Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison forte de Adompt (88)
    Maison forte de Adompt (88) Gelvécourt-et-Adompt - Adompt - 2 route des Marronniers - en village - Cadastre : 2020 ZB 6
    Historique :
    dans le canton de Dompaire. (AD88 en ligne monographie communale de Gelvécourt et Adompt) : Le château seigneur de Pulligny et Cintrey en partie. Les deux familles habitent le château jusque vers 1720 époque le château et les propriété passent au marquis de Ville-sur-Illon. Le château ainsi que les propriétés composant la ferme y attenant furent vendues en mars 1790 au fermier du marquis. Le château était de 1305. Le ban d’Adompt, bailliage de Darney, s’étendait sur Gelvécourt et Bégnécourt. Une partie de la commune de Adompt est située sur le ban de Begnécourt (cf.1841 sur le cadastre napoléonien) réunie de Adompt est construit dans le même genre que l'église (12e siècle) de laquelle il n’était séparé que par un passage étroit. Son origine semble remonter au 12e siècle. Il était habité vers 1600 par le seigneur de Gennetaire seigneur d’Adompt, Begnécourt et Pulligny en partie. Le 16 déc. 1692, Françoise hotte de cheminée et les éléments de maçonnerie dans les combles, le bandeau biseauté et la partie de
    Référence documentaire :
    Lepage, Henri et Charton, Charles. Le département des Vosges : statistique historique et , Charles. Le département des Vosges : statistique historique et administrative. Nancy : Berger-Levrault
    Représentations :
    formée de tables rentrantes et les consoles portant le manteau sont composées d'une double volute
    Description :
    ronde et la tour carrée. Le toit à deux pans est couvert de tuile mécanique et de tuile plate, le toit traverse à l'étage d'une même fenêtre à meneaux murée également. Le plan initial de la maison est rectangulaire, la tour ronde et la partie saillante carrée sur le pignon droit sont édifiées postérieurement. Le habité à l'origine. Le rez-de-chaussée surélevé est composé de trois pièce en travées parallèle aux donnant sur le vestibule de la tour, est composée d'une cuisine avec une cheminée attribuable au 17e cuisine une grande salle avec des lambris attribuables au 19e siècle, des placards sur le mur du fond, un placard avec une boîte à horloge sur le mur opposé. La fenêtre de cette pièce sur la façade antérieure est bouchée par les anciennes portes des alcôves qui ont été déplacées contre le mur. Les plafonds dont ont planches de bois. Dans le dégagement est située la porte d'accès à la cave. On observe sur la façade maçonnerie, est-ce l'accès à la première maison médiévale ? Le second niveau est également composé de trois
    Illustration :
    Vue de la maison forte depuis le chevet de l'église. IVR41_20208810116NUC4A Maison forte de Adompt, vue de la cuisine du rez-de-chaussée, porte ouvrant vers le vestibule anciennes alcôves déplacées contre le mur. IVR41_20205730348NUC2A Maison forte de Adompt, seconde pièce du rez-de-chaussée, placard ouvert sur le mur et boite à Maison forte de Adompt, 1ère pièce du 1er étage, vue sur le mur pignon, fenêtre en partie murée Maison forte de Adompt, 1ère pièce du 1er étage, vue sur le mur pignon, fenêtre en partie murée Petite pièce au second étage de la partie saillante sur le pignon droit, baie donnant sur le jardin Petite pièce au second étage de la partie saillante sur le pignon droit, baie donnant sur le jardin Maison forte de Adompt, première pièce du comble, structure en maçonnerie intérieure dans le mur Maison forte de Adompt, première pièce du comble, fenêtre dans le mur pignon
  • Présentation de la commune de Gelvécourt-et-Adompt
    Présentation de la commune de Gelvécourt-et-Adompt Gelvécourt-et-Adompt
    Historique :
    débris de constructions et des ossements semblent antérieurs au 17e siècle (AD88 – 11T20/140). Le toponyme en -court indique que Gelvécourt est certainement apparu lors de la vague de peuplement entre le 7e et le 9e siècle ap. J.-C.. Adompt est mentionné à partir 1305, mais l’église paroissiale saint Martin (IMH : 03/03/1926) et la maison forte (IA88031980) remontent au XIIe siècle. Le ban d’Adompt , coutume de Lorraine. Au spirituel, Adompt était le chef-lieu d’une paroisse comprenant aussi Gelvécourt (Idoux. Les ravages de la guerre de Trente ans dans les Vosges.1912). Le village ne compte que 28 ferme attenant au château) en mars 1790 au fermier du marquis (AD88 – 11T20/140). A cette période , jusqu’à 267 personnes en 1846, son maximum. Puis, elle chute progressivement pendant le siècle et demi suivant en raison de l’exode rural (77 hab. en 1982). Le nombre de personnes dans la commune tend à grès sur le territoire d’Adompt, ainsi que la tuilerie Maudru, qui produit des tuiles renommées pour la
    Référence documentaire :
    Lepage, Henri et Charton, Charles. Le département des Vosges : statistique historique et , Charles. Le département des Vosges : statistique historique et administrative. Nancy : Berger-Levrault Les familles Résal et Mathis, notables engagés dans la vie politique locale. dans Le pays de Le pays de Dompaire. dans Journées d'études vosgiennes (14-16 octobre 2011 ; Dompaire). Epinal
    Description :
    Le territoire de Gelvécourt-et-Adompt s’étend sur 3.94 km², entre 289 m et 318 m d’altitude. Il est l’ancienne Maison Forte (IA88031980). Autour, se sont progressivement implantés, le presbytère, la mairie notables originaire d’Adompt depuis au moins le milieu du 18e siècle (cf. Grivel. JEV 2011. page 481). Le -rue s’étirant le long de la Grande Rue. Deux anciennes fermes isolées ont aussi été construites entre les deux hameaux, sur la R.D. n°4, au lieu-dit Le Champy. Des croix se dressent au carrefour entre les deux hameaux (R.D.n°4 / R.D.n°4e), rue du Village et à l’extrémité nord du chemin du Haut du Chêne. Le commémore l’assassinat du Capitaine de Crouson (2e DB) le 12 09 1944. Les hameaux possèdent une structure récents ont été construites en périphérie : Le Champy, quartier de l’ancienne tuilerie, et à l’Est de la . Ainsi le territoire est aujourd’hui principalement composé de prairies, complétées par des parcelles sur : Registre parcellaire graphique 2018 – IGN). Les vergers sur le coteau dominant Gelvécourt ont quasiment
    Illustration :
    Gelvécourt-et-Adompt, vue d'ensemble de Adompt depuis le nord-est. IVR41_20208830539NUC2A Maison forte de Adompt (88) - Vue de la maison forte depuis le chevet de l'église
1