Vue cavalière de l'ensemble cathédrale : vers 1778
ensemble cathédrale de Saint-Dié - Vue cavalière de l'ensemble cathédrale : vers 1778
Localisation Commune : Saint-Dié-des-Vosges
Adresse : place Général de Gaulle , place Monseigneur de Chaumont , Parvis Jean-Paul II
Cadastre : 2020 AB 141
Auteur(s) Betto Giovanni, dit(e) jean ou Giovan
Giovanni Betto , dit(e) jean ou Giovan (1640 - 1722)

cf. thèse de Raphaël Tassin


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Deodatus (saint), dit(e) Dié (saint)
Deodatus (saint) , dit(e) Dié (saint) ( - 679)

Saint Déodat (du latin Deodatus) appelé aussi saint Dié, et de manière populaire parfois « Le Bonhomme », est un personnage serait un moine irlandais venu à la suite de saint Colomban de Luxeuil évangéliser les territoires « sauvages » du massif vosgien. Certains hagiographes lui attribuent un passage à l’évêché de Nevers et une origine royale. La Vita Deodati écrite par Humbert de Moyenmoutier bénédictin au XIe voire au XIIe siècle dresse un récit aventureux de son séjour vosgien, de son arrivée dans la vallée de la haute Meurthe que Déodat nomme alors « Val de Galilée ». Il s’y serait installé à partir de 660 avec ses disciples, aurait fondé un ermitage au « Petit Saint-Dié » puis un monastère au lieu-dit les Joinctures, entre la Meurthe et le ruisseau de Robache. Il construisit deux sanctuaires l’un à côté de l’autre : une abbatiale dédiée à saint Maurice et une chapelle consacrée à Notre-Dame. En 679, Déodat meurt dans son oratoire de Saint-Martin (actuelle chapelle du Petit-Saint-Dié) ; son corps est transféré à l’église Notre-Dame.

Sa fête s’est célébrée à des dates variables : le 18 juin à Toul, le 20 juin à Nevers et Strasbourg, le 8 juillet par le chapitre de Saint-Dié. Elle est désormais le 19 juin


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
dossier.copyrights (c) Région Grand-Est - Inventaire général