Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Martin de Kœur-la-Grande
    Église paroissiale Saint-Martin de Kœur-la-Grande Kœur-la-Grande - rue de l'Orme - en village - Cadastre : 2012 AA 48
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meuse
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Patrimoine religieux catholique de la Meuse
    Historique :
    connaît par la suite plusieurs remaniements. Dans la seconde moitié du XVIIe siècle, l'église est ! La nef romane est plafonnée avec ses arcades en plein cintre dont les colonnes supportent des chapiteaux romans. En 1755, on édifie la tour carré du clocher au-dessus de la dernière travée de l'église, à l'ouest. Au XIXe siècle, le clocher est remanié. Enfin, l'église est restaurée à la fin du XXe siècle.
    Référence documentaire :
    tome 2, p. 742 Le patrimoine des communes de la Meuse Paris, 1999, 2 tomes.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    saint Martin. Il œuvra aussi à la restauration de statues. L'édifice contient des vitraux de Jacques
    Localisation :
    Kœur-la-Grande - rue de l'Orme - en village - Cadastre : 2012 AA 48
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Martin de Kœur-la-Grande
    Illustration :
    église de Koeur-la-Grande IVR41_19765505955X vue intérieure vers la nef IVR41_20185510362NUC4A
  • Abbaye de bénédictins Saint-Michel, actuellement hôtel de ville, tribunal, bibliothèque, musée
    Abbaye de bénédictins Saint-Michel, actuellement hôtel de ville, tribunal, bibliothèque, musée Saint-Mihiel - place des Moines 7, 9 place Jean Bérain rue du Palais de Justice - en ville - Cadastre : 1826 E1 94, 97, 98, 175, 178 1982 AB 446, 461 à 470
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Précisions sur la protection :
    façades et toitures, les deux salles capitulaires au rez-de-chaussée du grand corps de logis (corps Est) , les deux galeries du cloître classées par arrêté du 19 mars 1982 ; la bibliothèque et son décor
    Représentations :
    l'escalier du corps Sud ; ordre dorique : 1er niveau de la façade Ouest du corps Est ; ordre ionique : 2e niveau de la façade Ouest du corps Est, façade Est du corps Est ; ordre corinthien : chapiteaux et culots de la sacristie ; ordre composite : chapiteaux et culots de la salle capitulaire et du réfectoire ; décor végétal : clefs de voûte ; décor floral, végétal, acanthes et fruits : agrafes de la façade Est : culot dans la salle capitulaire, au sud ; armoiries de la congrégation de Saint-Vanne et Saint-Hydulphe : culot dans la salle capitulaire, au nord, clef de voûte dans la sacristie ; mitre : clef de voûte dans la sacristie ; aigles : chapiteaux et culots dans le réfectoire ; saint Michel terrassant le dragon
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    moellon enduit : parties hautes du vestibule de la chapelle de la Vierge, gros-oeuvre du corps de bâtiment adossé au bras nord du transept ; voûte d'arêtes : rez-de-chaussée et étage de la tour-clocher ; voûte d'ogives : nef et transept ; coupoles en pendentifs : choeur ; toits en appentis : vestibule de la chapelle de la Vierge, corps de bâtiment adossé au bras nord du transept
    Dates :
    1559 daté par travaux historiques daté par source porte la date 1763 porte la date 1834 porte la date daté par source
  • Ancien relais de poste, auberge, boucherie, actuellement maison médicale, 9 place Albert Schweitzer, Fénétrange
    Ancien relais de poste, auberge, boucherie, actuellement maison médicale, 9 place Albert Schweitzer, Fénétrange Fénétrange - 9 Place Albert Schweitzer - en ville - Cadastre : 1813 G 447 2018 8 45
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Cette grande maison a certainement été édifiée au 16e siècle comme l'indique la présence de baies à hospice ainsi que les marques de tâcherons (IA57030421), d'un cordon dans la partie haute de la façade rue de l’Église et la présence de quelques éléments architecturaux à l'intérieur. Elle est à l'origine écuries et une chambre à four. C'est la demeure de bouchers et marchands de bestiaux, la fonction de Muller, maître de la poste aux chevaux, cabaretier et négociant correspond bien à cette propriété (voir annexe). Les granges fermant la cour du coté de la rue de l'église n'ont été édifiées qu'au 18e siècle , dans la cour, le linteau d'une porte piétonne d'une des grange porte la date de 1733 et les initiales AMB et JHM et la seconde porte charrière, sur la rue, porte la date de 1757 et les initiales J.M (Jacob Muller, maître de la poste aux chevaux). La première porte charretière a une agrafe sculptée avec ). Sur le plan de 1715, la maison appartient à Henri Muller, boucher et à l'arrière il y a une cour et
    Référence documentaire :
    « Notes et documents pour servir à l'histoire de Fénétrange, » par Hippolyte Gide Manuscrits de la : Collection numérique : Originaux de la BNU Strasbourg Droits : domaine public Identifiant : ark
    Description :
    , avec une façade antérieure donnant sur la place Albert Schweitzer ancienne place du Château ou Grande rue, la façade latérale droite sur la place de l'Eglise (ancienne place de la justice). La façade grange avec un logis au premier étage dont l'agrafe de la porte charretière est datée 1747 et une seconde coté de la place de l'église. Ces deux granges et écurie ont été édifiées au 18e siècle alors que relais pour les chevaux de la poste. L'agrafe de la porte charrière est sculptée d'un agneau pascal, le bestiaux. Dans la cour il y avait une chambre à four avec une chambre à l'étage et des écuries (vestiges Annexe). Le bâtiment d'habitation a deux étages carrés et un étage de combles, une cave se situe sous la travée de gauche. Les baies à meneaux dont une grande partie ont été restaurées, gardent pour certaines des sculptures à la base des encadrements composées de volutes et de feuille identiques à celles de l'ancien hospice (ref. ). D'après un inventaire après décès, il y avait une galerie sur la façade
    Dates :
    1757 porte la date
    Annexe :
    mortuaire située dans la ville entrée au poil qui prend jour au-devant sur la grande rue (3 tables), dans la chambre au-dessus du poile, dans la chambre à côté de la précédente, dans la chambre au-dessus du grand poile qui prend jour du devant sur la rue, dans la chambre au-dessus de la chambre à côté du grand poile d’autre situé sur la grande rue d’une part Sébastien Bop d’autre les héritiers de Christophe Bop du devant sur la grand rue vis-à-vis de l’église et du derrière sur le jardin du domaine porté par contrat passé documents d'archives AD54 B 11765 Terrier original des biens fonds sis en la ville et sur le ban et enseigne le bœuf à Fénétrange. Une maison où il réside où pend pour enseigne le bœuf rouge sise en la rue de la porte d’en haut façante sur icelle et sur la place devant le château, joignante vers l’occident et la porte la maison de Jacob Koch, d’autre part à une ruelle qui sert d’entrée à la cour de la cabaretier où pend pour enseigne l’agneau d’or. Deux maisons situées sur la rue de la Porte d’en haut où il
    Datation secondaire :
    3e quart 18e siècle porte la date
    Illustration :
    Plan de la ville de Fénétrange et l'ordre et quantité des maisons et mazures avec les noms des habitants et officiers quy y résident, 1713, parcelle de la Maison à Henrick Muller boucher, cour à Henrick Fenêtre de la façade antérieure située au-dessus de l'enseigne, détail de la sculpture en volute et feuille d'eau à la base de l’encadrement mouluré. IVR41_20215731738NUC2A Fenêtre située au rez-de-chaussée, pignon droit, détail de la sculpture en volute et feuille d'eau à la base de l’encadrement mouluré. IVR41_20215731739NUC2A Fenêtre située au rez-de-chaussée, pignon droit, détail de la sculpture en volute à la base de Fenêtre située au rez-de-chaussée, pignon droit, détail de la sculpture en volute et feuille d'eau à la base de l’encadrement mouluré. IVR41_20215731741NUC2A
  • saline de Marsal
    saline de Marsal Marsal - rue du Gouvernement ? - en ville
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La saline de Marsal appartient aux groupes des six salines de la haute vallée de la Seille, comme implantée à l'intérieur même de la ville. Délaissée dans la première moitié du XVIIe siècle, elle est rapidement détruite et il n'en subsiste rien en 1699. Selon La Sauvagère, auteur d'un ouvrage sur le briquetage (1740), elle était située en face de la maison du gouverneur. La source qui l'alimentait, au nord « baissoirs », circuits de concentration de la saumure ou « graduations », chaudières ou « poêles », réserves sont un puits et des ustensiles mis au jour en 1840 par un colonel du Génie, le long de la courtine 6 – 7 lors de la construction d'une caserne d'infanterie.
    Référence documentaire :
    Artezet de la Sauvagère (Félix-François), Recherches sur la nature et l'étendue d'un ancien ouvrage des romains, appelé communément briquetage de Marsal... Paris, 1740, 53 p. Artezet de la Sauvagère (Félix-François), Recherches sur la nature et l'étendue d'un ancien ouvrage des romains, appelé
  • Ancien couvent des religieuses augustines de la Congrégation Notre-Dame (détruit)
    Ancien couvent des religieuses augustines de la Congrégation Notre-Dame (détruit) Marsal - en village - Cadastre : 1828 G 82
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Moselle
    Historique :
    Les religieuses Augustines de la Congrégation Notre-Dame, filleules du couvent de Dieuze par la fermeture de la saline. En 1789, il comprend 20 religieuses et 4 converses. Il est détruit peu de temps après la Révolution, la parcelle étant occupée par un vaste jardin sur le cadastre de 1828 . Ce n'est qu'après la Seconde Guerre Mondiale, que le plan de reconstruction de Marsal dressé par
    Description :
    Les différents corps de bâtiments formaient un quadrilatère autour du cloitre, le reste de la parcelle étant occupé par un jardin. Détruit après la Révolution et déjà remplacé par un vaste jardin sur
    Titre courant :
    Ancien couvent des religieuses augustines de la Congrégation Notre-Dame (détruit)
  • Garniture d'autel (1 croix d'autel, 6 chandeliers d'autel)
    Garniture d'autel (1 croix d'autel, 6 chandeliers d'autel) Drouville - rue du Four
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Garniture d'autel réalisée au cours de la 2e moitié du 17e siècle. Il existe un modèle similaire à
    Représentations :
    et des guirlandes sont fixés sur la partie basses de la tige. Angelots et guirlandes ornent le nœud piriforme. L'embout de la croix se compose de feuilles d'acanthe, le titulus s'inscrit dans un cartouche de
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Garniture d'autel - la croix IVR41_20155430035NUC2A
  • ancienne collègiale, aujourd'hui église paroissiale Saint-Léger
    ancienne collègiale, aujourd'hui église paroissiale Saint-Léger rue des Quartiers - en village - Cadastre : 1828 G 312 1988 1 76
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Moselle
    Représentations :
    La façade occidentale comporte dans sa partie droite des vestiges de bandes lésènes et de frise en de chevrons et une sorte de gable triangulaire. A l'intérieur, les piles de la nef sont ornées d'enroulements en forme de crosse. L'arc triomphal porte la trace d'un placage de pinacles gothiques flamboyant (surtout visible côté sud). Les culots de retombées des arcs de la voûte de l'avant choeur figurent des musique à corde. La 1ère travée du choeur d'époque romane présente un chapiteau cubique à motif de cordage 2 rangs de billettes. La clef de voûte de la 1ere travée du choeur figure une fleur, celle de
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    basilical, l'église comprend trois vaisseaux plafonnés, séparés par 5 grandes arcades en plein cintre . L'avant-choeur et le choeur polygonal sont voûtés d'ogives, de même que la petite chapelle latérale ouvrant sur le bas-côté nord. Le porche sous la tribune est couvert d'une voûte en berceau.Toutes les toitures sont en ardoise. Le vaisseau central de la nef est couvert d'une toiture à longs pans, les bas côtés d'appentis, la tour sud d'une toiture en pavillon, la tour nord, plus élevée, d'une flèche
  • Eglise paroissiale Saint-Evence
    Eglise paroissiale Saint-Evence Sartes - C.D.1 - en village - Cadastre : 1810 B 146 1955 C3 241
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    la façade sud de la chapelle sud. Chapelle sud construite au 15e siècle. Avant-choeur, chapelle nord et choeur construits dans la 1ère moitié du 16e siècle. Nef reconstruite à la suite d'un incendie ), par Emile Corroy, entrepreneur à Liffol-le-Grand, François Laratte, sculpteur à Attignéville, Victor
1