Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Etang réservoir de Réchicourt
    Etang réservoir de Réchicourt Réchicourt-le-Château
    Historique :
    étang de Réchicourt, le seigneur peut faire labourer l'étang pleine quand il lui plaira..." (AD54 E129 L'étang de Réchicourt est un étang réservoir du canal de la Marne au Rhin ; il alimente son versant cultivé, servait de pâturage et de réserve de poisson "Les habitants ont le pâturage dans ladite neuve , 1670). Avant la construction du canal, il servait aussi à alimenter le canal d'un moulin situé à son extrémité ainsi que le canal de flottage de bois pour les salines de Moyenvic. "Vidé tous les deux voire Gondrexange, au moyen d’un canal de communication établi dans le lit du ruisseau du Sanglier. Sa profondeur initiale était de 2 m en 1857, elle est de 6 à 7 m. L’étang, en 1857, est séparé en deux par le canal, la partie droite faisait 82 ha et celle de gauche 27, elles étaient réunies par un aqueduc sous le canal . C’est dans le grand côté que se trouvait tous les ouvrages notamment la bonde de fond." (refAD54 3S327 ). Pour l'alimentation du canal de la Marne au Rhin, il est agrandi et exhaussé entre 1854 et 1855. Le
    Description :
    L'étang réservoir de Réchicourt a une capacité utile de 4 millions de m3. Depuis son utilisation comme réserve d'eau pour le canal de la Marne au Rhin il a subit plusieurs transformations , agrandissements et exhaussements. Pour le passage par la grande écluse remplaçant le trajet contournant l'étang par l'échelle des 6 écluses une digue a été aménagée au centre de l'étang et la digue maçonnée le
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château
    Titre courant :
    Etang réservoir de Réchicourt
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Etang de Réchicourt, jonction entre l'ancien tronçon du canal et le nouveau traversant l'étang Vue sur l'étang de Réchicourt depuis la nouvelle digue aménagée pour le passage de la grande écluse Vue de l'ouverture sur la digue maçonnée ouverte pour le passage du nouveau tracé du canal sur Etang de Réchicourt, vue de la digue maçonnée, ensemble trois quarts gauche. IVR41_20135710316NUC4A Vue aérienne sur l'étang de Réchicourt, vue de l'ancienne chaîne d'écluses et de la digue centrale Vue sur l'étang de Réchicourt. IVR41_20125711307NUC4A Vue sur l'écluse de grande chute de Réchicourt. IVR41_20125711310NUC4A Vue aérienne du site de la grande écluse de Réchicourt. IVR41_20125711311NUC4A Vue aérienne sur l'étang de Réchicourt, ancienne châne d'écluse et digue centrale
  • Château Fort, Château
    Château Fort, Château Beaufremont - C.R.2 de Landaville - en village - Cadastre : 1810 B 310 A 314, 318 A 320 1950 A4 257, 264, 265, 269
    Historique :
    Château fort, propriété de la famille de Beauffremont, cité pour la première fois en 1157 bandeau). Château démantelé en 1634 (datation par travaux historiques). Corps en retour d'équerre du logis . Corps dans le prolongement du logis construit au 20e siècle.
    Dénominations :
    château fort château
    Titre courant :
    Château Fort, Château
    Illustration :
    Le logis, état après débroussaillage et restauration, 1993 IVR41_19938800047X
  • Maison forte de Adompt (88)
    Maison forte de Adompt (88) Gelvécourt-et-Adompt - Adompt - 2 route des Marronniers - en village - Cadastre : 2020 ZB 6
    Historique :
    dans le canton de Dompaire. (AD88 en ligne monographie communale de Gelvécourt et Adompt) : Le château seigneur de Pulligny et Cintrey en partie. Les deux familles habitent le château jusque vers 1720 époque le château et les propriété passent au marquis de Ville-sur-Illon. Le château ainsi que les propriétés composant la ferme y attenant furent vendues en mars 1790 au fermier du marquis. Le château était de 1305. Le ban d’Adompt, bailliage de Darney, s’étendait sur Gelvécourt et Bégnécourt. Une partie de la commune de Adompt est située sur le ban de Begnécourt (cf.1841 sur le cadastre napoléonien) réunie de Adompt est construit dans le même genre que l'église (12e siècle) de laquelle il n’était séparé que par un passage étroit. Son origine semble remonter au 12e siècle. Il était habité vers 1600 par le seigneur de Gennetaire seigneur d’Adompt, Begnécourt et Pulligny en partie. Le 16 déc. 1692, Françoise hotte de cheminée et les éléments de maçonnerie dans les combles, le bandeau biseauté et la partie de
    Référence documentaire :
    Lepage, Henri et Charton, Charles. Le département des Vosges : statistique historique et , Charles. Le département des Vosges : statistique historique et administrative. Nancy : Berger-Levrault
    Représentations :
    formée de tables rentrantes et les consoles portant le manteau sont composées d'une double volute
    Description :
    ronde et la tour carrée. Le toit à deux pans est couvert de tuile mécanique et de tuile plate, le toit traverse à l'étage d'une même fenêtre à meneaux murée également. Le plan initial de la maison est rectangulaire, la tour ronde et la partie saillante carrée sur le pignon droit sont édifiées postérieurement. Le habité à l'origine. Le rez-de-chaussée surélevé est composé de trois pièce en travées parallèle aux donnant sur le vestibule de la tour, est composée d'une cuisine avec une cheminée attribuable au 17e cuisine une grande salle avec des lambris attribuables au 19e siècle, des placards sur le mur du fond, un placard avec une boîte à horloge sur le mur opposé. La fenêtre de cette pièce sur la façade antérieure est bouchée par les anciennes portes des alcôves qui ont été déplacées contre le mur. Les plafonds dont ont planches de bois. Dans le dégagement est située la porte d'accès à la cave. On observe sur la façade maçonnerie, est-ce l'accès à la première maison médiévale ? Le second niveau est également composé de trois
    Illustration :
    Vue de la maison forte depuis le chevet de l'église. IVR41_20208810116NUC4A Maison forte de Adompt, vue de la cuisine du rez-de-chaussée, porte ouvrant vers le vestibule anciennes alcôves déplacées contre le mur. IVR41_20205730348NUC2A Maison forte de Adompt, seconde pièce du rez-de-chaussée, placard ouvert sur le mur et boite à Maison forte de Adompt, 1ère pièce du 1er étage, vue sur le mur pignon, fenêtre en partie murée Maison forte de Adompt, 1ère pièce du 1er étage, vue sur le mur pignon, fenêtre en partie murée Petite pièce au second étage de la partie saillante sur le pignon droit, baie donnant sur le jardin Petite pièce au second étage de la partie saillante sur le pignon droit, baie donnant sur le jardin Maison forte de Adompt, première pièce du comble, structure en maçonnerie intérieure dans le mur Maison forte de Adompt, première pièce du comble, fenêtre dans le mur pignon
1