Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Lorraine Meurthe-et-Moselle Nancy

Corps A : élévation postérieure sur cour, détail (5). Encre, 203 cm × 73 cm, décembre 1927.

Ecole primaire supérieure de garçons et école nationale professionnelle puis lycée technique d'Etat, actuellement lycée professionel Paul-Louis Cyfflé

Informations générales

Haut de page
Immatriculation IVR41_20115410064NUC2A
Copyrights (c) Région Grand Est - Inventaire général, (c) Ville de Nancy
Diffusion communication libre, reproduction soumise à autorisation
Date de prise de vue 2011

Auteur(s)

Haut de page
Auteur de l'illustration Gury Ludovic (reproduction)
Ludovic (reproduction) Gury

Photographe au service régional de l'Inventaire de Lorraine


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
Auteur du document reproduit Wielhorski Jean-Fréderic (architecte)
Jean-Fréderic (architecte) Wielhorski
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Technique

Haut de page
Échelle 1/1000

Numérique

Haut de page
Vue Cd {import cindoc=Nancyil2}{lot=0208-6}{publication MCC=versé 2014/09/19 EP}{CARTEX sorti=}{REN=}

Document reproduit

Haut de page
  • Lycée Cyfflé, AM Nancy, 4 M 192

    Lycée Cyfflé, AM Nancy, 4 M 192

    4 M 192 Archives municipales, Nancy Auteur : Wielhorski Jean-Frédéric
    Jean-Frédéric Wielhorski (1874 - 1942)

    Originaire de Nancy, Jean Fréderic Wielhorski mène ses études à l’Ecole Municipale des Beaux Arts de Nancy. Il devient ensuite élève de Victor Laloux (1850-1937) et de Schuler à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris (promotion 1891). Ses débuts d’architecte sont peu connus. Il remporte en 1902 le concours pour l’édification à Paris d’un Palais de l’enfance. En 1906, il devient architecte du département de l’Indre et Loire en remplacement d’ Henri Prath ; réalise la gendarmerie de Tours en 1906, et en 1908-1910 un ensemble d’habitation pour les employés du Grand Bazar de Tours (Artur Duthoo, propriétaire). Il est nommé ensuite architecte-adjoint des régions libérées de la Marne, puis architecte des Vosges, avant de devenir, en1923, architecte municipal de Nancy, sa ville natale. A ce titre il construit le monument aux morts du cimetière du Sud et 2 écoles : Alfred Mézières et Fontenoy (actuelle MJC). A partir de mars 1928 il se met à son compte, construit l'église de Saint-Benoît-la-Chipote (88), et meurt en 1942.


    Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.