Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 74 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Présentation du mobilier de la chapelle castrale du château de Romécourt
    Présentation du mobilier de la chapelle castrale du château de Romécourt Azoudange - Romécourt - en village - Cadastre :
    Inscriptions & marques :
    le mobilier non étudié de la chapelle du château de Romécourt est composé de : un plat en étain
    Historique :
    Le mobilier non étudié de la chapelle est attribuable aux 18e et 19e siècles. L'autel de "Maxéville attribuable au 18e siècle. Le tableau de Sainte Anne et saint Joachim aurait été commandé par Nicolas Louis de
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Titre courant :
    Présentation du mobilier de la chapelle castrale du château de Romécourt
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Vue sur le bas-coté sud, banc et pupitre, ensemble trois quarts droit. IVR41_20155710984NUC4A Huile sur toile représentant sainte Anne et la Vierge enfant, le livre et saint Joachim, ensemble
  • Présentation du mobilier de l'église paroissiale, Nativité Notre-Dame d'Azoudange
    Présentation du mobilier de l'église paroissiale, Nativité Notre-Dame d'Azoudange Azoudange - rue del'Eglise - en village - Cadastre : 2018 49
    Historique :
    Le mobilier non étudié de l'église correspond aux différentes phases de l'histoire de l'édifice un est daté 1739, le confessionnal (fin 18e) et le buffet de sacristie. Le confessionnal pouvant que les anciens, en 1882. Le reste du mobilier non étudié est attribuable au 19e et début du 20e
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    Le mobilier non étudié de l'église paroissiale d'Azoudange est composé d’orfèvrerie du 19e siècle d'église électrifiés en laiton 1er quart 20e, derrière le maître autel : 1 chandelier pascal en bronze calice Cf. le violet est consacré aux temps de préparation et de pénitence comme l'Avent et le Carême (avant Concile de Vatican II, depuis sert aussi pour le deuil) 20e siècle, ornement rouge : Chasuble centrale de la chasuble : drap d’or à décor de fleurs tissé, 4e quart 19e siècle ( ?) Cf. le rouge est la couleur de la passion du Christ, des fêtes de l' Esprit-Saint (Pentecôte,etc.) c'est aussi le rouge que et 1 chape, le noir est utilisé pour les offices des défunts et le Vendredi-Saint (jusqu’à Vatican II , remplacé par le violet). Ornement vert n°1 : chasuble, étole, manipule, corporal, voile de calice velours de soie, croix et décor floral brodée en fil d’or en surépaisseur et 1 chape, Cf. le vert, quant à lui, est porté pendant le temps après l'Épiphanie et le temps après la Pentecôte (avant le Concile de
    Illustration :
    Église paroissiale d'Azoudange, vases en porcelaine derrière le maître autel, ensemble face
  • calice
    calice Azoudange - Romécourt - isolé
    Inscriptions & marques :
    poinçon croix de Lorraine dans un ovale et sur la coupe une tête. Inscription gravée sous le pied : M.E. Louis Friant curé de Romécourt le 18 décembre 1760.
    Historique :
    Ce calice, oeuvre d'un orfèvre non identifié, a été offert à Romécourt le 18 décembre 1760 par M. E
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    Calice en argent. Pied circulaire, nœud piriforme. Ensemble des décors gravés sur le pied et le nœud, motifs de feuilles d'eau et d'entrelacs Inscription sous le pied. Poinçon sur la coupe et sur la
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Calice de la chapelle du château de Romécourt, clichés de 1974, ensemble face
  • Cimetière de la commune de Azoudange.
    Cimetière de la commune de Azoudange. Azoudange - rue de l' église - en village - Cadastre : 1814 E 184 2012 1 49
    Historique :
    Le cimetière se situe tout autour de l'église, il est entouré d'un mur et clos avec deux portails dont un est amorti de globe en pierre. Le mur d'enceinte comprend aussi une croix monumentale. Malgré inhumations à l'intérieur des villes le cimetière d'Azoudange n’a pas été déplacé. Une grande partie est manquante. Un pré-inventaire avait été réalisé en 1996. Dans le canton il existe trois autres cimetières autour de l'église, dans le village (Guermange, Assenoncourt et Saint-Georges). La plus ancienne tombe
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    Le décor porté est, dans sa grande majorité, sculpté en bas-relief sur la stèle de la tombe. Les
    Description :
    fonte. Deux tombes sont ornées d'un buis arborescent. Les tombes signées le sont d'artistes locaux, 2 par le marbrier Grob de Dieuze, 2 de Will, 1 de Siegel travaillant aussi à Dieuze et à Sarrebourg pour le dernier. On constate l'occurrence de trois types de tombeaux principaux : les tombeaux à stèle en
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Chape blanche et voile huméral n°3
    Chape blanche et voile huméral n°3 Azoudange - rue de l'Eglise
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Calice n°1
    Calice n°1 Azoudange - rue de l'Eglise
    Inscriptions & marques :
    partir de 1838, sanglier. Inscription gravée sur le pied : Don de Mme de la Vernette Priez pour elle et
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    Sur le pied, frise néogothique de feuilles,et fleurs sur fond poinçonné. Croix de Malte émaillée
    Description :
    . Coupe lisse tronconique, fausse coupe ajourée. Le calice est en plusieurs élément vissés.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • tombeau (2) de la famille Laurent-Gaillard
    tombeau (2) de la famille Laurent-Gaillard Azoudange - rue de l' église
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    simule un temple à colonnes toscane, le fronton est à volute et la croix sommitale est tombée. Celle de
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Reliquaire de la vraie Croix
    Reliquaire de la vraie Croix Azoudange - rue de l'Eglise
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    . Les éléments sont fondus, moulés et ajourés. Le pied tronconique ajouré repose sur 3 pattes (feuilles
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • tombeau de la famille Hennick
    tombeau de la famille Hennick Azoudange - rue de l' église
    Inscriptions & marques :
    ". Traduction :"ici repose nos enfants profondément aimés Emilie Hennick, Camille Hennick, comme Dieu le veut
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    La stèle est sculptée à l'imitation de la nature, le socle figurant un amas de rocher et la croix
    Description :
    Tombe à stèle à l'imitation de la nature en deux éléments, le socle figure un amas de rocher, la
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Le monument aux morts communal de la Première et de la Seconde guerre
    Le monument aux morts communal de la Première et de la Seconde guerre Azoudange - rue de L'Eglise - en village - Cadastre : 2011 49
    Historique :
    Monument aux morts communal réalisé par le sculpteur Petit de Dieuze.
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    La grille est ornée de motifs géométriques, triangle et rectangle et de volute. Le décor porté est
    Description :
    Le monument est une stèle rectangulaire de base élargie amortie d'une croix latine portant un Christ en croix. La base porte une plaque en marbre sur lequel est inscrit le nom des personnes mortes à fort relief. L’entablement est orné d'une frise en denticule. Le monument est entouré d'une grille en
    Titre courant :
    Le monument aux morts communal de la Première et de la Seconde guerre
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ciboire
    Ciboire Azoudange - rue de l'Eglise
    Inscriptions & marques :
    haut et une étoile à cinq branche en bas, le tout dans un losange horizontal.
    Historique :
    Le ciboire a été réalisé par Alexis Renaud, orfèvre parisien, dont le poinçon de maître fut
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    Frise de fleur sur le pied, ombilic feuille d'eau en chute gravées. Sur le couvercle feuille d'eau
    Description :
    avec deux bagues et 1 nœud ovoïde. La coupe avec ombilic marqué est en argent ainsi que le couvercle sommé d'une croix latine tréflée et soudée. Le ciboire est en plusieurs élément montés sur tige
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • ciboire-ostensoir de la chapelle de Romécourt
    ciboire-ostensoir de la chapelle de Romécourt Azoudange - Romécourt - isolé
    Historique :
    Ce ciboire ostensoir d'Ancien régime n'est plus visible actuellement, données reprises dans le
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    un soleil. Le pied est circulaire à ressaut avec un décor ajouré de feuille d'eau ciselé, le nœud
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Buste-reliquaire de Sainte Colombe
    Buste-reliquaire de Sainte Colombe Azoudange - rue de l'Eglise
    Historique :
    bénédictins fonder un monastère sur leur tombe. Leur fête est le 30 octobre. Le récit est rapporté par Abson de Sens, morte martyr et représentée le plus ouvent avec l’ours qui la défendit. Il existe aussi à les yeux afin de les protéger des maladies. Le buste reliquaire est habillé d’une robe blanche quand ). Les robes anciennes ont disparu. Un brancard de bois (cassé) servait à le transporter lors des processions (conservé au presbytère). Le buste-reliquaire a été restauré lors de sa présentation à l’exposition « le chemin des reliques » au musée de Metz en 1994. Il date certainement du 16e siècle, le socle
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    Le buste-reliquaire est sculptée en ronde bosse dans un bois léger (tilleul ?) doré à la feuille fixation. Le bois est peint et doré, le visage de la sainte est peint en rose. Revers sculpté. Sur le socle
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Chape n°1  et voile huméral
    Chape n°1 et voile huméral Azoudange - rue de l'Eglise
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    , décor du pélican mystique , fleur brodées, fils d'or, fils d'argent et soie. Cf. le drap d’or qui peut remplacer le blanc, le rouge et le vert.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • tombeau du curé Jean Dieulin
    tombeau du curé Jean Dieulin Azoudange - rue de l' église
    Inscriptions & marques :
    Ci-git le corps de Jean Duieulin curé de cette paroisse décédé le 3 avril 1785 âgé de 55 ans IHS priez Dieu pour le repos de son âme
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    le montant.
    Description :
    polylobés frappées de fleurettes et orné d'un ostensoir en bas-relief sur le montant. Monument de forme
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Chape et voile huméral, n°2 (ornement blanc)
    Chape et voile huméral, n°2 (ornement blanc) Azoudange - rue de l'Eglise
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    mystique (voile huméral). cf. le blanc, couleur de fête et de réjouissance, pour les cycles de pascal, de
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • tombeau du curé Josse Noéfite
    tombeau du curé Josse Noéfite Azoudange - rue de l' église
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    La stèle est sculptée de rosettes aux extrémités de la croix. Deux calices sont gravés sur le
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Château de Romécourt
    Château de Romécourt Azoudange - Romécourt - isolé
    Historique :
    A l'origine du château de Romécourt il y a un fief noble érigé par le cardinal de Lorraine en 1564 le château pendant le conflit. Cette maison nécessite l’enlèvement de la toiture et de la charpente porte de France renferment encore un four à pain. Devant le château il y avait un guéoir comblé forte avec quatre tours d'angle ainsi que les dépendances, le domaine s'appelle alors "Kinthaus". En 1850, le comte Felix de Martimprey reconstruit un bâtiment au nord de la porte d'Allemagne et fait d'essences forestières En 1867, le colombier octogonal qui se situait au centre de la cour est renversé. La façade ouest reçoit ses percements en 1909. En 1914, le comte Edouard de Martimprey transforme l'aile ainsi qu'un hangar pour abriter les récoltes non battues. Le couloir de la chapelle qui débouchait dans le chœur est déplacé pour déboucher dans la nef. Le dossier des dommages de guerre de 1919 indique le même documents (ref. documentaires, AD57, 10RP111) un nombre important de réparations sont
    Référence documentaire :
    Restauration du corps de logis du château de Romécourt à Azoudange (Moselle) : étude préalable Restauration du corps de logis du château de Romécourt à Azoudange (Moselle) : étude préalable/ Jacques Fabbri Evaluation des dommages de guerre aux bâtiments du château de Romécourt
    Précisions sur la protection :
    Façades y compris le puits qui y est adossé et toitures, à l'exception de celles des bâtiments
    Précision dénomination :
    château de Romécourt
    Description :
    Le château est composé de plusieurs corps de bâtiments sur une cour carrée fermée et accosté de 4 couvert de tuile plate. Le château se compose, au sud, d'un corps de logis principal prolongé par une tours d'angle dont une forme la chapelle fortifiée (ref. plan scanné). C'est un château fortifié dont il . Le plan rectangulaire est resté le même depuis le 17e siècle même si plusieurs bâtiments ont été sur 50 m de large. En 1976, les façades y compris le puits qui y est adossé, les toitures, à loges, ateliers et fours...qui cantonnent les portes d'accès au château à l'Est la porte d'Allemagne et tuiles plates, le reste des couverture autrefois en tuile creuses sont aujourd'hui en tuile mécanique. La aujourd'hui et la toiture est abaissée. Le puits qui faisait aussi office d'abreuvoir est adossé à cette aile Sud-ouest (ref. IM57030128). Le bâtiment d'exploitation, à coté du logis principal a été refait en partie après 1945. Le mur postérieur est resté en brique et conserve son épaisseur initiale, la toiture
    Titre courant :
    Château de Romécourt
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Château de Romécourt, vue sur le couloir traversant du corps de logis, ensemble face Château de Romécourt, détail de l'encadrement d'une porte du logis donnant sur le coulair, ensemble Château de Romécourt, vue du couloir traversant dans le logis, détail d'un arc sur consoles Château de Romécourt, vue du couloir traversant dans le logis, arcade cintrée ouvert donnant accès Château de Romécourt, vue de l'escalier de distribution depuis le rez-de-chaussée, ensemble face. e Château de Romécourt, vue de l'escalier de distribution depuis le couloir, ensemble trois quarts Château de Romécourt, aile ouest, ancien commun, baie ayant perdue le décor du fronton, ensemble Château de Romécourt, vue de l'aile ouest depuis le parc, ensemble trois quarts droit Château de Romécourt, vue de l'aile Ouest depuis le parc, ensemble face. IVR41_20155711067NUC4A Château de Romécourt, vue de l'aile Ouest depuis le parc, ensemble face. IVR41_20155711068NUC4A
  • trumeau avec miroir et huile sur toile
    trumeau avec miroir et huile sur toile Azoudange - Romécourt - isolé
    Représentations :
    château
    Description :
    représente une cueillette des pommes avec en fond un château dans un paysage de forêts et d'étangs.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Château de Romécourt, salon, toile peinte sur le trumeau de la cheminée, ensemble face Château de Romécourt, salon, trumeau de cheminée, ensemble face. IVR41_20155710938NUC4A
  • présentation du mobilier du château de Romécourt
    présentation du mobilier du château de Romécourt Azoudange - Romécourt - en écart
    Inscriptions & marques :
    Le mobilier non étudié du château de Romécourt ne concerne que celui observé dans les trois pièces polychromes de L'Est première moitié 19e siècle (environ 8 exemplaires dans le château, bouquetière), une ) ainsi que les objets inventoriés par le pré-inventaire, en 1974. Il se compose de tapisseries fabriquées et feutre sur le plateau (a brulé en 1997), des taques de cheminées en fonte avec inscription "Soion XVI. L'inventaire d'une partie du mobilier en 1919 pour établir le montant des dommages de guerre
    Historique :
    transport" (AD57, 10RP11 dommage de guerre au château de Romécourt 1919). En effet, le château était occupé Pendant les deux conflits mondiaux, les objets mobilier du château ont été dispersés chez des particuliers alors que ceux restés au château ont disparu ou ont été très endommagés "les meubles ont été partie a été détruite lors de l'incendie de 1997. Le mobilier composé de tableau de la famille des
    Référence documentaire :
    Evaluation des dommages de guerre aux bâtiments du château de Romécourt
    Titre courant :
    présentation du mobilier du château de Romécourt
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Château de Romécourt, salon, commode 18e, ensemble face. IVR41_20135710936NUC4A Château de Romécourt, salon, vue d'une partie du mobilier de cette pièce, ensemble trois quarts Chateau de Romécourt, salon, faïence Saint-Clément sur la cheminée et miroir encadré, ensemble face Château de Romécourt, miroir d'applique encadré et faïence Saint-Clément, ensemble face Château de Romécourt, grand salon, vue d'une partie du mobilier, ensemble toris quarts gauche Château de Romécourt, salon, bureau style Louis XIII, ensemble trois quarts gauche Château de Romécourt, cuisine, taque de cheminée, armoire 17e siècle et trumeau de cheminée avec Château de Romécourt, vue de la cuisine et d'une partie de son mobilier, armoire à deux battants
1 2 3 4 Suivant