Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison natale de Jeanne d'Arc
    Maison natale de Jeanne d'Arc Domrémy-la-Pucelle - Le Village - en village - Cadastre : 2010 AB 150 coordonnées : 1897825 ; 7252588 zone : LambertO
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental des Vosges
    Historique :
    est vendue par Thomassin Freminet à Louise de Stainville, veuve du comte de Salm, seigneur de Domremy . La maison reste la propriété des comtes de Salm puis devient une propriété des princes de Lorraine d'origine. Les travaux comprennent également la réfection de l'enduit, le rétablissement des planchers et de La famille de Jeanne d'Arc reste propriétaire de la maison jusqu'en 1586, date à laquelle la maison -Vaudémont par l'intermédiaire de Christine de Salm. La maison est acensée par le duc de Lorraine à un habitant du village, Germain Toussaint, qui possédait déjà une maison mitoyenne. Le versement de la rente est attestée jusqu'à la guerre de Trente Ans. Au début du 18ème siècle, la maison est une propriété de , étables, cuverie). La famille Gérardin, afin de signaler la présence de la maison de la Pucelle, déplace croisée. La cheminée de la chambre natale est également déplacée dans le nouveau bâtiment. Le Département des Vosges rachète en 1818 la maison natale à Nicolas Gérardin ainsi que l'ensemble des propriétés
    Référence documentaire :
    Histoire abrégée de la vie et des exploits de Jeanne d'Arc surnommée la Pucelle d'Orléans folio 1 Etat du temporel des bénéfices ecclésiastiques des duchés de Lorraine et de Bar, 1707 1819 relatif à l'acquisition de la maison natale de Jeanne d'Arc par le Département des Vosges (Lorraine, Vosges). Histoire et patrimoine / réd. Magali Delavenne. Epinal : Conseil général des Vosges p.45-61 De Domremy... à Tokyo : Jeanne d'Arc et la Lorraine De Domremy... à Tokyo : Jeanne d'Arc et la Lorraine / dir. Catherine Guyon, Magali Delavenne. Nancy : Presses universitaires de Nancy, 2013 p.63-80 De Domremy... à Tokyo : Jeanne d'Arc et la Lorraine De Domremy... à Tokyo : Jeanne d'Arc et la Lorraine / dir. Catherine Guyon, Magali Delavenne. Nancy : Presses universitaires de Nancy, 2013 La maison natale de Jeanne d'Arc à Domremy BOUZY, Olivier. SENE, Elsa. La maison natale de Jeanne p.259 Relation de la fête inaugurale célébrée à Domremy, le 10 septemre 1820, en l'honneur de
    Statut :
    propriété du département propriété du Conseil général des Vosges depuis 1818.
    Description :
    dans la chambre des frères pour accéder au premier étage. La chambre de Jeanne est pourvu d'une petite maison. La maison natale a subi de nombreuses transformations au fil des siècles. Le bâtiment actuel ne Maison de plan quadrangulaire avec un étage et un toit à un seul pan. La porte de la façade principale est surmontée d'un linteau armorié et d'une niche de style néogothique contenant une statue d'une porte et de trois ouvertures de taille modeste et la façade sud comprend une ouverture de taille moellons de calcaire recouverte d'un enduit et d'un badigeon à la chaux. La couverture est en tuiles creuses. Au sol, devant la maison natale, les fondations des bâtiments construits au 18ème siècle sont encore visibles. Le rez-de-chaussée de la maison est composée de quatre pièces. Un escalier est présent ouverture donnant sur l'église Saint-Remy. La hauteur des plafonds ne sont pas d'origine. Le dallage a été ferme de Gérardin. Elles sont réinstallées à leur emplacement en 1820 lors de la restauration de la
    Étages :
    en rez-de-chaussée étage de comble
    Auteur :
    [architecte des Monuments historiques] Jollois Jean-Baptiste-Prosper
    Titre courant :
    Maison natale de Jeanne d'Arc
    Appellations :
    Maison natale de Jeanne d'Arc
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade principale de la Maison natale de Jeanne d'Arc IVR41_20128812164NUC2A chambre des frères IVR41_20148830266NUC2A chambre de Jeanne IVR41_20148830267NUC2A Vue perspective de la Maison natale de Jeanne d'Arc IVR41_20148830256NUC2A
  • ensemble de trois hôtels puis pensionnat de Mademoiselle Mersey puis école dite Institution Sainte-Rose actuellement école Saint-Dominique
    ensemble de trois hôtels puis pensionnat de Mademoiselle Mersey puis école dite Institution Sainte-Rose actuellement école Saint-Dominique Nancy - 9-13 rue du Manège 25 rue des Tiercelins Drouin - en ville - Cadastre : 1830 A 753, 757, 758 1865 A 1082, 1083, 1085 à 1092 1972 BD 200, 201, 202 2008 BD 200, 201, 202
    Copyrights :
    (c) Ville de Nancy
    Genre :
    de dominicaines
    Historique :
    moitié du 18e siècle dont les propriétaires respectifs sont en 1767 (d'après Etat des maisons de la ville et des faubourgs de Nancy par paroisses, rues et numéros. A Nancy, chez Thomas père et fils prend possession de l'hôtel voisin de M. Chastel (n° 13, corps B). Des travaux importants ont lieu en , l'établissement scolaire agrandit son emprise en s'adjoignant l'hôtel mitoyen de gauche, l'ancien hôtel du comte aménagements intérieurs (dont une série de chambres au 2e étage des corps A et B) dans l'ensemble des bâtiments l'ermite illustre du Sahara / l'apôtre des Touareg / Charles de Foucauld / a vécu en cette maison , imprimeurs de l’hôtel-de-ville près les Jacobins. M. DCC. LXVII) : M. Antoine de Vandoeuvre, M. de Sarrazin , M. Chastel. En 1857, l'hôtel de M. de Sarrazin (n° 11, corps A) devient pensionnat pour jeunes filles sous la direction de Mlle Mersey, puis, à partir de 1889, externat de l'école dite Institution Sainte-Rose administrée par la congrégation du Tiers-Ordre régulier et enseignant des dominicaines
    Référence documentaire :
    p. 385-386, 470-471 Histoire des diocèses de Toul, de Nancy et de Saint-Dié : 3- du démembrement en MARTIN, Eugène. Histoire des diocèses de Toul, de Nancy et de Saint-Dié : 3- du démembrement en trois Etat des maisons de la ville et faubourgs de Nancy par paroisses, rues et numéros Etat des maisons Souvenir de l'Externat Ste Rose 1889-1903 (Recueil de cartes postales) Souvenir de l'Externat Ste trois diocèses à la modification des circonscriptions diocésaines après la guerre franco-allemande diocèses à la modification des circonscriptions diocésaines après la guerre franco-allemande. Nancy p. 199 Nos écoles de Nancy MONTACIE, Jean, MOULIN, François. Nos écoles de Nancy. Nancy : Ed de la ville et faubourgs de Nancy par paroisses, rues et numéros, Nancy : Thomas et fils, 1767 Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : 50 J1 62 Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : 50 J1 62 (Dominicaines de Sainte-Rose)
    Description :
    Ensemble de trois hôtels construits sur des parcelles traversantes entre la rue du Manège et la rue corps secondaires (D, F, G et H) et des espaces de cours (et d'anciens jardins). Les deux premiers crossettes défendues par des grilles en rez-de-chaussée, fenêtres à linteau droit et crossettes au premier en salle de sport (IA54003320). Les corps D et H en retour sur l'arrière du corps A abritent des (le premier en aile et le second à l'alignement sur la rue Drouin) accueillent également des salles de des corps de bâtiment principaux présentent la même structure : escalier en maçonnerie à retours à diffèrent dans leur dessin : pour le corps E, répétition d'éléments oblongs reliés par des colliers ornés de ) et une rosace de plafond ; l'escalier E est éclairé par des fenêtres fermées de vitraux colorés à Drouin, reliés entre eux à chaque niveau par un couloir traversant. Les corps de bâtiments principaux (A , B et E) sont à l'alignement sur la rue du Manège, l'arrière des parcelles étant occupée par des
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [habitant célèbre] Foucauld Charles de
    Localisation :
    Nancy - 9-13 rue du Manège 25 rue des Tiercelins Drouin - en ville - Cadastre : 1830 A 753, 757
    Titre courant :
    ensemble de trois hôtels puis pensionnat de Mademoiselle Mersey puis école dite Institution Sainte
    Illustration :
    Projet d'aménagement des corps A, B, C, plan du rez-de-chaussée. Tirage encre. 3 septembre 1941 Plan du rez-de-chaussée. IVR41_20155410552NUDA Extrait (annoté) du plan cadastral de 1830. Détail du cadastre de 1830, section A Extrait (annoté) du plan cadastral de 1865. Détail du cadastre de 1865, section A Plan masse en 1972. Détail du cadastre de 1972, section BD parcelles 200, 201, 202 Vue du parc et des bâtiments (vers corps A et B) à la fin du 19e siècle. IVR41_20155410395NUC2A Vue du parc et de la "véranda" (corps A) à la fin du 19e siècle. IVR41_20155410397NUC2A Vue du parc depuis la rue des Tiercelins à la fin du 19e siècle. IVR41_20155410396NUC2A Vue depuis la rue des Tiercelins au début du 20e siècle (après 1911). Ancienne photographie, s.d Vue depuis la rue des Tiercelins vers le corps D au début du 20e siècle. Ancienne photographie, s.d
  • Abbaye de bénédictins aujourd'hui église paroissiale Saint-Nabor
    Abbaye de bénédictins aujourd'hui église paroissiale Saint-Nabor Saint-Avold - rue du Général de Gaulle - en ville
    Genre :
    de bénédictins
    Historique :
    Abbaye reconstruite 1ère moitié 18e siècle, sans doute sur les plans de l'architecte bénédictin dom début 2e moitié 18e siècle, en remplacement de l'église romane du début du 11e siècle, déjà reconstruite de 1515 à 1520. Remplace l'ancienne église paroissiale depuis 1802.
    Référence documentaire :
    p. 56-61 WILHELM, Roland. Jean des Porcelets de Maillane, évêque et comte de Toul (1581-1624 . Jean des Porcelets de Maillane, évêque et comte de Toul (1581-1624) : abbé de Saint-Avold et fondateur p. 189-203 MICHAUX, Gérard. L'abbaye de Saint-Avold au siècle des lumières. Les cahiers lorrains , Gérard. L'abbaye de Saint-Avold au siècle des lumières. Les cahiers lorrains : Actes des Journées p. 72-83 FLAUS, Pascal. L'abbaye de Saint-Avold et Jean des Porcelets de Maillane. In : Porcelette Saint-Avold et Jean des Porcelets de Maillane. In : Porcelette, un village de la Renaissance. Haroué FABBRI, Jacques. Ville de Saint-Avold : étude historique de l'abbatiale Saint-Nabor. Metz, 1999 .. FABBRI, Jacques. Ville de Saint-Avold : étude historique de l'abbatiale Saint-Nabor. Metz : J. Fabbri p. 65-83 TRIBOUT DE MOREMBERT, Henri. Deux abbayes bénédictines lorraines à la veille de la Révolution : Bouzonville et Saint-Avold (1784-1788). Mémoires de l'académie nationale de Metz, 1965-1966
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    grès pierre de taille
    Localisation :
    Saint-Avold - rue du Général de Gaulle - en ville
    Titre courant :
    Abbaye de bénédictins aujourd'hui église paroissiale Saint-Nabor
    Illustration :
    Couverture du clocher de l'église Saint-Nabor IVR41_19675700143Z Toiture de l'église Saint-Nabord IVR41_19815702959XA Vue intérieure de l'église : carte postale 1ère moitié 20e siècle IVR41_19675700129X
1