Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maisons ; fermes de la commune de Fremifontaine
    Maisons ; fermes de la commune de Fremifontaine Fremifontaine
    Description :
    Habitat le plus souvent non mitoyen ou partiellement mitoyen situé le lont d'une voie élargie par
    Annexe :
    parties annexes ; la présence d’un toit à croupe (maison dite le château, 1934 B 427) et deux toits à Le village de Fremifontaine se situe, dans la Montagne vosgienne dans une zone géologique de grès (en continuité avec la Vôge), le territoire communal s’étend, à 350m d‘altitude, sur une superficie de 955 hectares dont 845 de forêt, soit 88%, à dominante feuillue (hêtre et chêne). Le point culminant Plaine : le point le moins élevé se trouve au confluent des Près Colnots avec le ruisseau des Roseaux, à naissent des sources présentes dans la forêt. 2. Morphologie du village Le village est étiré car il réunit considérée comme le centre du village. L’espace publique se compose d’une voirie surdimensionnée ; cependant , on constate l’absence de place et d’espace collectif. Le bâti rural traditionnel est encore visible de portes, pierres de fondation). 4. Implantation Dans le village, la plupart des édifices ont la façade principale parallèle à la voirie (mur gouttereau sur rue) et l’usoir est encore visible ; le plus
    Illustration :
    pour matérialiser le passage vers le jardin. IVR41_20078803021NUC2A pour matérialiser le passage vers le jardin, détail de la clé datée de 182?. IVR41_20078803022NUC2A Ferme, 10 rue du calvaire (1934 B126), détruite après 1979, détail de pierre sur le linteau de la
  • Église paroissiale Saint-Vincent
    Église paroissiale Saint-Vincent Liffol-le-Grand - rue de la Gravière - en village - Cadastre : 1810 A 2410 1937 B3 1168
    Historique :
    , entrepreneur à Gondrecourt-le-Château (Meuse) et Jean Nicolas Leroy, entrepreneur à Neufchâteau, sur des plans la tour clocher, le choeur, le mur est de la nef ainsi qu'une base de colonne dans l'angle sud-est
    Localisation :
    Liffol-le-Grand - rue de la Gravière - en village - Cadastre : 1810 A 2410 1937 B3 1168
  • Immeuble
    Immeuble Neufchâteau - 3, 5, 7 rue du Château - en ville - Cadastre : 1810 B 718, 724, 725 1974 AH 19, 21, 23, 24
    Historique :
    Immeuble construit à l'emplacement du château fort des ducs de Lorraine, dont il subsiste une base de tour. Terrain concédé le 20 novembre 1725 par le duc Léopold à MM. de la Vaulx de Saint-Ouen logements semblables sous un toit unique, la date 1733 sur le heurtoir du numéro 3 pouvant indiquer
    Localisation :
    Neufchâteau - 3, 5, 7 rue du Château - en ville - Cadastre : 1810 B 718, 724, 725 1974 AH 19, 21
    Illustration :
    Logement 5, rue du Château (p. 21). Cage d'escalier : ensemble au rez-de-chaussée Logement 7, rue du Château (p. 24). Elévation antérieure : ensemble, face. IVR41_19848803236V Logement 7, rue du Château (p. 24). Elévation latérale : ensemble, face. IVR41_19858800121V Logement 7, rue du Château (p. 24). Elévation postérieure : ensemble, trois-quarts gauche Logement 7, rue du Château (p. 24). Pavillons d'entrée, élévations sur cour : ensemble, trois Logement 7, rue du Château (p. 24). Dépendances, élévation sur jardin : ensemble, trois-quarts Logement 7, rue du Château (p. 24). Dépendances : grande pièce du rez-de-chaussée, vue d'ensemble Logement 7, rue du Château (p. 24). Fabrique, ensemble. IVR41_19858800125V Logement 7, rue du Château (p. 24). Dépendances : grande pièce du rez-de-chaussée : cheminée
  • Maison forte de Adompt (88)
    Maison forte de Adompt (88) Gelvécourt-et-Adompt - Adompt - 2 route des Marronniers - en village - Cadastre : 2020 ZB 6
    Historique :
    dans le canton de Dompaire. (AD88 en ligne monographie communale de Gelvécourt et Adompt) : Le château seigneur de Pulligny et Cintrey en partie. Les deux familles habitent le château jusque vers 1720 époque le château et les propriété passent au marquis de Ville-sur-Illon. Le château ainsi que les propriétés composant la ferme y attenant furent vendues en mars 1790 au fermier du marquis. Le château était de 1305. Le ban d’Adompt, bailliage de Darney, s’étendait sur Gelvécourt et Bégnécourt. Une partie de la commune de Adompt est située sur le ban de Begnécourt (cf.1841 sur le cadastre napoléonien) réunie de Adompt est construit dans le même genre que l'église (12e siècle) de laquelle il n’était séparé que par un passage étroit. Son origine semble remonter au 12e siècle. Il était habité vers 1600 par le seigneur de Gennetaire seigneur d’Adompt, Begnécourt et Pulligny en partie. Le 16 déc. 1692, Françoise hotte de cheminée et les éléments de maçonnerie dans les combles, le bandeau biseauté et la partie de
    Référence documentaire :
    Lepage, Henri et Charton, Charles. Le département des Vosges : statistique historique et , Charles. Le département des Vosges : statistique historique et administrative. Nancy : Berger-Levrault
    Représentations :
    formée de tables rentrantes et les consoles portant le manteau sont composées d'une double volute
    Description :
    ronde et la tour carrée. Le toit à deux pans est couvert de tuile mécanique et de tuile plate, le toit traverse à l'étage d'une même fenêtre à meneaux murée également. Le plan initial de la maison est rectangulaire, la tour ronde et la partie saillante carrée sur le pignon droit sont édifiées postérieurement. Le habité à l'origine. Le rez-de-chaussée surélevé est composé de trois pièce en travées parallèle aux donnant sur le vestibule de la tour, est composée d'une cuisine avec une cheminée attribuable au 17e cuisine une grande salle avec des lambris attribuables au 19e siècle, des placards sur le mur du fond, un placard avec une boîte à horloge sur le mur opposé. La fenêtre de cette pièce sur la façade antérieure est bouchée par les anciennes portes des alcôves qui ont été déplacées contre le mur. Les plafonds dont ont planches de bois. Dans le dégagement est située la porte d'accès à la cave. On observe sur la façade maçonnerie, est-ce l'accès à la première maison médiévale ? Le second niveau est également composé de trois
    Illustration :
    Vue de la maison forte depuis le chevet de l'église. IVR41_20208810116NUC4A Maison forte de Adompt, vue de la cuisine du rez-de-chaussée, porte ouvrant vers le vestibule anciennes alcôves déplacées contre le mur. IVR41_20205730348NUC2A Maison forte de Adompt, seconde pièce du rez-de-chaussée, placard ouvert sur le mur et boite à Maison forte de Adompt, 1ère pièce du 1er étage, vue sur le mur pignon, fenêtre en partie murée Maison forte de Adompt, 1ère pièce du 1er étage, vue sur le mur pignon, fenêtre en partie murée Petite pièce au second étage de la partie saillante sur le pignon droit, baie donnant sur le jardin Petite pièce au second étage de la partie saillante sur le pignon droit, baie donnant sur le jardin Maison forte de Adompt, première pièce du comble, structure en maçonnerie intérieure dans le mur Maison forte de Adompt, première pièce du comble, fenêtre dans le mur pignon
  • lavoir
    lavoir Montmotier - chemin de l'écluse - en village - Cadastre : 2012 AB 138
    Historique :
    achevés en 1840 par Antoine Jolibois et Nicolas Grandmougin (entrepreneurs associés à Fontenoy-le-Château (maçon à Fontenoy-le-Château) sous la surveillance du garde champêtre. (sources : AD88 - série 2O323 /10 du village de Montmotier, sur le chemin de Le Magny, à l'emplacement du lavoir actuel. Le village ne ) Le mur gauche est aussi rénové entre 2007 et 2009.
    Description :
    Le lavoir situé au bas du village de Montmotier est unique dans les Vosges de part sa forme , en référence à l'architecture antique. Cette forme est unique dans les Vosges ; seul le lavoir de Gruey-les-Surance était similaire (même architecte, mêmes dates, détruit). Le lavoir de Montmotier est au bassin de lavage hémicirculaire dans le lavoir. Un banc en pierre court tout le long du mur en moellons. Le sol est dallé.
  • Église paroissiale Saint-Epvre
    Église paroissiale Saint-Epvre Brechainville - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 1809 A 2 1956 AB 62
    Historique :
    , entrepreneur à Gondrecourt-le-Château (Meuse), (attribution par source), sur de plans d'Abel Mathey, architecte Eglise construite au 14e siècle, dont il subsiste le choeur et sa travée droite. Nef et tour
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Maconcourt - rue Haute - en village - Cadastre : 2012 B 133
    Historique :
    prévoyait la réparation de l’ancien réservoir, le remplacement des conduites en poterie par des tuyaux de bois de chêne scellés dans le ciment (diamètre : 6,5cm) avec un assemblage avec des frettes (viroles colonne d'alimentation (appelée château d'eau) qui possédait une fondation en pierre soutenant un Paix », le refond était à remplir de couleur noire broyée à l’huile. Pour compléter ce projet de , et de deux autres bassins en bois. L'eau alimente ensuite le lavoir qui est séparé de l'abreuvoir par un muret et des bornes de pierre. Sur ce plan, l'architecte Abel Mathey a employé le terme de "Cippe d'inscription). En 1866, le mur de soutènement adossé aux auges du lavoir-abreuvoir est rétabli, selon les plans
    Description :
    des ouvertures reprend le modèle de la serlienne, ce qui est atypique dans le département des Vosges
1