Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 11 sur 11 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Fontaines des Vosges
    Fontaines des Vosges
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental des Vosges
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale édifices des eaux des Vosges
    Référence documentaire :
    Les fontaines-lavoirs de Franche-Comté GRISEL, Denis. Les fontaines-lavoirs de Franche-Comté Fontaines & lavoirs de Haute-Saone. Baudin, Pierre. Fontaines & lavoirs de Haute-Saone. Franche -comté édition. 2003. Bibliothèque municipale de Vesoul, cote : FC 731.72 BAU. ; Regards sur. Editions de la Lanterne, 1986. - 95 p. : ill., plans.
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Titre courant :
    Fontaines des Vosges
    Texte libre :
    . Elles sont établies bien en vue, sur une place ou à un carrefour, afin de montrer la prospérité des années 1820 et 1830 au moment où l'adduction d'eau au cœur des villes et villages est un symbole de de servir de réservoirs en cas d'incendie, mais au surplus, ils doivent embellir des rues. Les cinq : la fontaine du Jardin du Prince Charles à Senones, les deux fontaines de l'ancien jardin des fontaines de pierre et de fonte constituent une part importante des MH du département, qui compte également forteresse de Chatel-sur-Moselle, puits du fort d'Uxegney, fontaine du Château des Capucins de Rambervillers , traces des anciens bains de la Rotonde de Thaon). Ce principe de fontaines d'ornement correspondant à -les-Bains) La plus grande partie des fontaines à vocation ornementale sont de plan circulaire (68 %). Cette forme permet de différencier ces fontaines à eau de consommation humaine, des bassins rectangulaires d'abreuvoirs courants qui représentent plus de 81% du corpus des fontaines relevées dans les
    Illustration :
    Fontaine des Dauphins à Remiremont, vue de détail d'une borne de protection en fonte Fontaine de la salle des fêtes de Granges-sur-Vologne, vue de détail de la statue de trois quarts Répartition des dates de constructions des fontaines et fontaines-abreuvoirs relevées dans les Graphique de répartition des matériaux relevés pour les fontaines ornementales dans les Vosges Graphique de répartition des matériaux relevés pour la construction de fontaines-abreuvoirs dans Carte présentant la densité des fontaines issues de la BD TOPO® dans les Vosges Fontaine Neptune à Remiremont, vue d'ensemble de trois quarts droit (classé MH : 1966/12/20 Fontaine des Dauphins à Remiremont, vue d'ensemble depuis le nord-ouest IVR41_20168834963NUC2A Fontaine de Bazoilles-sur-Meuse, vue d'ensemble de partie centrale IVR41_20178835573NUC2A Fontaine de la place de la République à Monthureux-sur-Saône, vue d'ensemble depuis l'ouest
  • croix de procession
    croix de procession Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Croix de procession réalisée au cours de la 2e moitié du 19e siècle.
    Dénominations :
    croix de procession
    Représentations :
    pomme de pin Le pommeau qui surmonte une tige ornées de bandes verticales de fleurs de lys, est décoré de deux frises de trèfles sous arcades et de fleurettes, proéminentes,vissées. Les bras de la croix nimbée , rayonnante, portent un décor de remplages.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Croix de procession en bronze doré, sur hampe de bois. Elle est vissée sur un pommeau. Les extrémités des bras sont ajourés.
    Localisation :
    Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois - en village
    Titre courant :
    croix de procession
    Illustration :
    croix de procession - vue générale IVR41_20135430474NUC2A
  • Calice n°2 et 1 boite de calice
    Calice n°2 et 1 boite de calice Nancy - rue Charles III - en ville
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître poinçon de contremarque poinçon de maître : les initiales M.T. séparées par un cœur percé de deux flèches entre deux étoile
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    similaires ont été identifiés dans les églises de Soustons (40, IM40000896), de Pontenx-les-Forges (40 Calice et boite de rangement, réalisés au cours de la 2e moitié du 19e siècle, par l'orfèvre , IM40000683) et de La Flèche (72, IM72000999).
    Référence documentaire :
    p. 301 ; réf. 3300 Dictionnaire des poinçons de fabricants d'ouvrages d'or et d'argent de Paris et de la Seine : tome 2 - 1838-1875 Inventaire général des monuments et des richesse artistiques de la France. "Dictionnaire des poinçons de fabricants d'ouvrages d'or et d'argent de Paris et de la Seine / Dictionnaire des poinçons de l'orfèvrerie française). p. 102 Poinçons d'or, d'argent et de platine de 1275 à nos jours Markezana, Yves. "Poinçons d'or , d'argent et de platine de 1275 à nos jours." [Dourdan] : H. Vial, 2005. 239 p., ill.
    Dénominations :
    boîte de calice
    Représentations :
    perlées et à boutons émaillés où figure un angelot. Sur la fausse-coupe, des arabesques de faux filigrane fleur de lys La tranche du pied polylobé à redents, soudée, est ornée d'une frise de dents de scie. Sur chaque représentent une croix tréflée, Isaïe, Jérémie, l'Arche d'alliance, Ézéchiel et Daniel. Le décor de faux filigrane se répète sur la tige à section hexagonale où se développent des rinceaux et sur le nœud à côtes , ponctuées de trois perles de verre, encadrent trois médaillons émaillés figurant la Sainte Famille.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Calice en argent doré et boite de rangement en bois, recouvert de cuir noir à l'extérieur et de tissu rouge à l'intérieur. Des médaillons en émaux champlevés sont montés en bâte et vissés sur le pied , les boutons du nœud et la fausse-coupe ajourée. Le décor est constitué de filigranes mécaniques soudés.
    Titre courant :
    Calice n°2 et 1 boite de calice
    Dimension :
    d 11.2 cm pied de la boite d 20.6 cm couvercle de la boite
    États conservations :
    L'émail des médaillons est lacunaire.
    Illustration :
    Calice n°2 et boite de rangement IVR41_20145432786NUC2A
  • reliquaire de saint Sébastien
    reliquaire de saint Sébastien Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Reliquaire de saint Sébastien réalisée au cours de la 2e moitié du 19e siècle.
    Représentations :
    Le bord du pied polylobé est découpé suivant le dessin du décor de remplages flamboyants. La monstrance, au bord également découpé, porte un motif similaire de quatre compositions de remplages, sommées d'un trèfle, se développant autour de la lunette centrale.
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois - en village
    Titre courant :
    reliquaire de saint Sébastien
    Appellations :
    de saint Sébastien
  • Château de Romécourt
    Château de Romécourt Azoudange - Romécourt - isolé
    Historique :
    et officier des salines de Dieuze. Michel l'Enfant y édifie dans les années qui suivent une maison actuellement encore à cette famille. Au domaine des Martimprey appartenant aussi la ferme de Milberg. Vers 1850, le comte Felix de Martimprey reconstruit un bâtiment au nord de la porte d'Allemagne et fait façade ouest reçoit ses percements en 1909. En 1914, le comte Edouard de Martimprey transforme l'aile le chœur est déplacé pour déboucher dans la nef. Le dossier des dommages de guerre de 1919 indique effectués dans la maison d'habitation,. En 1930, Xavier de Mertimprey réalise des transformations (percement de la grange, cloisonnement du logis...). Après la Seconde guerre mondiale, une partie des murs du A l'origine du château de Romécourt il y a un fief noble érigé par le cardinal de Lorraine en 1564 sur les terres de Romécourt octroyées à Michel l'Enfant secrétaire de la reine d'Ecosse Marie Stuart 1698, Joseph de Martimprey fait l'acquisition du domaine de Romécourt et Milberg, il appartient
    Référence documentaire :
    Evaluation des dommages de guerre aux bâtiments du château de Romécourt Restauration du corps de logis du château de Romécourt à Azoudange (Moselle) : étude préalable Restauration du corps de logis du château de Romécourt à Azoudange (Moselle) : étude préalable/ Jacques Fabbri dossier de préinventaire Dossier de pré inventaire établit par l'abbé Barthélémy en 1974 et
    Précisions sur la protection :
    Façades y compris le puits qui y est adossé et toitures, à l'exception de celles des bâtiments
    Précision dénomination :
    château de Romécourt
    Dénominations :
    croix de chemin
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    reste des meurtrières encore visibles sur les murs, la plupart ont été bouchées ou servent de fenêtres l'exception de celles des bâtiments modernes (écuries, grange et remise) sont inscrits au titre des MH par arrêté du 28 décembre 1976. Les trois tours d'angle, de plan rectangulaire ont des toit à pavillon grange de même profondeur. Au nord, un bâtiments abritant des écuries occupe toute la surface. Les à l'ouest la porte de France. L'une des tours est formée par la chapelle fortifiée (ref. IA570300048 murs en briques forment des quadrillages en losange de briques noirs, procédé unique en Moselle. Les enduits actuels masques une partie de la mise en œuvre des briques. Les couvertures des tours sont en galerie du bord de l'eau au Louvre (1595-1610). On retrouve exactement les même décorations à losanges des des Vosges. La porte de France est plus petite que la porte d'Allemagne. Coté parc elle est orné d'une piétonnes en bois ont des impostes vitrées et des linteaux galbés. De part et d'autre deux petites fenêtres
    Titre courant :
    Château de Romécourt
    Dimension :
    la 50.0 m ensemble de la ferme fortifiée l 90.0 m ensemble de la ferme fortifiée
    Illustration :
    Plan du projet des transformations des communs Sud Est en logement, archives de Romécourt Château de Romécourt, porte d'Allemagne, détail des pierres sculptées et armoiries, ensemble face Plan global du château en 1920, archives de Romécourt, eproduction par J. Fabri en 1997 Plan du r.d.c du corps de logis et grange en 1909, archives de Romécourt, reproduction par J. Fabri Essai de restitution du plan et élévation du château, dessin de J. Fabri en 1997 Château de Romécourt, vue du logis principale et du la grange depuis la cour, ensemble trois quarts Château de Romécourt, vue de la chapelle, ensemble trois quarts droit. IVR41_20155710945NUC4A Château de Romécourt, vue sur le couloir traversant du corps de logis, ensemble face Château de Romécourt, détail de l'encadrement d'une porte du logis donnant sur le coulair, ensemble Château de Romécourt, vue du couloir traversant dans le logis, détail d'un arc sur consoles
  • paire n°1 de chandeliers d'autel
    paire n°1 de chandeliers d'autel Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Paire de chandeliers d'autel, réalisés au cours de la 2e moitié du 19e siècle.
    Représentations :
    entre deux volutes perlées, amorties sur une rosace. Des rubans de feuilles de lierre et de bandes Le pied est porté par trois pattes de fauve, les entre-deux sont ornés d'une croix latine tréflée lisses s'enroulent autour de la tige.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Paire de chandeliers d'autel en bronze doré. Le pied tripode est ajouré.
    Localisation :
    Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois - en village
    Titre courant :
    paire n°1 de chandeliers d'autel
  • ensemble n°3 de 4 chandeliers d'autel
    ensemble n°3 de 4 chandeliers d'autel Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Ensemble de quatre chandeliers d'autel, réalisés au cours de la 2e moitié du 19e siècle.
    Représentations :
    Le pied est orné de volutes de feuilles. Le nœud de la tige lisse, est ceinturé de frises de lierre
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Paire de chandeliers d'autel en bronze doré. Le pied tripode et la bobèche sont ajourés.
    Localisation :
    Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois - en village
    Titre courant :
    ensemble n°3 de 4 chandeliers d'autel
  • paire n°2 de chandeliers d'autel
    paire n°2 de chandeliers d'autel Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Paire de chandeliers d'autel, réalisés au cours de la 2e moitié du 19e siècle.
    Représentations :
    Le pied circulaire est occupé par une frise de feuilles de lierre, surmontée de feuilles et quintefeuilles en chute. La tige, ornée de rubans de feuilles de lierre alternant avec une bande lisse, est coupée par un noeud au décor végétal. La bobèche, au bord découpé, porte deux frises de feuilles.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Paire de chandeliers d'autel en bronze argenté, en plusieurs éléments montés sur tige d'enfilage.
    Localisation :
    Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois - en village
    Titre courant :
    paire n°2 de chandeliers d'autel
  • Usine métallurgique, actuellement ferme
    Usine métallurgique, actuellement ferme Vrécourt - le Fourneau - isolé - Cadastre : 1840 B4 397 à 399, 403 à 406, 408 1968 B4 154, 532, 556, 558
    Historique :
    seigneurie (coupe annuelle de 100 hectares d’arbres âgés de 25 ans)et des forêts voisines de Darney de Luigné puis en 1773 de la famille de Brunet-Neuilly. Le baron Dietrich en donne en 1788 la bail à deux entrepreneurs franc-comtois qui font travailler une vingtaine de personnes. La production annuelle est d’environ 30 tonnes de fonte dont la moitié est transformée en fer commercialisé par le port de Gray (Haute-Saône) vers le sud et le reste en sablerie. Le minerai est extrait sur place ou à proximité (Chaumont-la-Ville, Graffigny-Chemin, Malaincourt). Le bois provient pour un quart de la , Neufchâteau et Bourmont et même de la maitrise de Saint-Mihiel. Suite à l’émigration de la famille Brunet -Neuilly à la Révolution, l’usine est vendue comme Biens Nationaux de 2e origine. Le 23 messidor an IV (11 juillet 1796) la forge est achetée par Claude-Thomas Falatieu propriétaire de la Manufacture de fer blanc de Bains-les-Bains. Elle est fermée en 1806 et détruite l’année suivante. Le déversoir en pierre de
    Parties constituantes non étudiées :
    bassin de retenue atelier de fabrication
    Référence documentaire :
    t. III, p. 523-526 Description des gîtes de mi et des bouches à feu de la France, Dietrich (Philippe Frédéric de), Description des gîtes de minerai et des bouches à feu de la France, Paris, Didot Inspection des manufactures, 1785 Inspection des manufactures par Lazowski, 1785 Tableau statistique du département des Vosges Desgouttes (préfet), Tableau statistique du département des Vosges, Paris, an X p. 1002-1003 Lepage, Henri et Charton, Charles. Le département des Vosges : statistique historique et administrative. Nancy : Berger-Levrault 1978, réimpression de l'ouvrage paru en 1845. Lepage , Henri et Charton, Charles. Le département des Vosges : statistique historique et administrative. Nancy : Berger-Levrault 1978, réimpression de l'ouvrage paru en 1845. p. 153 Les forges vosgiennes en l'an IV Boizot (G), Les forges vosgiennes en l'an IV, dans la
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Bassin de retenue : déversoir en pierre de taille ; entrepôt industriel : demi-croupe, tuile
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Annexe :
    Comte de Brennet-Neuilly est propriétaire de ces forges et les fermiers actuels sont MM. Dosnier et Espringo de la Franche-Comté. Leur bail exen 1797. Ces MM. Sont en même temps fermiers de la terre. Le 11 concurrence avec les autres forges dans les bois des seigneurs et des communautés dépendantes des maîtrises de Description par le Baron Dietrich Les forges et fourneaux de Vrécourt, village situé sur le Mouzon juin 1708, le duc Léopold de Lorraine vendit et acensa des forêts au Président abbé de Beaufremont (sic , se convertit en sablerie. La mine qu’on emploie au fourneau se tire des finages de Vrécourt, de en barres de fenderie que les fermiers actuels font embarquer à Gray en Comté […] Ces mines (Philippe Frédéric de), Description des gîtes de mi et des bouches à feu de la France, 1788, t. 3, p. 523 , à 6400 toises N de Lamarche. Lle territoire de ce village renferme aussides mines de fer. M. Le ), en lui imposant la condition de construire la forge et le fourneau de Vrécourt, avec faculté comme à
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'écart "le Fourneau" depuis Vrécourt IVR41_20148830421NUC2A Vue aérienne depuis l'ouest, à gauche (maison blanche), le logement de contremaître puis à sa Vue aérienne depuis le nord, au premier plan, le logement de contremaitre IVR41_20158810839NUC4A Bassin de retenue : déversoir, face antérieure, vue de situation IVR41_20218830068NUC2A Bassin de retenue : déversoir, façade antérieure, vue rapprochée IVR41_20218830069NUC2A Canal de fuite IVR41_20218830067NUC2A Halle du haut-fourneau : façade latérale gauche, détail de la partie droite IVR41_20218830064NUC2A Atelier accolé à la halle du haut-fourneau : partie gauche de la façade antérieure Intérieur de l'atelier : détail de l'élévation intérieure IVR41_20218830065NUC2A
  • ensemble n°1 de 3 chandeliers d'église de style néo-gothique
    ensemble n°1 de 3 chandeliers d'église de style néo-gothique Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Ensemble de trois chandeliers d'église, réalisés au cours de la 2e moitié du 19e siècle.
    Représentations :
    Le pied tripode repose sur trois compositions de feuilles. Deux rinceaux portent l'axe incliné, une bande pleine, ornée de rosaces, sur laquelle sont vissés les cinq rinceaux terminés chacun par un binet
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble de trois chandeliers d'église en bronze doré, de type rampe, à cinq lumières. Les branches
    Localisation :
    Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois - en village
    Titre courant :
    ensemble n°1 de 3 chandeliers d'église de style néo-gothique
    Appellations :
    de style néo-gothique
  • fontaine - abreuvoir
    fontaine - abreuvoir Rambervillers - rue Aristide Briand place de Verdun place de Parmoulin - en ville
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental des Vosges
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale édifices des eaux des Vosges
    Historique :
    bassin de fonte provient des Forges de Varigney (Haute-Saône) et date probablement de la seconde moitié La colonne d'alimentation de la fontaine-abreuvoir de la place de Verdun est établie en 1818 (date portée). Elle était surmontée d'une statue commémorant les travaux sur le cours de la rivière voisine du 19e siècle.Ne fonctionnant plus depuis la mise en place du réseau d'adduction d'eau de la commune
    Représentations :
    mufle de lion
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    La fontaine - abreuvoir est située en périphérie ouest de Rambervillers, le long d'un bras canalisé de la Mortagne, sur une grande place.Elle est composée d'une colonne d'alimentation carrée en grès avec un jet orné d'un mascaron à mufle de lion en fonte. Cette colonne dont les angles sont moulurés
    Localisation :
    Rambervillers - rue Aristide Briand place de Verdun place de Parmoulin - en ville
    Illustration :
    Fontaine-abreuvoir de la place Parmoulin à Rambervillers, vue de détail de la statue (1973 Fontaine-abreuvoir de la place Parmoulin à Rambervillers, carte postale du début du 20e siècle Fontaine-abreuvoir de la place Parmoulin à Rambervillers, carte postale du début du 20e siècle Fontaine-abreuvoir de la place Parmoulin à Rambervillers, vue d'ensemble IVR41_20168834754NUC2A Fontaine-abreuvoir de la place Parmoulin à Rambervillers, vue de détail de la colonne Fontaine-abreuvoir de la place Parmoulin à Rambervillers, vue de détail de la date portée sur la Fontaine-abreuvoir de la place Parmoulin à Rambervillers, vue de détail du mascaron sur la colonne
1