Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Salines
    Salines Vic-sur-Seille - Salines - isolé - Cadastre : 2011 10 113
    Historique :
    ravitaillement de la saline de Moyenvic en bois provenant des forêts de Lagarde ou de Réchicourt-le-Château. Le comprenant aussi Dieuze, Château Salins, Salonne, Les salines de Vic et Marsal sont attestées dès le 7e Le sel est exploité dans la vallée de la Seille depuis la protohistoire (cf Briquetage de la Seille "poêles" (ce mot désignant souvent la totalité de l'unité de production) afin de recueillir le dépôt de flottage dit de l'Eaudouaire, alimenté par les étangs d'Ommeray et de Brû, est creusé pour le conservatisme des structures freine les progrès techniques comme le ruissellement des eaux dans des bâtiments de graduations, inventés au 18e siècle pour accroître leur salinité avant le passage dans les poêles (abandonnés mis au jour en 1840 par un colonel du Génie, le long de la courtine 6 – 7 lors de la construction
  • Ancien château des évêques
    Ancien château des évêques Vic-sur-Seille - avenue Mesny - en ville - Cadastre : 1828 G 275 à 283 1986 2a-b, 9, 40 à 45, 364, 386, 594, 603, 615-616
    Historique :
    Le château épiscopal est construit, au sud de la ville, au XIIe siècle (les fondations d'une tour , le château est intégré dans la fortification d'agglomération par l'évêque de Metz Bertram (1180-1212 de Lorraine-Vaudémont (1543-1548) des réaménagement. A cette époque, le château est le siège d'une cour princière autour de l'évêque de Metz. Au XVIIe siècle, le château connait une nouvelle phase de Leszcynska vers son futur conjoint, Louis XV. Le château est alors entouré d'un parc avec verger et jardin vivrier. A partir de 1792, le château sert de casernement mais il est en grande partie détruit par , Raoul de Coucy (1387-1415) avait réaménager le logis. Une inscription publiée en 1874 attribue à Nicolas archéologiques en 2007, l'entrée du château, seul vestige subsistant, est restaurée par Christophe Bottineau
    Référence documentaire :
    Château des évêques de Metz à Vic-sur-Seille, 2008 LAFFITE Jean-Denis, Château des évêques de Metz
    Dénominations :
    château fort
    Titre courant :
    Ancien château des évêques
  • Dépôt de rebuts de cuisson du sel, dit briquetage de la Seille
    Dépôt de rebuts de cuisson du sel, dit briquetage de la Seille Vic-sur-Seille - en village
    Historique :
    Le briquetage de la Seille doit son nom à la technique dite du "briquetage" utilisée pour . Dès les 7e et 8e siècle avant J. C., ce produit de première nécessité qu'est le sel est en effet appartenant au canton de Château-salins). Cette technique d'extraction remontant, d'après les derniers dernières salines en 1831. Le briquetage de Marsal (1 km2 de diamètre et 2 millions de m3) est le plus
    Référence documentaire :
    Collectif, Le sel et son histoire, colloque de l'Association interuniversitaire de l'Est, Nancy , 1981, 542 p. Collectif, Le sel et son histoire, colloque de l'Association interuniversitaire de l'Est Olivier (Laurent), Le briquetage de la Seille (Moselle), nouvelles recherches sur une exploitation ), Le briquetage de la Seille (Moselle), nouvelles recherches sur une exploitation proto-industrielle de Olivier (Laurent), "le briquetage de la Seille (Moselle), premiers résultats du programme de Olivier (Laurent), "le briquetage de la Seille (Moselle), premiers résultats du programme de
    Description :
    "briquettes" , c'est à dire des fragments des moules de pain de sel cassés après la cuisson. Le terme de "briquettes" utilisé à l'époque moderne a donné son nom à ce patrimoine particulier connu sous le nom de
  • ancienne chapelle du couvent de la Congrégation Notre-Dame, puis synagogue de Vic-sur-Seille (détruite)
    ancienne chapelle du couvent de la Congrégation Notre-Dame, puis synagogue de Vic-sur-Seille (détruite) Vic-sur-Seille - Mesny Fontaine d'Alyn - en ville - Cadastre : 1828 G 327
    Historique :
    château, à l'angle des actuelles place Mesny et rue de la Fontaine d'Alyn. En 1829, cette chapelle qu'en a laissée Léon Worms en 1931. A cette date, le bâtiment était encore au moins pour partie de style (aron kodesh) architecturée, en bois peint, surmontée d'une couronne en fer peint. Le mobilier qui comportait aussi quatre superbes lampadaires, était de style Louis XVI. Le rideau de l'arche (parokhet) a été la communauté messine et le retour des premières familles juives au cours de la seconde moitié du 16e siècle dans le sillage de l'armée française, quelques juifs ayant, semble-t-il, suivi les évêques de Metz probable avant le 15e siècle, elle est attestée en 1422, date à laquelle les juifs vivant sur les terres de développée autour de la fourniture aux armées occupe le quartier de la rue des Petites-Salines et y possède : K[eter] T[orah]/ Sh[eviti] ; Ps, XVI,8). Le paroket brodé avait été emporté par les allemands lors
1