Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église Paroissiale Saint-Pierre à Guermange
    Église Paroissiale Saint-Pierre à Guermange Guermange - rue de l'église
    Historique :
    En 1550 est fondée une chapelle castrale par Hans de Guermange. Le date est portée sur le linteau d'une porte aujourd’hui murée est qui donnait accès à la chapelle. Le millésime est gravé ainsi qu'un le mur extérieur du chœur indique la pose et bénédiction d’une pierre en 1729, date de la les sieurs Ancel et Jeanjean...amodiateurs de Guermange en l'an 1729". En 1787, le curé M. Richard , fait construire une sacristie dans le prolongement Est de la chapelle castrale percée en 1810 d’une grandes dalles de la nef et du chœur" (archives paroissiale, registre du conseil de Fabrique 1883). Le curé Weylang achète en 1893, le pressoir devant l'église pour pouvoir le détruire et agrandir l'église . L'entrée actuelle est alors aménagée et les travaux de reconstruction dont le clocher peuvent commencer d’une tourelle d’accès à la tribune et au clocher. Bénédiction de la nouvelle église de Guermange le 9 juillet 1906 "l'église nouvellement reconstruite a été bénite par M. l'abbé E. Bayard le dimanche 13
    Description :
    avec meneau prismatique et tympan à mouchettes irrégulières. Le pavement est composé de carreaux de Sarre-union. Ces pierres ont été taillées devant le presbytère par des ouvriers venant de Trêves, le
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    construire un nouveau moulin et a racheté le château avec toutes ses dépendance, il l'a restauré cette même Archives paroissiales extraits du registre du conseil de fabrique en 1893(AD57 61J275/1D1)Le 15 mars 1893, j'ai acheté le pressoir qui se trouve en face de la porte d'entrée de l'église pour la somme de 200 mark tel qu'il est et à mon compte (signé Weyland curé de Guermange). Le 19 mars 1893 le l'église. Deux fois nous avons écrit à M Ernst architecte à Sarrebourg pour le prier de venir pour faire porte à la place du magasin dit "le pressoir" Réparations proposées par M le curé : tour neuve bâtie bêtes dans le cimetière Inventaire de l'église, 1954, archives paroissiale. Maître autel, style roman autel, statue de st Nicolas dans le chœur, 4 petites statues se trouvant sous le devant du grand autel enfants de chœur ou au diacre et ss diacre. Un fauteuil pour le célébrant. Un prie dieu large. Un l'entrée de l'église (sous le clocher) représentant N.S. remettant les clefs à St Pierre. 4 tableaux sur
    Illustration :
    Vue de l'intérieur de l'église depuis le chœur, ensemble face. IVR41_20155710117NUC4A Plaque gravée sur le bas-côté droit de l'église ancienne porte de la chapelle castrale, ensemble Plaque gravée sur le bas-côté droit de l'église ancienne porte de la chapelle castrale, ensemble Plaque gravée sur le bas-côté droit de l'église, ancienne porte de la chapelle castrale, ensemble
  • Église Paroissiale Saint-Jacques à Ibigny
    Église Paroissiale Saint-Jacques à Ibigny Ibigny - rue de l'Ecole - en village - Cadastre : 2019 01 9
    Historique :
    dommages de guerre. Le clocher achevé en 1951 n’a pas été restitué à l’identique pour des raisons économiques, comme on peut en juger par une description en 1738 : « que la tour du clocher sera joignante le de la tour laquelle aura quatorze pieds en quarré hors d’œuvre et aura le coté du couchant à et second étages du côté du midi, au troisième où est le beffroi il y aura deux fenêtres, au-dessus couverture en tuile plate, en remplacement des bardeaux partis en fumée. Le mobilier est remplacé en majeure
    Description :
    Église à un vaisseau et tour clocher, en béton. L'arc triomphal est en anse de panier. le chœur à 5 pans. Sacristie derrière le chœur, toit à deux pans et croupe.Toit de la nef et sacristie couvert de tuile plate, le clocher de tuile mécanique.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    AD54, H 1451 L’église d’Ibigny a été visitée le 9 octobre 1603 par les députés de monseigneur …évêque de Metz qui ont fait les ordonnances qui suivent. Le curé nettoiera le calice soigneusement cy de l’église le cure renouvellera cy après les saintes hosties chacun mois pour le moins. Le sieur profané et ne mettra le st sacrement dans le ciboire que premier qu'il n’y ait une pièce de caporal net l’église d’ibigny 4 sept 1735 par le sieur Dominique Marchal cure de Xouaguesange ordonnons ce qui s’ensuit savoir que les angles de la tour seront rempiétés la toiture de la nef réparée, de même que le plancher de Domèvre (…) agissant au nom de leur chapitre (…) étant sur le point de bâtir une église joignante le pignon de la nef et servira d’entrée à l’église par deux portes ou arcades qui seront de part et d’autre de la tour laquelle aura 14 pied en quarré hors d’œuvre et aura le coté du couchant à d’environ 1 pied de large sur 2 de haut au 1er et second étage du côté du midi au 3e où est le beffroi il y
    Illustration :
    Vue de la nef depuis le chœur. IVR41_20155710553NUC4A
  • Église paroissiale Saint-Vincent
    Église paroissiale Saint-Vincent Liffol-le-Grand - rue de la Gravière - en village - Cadastre : 1810 A 2410 1937 B3 1168
    Historique :
    , entrepreneur à Gondrecourt-le-Château (Meuse) et Jean Nicolas Leroy, entrepreneur à Neufchâteau, sur des plans la tour clocher, le choeur, le mur est de la nef ainsi qu'une base de colonne dans l'angle sud-est
    Localisation :
    Liffol-le-Grand - rue de la Gravière - en village - Cadastre : 1810 A 2410 1937 B3 1168
  • Eglise paroissiale Saint-Michel
    Eglise paroissiale Saint-Michel Maizières-lès-Vic - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 1824 H 210 1988 1 49
    Historique :
    de Neuviller et décimateur de la paroisse. En 1737 (date portée sur l'arc triomphal) la nef et le , dite de la confrérie du Rosaire, ouvrant sur le côté sud du choeur, est le seul élément alors conservé de l'ancienne église (elle portait le millésime 1624). La tour-clocher est érigée à partir de 1739 , l'ancienne chapelle du Rosaire est reconstruite par Claude Jacob, entrepreneur à Château-Salins, sous la à 1918). Tout le mur nord de la nef a enfin été reconstruit au milieu du 20e siècle.
    Référence documentaire :
    p. 84-85 Decomps Claire et Gloc Marie, Le canton de Vic-sur-Seille, entre Seille et Madon, Images du Patrimoine, Paris, 2011 DECOMPS (Claire) et GLOC (Marie), Le canton de Vic-sur-Seille, entre
    Représentations :
    le portail occidental est surmonté d'une croix ; les culots de retombée des arcs de la voûte du
    Description :
    chapelle également voûtée d'ogives. La nef et le choeur sont couverts d'une toiture à longs pans et croupes
    Illustration :
    Vue intérieure depuis le choeur IVR41_20115710030NUC4A
1