église luthérienne de Saint-Avold -
Localisation Commune : Saint-Avold
Adresse : rue des anglais
Auteur(s) Wahn Conrad
Conrad Wahn (1851 - 1927)

Architecte : Conrad Wahn (Nideraula 1851, mort à Metz à Kornelismunster) architecte expert pour les constructions religieuses, formé par Wilhelm Hase, chef de file de l’école néo-gothique de Hanovre, auteur des édifices suivants : Saint-Avold, église luthérienne (1887-1889), Algrange, église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (1891), Forbach, église luthérienne (1891-1892), Montigny-les-Metz, église luthérienne (1892-1894), Audin-le-Tiche (1893), église luthérienne, Sarreguemines, église luhtérienne(1897-1898), Rombas, église lurhérienne (1898-1900), Metz, Temple neuf 1901-1904, église paroissiale Saint-Jean-Baptiste de Kerling-lès-Sierck, église paroissiale Sainte-Croix de Porcelette et Saint-Willibord de Basse-Ham.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Maison Voit
Maison Voit

C'est Johann Georg Voit qui fonda la maison dès 1670 à Schweinfrut, et s'installa à Durlach en 1794. La dynastie Voit comprend de nombreux facteurs avec des parentés diverses. On peut citer Johann Michael Voit (1744-1819), son fils Johann Volkmar (1772-1806) qui installa la firme à Durlach/karlsruhe en 1794, mais aussi son autre fils Carl Friedrich (1774-1854) qui construisit d'autres instruments de musique.

La dynastie s'allia avec d'autres familles de facteurs d'orgues : c'est de l'une de ces alliances qu'est issu Louis Voit (1847-1887). Ce dernier décéda à 40 ans, alors que Louis s'était déjà retiré des affaires vers 1870.

A la toute fin du 19e sièle, la maison Voit adhéra aux principes de la "réforme" de l'orgue, et ce fut encore plus marqué sous l'impulsion d'Emil Voit (1865-1924), l'un des fils de Heinrich. L'autre étant Siegfried (1870-1938).

Malgré le nombre relativement faible d'opus alsaciens, cette maison participa, toujours grâce à Emil, à l'élan de la Réforme alsacienne de l'orgue.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Rincker Friedrich Wilhelm
Friedrich Wilhelm Rincker

La fonderie d'art Rincker est l'une des plus anciennes fonderies de cloches en Allemagne. Propriété familiale depuis le 17e siècle, elle est l'une des plus importantes fonderies de cloches d'Europe.

Gottfried Ricker a fondé un atelier en Rhénanie, à Leun. A cette époque il n'existait pas de fonderies permanentes, mais uniquement des moulages collectifs, notamment à Affel, et Westhofen. Ce dernier revêtit plus tard une importance plus grande, comme l'ont reçu Gottfried et son fils Wilhelm pour Soest, Hagen, Volmarstein, Attendorn, Castrop, Iselohn et Dortmund. La fonderie a dû être dissoute à cause d'héritiers professionnels disparus.

En 1817, l'atelier de la fonderie de Leuner se déplaça à Sinn. Philipp Rincker (1795-1868) y installa la fonderie actuelle. Son fils aîné, Heinrich Wilhelm Ricker, a fondé une fonderie à Chicago.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Ennen Mathias
Mathias Ennen (1850 - 1900)

Mathias Ennen (1850-1900) architecte d’arrondissement de Forbach


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Liedloff Hermann
Hermann Liedloff

Hermann Liedloff, menuisier à Saint-Avold fin XIXe siècle


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Nousse Pierre-Théodore
Pierre-Théodore Nousse (1861 - 1929)

sculpteur hombourgeois


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Simminger Emmanuel
Emmanuel Simminger

maitre verrier actif de 1929 à 1946 (ou un peu plus) atelier à Montigny-lès-Metz (57)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auguste Bongert
Bongert Auguste

entrepreneur de maçonnerie et de charpente August Bougert de Saint-Avold actif fin XIXe siècle


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
dossier.copyrights (c) Région Grand-Est - Inventaire général