Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • salle capitulaire
    salle capitulaire Remiremont - place Henri Utard - en village - Cadastre : non cadastrée car détruite.
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique étude urbaine de Remiremont
    Historique :
    les dames puissent s'assembler sans sortir de l'église". Les travaux commencent en 1731 à petits bois. L'intérieur de la salle est orné de pilastres dans les angles, d'un lambris (5 pieds de chantier achevé en 1737 connait des malfaçons sur les lambris et plus graves, sur la voûte qu'il fallut
    Référence documentaire :
    ), Remiremont, cité abbatiale, des origines à nos jours. - Dommartin-lès-Remiremont,2006. - 167 p. Archives départementales des Vosges, Épinal , archives du chapitre de Remiremont : réparations à l'église (1703-1779) Archives départementales des Vosges, Épinal , archives du chapitre de Remiremont Archives départementales des Vosges, Épinal , archives du chapitre de Remiremont : comptes de la fabrique (1732- 1764) Archives départementales des Vosges, Épinal , archives du chapitre de Remiremont Remiremont, l'abbaye et la ville, actes des journées d'études vosgiennes, 1980, 370 p. Remiremont , l'abbaye et la ville : actes / Journées d'études vosgiennes (17-20 avril 1980 ; Remiremont) ; éd. Michel Remiremont (620-1790), onze siècles d'histoire religieuse et communale : catalogue de l'exposition de 1980. Remiremont (620-1790), onze siècles d'histoire religieuse et communale : catalogue / Exposition. Remiremont, Hôtel de Ville. 1980. - Remiremont : Société d'Histoire locale, 1980. - 69 p. ; 24 cm
    Canton :
    Remiremont
    Localisation :
    Remiremont - place Henri Utard - en village - Cadastre : non cadastrée car détruite.
    Annexe :
    vers le transept pour y faire « un lieu capitulaire où les dames puissent s’assembler sans sortir de tous deux bourgeois de Remiremont … Madame ayant résolu de faire construire un chapitre propre à tenir la chapelle de saint Nicolas. Les charpentiers s’entendront avec MATHIOT pour le chantier de jusqu’au dernier tour, en bois de chesne excepté que les balustres pourront estre de planche de sapin Nicolas MATHIOT maitre architecte de Remiremont pour la salle capitulaire démolition de l’ancien bâtiment les 6 croisésdu second étage de la salle capitulaire. La porte d’entrée à deux battants rhabillés le par le sieur Gorhey menuisier à Remiremont. Bureau 12 pieds de long, 8 de large ; 8 pieds carrés en circonférence de la salle capitulaire … contre les murs d’icelle conformément au plan fourni …. A l’exception qu’il y aura un panneau oval au milieu de deux panneaux octogones … que les dits panneaux seront en glace avec une petite corniche légère au-dessus de ladite boisure dans les grands pans des trumeaux, que
  • Maison canoniale de Madame Marguerite de Mostuejols
    Maison canoniale de Madame Marguerite de Mostuejols Remiremont - 4 place Henri Utard - en ville - Cadastre : 2020 AB 237 Emplacement cadastre Napoléonien : Section A, n°662.
    Historique :
    temps que les numéros 2 et 6 de la même place et avant 1752 (le n° 6 a fait l'objet d'un échange avec raisons inconnues, les armoiries de la propriétaire n'ont pas été sculptées sur le pierre restée en
    Référence documentaire :
    BOQUILLON Françoise, Les chanoinesses de Remiremont (1566-1790) : contribution à l’histoire de la . BOQUILLON Françoise, Les chanoinesses de Remiremont (1566-1790) : contribution à l’histoire de la noblesse noblesse dans l’Église, Remiremont, Société d’histoire locale de Remiremont et de sa région, 2000 dans l’Église, Remiremont, Société d’histoire locale de Remiremont et de sa région, 2000.
    Description :
    . Construite en moellon de grès enduit, elle constitue un ensemble avec les numéros 6 et 2 de la même place pourvues de plate bande à ressaut et d'une clef qui donne un peu de relief ; - un bandeau soulignant les leur similitude d'encadrement avec les autres. La demeure est curieusement pourvue de deux portes , elle s'en distingue par son fronton en "chapeau de gendarme" dont les extrémités sont ornés de
    Localisation :
    Remiremont - 4 place Henri Utard - en ville - Cadastre : 2020 AB 237 Emplacement cadastre
    Aires d'études :
    Remiremont
  • Maison canoniale de Madame la comtesse Marie-Thérèse de Saint Mauris, ancien commissariat de police, aujourd'hui centre culturel Gilbert Zaug
    Maison canoniale de Madame la comtesse Marie-Thérèse de Saint Mauris, ancien commissariat de police, aujourd'hui centre culturel Gilbert Zaug Remiremont - 2 place Henri Utard - en ville - Cadastre : 2020 AB 238 Emplacement cadastre Napoléonien : Section A, n°659.
    Historique :
    contemporaine des numéros 2 et 4, toutes trois ayant une élévation similaire. Pour des raisons inconnues, les
    Référence documentaire :
    BOQUILLON Françoise, Les chanoinesses de Remiremont (1566-1790) : contribution à l’histoire de la . BOQUILLON Françoise, Les chanoinesses de Remiremont (1566-1790) : contribution à l’histoire de la noblesse Jospeh Jean-Pierre, dir, Remiremont, 620-1790, onze siècles d'histoire religieuse et communale Jean-Pierre, dir, Remiremont, 620-1790, onze siècles d'histoire religieuse et communale [catalogue de Remiremont, 1791. Cote : 5Q109. Archives départementales des Vosges, Procès-verbaux de vente des biens nationaux. District de Remiremont, 1791. Cote : 5Q109. Archives municipales de Remiremont, Domaines nationaux 1790-1792. Cote : 3 N 1-5. Archives municipales de Remiremont, Domaines nationaux 1790-1792. Cote : 3 N 1-5. noblesse dans l’Église, Remiremont, Société d’histoire locale de Remiremont et de sa région, 2000 dans l’Église, Remiremont, Société d’histoire locale de Remiremont et de sa région, 2000.
    Description :
    forme un ensemble homogène avec les n° 4 et 6 de la place avec lesquels elle présente une similitude de façade (cave, rez-de-chaussée, étage carré, étage de comble) structurée avec les mêmes bandeaux qui se
    Localisation :
    Remiremont - 2 place Henri Utard - en ville - Cadastre : 2020 AB 238 Emplacement cadastre
    Aires d'études :
    Remiremont
  • église paroissiale Notre-Dame
    église paroissiale Notre-Dame Remiremont
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique étude urbaine de Remiremont
    Historique :
    L'église abbatiale de Remiremont n'avait pas de fonction paroissiale contrairement à celle des . Mentionnée dans les textes à partir du XIIe siècle, elle était réputée fort ancienne aux dires de ceux qui l'avaient encore vue au 18e siècle. Les chanoinesses s'y rendaient souvent dans leur liturgie, comme pour la portail d'ordre ionique (?) supportait un fronton fortement décoré. Les chaines d'angle à bossage
    Référence documentaire :
    n° 139 Heili Pierre, Anne-Charlotte de Lorraine (1714-1773), Abbesse de Remiremont et de Mons. Une ), Abbesse de Remiremont et de Mons. Une princesse européennes au siècle des Lumières, Société d’Histoire de Remiremont et de Sa région, Gérard Louis, 1996 Plan et élévation de l'église paroissiale et de la tour de la ville de Remiremont pour servir à l'agrandissement de la nef et à la construction à neuf de ladite tout suivant la visite faire sur les lieux par Baligand,746 Plan et élévation de l'église paroissiale et de la tour de la ville de Remiremont pour servir les lieux par l'ingénieur du roi soussigné, Baligand, le 17 avril 1746
    Canton :
    Remiremont
    Localisation :
    Remiremont
    Illustration :
    Plan de Remiremont : version aquarellée de la série gravée en taille douce, 1ère moitié du XVIIIe
  • ensemble canonial du chapitre des dames nobles de Poussay
    ensemble canonial du chapitre des dames nobles de Poussay Poussay - Rue des Halles rue de l' Abbaye rue du cloître ruelle Montaigne place du puits - en village - Cadastre : 2020 AB 10 à 26
    Historique :
    chanoinesses de Remiremont et d'Epinal à une date précise inconnue mais au court du XVe siècle d'après l'histoire de Lorraine de Dom Calmet. Si l’origine du quartier canonial n’est pas datée avec précision, les parcelle 1980 B 538; linteau avec armoirie, cheminée avec les mêmes armoiries en remploi dans l’ancien ferme, cité par Léon Schwab). Les dames avaient modernisé leur demeure : 1720 (parcelle 1980 B 1094 collatéral dans le mur du côté du cloître une porte à deux battans dont l’une les vollants sont sur place et l’autres ils sont déposé dans l’église ». Précis, le document signale une pièce où les dames se mettaient construite assez récemment, une pièce dédiée aux archives et dont les issues sont solidement gardées par des retrouvée. Les ventes des biens nationaux ont entraîné la démolition de l’église abbatiale dont les vestiges de Mirecourt, en particulier Etienne Mougenot. Les allées d'arbres signalées par les procès-verbaux
    Référence documentaire :
    p. 87-92 Iconographie lorraine. Sainte Menne. Les chanoinesses de Poussay. BENOIT Arthur , Iconographie lorraine. Sainte Menne. Les chanoinesses de Poussay dans Journal de la Société d'archéologie de Poussay dans La révolution dans les Vosges, revue d'histoire moderne 3e année, Epinal, Imprimerie
    Description :
    Les visites de terrain de 1980, les travaux de Léon Schwab et le descriptif de la maison de Mme de (1980 B 976). Les fenêtres sont fermées par des huisseries à petits bois, protégées parfois par des persiennes ou des barreaux (Mme de Fussey). Les linteaux sont segmentaires délardés sans décor, celui-ci , 1133). Les matériaux de couverture sont diversifiés selon la pente et l’ancienneté : tuile plate, tuile (Mme de Choiseul et Mme de Fussey). Les annexes sont nombreuses : latrines, poulailler, bûcherie pourrait être l’indice d’un deuxième appartement comme à Remiremont), des gardes-robes, des chambres de domestiques parfois pourvues de lit clos (Mme de Fussey). Les plafonds sont généralement en bois sauf pour les belles pièces où ils sont en plâtre (Mme de Fussey), le parquet à chevrons brisés (Mme de Fussey ). Les pièces de réception sont pourvues de lambris de hauteur (1980 B 538 et Mme de Fussey) ou de
    Annexe :
    directoire du district de Mirecourt pour procéder à l’estimation de l’église avec les collatérals, et , après me suis transporté dans laditte église et dans ses dépendances pour les examiner la scituation et dessous de la tribune contient deux oméees cinq verges quatre pieds y compris les épesseurs des murs. La pierre de taille. Il est éclairé de cinq vitraux dont les pierre de taille qui en forme (sic) les chassis l’intérieur du cœur de ditte église douze toises de parquet tant dans le devant des autelles que davant les l’état, les deux tombeaux sont revettue en menuiserie. Article 11 : Il se trouve dans laditte neffe deux sapin attaché après les chevaux de reims déjà ancienne. Article 15 : La charpente qui supporte la couverture de laditte nef est construite avec des grosses pièces de bois que lesquelles sont assemblées les fermes avec chevaux de reims et tirans sur lesquelles sonts posées les pannes, chevrons, lattis quatorze croisée qui prègnent jour sur les collatéraux lesquelles sont en mauvais état. Article 17 : A côté
    Texte libre :
    Le chapitre des dames nobles de Poussay est moins étudié que ceux de Remiremont et d’Epinal et la documentée portant sur sa disparition par Léon Schwab dans la revue « La Révolution dans les Vosges » en 1910 parallèle à l’étude de quartier canonial de Remiremont. Le puits quant à lui a été étudié au cours de l’opération portant sur les édicules des eaux des Vosges en 2016.
  • bassin - pédiluve à chevaux
    bassin - pédiluve à chevaux Plombières-les-Bains - rue Grillot place Beaumarchais - en ville
    Historique :
    Le bassin pédiluve à chevaux de Plombières-les-Bains est signalé sur le plan de 1747 publié par Dom Calmet. C'est la plus ancienne mention d'égayoir ou gayoir relevée dans les Vosges. la formulation permet ville, et le besoin de baigner les chevaux des attelages des curistes. Sa présence n'est plus mentionnée sur les plans de la ville du 19e siècle, mais un lavoir se trouve à proximité, réutilisant
    Canton :
    Plombières-les-Bains
    Description :
    Le bassin pédiluve à chevaux de Plombières-les-Bains est située à l'entrée Est de la ville, sur le chemin de Remiremont. Permettant aux chevaux de pénétrer entièrement dans l'eau afin de se rafraîchir et
    Localisation :
    Plombières-les-Bains - rue Grillot place Beaumarchais - en ville
  • Maison du prieur du Saint-Mont
    Maison du prieur du Saint-Mont Remiremont - 17 rue des Prêtres - en ville - Cadastre : 2020 AL 265 Emplacement cadastre Napoléonien : Section A, n°546.
    Historique :
    à Remiremont pour 1272 livres) le 17 février 1791. Le 9 floréal an XIII (28 avril 1805), elle a été originaire de Remiremont) avant de passer au rentier Philippe-Antoine de Jacot et à sa femme Marie-Charlotte Jean-Marie-Grenier en 1933 (celui-ci a aussitôt supprimé les boiseries et cheminées). La maison a modification concernant les vantaux de la porte datables du milieu du XIXe siècle.
    Référence documentaire :
    Remiremont, 1791. Cote : 5Q109. Archives départementales des Vosges, Procès-verbaux de vente des biens nationaux. District de Remiremont, 1791. Cote : 5Q109. Heili Pierre, Anne-Charlotte de Lorraine (1714-1773), Abbesse de Remiremont et de Mons. Une ), Abbesse de Remiremont et de Mons. Une princesse européennes au siècle des Lumières, Société d’Histoire de Remiremont et de Sa région, Gérard Louis, 1996
    Localisation :
    Remiremont - 17 rue des Prêtres - en ville - Cadastre : 2020 AL 265 Emplacement cadastre
    Aires d'études :
    Remiremont
1