Vue d'ensemble
Orgue - Vue d'ensemble
Localisation Commune : Saint-Dié-des-Vosges
Adresse : 12 rue Maréchal Foch
Auteur(s) maison Haerpfer-Erman
maison Haerpfer-Erman

La famille Haerpfer est une famille de facteurs d'orgues lorrains. Charles Haerpfer (1835-1909) natif de Nördlingen en Bavière, vint s'établir à Boulay en Lorraine. Il avait travaillé chez des facteurs illustres tels que Steinmeyer, Walcker, Haas, Cavaillé-Coll. Il fonda, avec Nicolas Etienne Dalstein, en 1863, les Ateliers Dalstein-Haerpfer à Boulay. Les orgues de cette manufacture lorraine, d'abord à traction mécanique, furent à traction pneumatique dès 1863. Frédéric Haerpfer (1879-1956), fils de Charles Haerpfer travailla avec la manufacture Weigle. Il fut aussi lié avec Albert Schweitzer.

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, le fils de Frédéric, Walter Haerpfer (1909-1975) travailla en association avec le facteur Pierre Erman (1913-1990) : la manufacture devint la Maison Haerpfer et Erman. Elle restaura de nombreux instruments ou en construisit de nouveaux. son activité est particulièrement liée aux dommages de guerre. Frédéric Haerpfer, désigné comme expert, fut chargé d'estimer les pourcentages de destruction, préalable nécessaire aux versements des indemnités.

Pierre Erman cessa ses activités en 1978 et Théo Haerpfer, fils de Walter Haerpfer reprit la manufacture dont les travaux cessèrent à son décès en 1999. Sous cette direction une trentaine d'orgues sont réalisés et plus d'une vingtaine restaurés, principalement sous l'esthétique néoclassique.

La maison Haerpfer-Erman a construit environ 550 instruments construits de 1863 à 1999.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Jacquot-Lavergne
Jacquot-Lavergne

Rambervillers, 1958


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Hartmann Philippe
Philippe Hartmann (1928 - 2014)

Philippe Hartmann choisit au début des années 60 d’installer son atelier dans le nord du Jura. Il exerça d’abord à Rainans puis, à partir de 1970, aux côtés de Jean Deloye à Audelange. Il réalisa pour la chapelle de Vaux-sur-Poligny, un des premiers instruments modernes à mécanique suspendue. On lui doit notamment la reconstruction des orgues de Bourg en Bresse, de Luxeuil, de l’abbatiale de Tournus, la restauration de celui de Semur en Auxois. Au milieu des années 80, il était réparti au Havre, dans sa région d’origine, où il est décédé en 2014 à l’âge de 86 ans.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Vallotton Pierre
Pierre Vallotton (1916 - 2015)

Pierre Vallotton, né à Lausanne en 1916 dans une famille d’artistes qui s’installa à Strasbourg à partir de 1921. Pasteur à Reims (1942-1947) puis dans le Gard (1947-1950), il prit la charge de Saint-Dié de 1955 à 1973 avant de repartir à Reims puis à Sanary (Var) où il est mort en janvier 2015. Egalement facteur d’orgues (il avait assisté dans sa jeunesse Albert Schweitzer), il fut à l’origine de l’installation de nouveaux instruments dont ceux de Saint-Dié et de Reims et créa l'Académie de l'orgue en 1968 puis la Fédération francophone des Amis de l’orgue en 1983.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Gasser
Gasser

Ferronnier à Raon-L'Etape (Vosges)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
dossier.copyrights (c) Région Grand-Est - Inventaire général