Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ecluse de grande chute
    Ecluse de grande chute Réchicourt-le-Château
    Historique :
    construction a nécessité des aménagements sur l'étang de Réchicourt dont une digue traversant le plan d'eau. La construction a été supervisée par les ingénieurs des Ponts et Chaussées du 2e arrondissement du service de L'écluse de grande chute de Réchicourt-le-Château a été construite pour remplacer les six écluses manuelles qui contournaient l'étang de Réchicourt. Elle est mise en service le 15 juillet 1964. Sa navigation de Nancy, Mr Crouslé ingénieur d'arrondissement et M. Vaudot ingénieur en chef.
    Précision dénomination :
    écluse de grande chute
    Description :
    suivant la cote des biefs amont et aval, c'est la plus haute de gabarit Freycinet en France et une des rapport à l'ancien tracé passant par une échelle de 6 écluses. Des bollards flottants installés dans les été fabriqués par la S.A Mineur-Bécourt de Valenciennes lauréat du concours lancé pour la construction L'écluse de grande chute de Réchicourt possède une chute d'eau comprise entre 16,10 m et 15,45 m plus haute tous gabarits confondus. Le temps de passage est le même que pour une écluse normale grâce au dispositif de remplissage et de vidange spécialement conçu, c'est-à-dire 30mn. On gagne 2h par bajoyers de l'écluse facilitent le passage. L'écluse est construite en béton massif. La porte amont est une porte busquée, celle aval est une porte levante manœuvrée par un vérin hydraulique de 7 mètres. Les éléments de manœuvre de la porte aval ont été fabriqués dans les ateliers et chantiers de constructions de l'écluse. Le sas contient 3768m3 d'eau, afin de na pas gaspiller les réserves d’eau, une station
    Auteur :
    [ingénieur des Ponts et Chaussées, i] Crousle [ingénieur des Ponts et Chaussées] Vadot [ingénieur civil] S.A Meunier-Baucourt
    Titre courant :
    Ecluse de grande chute
    Illustration :
    Plan de l'écluse projetée, doc. VNF IVR41_20135730174NUC1A Plan de l'écluse projetée, doc.VNF, 1961 IVR41_20135730175NUC1A Écluse de grande chute de Réchicourt, partie aval de l'écluse, vue depuis l'étang de Réchicourt Écluse de grande chute de Réchicourt, vue de la partie en aval de l'écluse depuis l'étang de Digue traversant l'étang de Réchicourt et aménagée pour le passage par la grande écluse Vue sur la sortie de l'écluse et l'étang de Réchicourt depuis le haut de la grande écluse, ensemble Vue sur le canal depuis le haut de l'écluse de grande chute, vers Gondrexange, ensemble face Écluse de grande chute de Réchicourt, partie en aval, ensemble face. IVR41_20135710421NUC4A Écluse de grande chute, vue depuis le haut de l'écluse sur la digue aménagée pour traverser l'étang Écluse de grande chute, ensemble trois quarts droit. IVR41_20145710232NUC4A
  • Château de Réchicourt-le-Château.
    Château de Réchicourt-le-Château. Réchicourt-le-Château - 9 rue du Château - Cadastre : 1813 K 353 2016 1 426
    Historique :
    . C’est un alleu indépendant jusqu’en 1242, date à laquelle le comte Thierry reprend le comté de Réchicourt-le-Château en fief des évêques de Metz. La seigneurie passe par mariage aux comtes de Linange au seigneurie est vendue au comte d’Ahlefeld qui fait hommage au roi de France pour le comté. A cette date, le archéologique réalisé au moment de remise en eau des douves permet la découverte d’un pont dont les vestiges en bois sont datés de1446 par dendrochronologie. Dans les douves sont également retrouvés des déchets de voisins devaient des corvées pour les réfections du château et ses construction comme celle de l'huilerie Le château de Réchicourt est composé de bâtiments allant du 16e siècle au 19e siècle. Au cours de reconstruit entièrement après 1469, transformé au 16e siècle (corps de logis), aux 17e et 18e siècles l'enceinte est démolie et au début du 19e siècle une partie du logis est détruite. Le site de Réchicourt-le -Château est occupé de façon certaine à partir de 1103, date de la première mention du château. A l’origine
    Précisions sur la protection :
    Façades et toitures du logis et de la grange ; escalier du 18e siècle ; deux pièces de l'étage (cad
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    intégré au corps de logis. Le corps de logis est prolongé au nord par des dépendances le tout disposé bustes se faisant face de part et d'autre des armes d'Eberstein Sur la façade antérieure, une oriel et Le château est décrit ainsi en 1798 lors de sa vente comme bien national : « Le cy devant château consiste en un long bâtiment composé d’un corps de logis neuf, un autre dit vieux château,les écuries ensuite terminées par les bâtiments des remises le tout circulairement disposé autour d’une grande cour le tout contenant ensemble y compris la cour susdite15 ares 94 cent (...) Les bâtiments situés au fond de corps de logis neuf est un jardin d’agrément où se trouve un puits, il contient 10 ares 01 cent. A l’occident du dit parterre et en retour en avant dudit corps de logis est un verger et plantation de tilleuls en quinconce contenant 18 ares 79 cent » (voir texte libre la description complète des bâtiments AD54 1Q594 . Une partie de l’édifice est détruite en 1840. Les constructions médiévales sont entièrement
    Titre courant :
    Château de Réchicourt-le-Château.
    Texte libre :
    nord des deux premiers héritages de la cour et du bâtiment des remises est un grand verger contenant 28 ares 40c. Dans l’angle du nord à l’ouest des dits grand verger est un potager de 12 ares 66c. Au bout l’extrémité de la cour en continuation de celui des écuries sont distribuées savoir le 1er contigu aux dites mansarde qui règne sur toute l’étendue des deux bâtiments. Bergerie. La distribution du bâtiment de la AD54, E128 Corvées au château (sans date mais certainement début 17e) Les habitants de Foulcrey sont tenus et obligés outres les charroy ordinaires qu’ils doivent pour la maison seigneuriale de Réchicourt de charroyer le sable en ladite maison quand il en est besoin. Le sable qui est au ban dudit Foulcrey est de différentes couleurs à celui de Moussey. Ceux du village d’Avricourt sont tenus de charroyer la chaulx et du bois, ceux du village de Gondrexange sont obligés de charroyer une partie du bois de marnage planches, tuiles briques et autres semblables choses. Corvée nécessaire à la construction
    Illustration :
    Salle au premier étage de l’aile gauche, détail des poutres moulurées du plafond Palier au premier étage de l’aile gauche, détail des poutres du plafond. IVR41_20175710100NUC4A , corniche amortie de trois boules sur des supports rectanguaires. IVR41_20175710103NUC4A Procès verbal de visite du château de Réchicourt ur la vente des biens nationaux, AN 10, AD54 Plan annexé au procès-verbal de vente du château de Réchicourt-le Château comme bien national en l’An VI. (AD 54, 1Q594n°349/11). Légende : A) corps de logis neuf. B) jardin d'agrément avec puits C-D ) Verger et plantation de tilleul en quinconce. E) potager clos de murs H) Verger I) potager Y) jardin Le château de Réchicourt-le-Château par Alfred Renaudin (1866-1944), collection privée Château de Réchicourt-le-Château, façade actuelle. IVR41_20175710064NUC4A Château de Réchicourt-le-Château, façade actuelle, élévation du XVIe siècle dont une travée s’est
  • Maisons, fermes de la commune de Réchicourt-le-Château
    Maisons, fermes de la commune de Réchicourt-le-Château Réchicourt-le-Château
    Historique :
    Le patrimoine bâti de la commune de Réchicourt-le-château est composé de maisons et de fermes édifiées aux 18e et 19e siècle, de fermes et maisons reconstruites après 1945 suite aux bombardements d'artillerie de 1944 dont l'ensemble mairie et école, par l’architecte d ela seconde Reconstruction Joseph
    Murs :
    ciment parpaing de béton
    Description :
    maisons de manouvriers route de Foulcrey. Le presbytère fait partie des bâtiments reconstruit pendant la Les fermes et maisons de la commune de Réchicourt sont en moellons calcaire et grès, en brique et en parpaing béton. Les encadrements sont en bois, en grès et en ciment. Les toits sont couverts de tuile mécanique, tuile plate et de tôle ondulée, à l'origine ils étaient couverts de bardeaux de bois . Les fermes, mitoyennes sont à deux ou trois travées de plan. Le logis a deux ou trois pièces en travées de plan, dans les fermes plus petites l'écurie est placée derrière la grange. Du coté gauche de la Grande rue, des fermes ont des structures différentes, travées parallèles horizontales avec l'exploitation à l'arrière rue de la Haute Chambre et le logis placé à l'avant avec un accès par la Grande Rue , ou un grand logis sur trois niveau et une grange traversante avec accès du côté de chaque rue (voir ferme 23 Grande rue). Des maisons et fermes plus grandes, anciennes auberges et commerce se situent dans
    Typologies :
    ferme de la seconde reconstruction
    Titre courant :
    Maisons, fermes de la commune de Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    de filles, école de garçon. Description de la maison qui est achetée pour construire l’école des par le hallier du bâtiment. La maçonnerie des murs de face et de refend est en moellon avec mortier de chaux et sable. Les baies des portes et croisées dans les murs de face ont leur châssis en pierre de , séparation des sexes, un instituteur et un sous maître, deux sœurs de la doctrine chrétienne, logement séparé garçon est au nord de l’église et à la même distance que la maison de cure. L’école des filles également attenante à l’ancienne huilerie sur le revers des fossés avec un petit jardin près du pont de pierre, Jean 29J383 1820, projet de reconstruction de la maison d’école de Réchicourt Plan le logis avec cuisine , four dans cheminée et chambre et à coté une grande salle pour la salle de classe. Reconstruction école garçons : 1848 Vente d’une maison située au centre de Réchicourt au nord rue Haute, chambre à l’est rue petite chambre à coté et au midi de la dite cuisine. Une cave non voutée sous la cuisine cave voutée
    Illustration :
    Carte postale ancienne représentant une vue de la rue Maculée, les usoirs étroits et des avancées Vue des façades postérieures des fermes de la rue de la Haute Chambre IVR41_20195731089NUC2A Constat des dommages de guerre de la ferme 3 rue Haute Chambre, avant reconstruction, fonds J Constat des dommages de guerre de la ferme 3 rue Haute Chambre, avant reconstruction, fonds J Constat des dommages de guerre de la ferme 3 rue Haute Chambre, avant reconstruction, fonds J Constat des dommages de guerre de la ferme 3 rue Haute Chambre, avant reconstruction, fonds J Vue des fermes 12 et 13 , rue du Pont de Pierre. IVR41_20195731158NUC2A Tableau d'assemble de la commune de Réchicourt, 1813, AD57, 35P562 IVR41_20195731082NUC2A Cadastre ancien de Réchicourt, section K du village, 1813, AD57 35P562 IVR41_20195731083NUC2A Carte postale ancienne représentant une vue de la rue Maculée. IVR41_20195731085NUC2A
  • Présentation de la commune de Réchicourt-le-Château.
    Présentation de la commune de Réchicourt-le-Château. Réchicourt-le-Château
    Historique :
    indépendant jusqu’en 1242, date à laquelle le comte Thierry reprend le comté de Réchicourt-le-Château en fief des évêques de Metz. La seigneurie passe par mariage aux comtes de Linange au début du XIVe siècle. Le comte d’Ahlefeld qui fait hommage au roi de France pour le comté. A cette date, le donjon initial du Réchicourt-le-Château sont surexploitées pour alimenter les poêles des trois salines de Dieuze, Moyenvic et territoire se soldant par la destruction matérielle de la plupart des villages et la disparition de certains témoignages sont nombreux sur l’état de ruines des villages après le passage des troupes suédoises. En 1670 , le comte de Réchicourt-le-Château écrit à propos du comté : « avons reconnus que par les guerres passées les peuples de nostre dite comté ont este quasi totalement détruits les maisons ruinées et abolies d’orgueil, d’esprit d’égalité, aimant une liberté presque voisine de la désobéissance ne faisant cas des à 1.5 km de la commune. Santé, constitution physique des habitants forte, 1 vieux de 95 ans, 1 de
    Référence documentaire :
    Aux sources de la Seille et de la Sarre Aux sources de la Seille et de la Sarre / ill. Pierre Chenu La gargouille HEIN, Olivier. Un nouveau "miracle" de saint Nicolas : sauvée par les pèlerins de Répertoire archéologique de l'arrondissement de Sarrebourg. Mémoires de la société d'archéologie lorraine BENOIT, Louis. Répertoire archéologique de l'arrondissement de Sarrebourg. Mémoires de la société ; 1992 ; Luxembourg). Caen : Centre de recherches archéologiques médiévales, 1994, p. 215-232, plans Réchicourt-le-Château : sa comté - son canton Réchicourt-le-Château : sa comté - son canton
    Description :
    et la cause de la fondation du lieu sont absolument ignorées. On y vient des environs acquitter différents vœux les habitants invoquent ce saint pour la guérison des animaux. En 1800 la population était de INSEE). Le patrimoine de la commune comprend un étang, deux sites d'écluses, des jardins clos, une et des fermes et des maisons de manouvriers du 18e et du 19e siècles qui se développent le long de deux axes : faubourg de Lunéville et faubourg de Blamont (voire cadastre ancien IA57031083) , des Réchicourt-le-Château est un village de la région Grand Est, arrondissement de Sarrebourg-Château -Salin. Il fait partie de la Communauté de Communes de Sarrebourg Moselle Sud depuis le 1er janvier 2019 . Ancien chef-lieu de canton. Le village est traversé par trois ruisseaux, le ruisseau du Grand maix, de Saint Blaise et du pré Florentin. Route d'Avricourt, des passerelles sont aménagées au-dessus du ruisseau de Saint Blaise pour accéder aux jardins clos. Sur son territoire il y a l’étang de Réchicourt-le
    Titre courant :
    Présentation de la commune de Réchicourt-le-Château.
    Illustration :
    Carte intitulée : « Partie méridionale du temporel de l’évêque de Metz et parties des bailliages de Carte générale du comté de Réchicourt (...), 1709, AD54, E125 IVR41_20135710363NUC2A Carte générale et carte figurative représentant la figure des bois de son Altesse royale tant anciens qu’acquêtés à l’usage des salines de Dieuze et partie celle de Marsal, 1712 (AD 54, H2450-4 Nancy et allemands dans le duché de Lorraine, divisées par châtellenies, offices, prévôtés, par le sr Extrait de la carte de Cassini, Réchicourt-le-Château et ses environs, Géoportail Carte de l'occupation d sol du canton de Réchicourt-le-Château, Les voies romaines et les sites Tableau d'assemble de la commune de Réchicourt, 1813, AD57, 35P562 IVR41_20195731082NUC2A Ancien lavoir au bout de la rue Maculée, carte postale ancienne, archives de la mairie de Anciennne fontaine au bout de la rue Maculée, carte postale ancienne, archives de la mairie de
1