Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 33 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • croix d'autel n°1
    croix d'autel n°1 Bezange-la-Grande - Grande Rue - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Croix d'autel réalisée au cours de la 2e moitié du 18e siècle.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Croix d'autel en bronze doré. Plusieurs bagues assurent la jonction entre la croix et le pied tripode. Le Christ et le titulus sont rivés sur la croix. Les extrémités de la traverse sont ornées d'un
    Localisation :
    Bezange-la-Grande - Grande Rue - en village
    Dimension :
    h = 44,7 ; la = 20,3 ; la = 12,5
  • Ancien magasin puis ancienne maison du greffier, rue de la cave, Fénétrange.
    Ancien magasin puis ancienne maison du greffier, rue de la cave, Fénétrange. Fénétrange - 4 rue de la Cave - en ville - Cadastre : 1813 G 365-366 2020 8 48-49
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    pour y faire entrer un silo, une grande partie des baies étaient murées. La maison a fait l'objet d'une de la porte piétonne de droite. La structure initiale a été en partie modifiée notamment aux niveaux des ouvertures du rez-de-chaussée, mais les deux autres niveaux semblent être d'origine. La première les deux baies cintrées qui servaient de présentoir et de point de vente et le reste de la maison l'entrée de la ville, la tourelle d"escalier était mitoyenne de la tour de la porte d'Allemagne. Cette Fénétrange, une maison sise en la rue du kellergass et joignant la porte d’en bas bâtie sur le mur de la sur celle qui monte de la porte d’en bas vers celle d’en haut laquelle rue elle touche y ayante son entrée par une tourelle adjointe à la dite porte et au murs de la ville, d’autre part entre le nord et l’occident jointe à la maison de Joh Lerch de la longueur sur la Keller Gass elle a 64 pieds de largeur jusqu’au mur de la ville 28." La longueur de 64 pieds correspond bien à la réunion des deux maisons
    Référence documentaire :
    « Notes et documents pour servir à l'histoire de Fénétrange, » par Hippolyte Gide Manuscrits de la : Collection numérique : Originaux de la BNU Strasbourg Droits : domaine public Identifiant : ark Les corporations de Fénétrange. BENOIT, Louis. Les corporations de Fénétrange. Mémoires de la
    Représentations :
    L'agrafe de la porte piétonne est ornée de feuilles d'acanthes sculptées. Les encadrement des
    Description :
    pénétrait dans la boutique par une porte piétonne située à gauche de la grande baie cintrée. Cette porte a Cette maison se situe à l'angle de la rue de la cave et de la rue de la porte d'Allemagne. Elle est elle était divisée en trois logements avec trois portes piétonnes sur la façade antérieure (voir la photographie du Denkmalarchiv vers 1890-1930). La toiture à deux pans était couverte de tuile mécanique, sur la façade antérieure avant la restauration, la partie de droite est actuellement couverte de tuile plate tenant avant la restauration. Cette maison était construite sur le mur de la ville, les petites baies visibles sur la partie haute de la façade postérieure correspondent à l'ancien chemin de ronde. A l'origine, l'entrée dans le logis se faisait depuis la porte piétonne de la tourelle d'escalier située sur le pignon droit. Cette tourelle était accolée à la porte d'Allemagne ou d'en-bas avant que cette dernière ne soit détruite en 1838. La maison se développe sur deux étages carrés, au rez-de-chaussée les
    Localisation :
    Fénétrange - 4 rue de la Cave - en ville - Cadastre : 1813 G 365-366 2020 8 48-49
    Titre courant :
    Ancien magasin puis ancienne maison du greffier, rue de la cave, Fénétrange.
    Dates :
    1599 porte la date
    Annexe :
    , cent jantes de voitures non façonnées. A la cave, une tonne à choux-groutte, une grande cuve, deux Documents d'archives AD57, 336U41806, vente d’une maison près de la porte basse à David Karcher chamoiseur et sa femme, d’une part la porte de l’autre Fréderic Muller tonnelier du devant sur la rue et du derrière appuyé sur le mur de la ville sur la cour et dépendances du sieur Regnard. AD57, 338U20, 1846 -chaussée prenant jour par deux croisées sur la rue dite Kellergasse. Dans la cuisine. Dans une chambre croisées sur la rue. Dans une autre chambre au même étage prenant jour par une croisée sur la rue. Au grenier à foin. Dans un autre grenier au-dessus du précédent. Dans la boutique de charron, les outils de fumier. Devant la porte, une brouette et une voiture de fumier. AD57, 2O204/4 Démolition de la porte d’Allemagne qui entrave la libre circulation des voitures et notamment à la rentrée des récoltes. Vente en 21 lots. L’arcade de cette porte est trop basse et étroite, elle gêne la communication du passant avec
    Illustration :
    Plan de la ville de Fenestrange et l'ordre et quantité de maisons et masures avec le noms des de la cave. IVR41_20215731013NUC2A Reproduction de la façade de l'ancienne boutique en par L. Benoît, extrait de : Louis Benoît, Notes sur la Lorraine allemande. Les corporations de Fénétrange, Nancy, 1864. IVR41_20215731014NUC2 Agrafe du linteau de la porte piétonne du 4 rue de la cave, emblème des tonneliers Reproduction de la maison vers 1890-1930, fonds des Photographies du Denkmalarchiv, AD57, Document Maison, 4 rue de la cave, vue d'ensemble. IVR41_20215731709NUC2A Vue de la maison, partie de droite, avant restauration en 2017. IVR41_20215731009NUC2 Maison, 4 rue de la cave, partie gauche. IVR41_20215731011NUC2A Maison 4 rue de la cave, élévation postérieure. IVR41_20215731027NUC2A
  • Ferme n°13, brasserie
    Ferme n°13, brasserie Dompaire - 202 rue derrière les Halles - en village - Cadastre : 2019 AB 84
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La ferme n°13 de Dompaire remonte au moins à la 2e moitié du 18e siècle (visible sur le plan de médiévale de la ville. Le bâtiment est aménagé ou reconstruit au début des années 1820 par Joseph François Guyot, pour y établir une brasserie alimentée par l’eau de la Fontaine d’en Bas. La demande de concession pour 5 ans est acceptée par le conseil municipal le 12 mai 1821, car la source est abondante, la concession permet d'alléger une partie de l’entretien des corps de la fontaine et le conseil souhaite 2 chaudières et emploie 4 ouvriers (Fournier, A. Topographie ancienne du département des Vosges. La plaine (2e partie), 8e fascicule. Épinal. 1899.) La brasserie est active jusqu'en 1904, puis le bâtiment
    Référence documentaire :
    Le grand livre de la bière en Lorraine. Editions place stanislas. 2008 Topographie ancienne du département des Vosges : 8e fascicule- La Plaine FOURNIER, Alban . Topographie ancienne du département des Vosges : 8e fascicule- La Plaine (2e partie). Annales de la société
    Représentations :
    La porte piétonne à imposte est ornée de panneaux sculptés de tas de sable. Elle est partiellement vitrée et protégée par une grille en fonte à motif de volutes. La toiture est soulignée par une corniche moulurée en pierre de taille. La façade antérieure est structurée par des chaînes d'angles. Les volets sont
    Description :
    -dessous, une grande cave voûtée a été creusée pour l’atelier de brasserie, accessible depuis la façade La ferme n°13 de Dompaire est située à l’extrémité nord du bourg ancien. Elle est composée de trois travées avec un logis de part d'autre de la grange. Celui au nord contient une cuisine s'ouvrant sur la constitué d'une seule pièce appelée "la petite cuisine". Les étables s’étendent à l'arrière, complétées par une étable à veaux en annexe. La grange possède une avant-grange (charri) délimitée par deux portes l'étage par un escalier. La 2e grange est munie d'un pont mobile à croix de Lorraine dans la partie nord. Une conduite en fonte y aboutit, apportant l'eau depuis la « fontaine d’en Bas » qui était située dans la rue, juste au sud. L'extrémité Est de ce corps de bâtiment est délimitée par l'ancienne s’ouvrant sur la rue. Des anneaux, un abreuvoir et une rampe maçonnée y facilitaient la montée du bétail
    Illustration :
    Dompaire. Rue des Halles. Carte postale de la première moitié du 20e siècle (coll. privée Dompaire, Ferme n°13, ancienne brasserie, facade antérieure, vue de détail de la baie au-dessus de la partie atelier et engrangement. IVR41_20198840359NUC2A Dompaire, Ferme n°13, ancienne brasserie, facade antérieure, vue de détail de la porte piétonne Dompaire, Ferme n°13, ancienne brasserie, facade antérieure, vue de détail de la jonction des d'enceinte de la ville. IVR41_20198840365NUC2A Dompaire, Ferme n°13, ancienne brasserie, cour, vue de la rampe maconnée et des anneaux pour faciliter la montée du bétail dans les camions IVR41_20198840366NUC2A
  • cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption
    cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption Verdun - place Monseigneur Ginisty - en ville - Cadastre : 1973 AI 42, 43
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    occidental voûtés d'ogives dans la 1ère moitié du 13e siècle et construction du sacraire ; nef voûtée vers 1390 par Pierre Perrat pour Wautrec, doyen de la justice séculière ; chapelles latérales construites de Delangle (en particulier dégagement et restauration de la crypte) ; marques de tâcheron
    Référence documentaire :
    pp. 14-32 La cathédrale de Verdun et sa place parmi les grands édifices romans de Lorraine et de Rhénanie COLLIN, Hubert. La cathédrale de Verdun et sa place parmi les grands édifices romans de Lorraine deux grands tableaux : La guérison du paralytique et Le lavement des pieds. JANVIER, François. De 1755 à 1793, la cathédrale de Verdun transformée. A propos de la restauration des deux grands tableaux pp. 10-15 La grande pitié des cathédrales de France : Verdun FLUHR, Pierre. La grande pitié des La cathédrale de Verdun des origines à nos jours : étude historique et sociale d'un édifice à l'architecture millénaire GEORGE, Michaël. La cathédrale de Verdun des origines à nos jours : étude historique p. 183-192 Chapelle du Saint-Sacrement à la cathédrale, fouilles faites au mois de novembre 1875 PETITOT-BELLAVENE. Chapelle du Saint-Sacrement à la cathédrale, fouilles faites au mois de novembre 1875 . Mémoires de la société philomathique de Verdun, 1888, t. 10, p. 183-192.
    Précisions sur la protection :
    La cathédrale : classement par arrêté du 30 octobre 1906 - Le cloître : classement par arrêté du 13
    Illustration :
    La façade occidentale de la cathédrale (vue aérienne) IVR41_20155510185NUC4A Vue depuis sur le sud est : le cloître et la cathédrale (vue aérienne) IVR41_10155510189NUC4A
  • Église paroissiale saint-Nicolas
    Église paroissiale saint-Nicolas Hoéville - Grande Rue
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    , attestent de travaux importants : rehaussement des murs latéraux, agrandissement des fenêtres de la nef , réfection de la charpente, de la couverture de la nef et du clocher. Lors de la Première Guerre mondiale vraisemblablement été effectués par l'architecte André Durieux en 1920, la date 1923 est gravée sur le portail.
    Représentations :
    La Samaritaine au puits saint Nicolas Les verrières du choeur et du mur nord de la nef, réalisées en deux temps, sont l’œuvre d'André Lemoine. Dans le choeur, datées de 1923, elles figurent la parabole du Semeur et la Samaritaine au puits , scènes surmontant chacune deux symboles des évangélistes. Trois verrières, de 1937 et 1938, illustrent la , des croix sur l'arc triomphal et un bandeau à la périphérie supérieure. Deux panneaux de fleurs en gypserie. La quatorzième station, endommagée par la proximité d'un poêle, a été restaurée grâce à une levée de fonds menée par les étudiants de Sciences Po Nancy dans le cadre du Plus grand musée de France en 2017-2018. Sur l'autel latéral nord, une statue en pierre, représentant la Vierge à l'Enfant
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église-grange possède une tour-porche. La nef à quatre travées se poursuit par une travée de
    Localisation :
    Hoéville - Grande Rue
    Dates :
    1750 porte la date 1923 porte la date
    Illustration :
    Chemin de croix : la première station IVR41_20175454569NUC2A
  • escalier et rampe d'appui du corps de bâtiment B
    escalier et rampe d'appui du corps de bâtiment B Nancy - 11 rue Saint-Nicolas 84 rue Saint-Julien - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Communauté urbaine du Grand Nancy
    Historique :
    Escalier mis en place lors de la construction de l'hôtel entre 1711 et 1725. La rampe d'appui, de facture plus récente, peut être datée de la 2e moitié du 18e siècle, voire du 3e quart de ce siècle. Les deux dernières volées correspondent à une surélévation du corps de bâtiment dans la seconde moitié du
    Description :
    volées sont portées par un mur noyau. Jusqu'au deuxième étage, la rampe en fer forgé est ornée de grands Escalier du corps de bâtiment secondaire sur la rue Saint-Julien dans oeuvre à retours sans jour cercles interrompus entrelacés dont la partie centrale est ornée de rosaces. Au dernier niveau, la rampe
  • Ostensoir n°3
    Ostensoir n°3 Nancy - rue Charles III - en ville
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Ostensoir réalisé au cours de la 2e moitié du 18e siècle. La provenance de cet objet n'est pas
    Matériaux :
    bronze fondu moulé gravé décor à la molette doré
    Représentations :
    la Passion sur nuées rayonnantes, encadrés d'une draperie, est vissé sur la face avant et une feuille est gravée à chaque extrémité du pied. La tige se réduit à un nœud en forme d'urne, portant une guirlande de laurier. Une couronne de feuilles découpées assure la transition vers la gloire. Les rayons tenant. La lunette est ceinturée d'une frise festonnée. La gloire est sommée d'une croix dont la croisée
    Statut :
    (?) Ce vase sacré dont ni la provenance, ni le statut ne sont connus, est utilisé par l’aumônerie
    Description :
    Ostensoir en bronze doré, monté sur tige d'enfilage. Les décors sont gravés et tracés à la molette.
    États conservations :
    Des verroteries, ajoutées postérieurement à la réalisation de la pièce, ont disparu. Sur la gloire , un élément devait masquer la tige. Le motif rayonnant monté sous la croix, semble incomplet : un
  • Ostensoir n°5
    Ostensoir n°5 Nancy - rue Charles III - en ville
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Ostensoir réalisé au cours de la 2e moitié du 18e siècle, par l'orfèvre Weihinger le fils, à Deux -Ponts (aujourd'hui Zweibrücken en Rhénanie-Palatinat). La provenance de cet objet n'est pas connue.
    Matériaux :
    laiton fondu moulé gravé décor à la molette décor poinçonné décor en relief doré
    Représentations :
    orné sur la face principale de l'Agneau mystique sur le livre aux sept sceaux, et sur le revers des clous de la Passion, ces deux sujets, rayonnants, sont reliés par des nuées sur lesquelles brochent des rameaux d'olivier. La tige se compose d'un nœud piriforme chargé de guirlandes de laurier, entre bagues torsadées et une bague lisse. Trois épis de blé assurent la transition avec la gloire dont le décor, jouant sur l'opposition de couleurs, mêle éléments en laiton doré et en argent : la ligne de perles ceinturant la lunette, les rayons droits irréguliers, les deux angelots à la base de la croix sommitale, la croix elle-même sont dorés. Les feuilles d'acanthe enserrant les épis de blé, la couronne de blé et pampre, posée sur les rayons, la torsade bordant la croix sommitale, le Saint-Esprit sont en argent.
    Statut :
    (?) Cet objet dont ni la provenance, ni le statut ne sont connus, est utilisé par l’aumônerie
    Description :
    sont gravés, poinçonnés et tracés à la molette. La plupart des composants du décor sont assemblés par
  • croix d'autel n°2
    croix d'autel n°2 Arracourt - Grande Rue - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Croix d'autel réalisée entre la 2e moitié du 18e siècle et la 1ère moitié du 19e siècle. Le Christ
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Croix d'autel en bronze doré. L'embout de la croix, un bouquet de feuilles, est vissé sur le pied tripode mouluré. Les extrémités des bras de la croix rayonnante, sont ajourées. Le titulus présente un
    Localisation :
    Arracourt - Grande Rue - en village
    Dimension :
    h = 45,5 ; l = 20,5 ; la = 12,5 ; pr = 11
    États conservations :
    Le Christ, disproportionné par rapport à la croix, semble traduire un remontage postérieur.
  • église paroissiale Saint-Gengoult
    église paroissiale Saint-Gengoult Pierre-Percée - place de la Mairie
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    administrée par la paroisse Saint-Luc du diocèse de Saint-Dié-des-Vosge (Vosges). L'église, rebâtie en 1758 . Au cours de la Première Guerre mondiale, la commune est occupée par l'ennemi, l'église a été détruite à 25 %. Le mobilier (autels, bancs) a été reconstitué en 1922. Les verrières de la nef ont été (1871-1964), verrier parisien. A l'intérieur, plusieurs objets soulignent les liens avec la famille
    Représentations :
    métallique, sorties de l'atelier d'Auguste Labouret, figurent saint Gengoult et saint Nicolas. Dans la nef fermée, la Croix et les armes de Salm) sur un fond composite de pièces de verre géométriques.
    Description :
    L'église-grange possède une tour-porche dont la façade est ornée d'un portail surmonté d'un fronton triangulaire. La nef de deux travées est pourvue de vitraux dues à William Geisler de Nancy. Dans le chœur
    Localisation :
    Pierre-Percée - place de la Mairie
    Illustration :
    Vue de la nef IVR41_20175430176NUC2A
  • ostensoir
    ostensoir Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Ostensoir réalisé au cours de la 2e moitié du 18e siècle. Cet ostensoir a été déplacé dans l'église
    Matériaux :
    cuivre en plusieurs éléments estampage fondu moulé gravé décor à la molette doré
    Représentations :
    Les clous de la Passion sur nuées s'inscrivent en médaillon sur le pied. Une guirlande de laurier orne le nœud en forme d'urne. Un bouquet d'épis de blé, vissé sur la tige, émerge d'une couronne de feuilles d'eau. Sur les rayons, a été ajoutée la nuée argentée, estampée et reprise par gravure, avec grappes de raisin, épis de blé, nuages. Le Triangle de la Trinité, en verre bleu, avec l’œil au centre de l'ostensoir. La croix sommitale, rayonnante, munie d'un cabochon vert à la croisée, est vissée sur
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ostensoir en cuivre et bronze doré et argenté. Le pied ovale est surmonté de la tige sur laquelle est montée la gloire où se superposent les décors argentés et dorés.
    États conservations :
    pas de poinçon, a été vue dans la sacristie de l'église Saint-Maurice. Cet ostensoir a été redoré et
  • Maison de manouvrier
    Maison de manouvrier Essey-la-Côte - rue Général Leclerc - en village - Cadastre : 1991 F 272
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Description :
    Située face au n°5 de la rue du Général Leclerc, petite maison de manouvrier avec un seul niveau
    Localisation :
    Essey-la-Côte - rue Général Leclerc - en village - Cadastre : 1991 F 272
  • ostensoir faisant fonction de reliquaire de saint Saturnin
    ostensoir faisant fonction de reliquaire de saint Saturnin Barisey-au-Plain - rue Saint Hubert - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil général de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    L'ostensoir réalisé au cours de la 2e moitié du 18e siècle, a été transformé en reliquaire. Il a
    Matériaux :
    bronze en plusieurs éléments fondu moulé gravé décor à la molette décor poinçonné argenté
    Vol :
    La relique a disparu.
    Représentations :
    Sur le pied sont gravés l'Agneau mystique, rayonnant, le triangle de la Trinité au revers et sur les côtés, une fleur dressée entre les feuilles d'acanthe des angles. La balustre de la tige est gravée d'une frise imitant une draperie avec pompons et fleurs. Une gerbe de blé soutient la nuée semée de têtes d'ange ailées. Une croix latine somme l'ostensoir. Un médaillon vide occupe la lunette.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    , poinçonnés et tracés à la molette. Les rayons de la gloire sont groupés en faisceaux inégaux séparés. Les verres de l'ostensoir sont biseautés. La lunette, en cuivre doré, abrite un médaillon en cuivre (?) dans lequel était fixée la relique.
    Dimension :
    h = 48,5 ; l = 20 ; pr = 9,5 ; largeur de la gloire ; largeur du pied = 16
    États conservations :
    Ostensoir ayant fonction aujourd'hui de reliquaire. La relique a disparu. Le verre arrière de
  • Croix de procession n°1
    Croix de procession n°1 Vigneulles - Grande Rue
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Croix de procession réalisée au cours de la 2e moitié du 18e siècle ou de la 1ère moitié du 19e
    Représentations :
    La croix surmonte un pommeau enveloppé de feuilles d'acanthe, surmontées d'un rang d'oves puis de canaux. L'embout de la croix est constitué d'une palmette entre deux feuilles d’acanthe, sur une base
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Croix de procession en bronze doré, montée sur hampe de bois. Le Christ est rivé à la croix, le
    Localisation :
    Vigneulles - Grande Rue
  • Croix d'autel n°5
    Croix d'autel n°5 Damelevières - rue du Général Leclerc
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Croix d'autel réalisée à la fin du 18e siècle.
    Représentations :
    mascaron. Les bras de la croix rayonnante se terminent sur une palmette ajourée.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Croix d'autel en bronze doré. Le Christ et le titulus sont vissés sur la croix, les médaillons de
  • Croix de sacristie
    Croix de sacristie Damelevières - rue du Général Leclerc
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Croix de sacristie réalisée à la fin du 18e siècle.
    Représentations :
    La couronne d'épines Le pied tripode, à ressauts, repose sur trois enroulements. Les bras de la croix se terminent par deux palmettes. A la croisée, est figurée la couronne d'épines rayonnante, surmontée d'une croix.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Croix de sacristie en bronze. Le Christ et le titulus sont rivés à la croix. Les reliefs de l'objet
  • Croix de procession
    Croix de procession Raville-sur-Sânon - rue de l'Église
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Croix de procession réalisée à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle.
    Représentations :
    A la suite d'un embout lisse, le pommeau est formé de deux éléments sphériques, séparés par une festonné surmonte le pommeau. L'embout de la croix, constitué de feuilles d'acanthe, est surmonté au revers
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    estampée. Le Christ et le titulus sont rivés sur la croix dont l'extrémité des bras est ajourée.
  • Croix d'autel n°1
    Croix d'autel n°1 Raville-sur-Sânon - rue de l'Église
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Croix d'autel réalisée à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle.
    Représentations :
    , soulignée d'une coquille en chute, est ornée d'un cartouche sur fond poinçonné. L'embout de la croix est constitué de feuilles d'acanthe et de feuilles, les bras se terminent sur la composition d'une feuille entre
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    la croix dont l'extrémité des bras est ajourée.
  • Croix d'autel n°1
    Croix d'autel n°1 Vitrimont - rue Courtot de Cissey
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Croix d'autel réalisée au cours de la 2e moitié du 18e siècle.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Croix d'autel en bronze argenté. Le Christ et le titulus sont rivés sur la croix. Le pied tripode repose sur des enroulements; l'extrémité basse de la croix est encastrée sur le sommet de la tige
  • Chandelier d'autel n°7
    Chandelier d'autel n°7 Maixe - rue de l'Église
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Un chandelier d'autel réalisé au cours de la 2e moitié du 18e siècle.
    Représentations :
    ornées de l'Agneau sur le livre aux sept sceaux, d'un écu sur épis de blé et pampre et du triangle de la Trinité, motifs encadrés par deux volutes enserrant une coquille en chute. Trois rosaces occupent la partie inférieure de la tige cannelée, surmontée d'un chapiteau ionique. Le pied de la bobèche godronnée
    Statut :
    propriété de la commune