Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Résultats 1 à 20 sur 34 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison-ferme dite
    Maison-ferme dite "le château", 40 Grand rue, Saint-Georges Saint-Georges - 40 rue Grand - en village - Cadastre : 1814 E 289-292 2019 1 156
    Représentations :
    Le linteau de la porte piétonne est orné d’une agrafe sculptée en forme de figure féminine. Le vantail a conservé de belles ferronneries ornées de motifs géométriques, de rubans, de grecques, le centre
    Description :
    Le château », Saint-Georges se compose d’un bâtiment à quatre travées de plan, avec une partie décalage avec la fonction rurale du bâtiment et peut justifier cette appellation de château. Le linteau de léger décrochement alors que la façade est dans le même alignement. Cette composition savante est en la porte piétonne est orné d’une agrafe sculptée en forme de figure féminine. Le vantail a conservé de belles ferronneries ornées de motifs géométriques, de rubans, de grecques, le centre de chaque conservé le long du bâtiment.
    Titre courant :
    Maison-ferme dite "le château", 40 Grand rue, Saint-Georges
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    "Le château", 40 Grande rue, élévation antérieure. IVR41_20175710906NUC4A "Le château", 40 Grande rue, élévation antérieure. IVR41_20175710903NUC4A "Le château", 40 Grande rue, élévation antérieure. IVR41_20175710904NUC4A "Le château", 40 Grande rue, élévation antérieure, porte piétonne. IVR41_20175710905NUC4A "Le château", porte piétonne, détails du vantail et des ferronneries. IVR41_20205730138NUC2A "Le château", porte piétonne, détails du vantail et des ferronneries. IVR41_20205730139NUC2A
  • tombe de la famille Bridey Catri
    tombe de la famille Bridey Catri Saint-Georges - rue de l' église
    Inscriptions & marques :
    par ses douleurs, mon fils voici le prix de ton âme, la victime de tes péchés, le gage de mon amour le Catherine Catri son épouse le 15 aout 1819 à la gloire du fils de Dieu et à l'intention des âmes des défunts
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    encastrée dans le mur du cimetière. Le socle porte l'inscription gravée dans la pierre du côté extérieur. La porte le même décor, le socle est aussi gravé d'une inscription mais le reste est en partie caché par
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • tombe de la famille George
    tombe de la famille George Saint-Georges - rue de l' église
    Historique :
    Tombe de la famille George sculptée par le sculpteur J. Peters travaillant à Voyer.
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    Tombe à stèle composée d'une statue sculptée en ronde bosse représentant le Christ et le Sacré Cœur attachée sur le piédestal porte l'épitaphe en grande partie disparue.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Cimetière de la commune de Saint-Georges.
    Cimetière de la commune de Saint-Georges. Saint-Georges - rue de L'Eglise - en village - Cadastre : 2012 1 75
    Historique :
    Le cimetière se situe autour de l'église paroissiale de Saint-Georges. Malgré la législation sur table en grès et clos avec deux portes dont une est murée. Plusieurs stèles sont encastrées dans le mur encastrées sont en effet les plus anciennes tombes du cimetière. Le cimetière s'organise autour de l'église , il comprend un nombre important de stèle dont les sculptures sont particulièrement soignées. Dans le
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    Le décor porté est, dans sa grande majorité, sculpté en bas-relief sur la stèle de la tombe. Trois
    Description :
    Le cimetière se situe dans le village, autour de l'église paroissiale. Il est clos de murs en de marbre et deux associent le grès, 13 sont en grès dont la plupart associe une plaque en marbre, 1 moulé et deux en granite. C'est la commune du canton où le grès est aussi important, ceci est dû à -Georges, commune la plus à l'Est. Le décor des tombes est en général particulièrement riche et soigné ornemental ou, le plus souvent relèvent de l'iconographie funéraire. Plusieurs stèles sont sculptées de granito ou grès (type 4). Les tombes signées le sont d'artistes locaux ou régionaux, 2 par Beche sculpteur
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Vue des tombes stèles encastrées dans le mur de clôture. IVR41_20125703448NUC2A Vue des tombes stèles encastrées dans le mur de clôture. IVR41_20125703467NUC2A
  • tombe de la famille George-Henry
    tombe de la famille George-Henry Saint-Georges - rue de l' église
    Historique :
    Tombe de la famille George-Henry sculptée en 1883, date portée du premier décédé, par le sculpteur
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • tombe de la famille Voinson
    tombe de la famille Voinson Saint-Georges - rue de l' église
    Historique :
    Tombe de la famille Voinson sculptée en 1878 date du premier décédé par le sculpteur Baillet
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • tombe anépigraphe
    tombe anépigraphe Saint-Georges - rue de l' église
    Historique :
    Croix funéraire anépigraphe, datant certainement du 19e siècle. Elle représente le seul cas, dans le canton, de croix en fonte de fer pleine sur socle en fonte.
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    Croix funéraire en fonte de fer pleine, le socle est aussi en fonte. La partie basse est composée
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • tombe de la famille Desfreres-Bathelot
    tombe de la famille Desfreres-Bathelot Saint-Georges - rue de l' église
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    crochet. Le socle rectangulaire est orné de deux couronne et d'un cuir sculpté en fort relief, il porte le
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • tombe de la famille Renac-Demonet
    tombe de la famille Renac-Demonet Saint-Georges - rue de l' église
    Inscriptions & marques :
    Signature : "par J.B. Goeury près le cimetière de Blamont". Signature : "IIIOUD marbrier sculpteur
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    pierre tombale et deux plus modestes sur le côté droit. La stèle principale (1) d'élévation rectangulaire stèle (1) est formée de trois parties, le socle rectangulaire forme une base élargie accostée de deux monument et une grille en fonte de fer entoure le tombeau. Le monument est surélevé.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • croix de chemin
    croix de chemin Saint-Georges - Le fort - en village - Cadastre :
    Inscriptions & marques :
    MADAME ANGELIQUE ROYER. Dans le cartouche : O VOUS QUI PASSEZ PAR CE CHEMIN ARRÊTEZ VOUS ET VOYEZ SIL EST
    Référence documentaire :
    Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château Daniel Bollinger, Danièle Gérard, Didier Thiry . Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château. dir. Albert Schoeb. [Sarrebourg] : Société
    Localisation :
    Saint-Georges - Le fort - en village - Cadastre :
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • croix de chemin
    croix de chemin Saint-Georges - le pré Masson - en village - Cadastre :
    Historique :
    calvaires du canton de Réchicourt...).
    Référence documentaire :
    Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château Daniel Bollinger, Danièle Gérard, Didier Thiry . Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château. dir. Albert Schoeb. [Sarrebourg] : Société
    Localisation :
    Saint-Georges - le pré Masson - en village - Cadastre :
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • croix de chemin
    croix de chemin Saint-Georges - le pré des friches - en village - Cadastre :
    Inscriptions & marques :
    N.DME des Ermites et à l'intention de toute sa famille le 1 mars 1821
    Historique :
    Croix édifiée en 1821. Restauration en 1990 par Helmstetter, après avoir été renversée, à part le
    Référence documentaire :
    Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château Daniel Bollinger, Danièle Gérard, Didier Thiry . Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château. dir. Albert Schoeb. [Sarrebourg] : Société
    Représentations :
    guirlande de laurier sculptée sur le socle ; ange portant une couronne et un flambeau sculpté sur le fût ; feuille d'acanthe sculptée sur le couronnement du fût
    Localisation :
    Saint-Georges - le pré des friches - en village - Cadastre :
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • croix de mission
    croix de mission Saint-Georges - rue de l'église - en village - Cadastre : 2014 75 dans le cimetière autour de l'église
    Inscriptions & marques :
    CETTE CROIX PLANTÉE A LA MISSION DE 1909 LE 5 MARS VIENT DU PÈLERINAGE DE JERUSALEM1904. SOUVENIR
    Historique :
    Croix édifiée en 1821. Restauration en 1990 par Helmstetter, après avoir été renversée, à part le
    Référence documentaire :
    Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château Daniel Bollinger, Danièle Gérard, Didier Thiry . Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château. dir. Albert Schoeb. [Sarrebourg] : Société
    Localisation :
    Saint-Georges - rue de l'église - en village - Cadastre : 2014 75 dans le cimetière autour de
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Maisons, fermes de la commune de Saint-Georges
    Maisons, fermes de la commune de Saint-Georges Saint-Georges
    Historique :
    Le patrimoine bâti de la commune de Saint-Georges est composé de fermes des 18e et 19e siècles et restaurées en gardant parfois la distribution ancienne. Une maison appelée "château" est attribuable au début
    Description :
    semble être sur le cadastre ancien des anciennes dépendances de la maison appelée château (réf. :). Les des éléments du 16e siècle et un second le long de la Grande rue avec des fermes des 18e et 19e fermes anciennes sont à deux, trois et quatre travées de plan. Le logis est composé, en général de trois montant commun), une chambre et le poêle, la cuisine est centrale. La porte piétonne ouvre sur un couloir traversant servant d'espace de distribution de l’exploitation et du logis. Le long de la Grande rue il y a reconstruction reconstruites complétement (3), les autres sont restaurées et conservent le plan initial. Les usoirs sont larges, parfois encore dallés, non cadastrés sur le cadastre ancien. Les maisons et fermes sont parallèle à la voirie excepté une ferme et l'ancienne auberge à coté du "château", cet espace
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    place masure appartenant à Mr le marquis de Bissy (jacques de Thiard de Bissy, marquis de Bissy, 1648 , baron de Lorquin, maréchal de Lorraine, général ...réf. https://gw.geneanet.org) le tout suivant le coté du jardin le tout d'une profondeur nécessaire (...)ensuite sera faite la maçonnerie desdits murs taille que l'on emploie ordinairement sur les lieux, comme aussi la cheminée de la chambre sur le devant (...) tout le restant des portes et croisées de même que la cheminée de la cuisine qui sera faite en cul de hotte sera de bois de chêne faisant perpin des murs. Les gouterots seront élevés de 30 pieds depuis le la cuisine y sera observé un four et une pierre d'eau marqués par le plan. Charpente Sera faite une , les premières planches seront blanchies par le dessus (...). Il sera fait un escalier en charpente le , garnis de planches de gouttières et lattes nécessaires le tout bien cloué sur lesdits chevrons. Ensuite des vaches suivant qu'il est marqué par le plan et plancher de bois de chêne s'il est nécessaire. Il
    Illustration :
    Plan dressé pour la construction d'une maison neuve à Saint-Georges, pour le marquis de Bissy, AD54 DESFRERES ET MARIENNE CALAIS SA FEMME LE 13 MAY 1769. IVR41_20205730106NUC2A
  • présentation de la commune de Saint-Georges.
    présentation de la commune de Saint-Georges. Saint-Georges
    Historique :
    d’occupation antiques sont relevées par la carte archéologique dont plusieurs villae sur le territoire dont la têtes (le baron de Saint-Georges y accueille le troupeau de M. Capelle de Saverne à qui il vend son fourrage, AD 54, H1450). Quelques fermes ont été détruites durant le second conflit mondial. Le village a cependant gardé sa physionomie des 18e et 19e siècles avec la présence des usoirs le long de la Grande rue . Le lavoir et l'égayoir reconstruits en 1877, situés dans cette même rue sont détruits aujourd'hui. En
    Description :
    Village situé dans le département de la Moselle, il fait partie de la Communauté de commune de Sarrebourg-Moselle-Sud. La commune s'étend sur 8,1 km2 elle est traversée par le ruisseau de Ibigny, du Neuf Etang et de Boule. Il y a plusieurs étangs sur sont territoire : le Neuf Étang, la Petite Frade et la Grande Frade. Le village est traversé par l’ancienne voie Nancy Strasbourg. Saint-Georges se développe le moins structuré. Au 18e après la guerre de Trente ans le village essentiellement voué aux activités agricoles se développe avec des fermes. Il existait aussi des auberges et commerces le log de la route. Le assez grands le long de la rue principale, ont conservé des parties dallées parallèles à l’habitation guerre. Le patrimoine de la commune comprend les fermes et maisons de manouvriers des 18e et 19e siècles , des fermes de la seconde Reconstruction, une maison appelée "château", une mairie-école construite en
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    ponts ruraux. Cinq ponts ruraux à construire sur la route impériale. N°1 sur le chemin vicinal. Les et des matériaux fournis pour les réparations faites au presbytère de la commune de Saint-Georges le
    Illustration :
    Nancy et allemands dans le duché de Lorraine, divisées par châtellenies, offices, prévôtés, par le sr Vue sur le Neuf Étang depuis le bas de a rue Haute des Écoles. IVR41_20205730053NUC2A Vue sur le Neuf Étang depuis le bas de a rue Haute des Écoles. IVR41_20205730054NUC2A Vue sur le Neuf Étang depuis le bas de a rue Haute des Écoles. IVR41_20205730055NUC2A
  • Ensemble calice et patène
    Ensemble calice et patène Saint-Georges - rue de L’Église - Cadastre : 2019 1 75
    Historique :
    Calice et patène réalisés au 19e siècle par Thomas-Joseph Armand-Calliat, orfèvre lyonnais dont le poinçon fut insculpé le 7 novembre 1854 et ré-insculpé entre novembre et décembre 1901. Le poinçon est
    Description :
    , feuille, épis de blé sur le haut du pied, nœud piriforme orné de motifs végétaux, de joncs ciselés, fausse
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Église Paroissiale Saint-Georges de Saint Georges
    Église Paroissiale Saint-Georges de Saint Georges Saint-Georges - rue de L'Eglise - Cadastre : 2019 1 75
    Historique :
    Une église paroissiale existe à Saint-Georges depuis au moins le début du 17e siècle. C’est une jugée très pauvre, le pavé et le lambris sont en très mauvais état, le confessionnal est brisé, la tour nef pour lui donner plus de jour, réparer le lambris de la nef et la toiture tant de l’église que de distingue d’une habitation, elle est jugée très pauvre ». L’église est complètement restaurée en 1842. Le ». Le maître-autel, les boiseries du chœur et de la nef sont neufs, refaits par Brutschi de Ribauvillé.
    Description :
    plafonnée, chœur polygonal. Boiserie sur tout le pourtour de la nef et dans le chœur.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Église Saint-Georges, vue intérieure depuis le chœur. IVR41_20155710728NUC4A
  • Huile sur toile, église paroissiale de Saint-Georges
    Huile sur toile, église paroissiale de Saint-Georges Saint-Georges - rue de L’Église - Cadastre : 2019 1 75
    Description :
    imberbe à longue chevelure. Casqué et cuirassé, il plante sa lance dans la chair du dragon. Le traitement
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Huile sur toile située derrière le maître-autel, illustrant Saint Georges terrassant le dragon Huile sur toile située derrière le maître-autel, illustrant Saint Georges terrassant le dragon
  • Ferme, 7 Grand rue, Saint-Georges.
    Ferme, 7 Grand rue, Saint-Georges. Saint-Georges - 7 rue Grand - en village - Cadastre : 1814 E 150 2019 1 111
    Historique :
    Cette ferme a connu plusieurs hases de construction. Une première en 1768, date portée sur le abritant une étable (absent sur le cadastre de 1814) et d'un étage d'habitation bien visible sur le pignon bois, murées. Le niveau du bâtiment a été abaissé par rapport à la voirie.
    Description :
    à droite et une étable à gauche. Sur le pignon droit, une porte d’exploitation avec linteau droit en bois permet un accès à l'exploitation par l'arrière de la ferme. Le toi à longs pans, couvert de tôle ondulée descend plus bas à l'arrière pour se terminer en auvent sur consoles de bois abritant le fourrage . Les encadrements des baies sont en grès. Une fenêtre murée sur le pignon droit a un encadrement en bois. L'appentis de gauche est doté d'une gerbière au-dessus de la porte de l'étable. Le logis a deux
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ensemble des quatre verrières du chœur
    Ensemble des quatre verrières du chœur Saint-Georges - rue de L’Église - Cadastre : 2019 1 75
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le fabricant
    Historique :
    , les ateliers Ott Frères aménagent une ouverture dans le vitrail pour laisser passer le tuyau du poêle
    Description :
    et fleur. Le cintre du vitrail est un entrecroisement à lancette. Au centre une marguerite encerclée
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château