Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Architecture rurale de la commune de Circourt
    Architecture rurale de la commune de Circourt Circourt
    Historique :
    Charton. 1845). Le village a probablement souffert des destructions lors de la guerre de Trente ans. Les fermes présentent peu d’éléments architecturaux antérieurs au 17e siècle. Les bâtiments datés par une relevées remontent ainsi de la première moitié du début du 19e siècle. Les autres datent de la seconde Française, les habitants de Circourt cultivent du blé, de l’avoine, des pommes de terre, des pois et . L’excédent des bonnes années est écoulé par Mirecourt et Epinal. Les principales ventes sont celles du vin et du bois, malgré le mauvais état des chemins. Aucune industrie n’est mentionnée. Les femmes sont occupées aux travaux des champs pendant la belle saison, et à filer le chanvre pour les besoins du ménage pendant l’hiver. Pour l’élevage, le curé est chargé conjointement avec le chapitre de Remiremont de fournir les bêtes mâles (le taureau, le bélier et le verrat). (sources : AD 88 - 11T18/96). Les productions agricoles du village sont quasiment les mêmes en 1882 (sources : AD88 : Edpt105/3 F 1-2
    Référence documentaire :
    Michler, Mathieu. Les Vosges 88 . Paris : Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 2004. - 426 p. : ill., croquis, plans, cartes ; 30 cm. (Carte archéologique de la Gaule) Michler, Mathieu. Les
    Description :
    séparant le logis de l’étable (58% du corpus). Les autres fermes sont soit plus modestes avec deux travées (avant-grange) ont aussi été identifiées, toutefois, il en existe peut-être d’autres. Tous les bâtiments . Aucune pièce borgne n'a été localisée. Les autres logis sont plus larges et possèdent deux pièces en l’engrangement et ouvrir une gerbière dans la façade antérieure à faux-pan de bois. Les fermes de Circourt sont ciment-amiante ou des tôles. Quelques tuiles creuses sont encore visibles. Les encadrements des (5%). Des petits jours (oculus) sont aussi utilisés pour éclairer le charri ou les greniers (16 %). Les portes charretières sont en plein cintre, hormis trois en anse de panier et une à linteau des habitations, complétées par les neuf autres portant de fausses chaînes d'angle peintes sur
    Illustration :
    Carte figurant les édifices repérés et étudiés dans le cadre de l'étude de l'architecture rurale de
1