Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ancien château de Guermange et ses dépendances agricoles puis ensemble agricole du Domaine de Lindre.
    Ancien château de Guermange et ses dépendances agricoles puis ensemble agricole du Domaine de Lindre. Guermange - rue grande - en village - Cadastre : 2019 246-249
    Historique :
    est restauré et agrandi entre 1544 et 1547 par Hans de Guermange. L'étang de Lindre, fut propriété des . Adam-Philippe, comte de Custine, né à Metz en 1742, meurt en 1793, condamné le 26 août 1793 à la peine 1793. Les procès-verbaux des ventes de ses propriétés nous permettent de connaître une partie des possessions du comte de manière très détaillée (ref. texte libre). Le 1er septembre 1807, il est vendu à trois "capitalistes" associés de la région, Masson rachète par la suite la part des autres adjudicataires. Son fils Guermange de Théodore Davillier. L'ensemble est confié à des fermiers, sous la direction d'un régisseur 1908, les quatre héritiers Masson de Montalivet décident de s'associer et constituent la Société des des biens de Lindre. Le département de la Moselle achète les treize étangs des Domaines (930 hectares , dont 618 pour le seul étang de Lindre), le « château » et la « Maison franche » – cette dernière est Le château de Guermange est édifié au 12e siècle pour surveiller la cornée de l'étang de Lindre. Il
    Dénominations :
    pavillon de jardin
    Murs :
    grès pierre de taille bois pan de bois
    Description :
    L'ancien château de Guremange se situe sur la cornée de l'étang de Lindre, il s'inscrit dans des siècle. C'est un bâtiment à trois travées de plan et 10 travées d'élévation. Deux des trois portes distribution dressé à l’occasion de la vente des biens nationaux en 1793. La plus grande surface est réservée postérieure, sous les avancées de toit étaient aménagés des réduits à porcs. Devant cette ferme, une partie de deux linteaux en bois des portes charretières portent une date, An XII pour celle de gauche et 1803 sur le parc, un jardin clos lui aussi de murs et dont il reste deux pavillons d'angle, de plan octogonale et sommées d'un toit à bulbe couvert d'ardoise. La façade et les toitures des deux pavillons d'angle sont inscrits MH depuis 1980. Le château de Guermange est composé de plusieurs bâtiments dont deux sont encore en élévation aujourd'hui par rapport au plan de 1793 et une grange-écurie édifiée sur les terres du Domaine de Lindre en 1803. Le vieux châteaux, détruit aujourd'hui est composé d'un donjon
    Titre courant :
    Ancien château de Guermange et ses dépendances agricoles puis ensemble agricole du Domaine de
    Texte libre :
    AD54, 1Q315 /2. Biens à Guermange Ventilation des biens provenant de Custine fils condamné. Nous l’évaluation et la ventilation des tous les biens appartenant ci devant à Custine fils afin de regler les grenier au-dessus. Les murs des deux bâtiments sont très anciens encore en état en raison de leur grande tuiles plates. Prévoit la destruction des tourelles et murs d’enceinte. Vu la pénurie de bâtiment à que les greniers. Tous les pourtours des murs de ces bâtiments sont en maçonnerie de brique, les châssis des portes et croisées en charpente de chêne, la couverture au-dessus du grand bâtiment est en un réduit à porcs. Tous les murs sont construits en maçonnerie de brique, les châssis des croisées et , Joseph Olivier architecte à la commune de Dieuze…Dominique Petitjean cultivateur à Guermange…pour faite joignant le mur d’enceinte est adossé un autre bâtiment de 57 pieds de long sur 20 de largeur composé au rdc d’une cuisine cabinet ensuite et petite écurie, un 1er et second étage de trois chambres à chacun
    Illustration :
    Le Château de Guermange, plan de l’ensemble des dépendances, du nouveau bâtiment et du vieux château dressé à l’occasion des ventes des biens nationaux de l’émigré Custine, 1793. Légendé : À l’occasion des ventes des biens nationaux de l’émigré Custine, 1793. (AD 54, 1Q 315). IVR41_20175710750NUC4A des ventes des biens nationaux de l’émigré Custine, 1793. (AD 54, 1Q 315). IVR41_20175710751NUC4A Ferme du château, vue de l'intérieure de l'étable, détail des poteaux. IVR41_20175711132NUC4A - Bâtiment de la bergerie et écuries avec usoir au-devant. D- Bâtiment servant ci-devant de maison de ferme Le Château de Guermange, plan du vieux château, distribution au rez-de-chaussée, dressé à Le Château de Guermange, plan du vieux château, distribution du premier étage, dressé à l’occasion Plan du bâtiment de la bergerie, grange et remise appartenant ci-devant à Custine, AD 54, 1Q 315 Plan du bâtiment et jardins attenants de la marcarerie dépendant ci-devant de Custine situés à
  • Présentation de la commune de Guermange.
    Présentation de la commune de Guermange. Guermange - en village
    Historique :
    surveiller l’étang de Lindre. Bien que détruit aujourd’hui, il est connu par des plans accompagnés d’une Lindre, composé de six fermes et de l’étang, propriété des ducs de Lorraine, du roi de France, passe De nombreuses villae ont été fouillées ou signalées sur le territoire de Guermange. À proximité de Guermange se situe la cité antique de Tarquimpol-Decempagi, carrefour routier fortifié sur la grande voie romaine de Reims à Strasbourg via Metz. Cette voie est déjà utilisée pour le trafic du sel. À Guermange , sur les rives de l’étang de Lindre, six sites gallo-romains ont été mis au jour en 1976 pendant la période d’assec. Un de ces sites atteste d’une activité métallurgique, avec la présence de scories. Cette découverte est à relier à l’agglomération antique de Tarquimpol qui s’étendait à l’emplacement actuel de l’étang jusqu’à la cornée de Guermange. Un château est édifié au XIIIe siècle, à Guermange, pour description très précise de sa distribution. Le château est repris en fief en 1315 par Rodolphe, bailli de
    Référence documentaire :
    Les résidences fortifiées des évêques de Metz en Lorraine au Moyen âge. GIULIATO, Gérard. Les résidences fortifiées des évêques de Metz en Lorraine au Moyen âge.In : Colloque international (6-8 Aux sources de la Seille et de la Sarre Aux sources de la Seille et de la Sarre / ill. Pierre Chenu Histoire de Lorraine, qui comprend ce qui s’est passé de plus mémorable dans l’archevêché de Trèves , et dans les évêchés de Metz, Toul et Verdun, depuis Jules César dans les Gaules, jusqu’à la cession de la Lorraine, arrivée en 1737, CALMET, Dom Augustin. Histoire de Lorraine, qui comprend ce qui s’est passé de plus mémorable dans l’archevêché de Trèves, et dans les évêchés de Metz, Toul et Verdun , depuis Jules César dans les Gaules, jusqu’à la cession de la Lorraine,arrivée en 1737, inclusivement octobre1994 ; Le Mans). Palais royaux et princiers au Moyen âge. Le Mans : Centre d’édition et de publication de l’Université du Maine, 1996,p. 117-132.
    Description :
    fut propriété des ducs de Lorraine, du roi de France, puis de la famille de Custine, et devint bien national en 1790. Les domaines de Lindre comprenaient alors le « château », autrefois propriété des Hisèle, la ferme du Stranhoff, la ferme du Moulin et la « Maison franche ». L'ensemble est confié à des occupe cette fonction. En 1974, les héritiers Montalivet, décident de vendre l'ensemble des biens de Lindre. Le département de la Moselle achète les treize étangs des Domaines (930 hectares, dont 618 pour le seul étang de Lindre), le « château » et la « Maison franche » – cette dernière est revendue groupement agricole foncier. (réf. AD57, 93J, historique des domaines de Lindre). En 1842, il y avait 620 l’exploitation. Des toits sont encore couverts de chaume au début du XVIIIe siècle. Un moulin à Guermange est cité dès le XIVe siècle, bien visible sur la carte de 1726, alimenté par un canal depuis l’étang de ), une église paroissiale, un cimetière autour de l'église, des vestiges de jardins clos de pierres
    Titre courant :
    Présentation de la commune de Guermange.
    Texte libre :
    1Q315 /2. Biens à Guermange Ventilation des bien provenant de Custine fils condamné Chap 5 une allée une grange et une écurie de vaches des greniers au dessus du logement ainsi que sur l’écurie des portes de communication de ces caves sont de pourriture. Chap 7 Halle de la brasserie prés le , Meurthe. Auteur : France. Ministère de l'agriculture, du commerce et des travaux publics. 1867 M soigner les chevaux des omnibus, travailler aux carrières de plâtre. Quelques-uns sont revenus plus Bâtiment nommé la marcarerie. Ce bâtiment est placé à l’entrée de la commune il est formé par un parallélogramme de 14 toises 4 pieds de long et 6 de largeur composé d’un poel, une cuisine, une chambre ensuite ). La couverture est en tuiles plates le tout de vieille construction. Au derrière au nord est un pressoir. Cette halle est placée près le cimetière à trente pieds de longueur sur vingt-quatre de largeur elle est fermée sur trois faces par en dâle et celle au midi par un mur de maçonnerie, la couverture
    Illustration :
    Carte générale et carte figurative représentant la figure des bois de son Altesse royale tant anciens qu’acquêtés à l’usage des salines de Dieuze et partie celle de Marsal, 1712 (AD 54, H2450-4 Carte topographique du château et village de Guermange, 1756. Sur cette carte on distingue des Vue aérienne du village de Guermange. IVR41_20125711262NUC4A Vue aérienne du village de Guermange. IVR41_20125711260NUC4A Vue aérienne du village de Guermange. IVR41_20125711261NUC4A Cadastre ancien du village de Guermange, 1813, AD57, 35P272 IVR41_20195730689NUC2A Charte datée de juin 1315. (AD 57, G107). La charte est signée par les sires de Réchicourt et de parties du village sur les terres de France (F, G, H, I, K O) et d’autres sur les terres de Lorraine (M, N
  • Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Guermange
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Guermange Guermange - en village - Cadastre :
    Historique :
    Le patrimoine bâti de la commune Guermange est composé de fermes des 18e, 19e siècles et de quelques fermes du début du 20e siècle de la Seconde reconstruction. Le domaine du Château qui comprenait dans un espace clos de mur, un château médiéval conserve une grange-écurie du début du 19e siècle. Les fermes qui faisaient partie du domaine de Lindre sont soit détruites, soit fortement dénaturées siècle, les agriculteurs et artisans ont deux à trois vaches et un ou deux chevaux, des porcs, des oies
    Murs :
    bois pan de bois ciment parpaing de béton
    Description :
    des bardeaux ("essins"). Les pans de bois sont parfois cachés sous les crépis, Il subsiste des cloisons en pan de bois et hourdis en clayonnage et torchis dans certaines maisons. Il y a souvent des remplis de brique ou de moellon ou des deux. Les maisons en pan de bois couvrant entièrement ou . Les fermes ont de grands usoirs sur lesquels étaient creusés un puits. Des petits chemins sont logis carré, avec aménagement de l’étage en habitation est typique de l’architecture allemande des XVIe ) ont des parties habitation et exploitation séparées. Une cour intérieure permet au tracteur de Les fermes et maisons de Guermange sont en pan de bois, en moellons calcaire et grès, en brique et en parpaing béton. Les encadrements sont en bois, en grès et en ciment. Les toits sont couverts de tuile mécanique et de tuile creuse. Les toits étaient couverts à l'origine avec de la chaume, puis par soubassement et un premier niveau en moellon et un pan de bois sur la partie supérieure. Certains hourdis sont
    Typologies :
    pan de bois
    Titre courant :
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Guermange
    Texte libre :
    des bois de monsieur le comte de Custine. Poile, delà nous nous sommes transportés dans les greniers au-dessus du poile et au-dessus des chambre de derrière, dans la petite écurie sur le devant de la maison, une corde de pierres. Dans le jardin potager un rucher, 9 ruches. Dans les écuries des vaches, 3 des deux successions d'autant plus sujette à réparation qu'elles sont bâties en bois 1766, maison de en bois une armoire chêne et sapin, un coffre bois de chêne, un bois de sapin, une table à 4 pieds , une couche dont les colonnes sont en bois de chêne, une autre vieille à petite colonne, un banc de après décès d'un laboureur, bien immeubles, un gros corps de logis avec escuries grange estables et écuries : 20 milliers de foin, 6 bœufs, 2 vaches, 2 chèvres, 2 porcs, une truie, 18 poules, 3 coqs, 15 aisances et dépendances située audit Guremange, entre Jean Nicolas Petijean à l'orient et monsieur le comte de Custine seigneur dudit lieu d'autre frappant par le derrière sur les vergers du vieux château y
    Illustration :
    Cadastre ancien du village de Guermange, 1813, AD57, 35P272 IVR41_20195730689NUC2A Fermes en pan de bois, 16 et 18 rue Principale, élévation antérieure. IVR41_20175710860NUC4A Vue de la rue Principale vers 1900, carte postale ancienne. IVR41_20195730691NUC2A Vue aérienne de la ferme du moulin. IVR41_20125712264NUC4A Vue aérienne de la ferme du moulin. IVR41_20125711263NUC4A Vue aérienne de la ferme du moulin. IVR41_20175711265NUC4A Vue aérienne de la ferme du moulin. IVR41_20175712266NUC4A Ferme, 26 Grande rue, élévation latérale gauche, détail du pan de bois, 24 Grande rue, élévation Ferme, 26 Grande rue, élévation latérale gauche, détail du pan de bois. IVR41_20175710835NUC4A Femre, 26 grande rue, ancienne grange, cloisons en pan de bois et hourdi en clayonnages
  • Ferme, 13 rue Principale, Guermange.
    Ferme, 13 rue Principale, Guermange. Guermange - 13 rue principale - en village - Cadastre : 2019 2 220 1813 F 355
    Historique :
    Ferme construite dans la première moitié du 18e siècle. Sur le plan de 1756, elle apparaît comme étant la maison du jardinier. Le pignon droit à l'origine en pan de bois a été refait récemment en parpaing de béton.
    Description :
    Petite ferme, à deux travées de plan. Peut-être ancienne maison du jardinier du comte de Custine , elle figure à cet emplacement sur le plan de 1756. La structure initiale est en pan de bois, mais le pignon droit a été refait en parpaing de béton. Les encadrements sont en bois, la fenêtre du logis est moulurée, les deux petites baies des greniers sont en arc segmentaire délardés.
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Carte topographique du château et du village de Guermange, 1756, AD54, H2494 Ferme, 13 rue Principale, élévation antérieure, détail de la fenêtre du logis, on devine le pan de bois sous l’enduit à gauche de la fenêtre. et latérale gauche. IVR41_20195730714NUC2A
1