Maison canoniale de Madame la comtesse Céleste-Hyacinte de Briey, aujourd'hui musée Charles Friry -
Localisation Commune : Remiremont
Adresse : 12 rue du Général Humbert
Cadastre : 2020 AC 241
Auteur(s) de Briey Céleste-Hyacinthe
Céleste-Hyacinthe de Briey

Céleste-Hyacinthe de Briey était doyenne du Chapitre de Remiremont.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

de Claron de Saffre Hélène
Friry Charles
Charles Friry (1802 - 1881)

Après une enfance meusienne et une formation parisienne, il devint substitut du procureur du Roi à Remiremont en 1831. Son intérêt pour les décorations grecques et romaines le conduisit à s’intéresser à la peinture à la cire, sujet sur lequel il écrivit un opuscule « Peinture à la cire pure et au feu, ou nouveau procédé d’encaustique que l’on croit semblable à ceux des anciens artistes grecs et romains » publié à Remiremont, chez Dubiez en 1832. De 1835 à 1849, il s’est essayé à l’activité industrielle en devant maître de forge à Saint-Amé puis en s’intéressant à l’extraction de la tourbe. En 1849, il reprit des activités plus proches de sa formation en devenant avocat.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Waidmann Pierre
Pierre Waidmann (1860 - 1937)

Pierre Waidmann (Remiremont 1860- Neuilly-sur-Seine 1937) Pierre Waidmann est le fils de Charlotte Friry et de Marc-Joseph-Edouard Waidmann, rambuvetais (1823-1916). Peintre élève de Louis Français (1814-1897 ; cf. maison Louis Français à Plombières-les-Bains), il s’installa à Neuilly en 1893. Son père, le colonel Waidmann avait cependant fait construire dès 1883 un atelier de peinture pour son fils. P. Waidmann habita à Remiremont durant la première guerre mondiale. C’est probablement à lui que l’on doit les décors de papier peint néo-18e siècle de certaines chambres du 1er étage. On sait par ailleurs qu’il refit le décor du grand salon du rez-de-chaussée avec ses trois portes et sa cheminée (cf. catalogue Waidmann, p. 21). Il réalisa un dessin du portail de la maison de Remiremont en 1885 (n° 139 de l’exposition de 1987). Imourut à Neuilly mais est enterré au cimetière de Remiremont.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

manufacture Beunat Joseph
manufacture Beunat Joseph

ornemaniste Joseph Beunat dont la manufacture était installée à Sarrebourg de 1805 à 1824 puis à Strasbourg avant une installation définitive à Paris. Fortement influencé par l’Antiquité classique, il dessina de nombreux modèles de génies ailés porteurs de couronnes de lauriers ou de trompettes, ces motifs étaient réalisés en stuc moulé, peint ou doré. Bien connue grâce à une série de catalogues, la production de la manufacture de Beunat est attestée dans toute la Lorraine (Nancy, Metz, Neufchâteau….), en Franche-Comté, en Auvergne et à Paris ainsi qu'en Suisse.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
dossier.copyrights (c) Région Grand-Est - Inventaire général