Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Château de Wynter
    Château de Wynter Commercy - 5, 7 rue de Lisle - en ville - Cadastre : 1970 AK 88
    Historique :
    Le château de Gaucourt (parfois appelé de Wynter) a sans doute été construit pour le vicomte de
    Dénominations :
    château
    Description :
    Château formé de quatre corps entourant une cour intérieure.
    Titre courant :
    Château de Wynter
    Illustration :
    Château de Wynter : vue depuis le parc IVR41_20075510165NUC2A Château de Wynter : vue d'ensemble IVR41_20075510166NUC2A Château de Wynter : vue d'ensemble IVR41_20075510119NUC2A Château de Wynter : vue intérieure, l'escalier IVR41_20075510120NUC2A Château de Wyner : façade antérieure, trois-quarts droit IVR41_19835501577V Château de Wynter : vue intérieur : escalier, 1ère volée IVR41_19835501578V
  • Etablissement de Bains aujourd'hui musée de la céramique et de l'ivoire.
    Etablissement de Bains aujourd'hui musée de la céramique et de l'ivoire. Commercy - 7 avenue Carcano - en ville - Cadastre : 1970 AB 519
    Historique :
    jardins du château Stanislas. Il en reproduit le corps central à deux niveaux amortis d’une balustrade et de Commercy, qui en a fait don à la ville. Le bâtiment a été transformé par la suite en théâtre. Cet le dessin des baies en plein cintre. Depuis octobre 1997, le bâtiment accueille le Musée de la
    Annexe :
    Présentation du musée L’essentiel des collections de ce musée provient du legs que le Docteur Boyer consent par testament à la ville de Commercy - où il exerça de 1871 à 1909- le 19 octobre 1909. Ce fonds dessins et peintures constitués par le legs Recouvreur - ancien pharmacien de Commercy qui termina sa années 1970, de manière intermittente, dans la Grande Galerie du Château Stanislas. Les deux salles
  • Place du Fer à Cheval
    Place du Fer à Cheval Commercy - 1 à 8, 10 place du Fer à Cheval - en ville - Cadastre : 1970 AB 272 A 274, 280, 287, 343, 345, 349, 350
    Historique :
    1708, l'architecte Dorbay projette l'établissement d'une place devant la basse-cour du château, mais le . Cet ensemble, conçu comme le pendant de la cour du château, porte dès l'origine le nom d'«avant-cour ailes du château. Les travaux, menés par les entrepreneurs Antoine Calabraise et Pierre Lerouge » dite « Le Fer-à-Cheval». Le propos architectural n’est pas sans analogie avec les écuries construites constitue l'avenue Stanislas sont le fait du Prince. Cette entreprise pourtant spectaculaire est sans
  • Dossier d'opération de l'étude topographique du canton de Commercy
    Dossier d'opération de l'étude topographique du canton de Commercy Commercy
    Texte libre :
    particulièrement celui du XVIIIe siècle. Le château, édifice majeur en dépit des destructions subies, ne saurait L’étude de la ville de Commercy a été programmée et réalisée par le Service régional de , après Neufchâteau (Vosges), d’une série d’études urbaines engagées sur tout le territoire lorrain. Les d’une réédition augmentée, éditée avec le soutien du Département de la Meuse. Photographies : Daniel
    Illustration :
    Vue aérienne depuis le sud IVR41_20105510077NUC2A Vue aérienne depuis le sud ouest IVR41_20105510082NUC2A
  • Château de la Forge
    Château de la Forge Commercy - C.D. 8 de Boncourt - en ville - Cadastre : 1970 AN 6
    Historique :
    Le château de la Forge a été construit vers 1823-1826 pour François-Louis Stanislas Demimuid , maître de forges et déjà propriétaire d’autres établissements dans le département, sans doute lors de sa
    Dénominations :
    château
    Description :
    Ce château de l’industrie est une demeure cossue de plan carré construite dans un vaste parc à l’anglaise baigné par le canal de la forge. La façade antérieure à ordonnance symétrique offre un parti toscans couronnés d’un entablement décoré de triglyphes qui se développent sur le périmètre de l’édifice élévations en pierre de taille. Le vestibule est un espace généreux qui distribue l’ensemble des pièces du
    Titre courant :
    Château de la Forge
  • Église paroissiale Saint-Pantaléon
    Église paroissiale Saint-Pantaléon Commercy - rue de la Paroisse - en ville - Cadastre : 1970 AB 342
    Historique :
    Première mention de l'église en 1033. Église reconstruite de 1560 (date portée par le portail) à 1575. Rattachée au château haut par un passage couvert en 1708. Tour clocher exhaussée en 1711. Vers
    Illustration :
    Vue intérieure de la nef vers le choeur IVR41_19935501073VA Vue intérieure vers le choeur IVR41_20075510152NUC2A Vue intérieure : trois-quart depuis le choeur IVR41_20075510100NUC2A Vue intérieure de la nef : trois-quart depuis le choeur IVR41_20075510101NUC2A
  • Prieuré, Collège de Bénédictins du Breuil
    Prieuré, Collège de Bénédictins du Breuil Commercy - 12 , 14 rue du Breuil - en ville - Cadastre : 1970 AH 136 2009 AH 413
    Historique :
    peintures qui représentent le château au milieu du XVIIIe siècle ; elle fermait le cloître sans lui être La présence d'un couvent de religieuses, consacré à Notre-Dame, est attestée dès le début du XIe en 1652. Entré dans la congrégation de Saint-Vanne en 1663, le prieuré joua dès lors un rôle nef et le chœur anciens furent conservés.Dans un document rédigé cette même année 1754 et conservé à la bibliothèque municipale de Commercy, le prieur Thimothée Haraucourt donna cette description ), Les dépendances avaient été restaurées antérieurement de 1656 à 1666 et le colombier construit en 1729. Le prieuré fut mis en vente comme bien national, l'église fut détruite peu après cette date. De à l'église Saint-Pantaléon. Le prieuré est le seul édifice monastique de Commercy dont il subsiste
    Précisions sur la protection :
    Le prieuré, à l'exclusion des parties classées : inscription par arrêté du 23 décembre 1926 - Les balustrade, son mur de soutènement avec ses arcades, le pont-escalier sur le Breuil, les viviers (cad. AH 412 ) et le sol de la parcelle AH 413 : classement par arrêté du 18 juin 2008
    Description :
    domine une dépression occupée par des jardins et traversée par le ruisseau du Breuil qui longe la façade postérieure.Les bâtiments, dans leur état actuel, ne remontent pas au-delà du XVIIIe siècle. Le corps de portique qui s'achève en 1754, date portée par l'entablement du mur-pignon de l'aile droite. Le corps principal distribue l'étage ainsi qui les bâtiments annexes. Un escalier secondaire, dans l'aile droite, desservait le
    Illustration :
    Façades sur cour à l'époque où l'école normale occupait le prieuré ; d'après une photo ancienne Façade principale du corpts du portique entre le bâtiment princpal et les dépendances aujourd'hui Vue sur le cloître pendant les travaux IVR41_20075510124NUC2A L'entrée vers le cloîtr IVR41_20085510084NUC2A Façade sur le cloître IVR41_20085510080NUC2A
1