Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Présentation de la commune de Dompaire
    Présentation de la commune de Dompaire Dompaire
    Historique :
    identifié des doubles fossés, des cercles et un ancien chemin au lieu-dit Les Culs Pesants. Dompaire est , Derbamont, Bettegney, Begnécourt, Legéville et les Ableuvenettes. Place forte médiévale, la forteresse de Dompaire est incendiée par les armées bourguignonnes de Charles le Téméraires en 1475. (Lepage et charton remerciement du retour de la paix après le pillage de la ville par les bourguignons. Régulièrement entretenues par la suite, les fortifications sont toutefois proches de la ruine au 17e siècle, n’offrant pas de les villages alentours dans les années 1630. Le village de La Rue-Devant-Dompaire, mentionné en 1594 Naglaincourt, il ne reste plus qu’une ferme (Idoux. Les ravages de la guerre de Trente ans dans les Vosges.1912 augmentation lors des Trente Glorieuses. Depuis les années 2000, la ville bénéficie d’une attractivité qui lui à l’abbesse de Remiremont qui partageait l’administration de haute, moyenne et basse justice avec la aussi des biens considérables dès le XIIe siècle, mais les abbayes et couvents ne possédaient plus de
    Référence documentaire :
    Idoux, M.-C. Les ravages de la guerre de Trente Ans dans les Vosges : 2e fascicule. Annales de la société d'émulation du département des Vosges, 1912, p. 1-234 Idoux, M.-C. Les ravages de la guerre de Trente Ans dans les Vosges : 2e fascicule. Annales de la société d'émulation du département des Vosges
    Description :
    derrière les Halles), formant un ilot central, caractéristiques des sites en éperon. L’ancien château se . Ce quartier regroupe les activités administratives, commerciales, religieuses et les professions - actuellement centre de santé -). Les rues Carnot, Division Leclerc et Saint-Jacques prennent la forme de (détruit), qui est encore matérialisé par une exploitation agricole. Les usoirs communaux à usage privé ne bornés au profit de la ferme attenante. Les constructions se sont développées aux fils des siècles autour des noyaux villageois, les reliant entre eux progressivement. Les habitations les plus récentes sont délimitation au sud et à l’ouest de la ville. Les exploitations agricoles contemporaines ont élevé leurs grands Laviéville). Le territoire de Dompaire est en grande partie exploitée en prairie, les vallées de la Gitte et de ses affluents étant propices au pâturage. Les terrains situés plus en hauteur sont mis en culture parcellaire graphique 2018 – IGN). Les vergers sur les coteaux dominant le bourg ont quasiment tous disparu
1