Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • hôpital
    hôpital Remiremont - rue Georges Lang - Cadastre : 2020 AC 155 2020 AC 120 2020 AC 119 2020 AC 153 2020 AC 165
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique étude urbaine de Remiremont
    Historique :
    appartient à une vague de construction d'hôpitaux de proximité qui concerna le duché de Lorraine sous les en l'honneur de sa fondatrice. Situé entre le ruisseau de Maxonrupt et les anciennes fortifications jusqu'en 1751 daté à laquelle un bureau des pauvres fut créé en ville (cf. AM Remiremont, BB 39). Des " en 1903, une salle d'opération en 1908 ... et réaménage la chapelle en 1890. Les vitraux de cette dernière avaient été refaits en 1873 Les anciens bâtiments ont détruits en 1974 pour permettre la construction d'un nouvel équipement projeté dès 1965 et dont les travaux durent jusqu'en 1977. Seule la porte historiques. Les pots à pharmacie sont également protégés et présentés dans le nouvel hôpital tandis que les
    Référence documentaire :
    Remiremont au dix-huitième siècle dans Colloque, Les chapitres de dames nobles entre France et Empire, 1996 dix-huitième siècle. In : Colloque (18-20 avril 1996 ; Remiremont). Les chapitres de dames nobles Archives hospitalières de Remiremont, 1305-1984 Archives départementales des Vosges : Archives hospitalières de Remiremont, 1305-1984 (répertoire méthodique par Brigitte Chossenot, Epinal 2008 et 2012) Puton (Bernard), Notice historique sur l'hôpital de Remiremont, Nancy, 1887 PUTON (Bernard ), Notice historique sur l'hôpital de Remiremont, Nancy, Impr Voirin, 1887 Buisson (Abbé F.), Essai historique sur l'hôpital de Remiremont, Remiremont, 1888 BUISSON (Abbé F .), Essai historique sur l'hôpital de Remiremont, Remiremont, Impr. E. Guillemin, 1888 Hôpital-Hospice de Remiremont : programme d'extension et de modernisation et plan directeur, 1965 . Hôpital-Hospice de Remiremont : programme d'extension et de modernisation et plan directeur. - [S.l
    Canton :
    Remiremont
    Localisation :
    Remiremont - rue Georges Lang - Cadastre : 2020 AC 155 2020 AC 120 2020 AC 119 2020 AC 153
    Annexe :
    de la ville de Remiremont au dix-huitième siècle dans Colloque, Les chapitres de dames nobles entre , entre le ruisseau de Maxonrupt endigué et les anciennes murailles. Les travaux de construction furent hâte excessive. Les bâtiments- en U- s’ordonnaient autour d’une cour ouverte, suivant les principes de second. La pharmacie pourrait avoir été dès l’origine au rez-de-chaussée si l’on en croit les témoignages du XIX e siècle. Les façades sur rue ou sur cour étaient d’une grande simplicité encore plus grande bandeau qui souligne chaque niveau. Les percements étaient abondants, plus grands et plus nombreux aux collegistis me.M.DCC XXIV. ” Les salles des malades et des passants. Il y avait à l’origine deux salles pour les malades, l’une pour les hommes, l’autre pour les femmes; deux pièces à l’usage d’ouvroir pour les garçons et les filles, deux chambres pour les orphelines et enfin des chambres pour héberger les “pauvres n’était prévu pour isoler les malades contagieux. Un soin attentif et constant fut apporté à
  • lavoir - établissement de bains du Bastard
    lavoir - établissement de bains du Bastard Remiremont - place du Batardeau - en ville
    Historique :
    , entrepreneurs à Remiremont et François Fleurot, entrepreneur au Val d’Ajol, pour 24 286, 50 francs. Les de gardien est entreprise sur la place Batardeau, en remplacement du lavoir de la Courtine, selon les plans et devis dressés par Charles Perron, architecte à Remiremont. C'est l'un des premiers établissements de bains dans les Vosges (avec celui de la Louvière à Epinal en 1851). Il s'inscrit dans une dépenses totales évaluées à 52000 francs, soit une subvention de 17000 francs. Les 2/3 restants sont à la charge de la commune. Les travaux du corps central sont attribués à Antoine Pierre, Nicolas Etienne Defranoux et Louis Schveikofer, entrepreneurs à Remiremont, Jacques Macron entrepreneur à Bains, et Jean construction des deux pavillons latéraux pour la buanderie, les bains publics et les clôtures d’aisances utilisée par les habitants qui préfèrent les méthodes traditionnelles. Les bains eux sont bien appréciés . L’établissement du Bâtard étant en déficit, la commission des Bains publics de Remiremont propose en 1878 de le
    Référence documentaire :
    Archives communales de Remiremont Archives communales de Remiremont - Archives départementales des Remiremont. Histoire de la ville et de son abbaye Société d'Histoire de Remiremont. Remiremont
    Canton :
    Remiremont
    Description :
    Le lavoir du Bastard (détruit) a été implanté au centre de la ville de Remiremont, sur une place sur deux niveaux, pour abriter les bains, la buanderie et le logement du gardien. La buanderie est , des bandeaux, des corniches et des piliers en pierre de taille. Les toitures sont à longs pans
    Localisation :
    Remiremont - place du Batardeau - en ville
    Texte libre :
    Lavoir et bains de la place du Bastard à Remiremont (sources : AD88 - 2O401/14) 1. Construction et qui doit être changé d’endroit car il est trop étroit. Selon les plans et devis dressés par Charles Perron, architecte à Remiremont, le projet débutera par la construction d'une partie centrale puis construire dressé par Charles Perron, le 20 10 1851) Le 19 août 1851, les travaux du corps central sont attribués à Antoine Pierre, Nicolas Etienne Defranoux et Louis Schveikofer, entrepreneurs à Remiremont 1852, le bâtiment central est achevé et les deux bâtiments latéraux (bains et buanderie) sont prévus avril 1852. Elle précise que les travaux devront être achevés avant le 1 janvier 1854, car la subvention a été prise sur le budget 1852, reporté en 1853. Cette lettre valide également les prix du Gouvernement de les augmenter : - Cuvier pour lessive sans combustible : 50c plus, avec linge : 30c A la lecture des instructions concernant les bains et lavoirs publics, données
    Illustration :
    lavoir - établissement de bains du Bastard à Remiremont, plan de situation dressé par Charles Evolution des entrées aux bains du Bastard à Remiremont, entre la mise en service (mai 1855) et la lavoir - établissement de bains du Bastard à Remiremont, carte postale vers 1905 lavoir - établissement de bains du Bastard à Remiremont, carte postale vers 1905 lavoir - établissement de bains du Bastard à Remiremont, vue de la facade antérieure avant 1903
1