Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 264 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Foyer du Groupement des Étudiants Catholiques, actuellement Foyer du Groupement des Étudiants du Cours Léopold
    Foyer du Groupement des Étudiants Catholiques, actuellement Foyer du Groupement des Étudiants du Cours Léopold Nancy - 33 cours Léopold 5 rue Baron Louis - en ville - Cadastre : 2018 AM 51 2018 AM 321
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    André (1905-1975) en collaboration avec Claude Prouvé (1929-2012). En 2004, la Métropole du Grand Nancy ), association visant à pallier le manque de logements étudiants à Nancy. Le Diocèse de Nancy-Toul et la Compagnie de Jésus acquiert un terrain situé à l'angle du cours Léopold et de la rue Baron Louis devenir la propriété de la famille de Metz-Noblat ainsi que par deux immeubles d'habitation (date de la création de l'institution puis à sa direction. Afin de financer le foyer la Société immobilière du l'évêché de Nancy et Toul. Le projet occupe toute la périphérie du terrain en conservant l'hôtel au centre du site. En 1926 est posée de la première pierre de deux ailes, destinées à abriter des chambres, un Léopold et ouvre sur la cour d’honneur montant vers l’hôtel. L'ensemble est achevé en 1927 avec l'aide . La structure de béton armé Hennebique est mise en œuvre par l'entrepreneur de travaux publics lorrain Bernanose et Lommée. Les vitraux de la chapelle sont posés entre 1931 et 1934. En 1931, une galerie reliant
    Observation :
    l'implication sociale des ordres religieux, à la qualité de ses élévations portant un abondant décor sculpté et à l'ensemble formé par le théâtre et la chapelle du pavillon dit "Marquette".
    Représentations :
    que les alérions et croix lorrains. La façade du pavillon Marquette porte un décor sculpté ainsi qu'une baie dont la menuiserie métallique forme le chrisme. La cade d'escalier du théâtre comporte -corps métallique du balcon du théâtre représente le chrisme. La scène du théâtre est surmontée d'une
    Statut :
    propriété publique propriété de la Communauté Urbaine du Grand Nancy
    Description :
    amitié ce G.E.C. dont un jour il voulut bien se dire le grand camarade". La sculpture porte la date de Le foyer, occupant une parcelle oblongue à l'angle du cours Léopold et de la rue Baron Louis, est un bas relief carré représentant Jésus enfant et Joseph charpentier, la scène est encadrée par l'inscription "NOS PATERNA JS VICE CUSTODI", les initiales IHS sont au bas de la scène. Le portail d’entrée en ardoise (brisis) et tuiles mécaniques (terrassons). Le bâtiment Coty est implanté en limite sud de la mètres de long sur la cour d'honneur. Il comprend en rez-de-chaussée les bureaux des gestionnaires du GEC terrain, le long de la rue Baron Louis, où sa façade se développe sur 40 mètres. Il comporte un demi sous étudiants et aux sanitaires. La façade sur cour comprend un bas-relief en pierre représentant le maréchal 1935 et la signature de l'artiste (non lisible). Le fond de la cour est occupé par l'ancien hôtel couvert d'un toit à pans fait de tuiles mécaniques. Bien que construit à la fin du 19e siècle son
    Dates :
    1926 porte la date
    Datation secondaire :
    3e quart 19e siècle porte la date
    Illustration :
    Vue du Pavillon Lyautey depuis la rue Baron Louis IVR41_20205410543NUC4A Vue du Pavillon Lyautey depuis la rue Baron Louis IVR41_20205410544NUC4A Vue du Pavillon Lyautey depuis la rue Baron Louis, détail IVR41_20205410545NUC4A Pavillon Marquette, vue depuis la rue Baron Louis IVR41_20205410523NUC4A Pavillon Marquette, vue depuis la rue Baron Louis IVR41_20205410527NUC4A Entrée du Pavillon Marquette depuis la rue Baron Louis IVR41_20205410524NUC4A Entrée du Pavillon Marquette depuis la rue Baron Louis IVR41_20205410525NUC4A Vue du Pavillon Marquette depuis la rue Baron Louis, détail IVR41_20205410526NUC4A Vue du Pavillon Marquette depuis la rue Baron Louis, détail IVR41_20205410540NUC4A Hôtel de Metz-Noblat, rez-de-chaussée, salle de détente, vue vers la cour d'honneur
  • ensemble de 2 verrières décoratives : chèvrefeuille et paysage vosgien
    ensemble de 2 verrières décoratives : chèvrefeuille et paysage vosgien Nancy - 45 cours Léopold - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    signature (en bas à gauche sur la verrière n° 1) : Jacques Gruber Nancy
    Historique :
    gauche sur la verrière n° 1) dans le 1er quart du 20e siècle pour l'hôtel du docteur Vautrin (1870-1943), qui y ajouta la représentation de 2 usines à la chambre de commerce de Nancy dans une . La technique de la gravure à l'acide, apprise par le maitre-verrier lors de son passage dans
    Représentations :
    chèvrefeuille disposé en encadrement sur les 3 côtés de la verrière, sur fonds de vitrerie géométrique dans la partie centrale, décor de paysage identifié : Vosges (montagne, sapin, lac) dans la partie
    Description :
    Ensemble de 2 verrières occupant les fenêtres à 2 vantaux (à 3 panneaux) de la cage d'escalier . Seule la verrière du 1er palier (verrière n° 1) est conservée dans sa totalité, celle du 2e palier (verrière n° 2) amputée des 3/4 n'a conservé que la partie haute.
    Emplacement dans l'édifice :
    fenêtres de la cage d'escalier
    États conservations :
    manque une grande partie de la verrière n° 2
  • Chapelle du Foyer du GEC de Nancy
    Chapelle du Foyer du GEC de Nancy Nancy - 5 rue Baron Louis - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Genre :
    de clercs réguliers de la compagnie de Jésus
    Historique :
    La chapelle fait parti du pavillon Marquette du foyer du Groupement des Étudiants Catholiques conçu fruit de commandes d'établissements d'enseignement supérieur de Nancy : la faculté de médecine (1933 par André Lemoine), l'école de chimie (1934 par André Antoine), la faculté de pharmacie (1935 par Joseph Benoît), l'école des mines (1936 par Joseph Benoît), la faculté de droit (1936 par Joseph Benoît 1989-1990, la chapelle est convertie en salle de sport pour les étudiants du foyer.
    Représentations :
    Les vitraux représentent des scènes de la vie du Christ ou des paraboles christiques. Les
    Statut :
    propriété publique propriété de la Communauté Urbaine du Grand Nancy
    Description :
    La chapelle occupe le deuxième étage du pavillon Marquette du foyer de l'ancien Groupement des recouverts d'un enduit imitant le grès rose. L'unique vaisseau de la nef, de plan rectangulaire, compte trois (disparus). La première travée de la nef laisse apparaître les traces de la tribune originelle, détruite. Le chœur s'ouvre sur la nef par une arcade plein cintre précédé d'un degré large et droit et jouxté de part
    Dimension :
    Autel : h 98,5 cm ; la 200,5 cm ; pr 95 cm
    Illustration :
    Bâtiment Marquette, entrée de la chapelle IVR41_20205410353NUC4A Bâtiment Marquette, entrée de la chapelle IVR41_20205410354NUC4A Vue depuis la nef vers le choeur en 2010 IVR41_20155434256NUC2A
  • ensemble de 3 rampes d'escalier
    ensemble de 3 rampes d'escalier Nancy - 9 rue Chanzy 58 rue Saint Jean - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Description :
    Ensemble composé de trois rampes d'escalier, deux appartenant aux escaliers du hall, la troisième à l'escalier desservant les appartements. La rampe d'appui de l'escalier principal du hall devient à l'étage le garde-corps de la galerie.
    Emplacement dans l'édifice :
    deux rampes pour l'escalier du grand hall, la troisième pour l'escalier desservant les appartements
  • maison Grisot dit hôtel de Gormand puis maison des soeurs macarons actuellement immeuble
    maison Grisot dit hôtel de Gormand puis maison des soeurs macarons actuellement immeuble Nancy - 10 rue des Soeurs Macarons - en ville - Cadastre : 1830 A5 674 1865 A5 1184, 1185 1972 BC 240 2008 BC 240
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Communauté urbaine du Grand Nancy
    Historique :
    adjacent qu'il a fait construire quelques années auparavant (8 rue des Soeurs Macarons ; IA54002905). La entre le palier intermédiaire de l'escalier principal et un escalier secondaire en aile avant la ) mais non vérifiée à ce jour par aucune source d'archives, l'hôtel aurait appartenu à la famille de Gormand à la fin du 18e siècle, et compta à partir de 1790 parmi ses occupants Marie Mélanie de Gormand 1765 dans l'église du Saint-Sacrement, détruite) ; en 1793, la religieuse aurait accueilli 2 soeurs converses (dont Elisabeth Morlot) dans la maison familiale où elles produisirent et firent commerce des célèbres gâteaux. Toutefois, lors de la vente révolutionnaire de la maison le 31 mars 1794, la maison est la propriété de la famille Vallet, comme l'hôtel adjacent (n° 8), et elle est acquise alors par Morlot, détentrice de la recette des macarons, dont le mari, Monsieur Muller est pâtissier. La production , cheminées des pièces du 1er étage) datant probablement du Second Empire (1852-1870). La maison communiquait
    Précisions sur la protection :
    façades et toitures sur rue et sur cour, le grand escalier avec cage et rampe, les deux fours et la cheminée de la pièce sur cour : inscription par arrêté du 19 mai 1987
    Représentations :
    ordre composite : encadrement de la porte ; mascaron : figure de Mercure ; ornement végétal : platine du heurtoir ; ornement végétal et fleur : imposte de la porte ; monogramme A Z G : imposte de la
    Description :
    corps principal occupe également un côté de la cour. La porte piétonne occupe à gauche l'espace d'une 5e figurant une tête de Mercure. La menuiserie de la porte comporte deux panneaux moulurés à décor géométrique rue possèdent des verrières à décor géométrique dans leur partie basse. La façade postérieure est à 3 niveaux, le 1er étage à grande élévation correspond à l'emprise de l'escalier intérieur qu'éclairent 2 hautes baies aux chambranles moulurés. Balcon d'angle aux étages avec garde-corps en fer forgé. La façade en retour comporte 2 niveaux de hautes fenêtres et un dernier niveau de baies plus petites. La pièce du rez-de-chaussée sur la cour conserve une cheminée 18e siècle (IM54014091) accostée de 2 fours
    Illustration :
    L'immeuble en 1972, avec l'enseigne de la fabrique de macarons. IVR41_19725401245Z
  • fontaine et monument au duc René II
    fontaine et monument au duc René II Nancy - place Saint-Epvre - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    " ; sur la terrasse : signature : M. Schiff ; signature : [...] bronze/ Daubrée ; armoiries : de Lorraine
    Historique :
    Ce monument commémoratif en l'honneur du duc René II (1451-1508), vainqueur de la bataille de Nancy en 1477, s'élève sur la place Saint-Epvre à la place d'une fontaine surmontée de la statue équestre en pierre du duc René II. En 1753, Stanislas Leszczynski fait détruire la fontaine place Saint-Epvre pour la remplacer par la fontaine située place de la Carrière, sur laquelle il remet en place la statue de René II de 1625. Pendant la Révolution, cette statue est détruite par les ordres de la municipalité conformément à la loi du 14 août 1792. Mais des travaux de restauration des bassins sont réalisée s'ouvre sur la place, projette la construction d'un beffroi, symbole du pouvoir de la ville, projet abandonné sans doute en raison de querelles municipales. A la place, il décide de faire ériger une nouvelle Lépy dans la cour du Musée Lorrain. Elle fut réalisée par le sculpteur Mathias Schiff (1862- Rettel 10 décembre 1883, anniversaire de la mort de René II et d'autre part le 11 décembre, cinquantenaire
    Observation :
    {bibliographie=Anonyme " Le flâneur lorrain ", " Théâtre permanent des statues dans la cité ", in : La revue lorraine populaire, octobre 1990, n° 96.£ Anonyme " Un Nancéien ", L'immeuble et Schiff ? ", in : Nos Villages lorrains, mars 1992, n°45.£ COLBERT, " La statue de René II ", 20 décembre 1883, n°25, in : Nancy-Artiste, 1883-1884, n°4, p.378.£ JULIEN, " La statue équestre du duc René II
    Référence documentaire :
    travaux à la fontaine de la place Saint-Epvre BB 22 travaux à la fontaine de la place Saint-Epvre
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ce monument se situe sur la place Saint-Epvre, au sud-ouest de la basilique. Il se compose d'une fontaine amortie d'une statue équestre. La fontaine est de plan circulaire et pourvue de tête d'ange ailé motif de coquille évoque le thème de l'eau. Aux quatre angles de la fontaine se trouvent les emblèmes de d'Anjou, renvoyant à la volonté de l'abbé Trouillet d'apposer les emblèmes de la Lorraine sur son projet de beffroi. Le piédestal de plan oblong, réalisé en calcaire d'Euville, est situé au centre de la distinctif. Son casque orné d'un panache, est ouvert et le sculpteur a choisi de ne pas représenter la donnant le signal de la bataille de Nancy. Son geste désigne la direction de Notre Dame de Bonsecours . Avec la statue du duc Antoine, érigé en 1850 à la porterie du Palais ducal et celle de Jeanne d'Arc en
    Annexe :
    considérable à la ville et très utile au public à cause du grand nombre de coulants d’eau qu’i s’y trouvent’ bassins, pourtout et barrière de la fontaine de la place Saint-Epvre « laquelle est d’une décoration
  • verrière, verrière figurée décorative
    verrière, verrière figurée décorative Nancy - 4 place André Maginot - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Illustration :
    Le grand hall avec la verrière (auj. détruite) IVR41_00005402325X
  • boulevard dit cours de la Liberté, puis cours d'Orléans, cours Béranger, actuellement cours Léopold
    boulevard dit cours de la Liberté, puis cours d'Orléans, cours Béranger, actuellement cours Léopold Nancy - cours Léopold - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Métropole du Grand Nancy
    Historique :
    Boulevard aménagé à partir de 1778 à l'emplacement des fortifications ouest de la vieille ville de Nancy, et permettant un nouvel accès à ce quartier depuis la route de Metz. Le projet initial, dessiné projet général d'embellissement de Nancy, prévoyait la réalisation d'un lotissement autour de trois rues axes de la vieille ville et de la ville neuve, et greffé au sud sur la nouvelle place de Grève alors en cours de réalisation (actuelle place Carnot IA54003382). La voie principale nord-sud rejoignant la route du Roi du 19 juin 1784 fixe le projet définitif et la répartition des terrains ; les propriétaires nouvelles constructions seront édifiées en respectant une ordonnance déterminée. Dès 1786 la partie centrale planter cet espace, décision entérinée par l'intendant l'année suivante. A peine esquissé au moment de la 1830, sous la direction de l'architecte municipal Charles Débuisson (travaux de nivellement et d'aménagement des voies). Dès la Révolution l'espace prend le nom de cours, nommé cours de la Liberté en 1791
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    alignements sont réservées à la promenade piétonne. La plus importante d'entre elles forme une vaste perspective qui met en valeur la porte Désilles située au nord ; la statue du général Drouot et le monument à sud par la place Carnot qui en constitue le prolongement naturel. Les maisons les plus anciennes sont situées dans la partie sud. Sur la face est, elles sont relativement modestes mais semblent pour un certain nombre d'entre elles se conformer à un même modèle (notamment numéros 18 à 26). Sur la face ouest ordonnance particulière. Au nord les constructions sont plus récentes, de la fin du 19e siècle (hôtel du docteur Vautrin, IA54003074) ou de la première moitié du 20e siècle (lotissement du jardin de la la partie sud ont également été reconstruits au début du 20e siècle (maison Bourgon, IA5400).
    Titre courant :
    boulevard dit cours de la Liberté, puis cours d'Orléans, cours Béranger, actuellement cours Léopold
    Appellations :
    cours de la Liberté
    Illustration :
    Vue du Cours Léopold depuis la grande roue lors de la foire de printemps. Côté ouest Vue du cours Léopold depuis la grande roue installée pour la foire de printemps. Côté ouest. au Vue du cours Léopold depuis la grande roue installée pour la foire de printemps, côté sud-est
  • Rideau d'arche sainte (parokhet) n° 1
    Rideau d'arche sainte (parokhet) n° 1 Nancy - 19 boulevard Joffre - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    ) : "Le grand rabbin et madame Paul Haguenauer" / (hébreu) "qui ont livré leur âme pour la S[anctification Inscription (hébreu) : "Donné par la S[ainte] C[ommunauté] de Nancy en souvenir " / (français
    Historique :
    Ce parokhet a été offert en 1950 à la synagogue de Nancy à la mémoire de Gustave Nordon, l'ancien 1944 (cf IM54010296). Alors que la plupart des ornements réalisés après la guerre sont des objets de
    Représentations :
    les Tables de la Loi
    Description :
    portique formé par les deux colonnes du Temple encadrant une couronne de Torah et des tables de la Loi. Le style des chapiteaux palmiformes, du socle sur lequel sont placées les tables de la Loi, ainsi que la
    Dimension :
    H= 200 ; la = 105
    Aires d'études :
    Région Grand Est
  • Dossier de synthèse thématique architecture de l'Art Nouveau à Nancy
    Dossier de synthèse thématique architecture de l'Art Nouveau à Nancy Nancy
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Référence documentaire :
    , l'Art nouveau et industries d'art. Exposition, Galerie Poirel. Nancy, éditions de la Réunion des musées Europe : actes du colloque, 15, 16 octobre 1999, Salle Poirel, Nancy, sous la direction de François Loyer 1900 : catalogue. Exposition. Paris, Galeries nationales du Grand Palais. 2000. 1900 : catalogue . Exposition. Paris, Galeries nationales du Grand Palais. 2000. - Paris : Réunion des Musées Nationaux, 2000 travaux publics. L’entreprise de bâtiments et travaux publics de la famille Bernanose a connu une longue existence sous divers patronymes. Mosellan d’origine, Adolphe Bernanose opte en 1871 pour la nationalité française, s’installe à Nancy et intègre la société Doirisse, avant d’accéder au statut d’associé avec départementale des musées de la Meuse
    Texte libre :
    grandes écoles ainsi que pour la renaissance de l'enseignement artistique. Devenu directeur de l’École grande manifestation rendant compte de la vitalité du mouvement est la construction, en 1909, du pavillon de grandes artères reliant le centre de la ville à ses faubourgs. Entre 1891 et 1911, on dénombre 3 à s'affranchir de ces influences. Plus que tout autre, il sait utiliser la grande diversité des Nancy, une brillante capitale. Le désastre militaire et humain de la guerre de 1870 a transformé la population nombreuse et pugnace. La Meurthe, devenue Meurthe-et-Moselle, devient, grâce à l'ouverture de nouvelles mines de fer et au développement de la métallurgie, une terre riche. Les industries de transformation, en particulier la construction métallique (entreprise Schertzer...) et la chaudronnerie (La (brasseries, tanneries et verreries) s'établissent et se développent dans la périphérie de Nancy notamment la Société Daum frères et Cie. Nancy est aussi devenue une place bancaire importante avec le transfert de la
    Illustration :
    Les volumes indiquent les fonctions : exemple de la villa "Les glycines" au parc de Saurupt Décor naturaliste, les arums : détail de la verrière déposée provenant du 4 rue du Général Drouot
  • Maison d'Industriel dite Villa Frühinsholz
    Maison d'Industriel dite Villa Frühinsholz Nancy - Parc de Saurupt - 77 avenue du Général Leclerc - en ville - Cadastre : 1972 BN 12
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    , datés de juillet et septembre 1908, sont conservés à l'office d'hygiène de la ville de Nancy. L'ensemble
    Représentations :
    sujet : feuilles de chêne, support : baies, rampe d'escalier, fronton pignon de la grande lucarne de la façade latérale droite ; sujet : fleurs, support : mosaïque du sol de la cage d'escalier sujet : ornement géométrique, support : garde-corps de la terrasse du bow-window sur la façade latérale droite
    Illustration :
    Façade antérieure : fronton pignon de la grande lucarne, détail. IVR41_19795409474ZA Vue d'ensemble de la verrière au chevrefeuille de la cage d'escalier IVR41_19825400317VA
  • Magasin de commerce dit Magasin Vaxelaire et Pignot
    Magasin de commerce dit Magasin Vaxelaire et Pignot Nancy - 53 à 57 rue Saint-Dizier 3, 7 à 9 rue de la Faïencerie - en ville - Cadastre : 1972 BE 201 A 204
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    métallique du dernier étage est masquée et la grande verrière est occultée. originaire de Wissembach (88), créateur d'un ensemble de grands magasins en Belgique et en France, le second immeubles contigus rue Saint-Dizier et rue de la Faïencerie prenant en tenaille le magasin Gallé situé en maçonnerie de Nancy exécute le gros-œuvre. La devanture en acajou est exécutée par Garnier. L'entreprise nancéienne Majorelle réalise la marquise en fer forgé et fournit les luminaires. L'entreprise Cayotte frères de Nancy réalise les travaux de plâtrerie. Le peintre nancéien Paul Martignon exécute la décoration respectent pour partie la structure métallique des deux premières campagnes. En 1936, Raphaël Oudeville (1896 compte du Bon Marché de Paris, la structure métallique des deux premiers niveaux est totalement masquée , l'ensemble des trémies est bouché et l'escalier du second étage est détruit. En 1980, la structure
    Représentations :
    , support : tympan ; sujet : roses, support : chapiteaux et cartouches des supports portant la grande verrière ; sujet : ornement géométrique, support : vitrail de la grande verrière ; monogramme V et P des
    Description :
    Les fondations en béton armé du magasin précédant ont probablement été conservées. La structure
    Localisation :
    Nancy - 53 à 57 rue Saint-Dizier 3, 7 à 9 rue de la Faïencerie - en ville - Cadastre : 1972 BE 201
    Illustration :
    Projet d'exécution sur la façade coté rue Saint-Dizier (5 février 1913) IVR41_19805400450P Détail du fronton portant le monogramme et de la devise. IVR41_19925400824XA
  • école primaire communale Ory
    école primaire communale Ory Nancy - 3 rue de la Salle - en ville - Cadastre : 1972 BH 2 2008 BH 2
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    (propriété de Wild frères) acquis par la ville en 1885. Les travaux financés par un don important de M. Ory sont terminés pour la rentrée d’octobre 1887. L'école compte alors 6 classes et une salle de dessin. En 1963, le sous-sol est aménagé en salle d'’activité pour les élèves à la demande de M. Heymes directeur de l’école, dans le cadre de la réforme de l'’enseignement. Dans les années 2000, le bâtiment adjacent, ancien restaurant économique (BH 1, 1 rue de la Salle, IA54002894) est mis à la disposition de restaurant scolaire ; l'ancien restaurant qui se trouvait dans la partie couverte du préau est alors
    Représentations :
    armoirie de la ville de Nancy timbrée d'une couronne murale : chardon arraché à 2 feuilles, au chef
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    : un bâtiment principal sur la rue avec une aile en retour (adjonction moderne), un préau (ancien gymnase) en partie fermé. Le bâtiment principal s'élève sur la rue de la Salle, il présente une élévation est orné d'une couronne de chêne et de laurier avec le monogramme RF. La porte centrée est surmontée d'un décor comprenant un médaillon aux armoiries de la ville inscrit dans un cuir et encadré de palmes agrafe sans décor. La façade sur la cour reprend une élévation ordonnancée, l'avant-corps étant percé de baies plus larges (dont 3 portes-fenêtres sur la cour) et marqué de deux bandeaux décoratifs en brique de 3 marches qui mène à un vaste vestibule qui dessert la cour, les classes du rez-de-chaussée, le grands éviers en pierre à hauteur d'enfant.
    Localisation :
    Nancy - 3 rue de la Salle - en ville - Cadastre : 1972 BH 2 2008 BH 2
    Illustration :
    Grand vestibule, vue vers la cour. IVR41_20135410696NUC4A Vestibule d'entrée, vue vers le grand vestibule. IVR41_20135410694NUC4A Grand vestibule, vue vers le vestibule d'entrée et le bureau de direction. IVR41_20135410697NUC4A Grand vestibule, détail d'un chapiteau. IVR41_20135410701NUC4A Grand vestibule, départ de l'escalier droit et 1ère volée. IVR41_20135410698NUC4A Grand vestibule, départ de l'escalier gauche et 1ère volée. IVR41_20135410699NUC4A Grand vestibule, évier, vue partielle. IVR41_20135410702NUC4A Comble, vue partielle de la charpente. IVR41_20135410704NUC4A
  • Banque Renauld
    Banque Renauld Nancy - 9 rue Chanzy Saint-Jean - en ville - Cadastre : 1972 BY 277
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Grande Chaudronnerie Lorraine exécute la charpente métallique. La ferronnerie intérieure et le mobilier La banque est construite de 1908 à 1910 (date portée par le porche) pour Charles Renauld, banquier système Hennebique, également auteur du gros-œuvre achevé pour l'hiver 1909. La Société Anonyme de la Gruber (1870 1936), maître-verrier à Nancy. L'ascenseur est fourni par la maison Pifre de Paris (attributions par source et travaux historiques). Une seconde campagne, dans la continuité stylistique de la première, englobe une maison voisine située rue Chanzy. Cette extension est entreprise après 1912. La grille qui clôturait le porche de la tour a été détruite ainsi que la verrière de Jacques Gruber qui couvrait le grand hall. Des modifications intérieures successives ont dénaturé les aménagements des
    Représentations :
    de la tour porche, lucarnes pignon ; sujet : fougères, support : tour, rampe d' escalier desservant les étages ; sujet : monnaie du pape, support : hall, rampes des escaliers et des garde-corps de la
    Murs :
    granite grand appareil parement
    Description :
    La banque Renaud est édifiée à l'angle de la place Maginot et de la rue Saint-Jean avec des et charpente métallique. L'élément le plus remarquable est la tour porche coiffée d'une flèche pittoresque. Les baies des deux premiers niveaux traduisent la fonction des pièces : des bureaux. Les 2e et 3e . L'édifice comprend trois escaliers : le premier dessert les étages, le deuxième donne accès à la galerie du
    Auteur :
    [charpentier] Grande Chaudronnerie Lorraine
    Dates :
    1910 porte la date daté par source daté par travaux historiques
    Illustration :
    escalier desservant la galerie du grand hall (début 20e siècle) IVR41_00005404713V Vue d'ensemble du grand hall depuis la galerie (début 20e siècle) IVR41_00005404714V La salle des titres et des coupons vue depuis la galerie du grand hall (début du 2oe siècleà Projet d'élévation de la façade : dessin à l'encre de chine (10 octobre 1908, signé Paul La banque Renauld et l'axe de la rue Saint-Jean (début 20e siècle) IVR41_00005402636X Bureaux des titres et coupons : vue depuis le grand hall (début 20e siècle) IVR41_00005404712V Escalier donnant accès à la galerie du 1er étage (début 20e siècle) IVR41_00005404715V Verrière couvrant le grand hall : vue d'ensemble (début 20e siècle) IVR41_00005400387PD Vue du grand hall (debut 20e siècle) IVR41_00005404711V Bague métallique ornant le pilier de la tour porche, signatures des deux architectes et date
  • Ensemble de 3 peintures murales : musiciens juifs (Klezmerim)
    Ensemble de 3 peintures murales : musiciens juifs (Klezmerim) Nancy - 55 rue des Ponts - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Référence documentaire :
    l'immigration juive d'Europe centrale". Les Juifs et la Lorraine, un millénaire d'histoire partagée : catalogue p. 28-29 Autour du bicentenaire [de la synagogue de Nancy] Association de la Synagogue de Nancy . Autour du bicentenaire [de la synagogue de Nancy]. Nancy : impr. Schreck, 1987, 72 p.
    Représentations :
    3 musiciens juifs d'Europe centrale jouant du violon, de la clarinette et de la contrebasse
    Datation principale :
    2e quart 20e siècle porte la date
    Description :
    Grandeur nature, les 3 musiciens sont peints directement sur le mur nord de la grande salle du rez
    Emplacement dans l'édifice :
    Mur nord grande salle du rez-de-chaussée
    Illustration :
    Joueur de clarinette, détail de la signature. IVR41_20095410332NUC2A
  • immeuble
    immeuble Nancy - Ville Vieille AL îlot C - 101 Grande Rue rue des Etats - en ville - Cadastre : 1830 H 6 2805 1865 G 3280 1972 AL 172
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    porte piétonne Grande Rue, disparue). Modification de la façade à une date indéterminée : installation d'une boutique en rez-de-chaussée et suppression de la porte piétonne Grande Rue (4e quart 20e siècle?). Immeuble construit à la fin du 16e siècle ou début 17e siècle, remanié en 1731 (date portée sur la
    Référence documentaire :
    Nancy inconnu SOUHESMES, Raymond de. Nancy inconnu. Répertoire archéologique de la ville et des
    Description :
    Façade Grande Rue : travée unique sur quatre niveaux ; le rez-de-chaussée est occupé par une boutique. La date de 1731 portée sur la porte, n'est plus lisible, mais fut relevée par Albert Laprade dans
    Localisation :
    Nancy - Ville Vieille AL îlot C - 101 Grande Rue rue des Etats - en ville - Cadastre : 1830 H 6
    Dates :
    1731 porte la date
    Annexe :
    Inscription La bibliographie signale une inscription : Mon espérance est en Dieu, 1731 Sources . L. Kreis, 1904, p. 234SOUHESMES, Raymond de. Nancy inconnu. Répertoire archéologique de la ville et
    Illustration :
    Croquis de la porte piétonne. IVR41_20085411254NUC2A
  • verrière figurée décorative
    verrière figurée décorative Nancy - 9 rue Chanzy 58 rue Saint Jean - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Conçue à l'origine pour éclairer le grand hall, la verrière réalisée et signée par Jacques Gruber a disparu lors des travaux de transformation de la banque.
  • verrière (5) : datura, verrière figurée décorative
    verrière (5) : datura, verrière figurée décorative Nancy - 24 rue Lionnois - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    espaces de réception avec le parc, ce qui explique sans doute la construction d'un jardin d'hiver (adossé au cabinet de travail et à la salle à manger). Cet espace de réception a été réalisé dès la construction de la villa. Son originalité tient à l'usage de briques de verre bicolores, disposées en damier et issues des ateliers de Joseph Janin. La provenance des briques creuses n'est pas documentée mais il est
    Référence documentaire :
    d’architecte. La brique de verre Falconnier, Nyon, Château de Nyon, 2018, Aline Jeandrevin (dir.), Catherine Schmutz Nicod, Alexia Ryf et Vincent Lieber, Un rêve d’architecte. La brique de verre Falconnier, Nyon
    Dimension :
    la 68.0 cm h = 252 ; la = 68 ; dimensions d'un panneau
    Illustration :
    Vue de la grande verrière du jardin d'hiver, 3.4 droite IVR41_20185410203NUC4A Détail de la signature de Joseph Janin IVR41_20185410209NUC4A
  • comptoir
    comptoir Nancy - 9 rue Chanzy 58 rue Saint Jean - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le comptoir issu des ateliers Majorelle était installé à l'origine dans le grand hall sous la
    Déplacement :
    oeuvre déplacée à 54,Nancy,rue Saint-Jean,annexe de la banque A VERIFIER
  • ensemble de 2 tympans à décor armorié
    ensemble de 2 tympans à décor armorié Nancy - 1 rue Mably rue de la Primatiale rue du Manège - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Communauté urbaine du Grand Nancy
    Historique :
    le grand chantre Charles de Reims, lors d'une campagne de travaux sur l'hôtel : reconstruction du portail sur la rue Mably, reprise partielle de la porte d'entrée sur la cour. Ils portent les armoiries écartelées de Reims et de Riguet, parents du grand chantre.
    Description :
    partiellement bûchées portées par deux lions ; au tympan de la porte sur cour, les armes, mieux conservées
    Localisation :
    Nancy - 1 rue Mably rue de la Primatiale rue du Manège - en ville
1 2 3 4 14 Suivant