Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 93 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maison close
    maison close Toul - 12, 10 rue de la Monnaie - en ville - Cadastre : 1820 L 371, 372 2010 AP 218
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    avoir été transformé en bordel militaire après la Libération. Une seconde porte piétonne fut percée à droite de l'élévation antérieure dans la seconde moitié du 20e siècle quand le bâtiment fut divisé en
    Référence documentaire :
    La prostitution à Toul durant la Grande Guerre Howald Gérald, La prostitution à Toul durant la Grande Guerre, dans Etudes touloises, 2014, n° 149, p15-18
    Description :
    trois autres. La porte piétonne gauche est chanfreinée à linteau en arc segmentaire délardé, crossettes
    Localisation :
    Toul - 12, 10 rue de la Monnaie - en ville - Cadastre : 1820 L 371, 372 2010 AP 218
    Illustration :
    Elévation antérieure, dessus de la porte piétonne, vue d'ensemble IVR41_20105431491NUC1A
  • boîte à hosties n°1
    boîte à hosties n°1 Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Boîte à hosties réalisée au cours de la 2e moitié du 20e siècle.
    Matériaux :
    aluminium en plusieurs éléments estampage gravé décor à la molette
    Localisation :
    Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
  • boîte à hosties n°2
    boîte à hosties n°2 Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Boîte à hosties réalisée au cours de la 2e moitié du 20e siècle.
    Matériaux :
    aluminium en plusieurs éléments estampage gravé décor à la molette doré
    Description :
    Boîte à hosties en aluminium en deux éléments. La boite cylindrique ferme par emboîtement. Le
    Localisation :
    Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
  • paire de bougeoirs n°1
    paire de bougeoirs n°1 Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Paire de bougeoirs, réalisés au cours de la 2e moitié du 20e siècle.
    Description :
    d'une bobèche. L'ensemble de la pièce est orné d'une résille de losanges lisses ou quadrillés. Un godron torsadé occupe la bobèche.
    Localisation :
    Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
  • Maisons, fermes de la commune de Moussey
    Maisons, fermes de la commune de Moussey Moussey
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le patrimoine bâti de la commune de Moussey est composé de fermes des 18e et 19e siècles et de maisons et fermes de la Seconde reconstruction construites par l'architecte Joseph Denny. Le bâti modifié pour les édifices publiques. Il y avait une bergerie qui appartenant à la famille Richelieu Chinon
    Description :
    Les fermes et maisons de la commune de Moussey sont composées de fermes des 18e et 19e siècles , d'une école primaire construite pendant la première annexion, de fermes et de maisons de la seconde de la seconde Reconstruction Joseph Denny, qui est installé à Moussey. Les fermes des 18e et 19e cuisine centrale. La porte piétonne ouvre sur un couloir traversant. Le poêle, sur rue, est parfois travées parallèles, dans les plus petites fermes, l'écurie se situe derrière la grange. Une porcherie et . Denny). Sur le cadastre ancien, un grand nombre de fermes ont des cours cadastrées à l'arrière du également une ferme de la seconde Reconstruction associée au site d'écluse n°9 (réf.IA57030030) et les maisons de la cité de la chaussures de Bataville sur le territoire de Moussey (réf.IA57030346).
    Typologies :
    ferme de la seconde reconstruction
    Titre courant :
    Maisons, fermes de la commune de Moussey
    Texte libre :
    cimetière à l’orient et la grande rue au midi et les jardins. La maison composée d’une porte de cave, de 5 côté de la grange, une grande écurie ensuite deux autres écuries qui règnent au bout de la grange AD54 1Q594 An 6, vente d’un bâtiment dit de la bergerie situé à l’extrémité orientale de la commune de Moussey entre le chemin de Réchicourt au midi d’une part Germain Vautrin et la veuve Thiry d’autre part, ensemble un jardin verger et potager de la consistance de 15 ares 93 centiares. Le domaine à l’extrémité orientale de la commune de Moussey entre le chemin de Réchicourt au midi d’une part a sur une profondeur réduite de 9m25c. La distribution de ce bâtiment consiste en un logement de berger composé d’une allée qui perce de la rue sur la cour et par laquelle on communique à une cuisine prenant jour sur le chemin de Réchicourt, un poêle sur la rue et deux petites chambres sur le derrière. Au une place de grange au-dessus sont les greniers à foin. Ce bâtiment y compris la cour derrière icelui
    Illustration :
    Plan parcellaire de la commune de Moussey, section D dite du village, 1814, AD57, 35P486 Projet de reconstruction de la salle d’œuvres de la paroisse de Moussey (mairie actuelle), fonds Photographie des dommages de guerre de la ferme, 18 rue de Bourdonnay, AD57, 45J153 Vue des maisons et fermes, usoirs, coté droit de la rue de Bourdonnay. IVR41_20195731036NUC2A Fermes de la Seconde reconstruction, 3 et 1 route de Remoncourt, élévation antérieure Fermes de la Seconde reconstruction, 5 et 7 route de Remoncourt, élévation antérieure Ferme de la Seconde reconstruction, 16 et 18 rue des Marais, élévation antérieure Ferme de la Seconde reconstruction, 10 rue des Marais, élévation antérieure Ferme et maison de manouvrier, 5 et 3 rue de la Croix, élévation antérieure. IVR41_20195731075NUC2A Ferme, 9 rue de la Croix, vue d'ensemble. IVR41_20195731076NUC2A
  • Maisons, fermes de la commune de Réchicourt-le-Château
    Maisons, fermes de la commune de Réchicourt-le-Château Réchicourt-le-Château
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le patrimoine bâti de la commune de Réchicourt-le-château est composé de maisons et de fermes
    Description :
    l'exploitation à l'arrière rue de la Haute Chambre et le logis placé à l'avant avec un accès par la Grande Rue Les fermes et maisons de la commune de Réchicourt sont en moellons calcaire et grès, en brique et profondeur, le poêle ou la cuisine sont en façade. Un couloir traversant permet l'accès au logis par une porte latérale percée pour donner accès à la cuisine centrale. Les exploitations sont à une ou deux travées de plan, dans les fermes plus petites l'écurie est placée derrière la grange. Du coté gauche de la Grande rue, des fermes ont des structures différentes, travées parallèles horizontales avec , ou un grand logis sur trois niveau et une grange traversante avec accès du côté de chaque rue (voir ferme 23 Grande rue). Des maisons et fermes plus grandes, anciennes auberges et commerce se situent dans la rue Maculée, certaines ont été détruites pendant la Seconde guerre mondiale. Il subsiste des maisons de manouvriers route de Foulcrey. Le presbytère fait partie des bâtiments reconstruit pendant la
    Typologies :
    ferme de la seconde reconstruction
    Titre courant :
    Maisons, fermes de la commune de Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    , four dans cheminée et chambre et à coté une grande salle pour la salle de classe. Reconstruction école bout de la grande rue, plusieurs maisons situées en la Grande rue. Ferme du Lansquenette proche 29J383 1820, projet de reconstruction de la maison d’école de Réchicourt Plan le logis avec cuisine de filles, école de garçon. Description de la maison qui est achetée pour construire l’école des dite chemin d’Azoudange au midi grande rue. Cadastrée 90. Composée d’un rdc avec caves en dessous un petite chambre à coté et au midi de la dite cuisine. Une cave non voutée sous la cuisine cave voutée dessous la salle et le cabinet. Une grange au midi passage derrière cette grange écurie entre ce passage est la maison du sieur Callot. Un jardin situé à l’est de cette maison de l’autre côté de la rue dite chemin d’Azoudange de deux ares 80 centiares section K 158 et qui le sépare d’avec la dite maison au midi par le hallier du bâtiment. La maçonnerie des murs de face et de refend est en moellon avec mortier de
    Illustration :
    Carte postale ancienne, Place de la grande Fontaine, au bout de la grande rue (la fontaine est Vue de la Grande rue depuis le bas. IVR41_20195731106NUC2A Vue de la Grande Rue, coté gauche, depuis le haut. IVR41_20195731107NUC2A Plan pour la remise en état de la maison, 23 Grande Rue et 2 rue Haute Chambre, rez-de chaussée Plan pour la remise en état de la maison, 23 Grande Rue et 2 rue Haute Chambre, 1er et 2d étage Ferme, 34 A Grand Rue, détail de la porte piétonne, du tympan triangulaire et de la niche Ferme, 34 A Grand Rue, détail de la porte piétonne, linteau daté 1713. IVR41_20195731167NUC2A Vue de la ferme 38 Grande Rue, façade postérieure. IVR41_20205730033NUC2A Ferme, 32 Grande Rue, élévation antérieure, détail de la niche au-dessus de la porte piétonne Ferme, 29 Grande Rue, élévation antérieure, détail de la partie habitation. IVR41_20205730009NUC2A
  • Ferme n°40
    Ferme n°40 Harol - Frison - 160 chemin des Sources - en écart - Cadastre : 2020 ZO 141
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La ferme n°40 de Harol (Frison) est établie au début du 19e siècle, en 1815 selon la pierre de fondation située à droite de la porte piétonne : "J'AI ÉTÉE POSEE / PAR MERONIQUE ANTOINE LE 22 / AVRIL 1815 ". La construction est confiée par François Antoine (propriétaire, et cultivateur de la cense de Frison archive privée : annexe 1). L'agrandissement au nord a été effectué suite à la vente de terrains situés à Bouzey lors de la construction du barrage dans les années 1870-1880 (source orale). D'autres
    Représentations :
    Les façades sont structurées par les chaines d'angle harpées. L'encadrement de la porte piétonne est mouluré, surmonté d'une corniche et d'une niche abritant une statuette de la Vierge. La pierre de
    Datation principale :
    1er quart 19e siècle porte la date
    Description :
    La ferme n°40 de Hadol est située dans l’écart de Frison, au sud-ouest du territoire communal, en retrait de la rue principale. Non mitoyenne, cette ferme est composée de trois travées avec une double abreuvoirs, servant aussi de lavoir est mitoyenne avec la ferme voisine. Les conditions de partage ont été blanc. Les fenêtres présentent un linteau droit, tandis que la porte charretière est en plein cintre.
    Dates :
    1815 porte la date
    Annexe :
    premier grenier deux escaliers pour la cave deux grandes portes en pierre de taille pour les engrangement Annexe 1 : notes relatives au contrat de construction de la Ferme n°40 de Frison (Harol) en 1814 . Contrat du 28 […] 1814, entre François Antoine, Cultivateur à la cense de Frison, et Dominique Humblot vestibule pavé en pierre de taille, ainsi que la cuisine un escalier en pierre de taille pour monter au pour rétribution 1000 francs payer pour moitié au 1er mai et l’autre moitié à la saint-martin 1815. Annexe 2 : Notes relatives au contrat de partage de la fontaine mitoyenne entre les fermes n°40 et quoique la fontaine soit située sur la propriété de M. Antoine. Il est mentionné que : le droit d’accès la fontaine est le même pour Antoine et Marulier du coté de la cour, comme mentionné dans le partage du 28 12 1855. Du coté de la curtille du Sieur Antoine, le droit d’eau est limité à une largeur de 1.50 m à partir de l’angle de la fontaine et sur toute la longueur des trois bassins, c’est-à-dire
    Illustration :
    Harol, Frison, Ferme n°40, contrat de partage de l’usage de la fontaine mitoyenne (1881) - page 1/2 Harol, Frison, Ferme n°40, contrat de partage de l’usage de la fontaine mitoyenne (1881) - page 2/2 Harol, Frison, Ferme n°40, façade antérieure, vue de détail de la porte piétonne Harol, Frison, Ferme n°40, façade antérieure, vue de détail de la pierre de fondation à gauche de la porte piétonne. IVR41_20208830884NUC2A
  • Maisons, fermes de la commune de Gondrexange
    Maisons, fermes de la commune de Gondrexange Gondrexange
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    partiellement endommagées. La commune déclarée sinistrée le 29 août 1945 est alors soumise au projet de . Schott, architecte agrée de Sarrebourg qui a travaillé à la reconstruction ainsi que Joseph Denny. Dates
    Description :
    l’extérieur du village sur de grandes parcelles, avec un logis bien distinct de la partie exploitation. couverts de tuile mécanique et de tuile creuse. La particularité de cette commune est d'avoir reçu un plan plan. La cuisine est centrale, elle est éclairée par une cloison vitrée ou une flamande. La porte donnant accès à la cuisine en seconde pièce en profondeur. L'exploitation est composée d'une grange avec écurie derrière quand la ferme est à deux travées ou à coté de la grange dans les fermes à trois travées de plan. Les fermes ont de grands usoirs dont une partie devant l’exploitation est pavée. Il y a des maisons de manouvriers, quelques-unes rue de la Pêche subsiste et rue Madeleine. La porte piétonne servait au passage de deux vaches et des poules qui étaient logés à l'arrière du logis. La cuisine y est parfois borgne avec une seconde pièce noire à l'arrière. Des flamande sont aménagées. Dans la cuisine la cheminée est au large. Il y a des placards chauffant et des placard aménagés dans l'épaisseur des murs. La
    Typologies :
    ferme de la seconde reconstruction
    Titre courant :
    Maisons, fermes de la commune de Gondrexange
    Texte libre :
    Richelieu échu et versés dans la caisse des domaines : le grand étang de Gondrexange, le neuf étang de à un grand cabinet. Sur la rue à coté du vestibule est la cuisine placée au centre des appartements garde-robe le pourtour de la dite chambre lambrissé de hauteur en chêne. Il y a une grande armoire, une devant une chambre, un cabinet, et sur le derrière trois grands cabinets. A la suite de la cour il y a un de terre et de prés qui ne sont pas tous en état. Il y a à présent une marcairie et une ferme. La en même temps. La maison où il réside est nouvellement bastie et consiste en logement grange écurie . Cette cense de même que la marcairerie est considérablement augmentée au moyen des défrichements et de la construction d’une maison pour un fermier qui coutera fort peu les pierres estant sur place de Réparations faites à la maison bergerie de Gondrexange. Réparations faites à la maison bergerie et à celle de Gondrexange, la ferme de Ketsin située sur le ban de Gondrexange, la ferme de la canardière, la maison dite
    Illustration :
    Vue aérienne de Gondrexange pendant la reconstruction après 1945, ensemble scolaire et baraquements Relevé de l'état ancien de la ferme Chemidlin, 89 rue de France, P. Schott, 1951, AD57, 45J93 Relevé de l'état ancien de la ferme Chemidlin, plans de distribution de la ferme 89 rue de France Ferme de la Seconde reconstruction, 4 rue de Hertzing, élévation antérieure. IVR41_20195730753NUC2A Ferme de la Seconde reconstruction, 4 rue de Hertzing, maison d’habitation, élévation latérale Ferme de la Seconde reconstruction, 1 rue de Hertzing, élévation antérieure. IVR41_20195730760NUC2A Ferme de la Seconde reconstruction, 1 rue de Hertzing, bâtiment d'exploitation, élévation Vues de fermes, rue de la Liberté. IVR41_20195730762NUC2A Vue de maisons, rue de la Pêche. IVR41_20195730763NUC2A Vue de maisons, rue de la Pêche. IVR41_20195730764NUC2A
  • Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Langimberg
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Langimberg Languimberg
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le patrimoine bâti de la commune de Languimberg est composé de fermes des 18e et 19e siècles et de fermes de la Seconde reconstruction édifiées sur les crédits des dommages de guerre à neuf ou restaurées en gardant parfois la distribution ancienne. En 1860, à Languimberg la toiture de l’école est en et de reconstruction. Rapport d'enquête en 1946 : la commune comptant en 1939, 268 habitants en 80 intacts. La maison d'école a brûlé, l'église est endommagée, le presbytère également. Baraquements autres le long de la route. De plus, une rectification du tracé de cette route en plein centre du village sera facilitée du fait de la destruction complète des maisons à cet endroit. Vu le Maire M. Stempheur les archives notariales( 3E) en 171 : " bail de la métairie des neuves maisons (hautes maisons
    Description :
    Les fermes et maisons de Languimberg sont situées le long de trois rues, une grande voie, la rue composé de fermes des 18e et 19e siècle, mitoyennes. Le village ayant brûlé en 1940, une grande partie de ces fermes ont été détruites, dans toute la partie située à droite de l'église, dans la rue Principale larges usoirs et des fermes de la Seconde reconstruction à l'intérieur du village composées de deux ou zones de maisons de manouvrier, au début de la rue Principale (détruites aujourd'hui) et dans la rue trois pièces en profondeur, parfois deux en façade. La porte piétonne ouvre sur un couloir traversant . La cuisine est centrale, elle est éclairée par une cloison vitrée, une flamande ou en pignon. Les a une maison forestière et une ancienne métairie. Deux fermes héréditaires : la ferme dite des "Maisons-Rouges" (réf.IA57030336 ) et les bâtiments d'exploitation de la ferme située 71 rue Principales.
    Typologies :
    ferme de la Seconde reconstruction
    Titre courant :
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Langimberg
    Texte libre :
    déporté, une grande maison, potager et un enclos en un tenant après la dite maison AD 54 1Q584/2 vente d’école : démolition de la cheminée, d’un grand mur, de la cuisine de planches (…), maçonnerie d’un mur et sapin fermant à clef…de suite nous nous sommes transportés à la cuisine où nous avons reconnu nous sceau vendus. La veuve Marie Joseh Touvenin a laissé une ferme à Languimberg dont il aveint à Hubert Thouvenin de la maison de cure An 4. La maison de cure aisance, dépendance et jardins potagers et verger y attenant. Le potager de la consistance d’environ 1 demi jour et le verger un jour. La maison avec ses écuries et engrangements. La dite maison et sa cage en maçonnerie ordinaire à un étage et grenier audessus . Sa couverture d’essein en chêne, les écuries et engrangement on aussi la cage en maçonnerie et pieds l’une y compris la cour entre les bâtiments devant et derrière, entre la rue au midi , l’église au clos de haye entre les dits bâtiments au midi au nord sur un verger au levant la veuve Voinot. Et un
    Illustration :
    Maison forestière des Hauts-Hêtres, vue depuis la route forestière. IVR41_20195730932NUC2A Plan de la commune, immeubles sinistrés totalement, à 50 et 75%, zone de baraquements, 1946, (AN Plan du périmètre de reconstruction de la commune de Languimberg, légende, 1949, (AN 198110181/35 Maison forestière des Hauts-Hêtres, bâtiment d'exploitation, vue depuis la route forestière Maison forestière des Hauts-Hêtres, vue depuis la route forestière. IVR41_20195730934NUC2A Vue aérienne des Hautes-Maisons, ancienne métairie dans la forêt de Languimberg Vue aérienne des Hautes-Maisons, ancienne métairie dans la forêt de Languimberg Vue aérienne des Hautes-Maisons, ancienne métairie dans la forêt de Languimberg Vue aérienne des Hautes-Maisons, ancienne métairie dans la forêt de Languimberg Ferme héréditaire, 71 rue Principale, bâtiment d'exploitation, intérieur de la grange
  • Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Guermange
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Guermange Guermange - en village - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le patrimoine bâti de la commune Guermange est composé de fermes des 18e, 19e siècles et de quelques fermes du début du 20e siècle de la Seconde reconstruction. Le domaine du Château qui comprenait , notamment la ferme du Moulin. Date portée 1736, 1872. D'après les inventaires après décès du début du 18e
    Description :
    tuile mécanique et de tuile creuse. Les toits étaient couverts à l'origine avec de la chaume, puis par soubassement et un premier niveau en moellon et un pan de bois sur la partie supérieure. Certains hourdis sont partiellement la façade sont celles qui ont conservées un aspect proche de l'origine. Celles dont la façade postérieure. Le soubassement en pierre permet d'isoler le bois de l'humidité et d'éviter le pourrissement. La pierre a aussi permis de multiplier les ouvertures et d'augmenter la surface habitable Les fermes sont à deux ou trois travées de plan. La cuisine est centrale ou en façade. La porte piétonne ouvre sur un vestibule qui distribue l'ensemble des pièces du logis ou sur un couloir traversant donnant accès à la quand la ferme est à deux travées ou à coté de la grange dans les fermes à trois travées de plan. Dans la cuisine il y avait une cheminée au large. Une chambre à four peut exister en annexe dans la cour . Les fermes ont de grands usoirs sur lesquels étaient creusés un puits. Des petits chemins sont
    Titre courant :
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Guermange
    Texte libre :
    d'une part et le grand chemin d'autre. 1744, tailleur d'habit, dans le poile qui prend jour sur la rue à coté de la maison curiale, 4 grands ciseaux de tailleur, deux poinçons, un moule à boutons et un tir cannes, une truie, 3 grands cochons, 3 petits, une truie, 1709, mineurs enfants d'un laboureur, meubles vaches, 2 génisses, 2 chevaux, 1 poulain. Une maison faisant face sur le grand chemin. 1719, inventaire dépendances audit Guermange entre Claude Hanry et une ruelle d'entre en la rue du château avec un jardin potager et fruitier et une autre grange et écuries plus bas au derrière faisant face à la rue. Plus partie d'une place mazure audit lieu à la rue du bon puits 1730, inventaire laboureur, au poile, à la cuisine Guermange en la rue au bout du village du côté de Dieuze entre un chemin de ville et sentier à l'orient fil le tout de fer...dans la cuisine attenant au poile, dans une chambre derrière prenant jour sur la cour, dans la cave, dans un petit grenier joignant le jardin fagots , dans les écuries, une jeune truie
    Illustration :
    Vue de la rue Principale vers 1900, carte postale ancienne. IVR41_20195730691NUC2A Vue aérienne de la ferme du moulin. IVR41_20125712264NUC4A Vue aérienne de la ferme du moulin. IVR41_20125711263NUC4A Vue aérienne de la ferme du moulin. IVR41_20175711265NUC4A Vue aérienne de la ferme du moulin. IVR41_20175712266NUC4A Ferme, 26 Grande rue, élévation antérieure. IVR41_20195730731NUC2A Ferme, 26 Grande rue, élévation latérale gauche, détail du pan de bois, 24 Grande rue, élévation Ferme, 26 Grande rue, élévation latérale gauche, détail du pan de bois. IVR41_20175710835NUC4A Femre, 26 grande rue, ancienne grange, cloisons en pan de bois et hourdi en clayonnages Ferme, 26 Grande rue, élévation latérale gauche, 24 Grande rue, élévation postérieure, détail du
  • Maisons, fermes de la commune de Foulcrey
    Maisons, fermes de la commune de Foulcrey Foulcrey
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    domaine est en grande partie détruit pendant la Première Guerre mondiale. Dates portées : 1737, 1842, 1900. Le patrimoine bâti de la commune de Foulcrey est composé de fermes des 18e et 19e siècles et de fermes de la Seconde reconstruction édifiées sur les crédits des dommages de guerre à neuf ou restaurées en gardant parfois la distribution ancienne. C'est l'architecte Pierre Weber qui a œuvré à la reconstruction dans la commune. La commune a bénéficié d'un plan de reconstruction voté en 1946. le domaine
    Description :
    ,IVR41_20175710895NUC4A,IVR41_20175710896NUC4A). Elles ont souvent seulemeent deux travées de plans. Dans la Grande rue avait un domaine appartenant aux Haussonville, détruit en grande partie pendant la Première Guerre et 19e siècle, de maisons de manouvriers et de fermes de la Seconde reconstruction composées de plan de reconstruction du village, deux zones de compensation ont été définies. C'est pourquoi la rue sinistrées.Les fermes de la Seconde reconstruction ont des parties habitation et exploitation séparées. Une cour l'occupation allemande. C'est l’architecte de Sarrebourg Weber qui est chargé de la reconstruction. Les fermes des 18e et 19e siècle ont deux ou trois travées de plan. Les fermes et maisons de manouvriers de la notamment les fermes n'ont que deux travées de plan, l'étable-écurie se situe derrière la grange. Les fermes peuvent être plus grandes avec un logis de trois à quatre pièces en façade, trois en profondeur et une logis. Le logis a le plus souvent deux fenêtre en façade et trois pièces en profondeur. Derrière la
    Titre courant :
    Maisons, fermes de la commune de Foulcrey
    Texte libre :
    engrangements et greniers au-dessus d'y ceux, la grange sera mitoyenne de même que la grande allée de la maison voisin la maison de l’institutrice au nord un grand chemin puis la maison de l'instituteur et le jardin Inventaire après décès AD54, 56B1428 1783, inventaire après décès, manœuvre à Foulcrey. Dans la cuisine, chambre à coté de la cuisine, chambre à four, dans le poile, grenier de devant, dans le grenier du derrière, dans la cave bestiaux : 2 chevaux, un poulain, 7 bœufs, 2 vaches, 9 brebis, une truie , un porc 14 poules et 1 coq. 1783, dans la cuisine, dans le poille. Une boutique de menuisiser avec située à Foulcrey avec les dépendances...auront pour leur portion de propriété la partie située au bout de la grange 31 pieds et sur le goutrot de derrier 35 pieds 4 pouces, avec les usoirs de derrière de cette parti, chargée du passage pour aller au pied qui est au derrière de la dite maison pour sur cette petit jardin verdin lieu dit à côté du chemin de la chapelle enclos et emborné aboutissant sur le dit
    Illustration :
    Ferme de la Seconde reconstruction, 29 grand rue, vue d'ensemble. IVR41_20195730670NUC2A Ferme de la Seconde reconstruction, 29 grand rue, élévation latérale droite. IVR41_20195730642NUC2A Ferme de la Seconde reconstruction, 29 grand rue, élévation antérieure. IVR41_20195730644NUC2A Ferme de la Seconde reconstruction, 30 Grande rue, élévation antérieure. IVR41_20195730667NUC2A Fermes et maisons de manouvriers, haut de la rue des Jardins. IVR41_20175710898NUC4A Vue aérienne du domaine de la ferme de Haussonville. IVR41_20125711228NUC4A Vue aérienne du domaine de la ferme de Haussonville. IVR41_20125711227NUC4A Vue aérienne du domaine de la ferme de Haussonville. IVR41_20125711226NUC4A Rapport d'expertise des dommages de guerre de la ferme d'Haussonville, 1923, AD57 10RP149 Rapport d'expertise des dommages de guerre de la ferme d'Haussonville, 1923, AD57 10RP149
  • Maisons, fermes de la commune de Saint-Georges
    Maisons, fermes de la commune de Saint-Georges Saint-Georges
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le patrimoine bâti de la commune de Saint-Georges est composé de fermes des 18e et 19e siècles et de fermes de la Seconde reconstruction édifiées sur les crédits des dommages de guerre à neuf ou restaurées en gardant parfois la distribution ancienne. Une maison appelée "château" est attribuable au début
    Description :
    Les fermes et maisons de Saint-Georges sont situées de part et d'autre de la Grande rue dans la des éléments du 16e siècle et un second le long de la Grande rue avec des fermes des 18e et 19e siècles. L'habitat est complété dans trois petites rues perpendiculaire. La Grande rue se poursuit par la traversant servant d'espace de distribution de l’exploitation et du logis. Le long de la Grande rue il y a partie basse du village, et de la rue Haute des Écoles dans la partie haute, correspondant à deux montant commun), une chambre et le poêle, la cuisine est centrale. La porte piétonne ouvre sur un couloir et datés, sommé de niche à coquilles, les portes de l'étable-écurie sont pour la plupart cintrées . Elles alternent avec des fermes plus modestes voire des maisons de manouvriers du 19e siècle, une grande gardant souvent les proportions initiales des bâtiments. Il y a plusieurs fermes de la Seconde sont parallèle à la voirie excepté une ferme et l'ancienne auberge à coté du "château", cet espace
    Typologies :
    ferme de la Seconde reconstruction
    Titre courant :
    Maisons, fermes de la commune de Saint-Georges
    Texte libre :
    AD54 3E2248 Devis pour la construction d'une maison neuve à Saint-Georges (sans date, 18e siècle ). Devis des ouvrages que seront à faire pour la construction d'une maison neuve à Saint-Georges sur une terres et décombres des fondations des murs dudit bâtiment comme aussy la vendange du sellier qui est du coté du jardin le tout d'une profondeur nécessaire (...)ensuite sera faite la maçonnerie desdits murs élevés à la hauteur savoir pour les chambres, poile , cuisine et sellier seront élevés de 9 pieds sous les poutres et ensuite sera fit un grenier au-dessus de la chambre poille et allée qui ouvre de 7 pareillement les cheminées et tacqs que les deux portes d'entrée et celle de la grange seront de pierre de taille que l'on emploie ordinairement sur les lieux, comme aussi la cheminée de la chambre sur le devant (...) tout le restant des portes et croisées de même que la cheminée de la cuisine qui sera faite en cul de rez-de-chaussée avec élévation des pointes des pignons qui aura 17 pieds de hauteur à la pointe depuis
    Illustration :
    Carte postale ancienne de la commune de Saint-Georges, Grande rue, vers 1900 Fermes, 25 rue du Ruisseau et 23 Grande rue, vue depuis la route. IVR41_20205730123NUC2A Ferme, 23 Grand Rue, élévation antérieure, linteau de la porte piétonne daté 1851 Plan dressé pour la construction d'une maison neuve à Saint-Georges, pour le marquis de Bissy, AD54 Carte postale ancienne de la commune de Saint-Georges, rue Haute des Ecoles, vers 1900 Vue de fermes Grande rue. IVR41_20175710913NUC4A Ferme reconstruite après 1945, 3 Grande Rue, élévation antérieure. IVR41_20205730091NUC2A Ferme reconstruite après 1945, 3 Grande Rue, élévation antérieure et latérale gauche Ancienne auberge, 41 bis Grande rue, élévation antérieure. IVR41_20205730094NUC2A Ferme, 56 rue Haute des École, élévation antérieure, linteau de la porte piétonne daté 1810, F.M.D
  • Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Fribourg
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Fribourg Fribourg - en village - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le patrimoine bâti de la commune de Fribourg est composé de fermes des 18e et 19e siècles et de fermes de la Seconde reconstruction édifiées sur les crédits des dommages de guerre à neuf ou restaurées en gardant souvent la distribution ancienne. Une maison et dépendances agricole, à cour fermée d'Albing, aujourd’hui fortement dénaturé et reconstruit après 1945 a été construit au 16e siècle. La ferme d'Albeschaux a été reconstruite au 20e siècle, c'est un domaine du début du 17e siècle. Comme la commune de
    Description :
    , elles sont précédées parfois de grands usoirs sur lesquels étaient aménagés les puits ou fontaines. Les réparer avec des bardeaux ou de la paille on ne pourra employer que des tuiles ou des ardoises. " AD57 1O18. Une ferme a gardé ses cloisons en pan de bois. Il y a une ferme a double logis. La cuisine est latérale percée pour donner accès à la cuisine centrale. Une porte dont on a accès depuis le même corridor ouvre sur la grange. L'exploitation est composée d'une grange avec écurie derrière quand la ferme est à deux travées ou à coté de la grange dans les fermes à trois travées de plan. Dans la cuisine il y avait une cheminée au large. Une chambre à four peut exister en annexe dans la cour. Il existe des fermes à central permet la distribution des deux logis et de l'écurie située derrière le logis de droite.(voir de manouvriers mais souvent très dénaturées, elles se situaient dans la rue principale entre des fermes à trois travées de plan et la sortie du village vers Languimberg. Les fermes de la seconde
    Titre courant :
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Fribourg
    Texte libre :
    les scellés dans le poile qui prend jour sur la Grande rue au couchant, sur la porte du grenier au et d’autre du grand chemin allant à Rodes attenant à la même ferme. 1jours ½ au sentier d’Albing chêne, une petite armoire en chêne...Du poille avant dit nous sommes transportés dans la cuisine attenante...De la cuisine nous nous sommes transportés dans une chambre voisine à côté de l'allée prenant jour sur le devant. De la chambre à four prenant jour sur le derrière. Dans le grenier prenant jour sur labourage. 1749, laboureur à Fribourg. Nous nous sommes transportés en la maison mortuaire...avons posé -dessus du poile qui prend aussi jour sur le devant et sur la porte du grenier de derrière qui prend jour au long de la maison au septentrion. 1746, manœuvre, dans le poil de la maison qui prend jour sur la rue, dans la cuisine, dans l'écurie 2 chèvres 1730, laboureur, dans le poile, dans la cuisine, dans la chambre à coté de la cuisine, dans une autre petite chambre, dan sle grenier au-dessus du poile
    Illustration :
    Vue sur les façades postérieures de la rue Principale. IVR41_20195730575NUC2A Plan de la ferme n°10, rue vers Rhodes, zone témoin, emplacement de la fosse à purin et plan de la Plan de la ferme, 8 rue Principale,fonds Joseph Denny, AD57, 45J10 IVR41_20195730498NUC2A Plan de situation de la ferme, 8 rue Principale,fonds Joseph Denny, AD57, 45J10 Plan de la ferme en 1955, 9 rue Principale, fonds Joseph Denny, 45J10. IVR41_20195730505NUC2A Vue de la ferme d'Albeschaux depuis ma route. IVR41_20195730543NUC2A Ancienne carte postale représentant la ferme d'Albeschaux. IVR41_20195730495NUC2A Plan de situation de la ferme et de la chapelle d'Albeschaux, AD57, G95 IVR41_20195730507NUC2A Ferme de la Seconde reconstruction, 3 rue Principale, élévation antérieure. IVR41_20195730553NUC2A
  • Croix de Mission appelée croix du Grand Bon Dieu
    Croix de Mission appelée croix du Grand Bon Dieu Foulcrey - rue de Réchicourt - en village - Cadastre : située à l'angle de la rue de Réchicourt et de la rue des Jardin 2014
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Jusqu'à quelques années après la seconde Guerre Mondiale, la croix du Grand Bon Dieu était en bois
    Description :
    Croix latine d'élévation verticale en fer sur un socle en pierre à l'imitation de la nature. Elle
    Localisation :
    Foulcrey - rue de Réchicourt - en village - Cadastre : située à l'angle de la rue de Réchicourt et de la rue des Jardin 2014
    Titre courant :
    Croix de Mission appelée croix du Grand Bon Dieu
  • coupe de communion n°1 pour le culte catholique
    coupe de communion n°1 pour le culte catholique Pexonne - place du 22 août 1944 - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Coupe de communion réalisée au cours de la 2e moitié du 20e siècle.
  • ensemble seau à eau bénite et goupillon
    ensemble seau à eau bénite et goupillon Pexonne - place du 22 août 1944 - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Ensemble goupillon et seau à eau bénite, pièces réalisées au cours de la 2e moitié du 20e siècle.
    Description :
    soudé à la panse tronconique. Les extrémités de l'anse passent dans une ouverture percée sur le bord du
  • paire de plats à quêter
    paire de plats à quêter Pexonne - place du 22 août 1944 - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Paire de plats à quêter, réalisés au cours de la 2e moitié du 20e siècle.
  • coupe de communion n°2 pour le culte catholique
    coupe de communion n°2 pour le culte catholique Pexonne - place du 22 août 1944 - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Coupe de communion réalisée au cours de la 2e moitié du 20e siècle.
  • ensemble n°2 avec 2 bougeoirs et 1 croix, souvenir de Notre-Dame de Lourdes
    ensemble n°2 avec 2 bougeoirs et 1 croix, souvenir de Notre-Dame de Lourdes Coincourt - rue de l' Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    revers de la croix
    Historique :
    (IM54011544), qui présente le même médaillon avec l'apparition de la Vierge à sainte Bernadette.
    Représentations :
    Les médaillons, soudés aux extrémités des bras de la croix, représentent la basilique de Notre-Dame de Lourdes, le buste de la Vierge, l'Apparition de la Vierge à Bernadette Soubirous et le monogramme la Vierge en médaillon, au dessus d'une guirlande de roses. Le pied et le binet des bougeoirs sont décorés de roses, sur le fût tronconique figurent une représentation de l'Apparition de la Vierge et la
    Description :
    sur un pied rectangulaire pour la croix et circulaire pour les bougeoirs. Le Christ et le titulus sont rivés sur la croix.
  • Garniture d'autel (1 croix d'autel, 2 chandeliers d'autel)
    Garniture d'autel (1 croix d'autel, 2 chandeliers d'autel) Nancy - rue Vayringe
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    cours de la 2e moitié du 20e siècle.
    Représentations :
    Le Christ en croix, en laiton, de style roman, fixé sur la croix en bois, surmonte un pied circulaire. Deux bagues en laiton doré, ornent la tige cylindrique des chandeliers et de la croix.
1 2 3 4 5 Suivant