Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • réservoirs - châteaux d'eau des Vosges
    réservoirs - châteaux d'eau des Vosges
    Référence documentaire :
    Le financement de l'agriculture. Économie rurale n°39-40 Breton Pierre. Le financement de
    Dénominations :
    château d'eau
    Typologies :
    château d'eau
    Texte libre :
    suite. Ainsi le château d'eau de Provenchères-sur-Fave relève du modèle de construction Monnoyer (1923 permettent ainsi de réguler le débit des fontaines communales, afin qu'elles puissent être fonctionnelles toute l'année. Le réservoir constitue aussi une retenue d'eau disponible en cas d'incendie, dans la partie haute du village. La plupart des communes de la plaine possèdent déjà avant le 19e siècle un une fontaine publique et à un lavoir. Le réservoir de Chermisey qui est encore en place aujourd'hui, a été établi sur le même principe en 1840, à l'emplacement d'une fontaine-lavoir préexistante. A l'image particulier, sont installées près des cours d'eau. Toutefois, la plupart vont s'équiper d'un château d'eau sur le site pour bénéficier d'une adduction d'eau et surtout d'un réservoir en cas d'incendie. Sous forme employés le long des voies ferrées. A partir de la mise en service de la ligne de chemin de fer Blainville - Epinal ouverte le 24 juin 1857, toutes les lignes ferroviaires étaient munies de châteaux d'eau
    Illustration :
    Château d'eau de type Monnoyer à Ruppes, vue d'ensemble depuis le sud-est IVR41_20178835337NUC2A Le Grand Citerneau à Chermisey, vue d'ensemble de la façade antérieure, de trois quarts droit Le Grand Citerneau à Chermisey, vue intérieure IVR41_20178835352NUC2A Chateau d'eau de la gare de Nomexy, vue d'ensemble de face IVR41_20178835322NUC2A Chateau d'eau de la gare de Gerardmer, coupe et élévation réalisées par les Chemin de Fer de l'Est Chateau d'eau d'Haillainville (daté 1936), vue d'ensemble de face. IVR41_20178835526NUC2A Carte de répartition des communes ayant bénéficié du Fonds National pour le Développement des Chateau d'eau de type pigeonnier à Darney, vue d'ensemble de profil IVR41_20178835529NUC2A Chateau d'eau néo-médiéval à Chatenois, vue d'ensemble de face IVR41_20178835336NUC2A Château d'eau de type Hennebique à Puzieux, vue d'ensemble depuis l'ouest IVR41_20178835360NUC2A
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Bauzemont - rue de l'Église
    Historique :
    il reste la tour-clocher qui se trouve actuellement sur le bas-côté sud. Cet édifice a été remanié édifiés à la place du chœur et de la chapelle seigneuriale qui furent rasés. Le sol a été refait en 1884 et les bancs remplacés la même année. Le chœur est accessible par les marches de l'ancienne église.
    Observation :
    pierre de saint Antoine aux ardents, vers 1400, a été classée au titre des Monuments historiques le 9/7
    Représentations :
    l'Espérance, ont été achetées au cours du 19e siècle par la famille de Gellenoncourt qui posséda le château de des oliviers Le fils prodigue sainte-famille Charité et le Christ apparaissant au légionnaire Martin après le don de la moitié du manteau. A l'opposé de saint Jean. Dans la nef sont représentés : le Christ au mont des Oliviers, "Laissez venir à moi les petits enfants", le retour du fils prodigue (signé J. Benoît 1923, restauré par Benoît Frères 1952 ), l'Annonciation, la sainte Famille et le Baptême du Christ. Les deux statues, données pour représenter la Foi et Bauzemont durant tout le 19e siècle.
    Description :
    séparation de la nef avec le transept. Cette tour est percée de baies dont une géminée à meneau central; une datée du 16e siècle. Le portail de la façade occidentale, de style gothique, présente un tympan ajouré verrières. L'orgue, la chaire, le confessionnal, les autels, les bancs et les lambris datent du 19e siècle . Le chœur accessible par les marches de l'ancienne église, est éclairé par trois fenêtres.
    Illustration :
    Église - vue de l'intérieur vers le choeur IVR41_20145433927NUC2A
  • Fontaines des Vosges
    Fontaines des Vosges
    Texte libre :
    forteresse de Chatel-sur-Moselle, puits du fort d'Uxegney, fontaine du Château des Capucins de Rambervillers fontaines décoratives), conforte leur aspect ostentatoire. Le programme décoratif est principalement lié à la une source vénérée ou miraculeuse. En conséquence, le saint tutélaire y est représenté (sainte présentent une façade antérieure tournée vers le centre de la place. Deux variantes avec un bassin octogonal rectangulaires, mais les ornements sur la colonne d'alimentation et son couronnement d'une statue rendent le leur permet de porter un décor sculpté en relation avec le style de l'Epoque (Renaissance pour celles -sous-Châtenois (1837 - fonderies de Tusey), Midevaux (1839), Jainvillotte (1840), Liffol-le-Grand (1841 -Marne. Le choix de la fonte se fait aussi régulièrement dans une émulation locale qui conduit par monumentales, elles sont isolées par des bornes de protection qui évitent que le bétail n'aille y boire, et qui bétail le balancier et les tuyaux qui dépassent du sol (sources : AD88 - 2O242/9). Plus fréquentes que
    Illustration :
    Fontaine des Dauphins à Remiremont, vue d'ensemble depuis le nord-ouest IVR41_20168834963NUC2A
  • Église paroissiale Saint-Denys
    Église paroissiale Saint-Denys Crévic - rue de l'Église
    Historique :
    représentation du château, demeure familiale depuis le début du 15e siècle, détruite lors du conflit, et les De l'ancienne église, il ne subsiste que le chœur du 15e siècle. Les registres paroissiaux mentionnent que le 10 mai 1663, Didier Simonin laboureur demeurant à Grandvezin (hameau de Crévic) fut inhumé fut reconstruite au 18e siècle. La première pierre a été posée le 29 mai 1751 par trois frères, Joseph , qui a béni ladite pierre. L'église achevée a été bénite le 14 novembre 1751 par Jean-François Marulier plaque funéraire de Dominique Simonin, décédé en 1740, a été encastrée dans le mur gouttereau sud . Richard Pierson, architecte à Lunéville a établi en 1809 le devis estimatif de la réfection générale de arêtiers) a été réalisée en 1894 selon le devis de Fromont, architecte à Lunéville. La tribune a été à Nancy, et inauguré le 28 février 1904. Le bois de Crévic, fut le théâtre de combats lors de la ). Les vitraux ont été installés lors de travaux de réfection en 1921; celui du choeur, offert par le
    Précisions sur la protection :
    du 19e siècle, a été inscrite au titre des Monuments historiques le 23/12/1981. Cette statue est une
    Représentations :
    Dans le choeur, les deux lancettes de la verrière centrale, "Don de Monsieur le Maréchal Lyautey occupent le centre du quadrilobe dans la partie supérieure de la verrière. Les armoiries du duché de commune, rompent le motif répétitif de la grisaille des huit autres verrières.
    Description :
    autels latéraux datent du 18e siècle. Le chemin de croix, huile sur toile, signé Marquis 1859, a été
    Illustration :
    Vue de la nef vers le choeur IVR41_20155430591NUC2A
1