Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

voie ferrée à gabarit réduit de 0, 60 m

Dossier IA54003431 réalisé en 2004
Précision dénomination voie ferrée à gabarit réduit
Appellations voie ferrée de 0, 60 m
Parties constituantes non étudiées pont
Dénominations voie ferrée
Aire d'étude et canton aire d'étude du département 54 - canton du département 54
Adresse Commune : Toul

Le principe d'établissement d'un réseau à voie de 0, 60 m est retenu dès juillet 1887. Un tracé expérimental est mis en place entre septembre 1887 et mars 1888 entre le parc d’artillerie et les ouvrages du plateau de Lucey ; il répond à deux objectifs principaux : alimentation en vivres des ouvrages extérieurs au corps de place et déplacement des pièces d'artillerie garnissant les batteries d'intervalles des ouvrages principaux ainsi que l’alimentation, en temps de guerre, des magasins de munitions et dépôts intermédiaires de des dernières. Il est réalisé sous l'autorité des ingénieurs militaires Edouard de Morlaincourt (1841-1922) directeur du génie à Toul, Prosper Péchot (1849-1928), concepteur principal d 'une locomotive de traction et Georges Tétard, créateur, en 1881, d'un premier réseau ferroviaire à voie de 0, 60 m en Tunisie. Une partie des travaux d'établissement de la plateforme et des soutènements sont effectués par l'entrepreneur civil Louis Curel (1839-1891). Son établissement et extension, à titre définitif, intervient dans les plages chronologiques suivantes : 1889-1891 (plateaux d'Ecrouves-Bruley, Blénod-Domgermain, Saint-Michel, Côte Barine, secteurs de Villey-le-Sec et Sud de Bouvron) ; 1892-1893 (dont ligne de 15000 m vers le baraquement des Cinq Tranchées), 1896 (desserte des casernes et établissements du front 39-46 du corps de place), 1897-1902 (secteur fortifié de Villey-Saint-Etienne, raccordements de nombreux magasin de munitions et de batteries à l'intérieur du polygone), 1906-1910 (petites extensions dont raccordements de la redoute de Chaudeney et du fort du Chanot, modifications diverses de tracés existants), 1913-1914 (batteries de la fontaine du Goulet, ligne dite "des affûts-trucks" en avant de l'ouvrage du Charmois, depuis la redoute de Chaudeney) ; les extensions principales du réseau entre 1891 et 1902 sont dues aux ingénieurs militaires Alfred Henry (1855-1941) et Benoît (1850-1914). L'alimentation en eau des machines avait nécessité l'édification de nombreux réservoirs d'eau dont un certain nombre (plateau de Lucey) étaient alimentés par captage Rouby. De nombreux marchés d'établissement de plateformes et d'ouvrages, postérieurs à 1890, sont confiés aux entreprises Erb (de Toul) et Pastrie (de Dijon). D'une longueur de 120 km en 1914, ce réseau est considérablement agrandi et développé vers le Nord, entre 1915 et 1918, pour desservir l'arrière-front (au sud d'une ligne Bernécourt-Limey), pour faire face à une pénurie de rails, une partie des voies du plateau Blénod-Domgermain, semble avoir été provisoirement démontée. Le matériel d'exploitation comprenait des locomotives à doubles foyer, avec cabine de conduite centrale, sytème Péchot-Bourdon ; des wagons à plateforme pour canons et approvisionnements divers ; des affûts-trucks spécialement conçus pour le tir des pièces de 155 après mise en batterie... Essentiellement utilisé comme réseau-école (formation des sapeurs de chemin de fer du 15ème Régiment du Génie) à partir de 1925, l'ensemble du réseau à voie de 0, 60 m perd progressivement son intérêt tactique au moment de la mise en place de la ligne Maginot, la ligne des Cinq Tranchées est désaffectée en 1938 et démontée peu après. Le démontage de l'ensemble du réseau intervient entre 1940 et 1944. De nombreux vestiges restent encore visibles : dalots et murs de soutènement, ouvrages de drainage des plateformes, ballast en graviers et galets de Moselle sur les plateaux à substrat calcaire, un pont à deux travées en métal à Toul (0912370 ; 6845870), construit en 1889 (pour 40.000 fr) par les Ets. Prosper Cabirol à Varangéville (plaque), quelques vestiges de voie avec contre-rail pour franchissement de chemins dans le bois de Ropage (0914380 ; 6851145) et près de la ferme du Champ des Allemands (0915103 ; 6850298) ; de nombreux coupons de rails, utilisés comme poteaux de clôtures de jardin, sont encore visibles au faubourg Saint-Epvre à Toul. Depuis le début des années 1990, de nombreux éléments de l'assiette des plateformes ont été aliénés au profit des communes et transformés en chemins carrossables.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates 1887, daté par source
1888, daté par source
1889, daté par source
1890, daté par source
1892, daté par source
1893, daté par source
1896, daté par source
1897, daté par source
1898, daté par source
1899, daté par source
1900, daté par source
1901, daté par source
1902, daté par source
1906, daté par source
1907, daté par source
1908, daté par source
1909, daté par source
1910, daté par source
1913, daté par source
1914, daté par source
Auteur(s) Auteur : Péchot Prosper, ingénieur militaire, attribution par source
Auteur : Morlaincourt, ingénieur militaire, attribution par source
Auteur : Tétard Georges, ingénieur militaire, attribution par source
Auteur : Benoît, ingénieur militaire, attribution par source
Auteur : Henry Alfred, ingénieur militaire, attribution par source
Auteur : Curel Louis,
Louis Curel (1839 - 1891)

L'immeuble et la construction dans l'Est, 8-02-1891, p. 99 ; sa statue (en fonte, peinte en vert) figure sur la place principale de Saint-Germain-sur-Meuse (55), sa commune natale ; entreprise "Curel et Ory" (A.D.M.M. série S, 1885)

ne pas confondre avec homonyme (1825-1905), natif de la même commune et lui-même entrepreneur de T.P. (base Léonore)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Erb, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Pastrie, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Cabirol Prosper, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Bach, entrepreneur de maçonnerie, attribution par source
Auteur : Webert Ferdinand, entrepreneur de maçonnerie, attribution par source
Auteur : Wébert Ferdinand, entrepreneur, attribution par source

pont : culées en maçonnerie de calcaire avec parement en moellon équarri, tablettes en pierre de taille, tabliers en métal (acier? fer puddlé?) ; murs de soutènement : parement en moellon équarri ; réservoirs d'eau : moellon équarri, béton ; rails : acier

Murs calcaire moellon
métal
acier
béton
États conservations mauvais état, vestiges

<import cindoc>Mil_Arch</import cindoc><lot>0047-5</lot> <publication MCC>versé MCC</publication MCC><BIBLIO>A.D.54 : 2 R 89, 2 R 105, 2 R 107, WO 1035 ; WO 1712 ; Archives Etablissement du Génie de Nancy (non classées, anciens fonds de la chefferie et direction du génie de Toul) : nombreux plans d'ensemble et de détails dont ouvrages (murs de soutènement, réservoirs, pont Cabirol de 1889), 1888-1930.</BIBLIO><SELECTION>oui</SELECTION>

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote :2 R 105. Voie de 0, 60

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : 2 R 105
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : 2 R 104. Voie de 0, 60.

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : 2 R 104
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : 2 R 89. Voie de 0, 60.

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : 2 R 89
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : 2 R 107. Voie de 0, 60.

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : 2 R 107
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : WO 1035. Archives communales, vicinalité.

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : WO 1035
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : WO 1712. Archives communales, vicinalité

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : WO 1712
  • Établissement du Génie (Nancy), fonds de l'ancienne chefferie de Toul, document non coté, Plan d'ensemble de la place à forts dispersés et de la voie ferrée de Toul (54) au 1/40.000e, papier fort, couleurs avec représentation des réalisations projetées en jaune, par le capitaine du génie Henry, 1888.

    Etablissement du génie (Nancy) : fonds de l'ancienne chefferie de Toul, document non coté
  • collection particulière, consentement 2012-en attente. Plan d'ensemble au 1/40.000e de la place à forts détachés et de la voie ferrée de Toul (54), avec légende et indication des points kilométriques, s.d. [état 1938] (Etablissement du Génie de Nancy, fonds de l'ancienne chefferie de Toul, document non coté).

    collection particulière : consentement 2012-en attente
Périodiques
  • 3-11-1889, p.215 (pont sur le canal de la Marne-au-Rhin ; Cabirol à Varangéville). Bibliothèque municipale, Nancy : 755027
  • 19-05-1889, p. 22 (secteur Nord, Bach à Toul, adjudicataire). Bibliothèque municipale, Nancy : 755027
  • 5-05-1889, p. 6 (adjudication de travaux d'infrastructure à Ferdinand Webert, de Trondes) Bibliothèque municipale, Nancy : 755027
  • 12-08-1901, p. 117 (infrastrucure de chemin de fer dans le Bois de Saint-Gengoult, adjugée à A. Didier, de Marbache) Bibliothèque municipale, Nancy : 755027
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Thiébaut Pascal
Pascal Thiébaut

Chercheur à l'Inventaire général du Patrimoine culturel à Nancy


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.