bénédicte Bouvet

Conservateur régional à l'Inventaire général Lorraine depuis 1995, Grand Est depuis 2018


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Gottscheck Mary
Mary Gottscheck

Prestataire au Service Régional de l'Inventaire de Nancy


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.