Façades Nord et Ouest
Établissement thermal dit "Piscine ronde" et anciens bureaux de l'ORTF - Façades Nord et Ouest
Localisation Commune : Nancy
Adresse : rue du Sergent Blandan
Cadastre : 2012 BT 541, 543
Auteur(s) Lanternier Louis
Louis Lanternier (1859 - 1916)

Louis Lanternier est né le 21 avril 1859 à Gorze en Moselle. Il décède le 8 avril 1916 à Nice. Fils du sculpteur Charles Lanternier, il étudie à l'école des Beaux-Arts de Paris entre 1879 et 1883 dans l'atelier de Louis Jules André. L'architecte habite et travaille au 38 rue Raymond Poincaré à Nancy, maison de ses parents pour laquelle il reconstruit la façade en style néo-renaissance en 1887 (aujourd'hui dénaturée).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Lemoine André
André Lemoine (1889 - 1962)

Né à Lunéville en 1889 et décédé en 1962, dessinateur, peintre et verrier dont l'atelier était localisé rue Charles III à Nancy (54). Ancien directeur artistique des Verreries Delatte, il a imaginé un perfectionnement des vitraux blancs, à la mode depuis 1925, en utilisant des verres prismatiques dits "verres-soleil" qui réfractent les rayons incidents dans la direction convenable et qui sont disposés en éventail. Il est récompensé aux Expositions Universelles de 1925 et 1937 à Paris. Il a signé de nombreuses réalisations dont en 1931, les vitraux de l'église Saint-Nicolas de Giraumont, ceux de la chapelle du Groupement des étudiants catholiques (37 cours Léopold à Nancy), une partie des verrières du siège des Fonderies de Pont-à-Mousson, la grande galerie de Nancy-Thermal.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Etablissements Gentil et Bourdet
Etablissements Gentil et Bourdet

Alphonse Gentil (1872-1933) et Emile Bourdet (1874-1952), céramiste et mosaïste installés au 189 rue du Vieux Pont de Sèvres à Billancourt, promus chevalier de la Légion d'Honneur à l'Exposition internationale de Turin en 1911. Ils ont réalisé de nombreux décors pour des établisements du thermalisme (Contrexéville, Nancy, Plombières-les-Bains), de l'industrie (grands bureaux de Pont-à-Mousson à Nancy), de bâtiments publics (Caisse d'Epargne à Commercy) et de demeures.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Oudeville Raphaël
Raphaël Oudeville (1896 - 1949)

Architecte nancéien, auteur de l'ensemble BBM dit la cité Senn à Villers-les-Nancy (1929-1931) et d'édifices de style art Déco à Nancy : hôtel Foch (1933), immeuble 67 avenue Foch (1928), immeuble 24 avenue Boffrand (1932)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Benoît Frères (atelier) Henri et Pierre
Henri et Pierre Benoît Frères (atelier) (1936 - 1969)

Voir Joseph Benoît (verrier). Joseph Benoit installe son atelier au 37, rue Hermite à Nancy. En 1936, il décède et laisse son atelier à ses fils, Henri et Pierre, l'atelier Benoit devient l'atelier Benoit Frères. D'après les registres commerciaux, Henri est déjà en activité en 1926. En 1960, Henri décède, en 1969 Pierre prend sa retraite. L'atelier est racheté par les ouvriers, il devient l'Atelier 54, la régence est confié à Jean Canin.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Morin Léon
Léon Morin

Ingénieur et constructeur à Nancy, actif 1ere moitié du XXe siècle, spécialisé en béton armé. Installé au 166 rue Jeanne d'Arc à Nancy.

Travaille pour Nancy-Thermal (1912-1914). A réalisé le "Nouvel-Hôtel" à Vittel.

Source: L'immeuble et la construction dans l'Est, 17/12/1911, p. 749.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Verdier Pierre
Pierre Verdier (1910 - 2012)

Pierre Guillaume Verdier est né le 28.1.1910 à Villepinte (Aude), fils d’un marchand de tissus, domicilié Faubourg Gambetta, à Villepinte. Il est décédé à Ostwald le 9.4.2012 à 102 ans. Titulaire d’un DPLG, après un séjour au Brésil, il entame une longue carrière d’architecte dans un cabinet, quai Kléber, à Strasbourg, composé d’une équipe de trois techniciens, dont il sera le constructeur. A ce titre, c’est lui qui réalisa les actuels bâtiments de France 3 Alsace, place de Bordeaux, occupés antérieurement par la Maison de la Radio. D'après le site archi-wiki (https://www.archi-wiki.org/Personne:Pierre_Verdier).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Fonderie du Val d’Osne puis fonderie Barbezat & Cie - Val d'Osne
Fonderie du Val d’Osne puis fonderie Barbezat & Cie - Val d'Osne

En 1833, Jean-Pierre-Victor André, établie une fonderie au Val d'Osne (maison « J.-P.-V. André » ). A sa mort en 1851, elle est acquise par « Barbezat et Cie », puis par « Fourment, Houillé et Cie ».

En 1870, elle devient « Société anonyme des hauts-fourneaux du Val d’Osne ».

En 1878, le Val d’Osne rachète les modèles de la maison « J. J. Ducel et fils ».

À la suite de Charles Hanoteau, Henri Hanoteau dirige l’entreprise à partir de 1895.

En 1907, le Val d’Osne rachète les anciens établissements « Sinson, Saint-Albin et Herdevin ». Le Val d’Osne a réalisé notamment les entrées du métro d’Hector Guimard

Jean Duranton, ingénieur, est administrateur délégué dans les années 1920.

L'entreprise est achetée par la fonderie d’art Durenne en 1931.

(Cf : IA00070344)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Jasson Albert
Albert Jasson (1849 - 1923)

Architecte municipal de Nancy de 1881 à 1911.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Gilardoni Fils et Cie
Gilardoni Fils et Cie

Céramistes à Choisy-le-Roi.

Établissement fondé le 19 juillet 1880 sous le nom de "Gilardoni et Brault" par Xavier Antoine Gilardoni, fabricant de produits céramiques demeurant à Altkirch et Alphonse Eugène Brault, fabricant de produits céramiques demeurant à Choisy. En 1902, Alfred Brault se retire et la tuilerie de la rue de Sébastopol revient entièrement à la famille Gilardoni, la raison sociale devient Gilardoni Fils & Cie, Georges et Pierre Gilardoni (fils de Xavier) en sont les gérants. L’année 1944 marque la disparition définitive de l’entreprise de Choisy.

Source : Brochure de l'exposition "Choisy Céramique, la couleur dans nos rues" organisée par la ville de Choisy du 20 mai au 18 juin 2016 (https://www.choisyleroi.fr/wp-content/uploads/2015/10/Choisy-c%C3%A9ramique.pdf)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Thiébaut Paul
Paul Thiébaut

Architecte travaillant pour l'agence de Louis Lanternier à Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

André Jacques
Jacques André (1904 - 1985)

Né en 1904, Jacques André est le fils de l'architecte Émile André et le frère de l'ingénieur Michel André (avec lequel il réalise l'essentiel de son œuvre architecturale). Formé à l'école des beaux-arts de Paris (atelier Umbdenstock-Tournon) dont il sort diplômé en 1932, il devient membre du Comité Nancy-Paris au printemps 1926 et intègre l'Union des Artistes Modernes (UAM) en 1930 (ce qui consolide ses relations avec le constructeur Jean Prouvé). Il appartient également à la Société des Architectes Diplômés par le Gouvernement (SADG) et à la Société des Architectes de l'Est de la France. Son début de carrière est marqué par une rapide association avec son frère ingénieur et une période de transition au sein de l'agence avec son père. Son premier projet connu est un ensemble de maisons HBM (1929, non construit) commandé par la SAHBM de l'Est, société d'habitations à bon marché dont Émile André est membre fondateur en 1928. Il est rapidement coauteur de projets importants tels l'institut de zoologie (avec émile et Michel, 1930-1933) ou l'extension du musée des beaux-arts de Nancy (idem, concours en 1931, achèvement en 1936). Après 1932, les deux frères gèrent l'agence seuls. ils se distinguent alors par la modernité de leurs commandes domestiques (notamment les trois villas dites Majorelle, rue de Santifontaine, 1933-1934). Après 1945, Jacques André conçoit le plan de reconstruction de la ville de Saint-Dié-des-Vosges. Il cumule alors les titres : architecte des bâtiments civils et palais nationaux, architecte régional des PTT, architecte-conseil de l'éducation nationale, etc. A Nancy, le duo qu'il forme avec son frère concevra notamment le campus de la faculté de lettres. En périphérie, il est l'auteur du Musée de l'histoire du fer de Jarville (1961-1966, équerre d'argent 1969). Au cours des années 1970, l'agence connaît une nouvelle phase de transition avec les jeunes architectes Claude Prouvé et Jean-Luc André (fils de Michel né en 1939).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Prouvé Jean
Jean Prouvé (8 avril 1901 - 23 mars 1984)

Ateliers Jean Prouvé puis à partir de 1956, Ateliers de construction préfabriquée de Maxéville-Studal (ACPM-Studal)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
dossier.copyrights (c) Région Grand-Est - Inventaire général
(c) Ville de Nancy
(c) Métropole du Grand Nancy