Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ferme n°20
    Ferme n°20 Saulxures-lès-Bulgnéville - - 4 rue Château (rue du) - en village - Cadastre : 2015 AA 57
    Historique :
    château de Saulxures-lès-Bulgnéville, il s'agissait de la maison du cocher ou du jardinier du château ), affaissant le plancher.
    Description :
    Parallèle à la rue du château, le logis est composée d'une cuisine sur la rue et d'un poêle s'ouvrant sur le jardin à l'arrière. Dans la cuisine, la cheminée, les placards et la pierre à eau sous la baie sont conservés, ainsi que l'escalier en vis en bois menant à la chambre à l'étage. Le placard -chauffants est aussi présent dans le poêle. Sous les planchers du logis, se trouve une grande cave, semi
    Localisation :
    Saulxures-lès-Bulgnéville - - 4 rue Château (rue du) - en village - Cadastre : 2015 AA 57
  • Ferme n°51
    Ferme n°51 Saint-Ouen-lès-Parey - Saint-Ouen - 6 rue Château (du) - en village - Cadastre : 2015 ZY 24
    Description :
    château. Mitoyenne, elle est composée de 3 rains : Une habitation de part et d'autre de la grange. Le logis de droite est en profondeur avec une cuisine prenant le jour sur la rue et un poêle sur le jardin . La porte piétonne à imposte vitrée est surmontée d'une corniche moulurée. Le logis de gauche, composé
    Localisation :
    Saint-Ouen-lès-Parey - Saint-Ouen - 6 rue Château (du) - en village - Cadastre : 2015 ZY 24
  • Usine métallurgique, actuellement ferme
    Usine métallurgique, actuellement ferme Vrécourt - le Fourneau - isolé - Cadastre : 1840 B4 397 à 399, 403 à 406, 408 1968 B4 154, 532, 556, 558
    Historique :
    rachetée par Charles Joseph Hocard, négociant de La Rochelle demeurant à Gondrecourt-le- Château (Meuse de Luigné puis en 1773 de la famille de Brunet-Neuilly. Le baron Dietrich en donne en 1788 la annuelle est d’environ 30 tonnes de fonte dont la moitié est transformée en fer commercialisé par le port de Gray (Haute-Saône) vers le sud et le reste en sablerie. Le minerai est extrait sur place ou à proximité (Chaumont-la-Ville, Graffigny-Chemin, Malaincourt). Le bois provient pour un quart de la -Neuilly à la Révolution, l’usine est vendue comme Biens Nationaux de 2e origine. Le 23 messidor an IV (11 de Bains-les-Bains. Elle est fermée en 1806 et détruite l’année suivante. Le déversoir en pierre de taille du bassin de retenue est le seul vestige du l'usine du 18e siècle. Le 3 novembre 1810 l’usine est ). Il reconstruit sur les fondations de l’ancienne usine, entre 1824 et 1828 (daté par sources) le haut fourneau, l’atelier de fabrication, l’entrepôt industriel et le logement d’ouvriers. Vers 1840, l’usine
    Hydrographies :
    le Mouzon
    Référence documentaire :
    p. 1002-1003 Lepage, Henri et Charton, Charles. Le département des Vosges : statistique historique , Henri et Charton, Charles. Le département des Vosges : statistique historique et administrative. Nancy p. 9-11 MALINVERNO Bruno et DOYEN Jean-Pierre, L'ancienne métallurgie dans le département des métallurgie dans le département des Vosges,Images du Patrimoine, n° 52, 1988, 64 p.
    Localisation :
    Vrécourt - le Fourneau - isolé - Cadastre : 1840 B4 397 à 399, 403 à 406, 408 1968 B4 154, 532, 556
    Annexe :
    Description par le Baron Dietrich Les forges et fourneaux de Vrécourt, village situé sur le Mouzon , à 6400 toises N de Lamarche. Lle territoire de ce village renferme aussides mines de fer. M. Le Espringo de la Franche-Comté. Leur bail exen 1797. Ces MM. Sont en même temps fermiers de la terre. Le 11 juin 1708, le duc Léopold de Lorraine vendit et acensa des forêts au Président abbé de Beaufremont (sic ), en lui imposant la condition de construire la forge et le fourneau de Vrécourt, avec faculté comme à chaufferie et une fonderie. Depuis le bail actuel, cette dernière chomme [chôme] ainsi que la chaufferie. Le , relativement à son cours d’eau, ce qui consomme 375 milliers de fonte. Le surplus montant à 325 mille livres ] […] Celle qui est dans le territoire de Vrécourt est en grains ronds et aplatis, on en exploite les couches ans. Cette affectation fournit à peu près le quart de la consommation, le surplus s’achète en
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'écart "le Fourneau" depuis Vrécourt IVR41_20148830421NUC2A Vue aérienne depuis le sud, au premier plan le près remplaçant la retenue. IVR41_20158810835NUC4A Vue aérienne depuis le sud IVR41_20158810836NUC4A Vue aérienne depuis le sud-ouest IVR41_20158810837NUC4A Vue aérienne depuis l'ouest, à gauche (maison blanche), le logement de contremaître puis à sa droite (barre grise) le logement d'ouvriers. IVR41_20158810838NUC4A Vue aérienne depuis le nord, au premier plan, le logement de contremaitre IVR41_20158810839NUC4A
1