Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 17 sur 17 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église Paroissiale Saint-Adelphe de Réchicourt-le-Château
    Église Paroissiale Saint-Adelphe de Réchicourt-le-Château Réchicourt-le-Château - place de L'eglise - en village - Cadastre : 2019 1 109
    Historique :
    -le-Château qui œuvre pour la maçonnerie et une partie de la menuiserie. L’unique vaisseau est couvert l’emplacement de l’église actuelle. En 1737, un nouvel édifice est construit, il est béni et financé par le curé Lottinger, la tour-clocher date de cette période. Entre le 17 et le 19 novembre 1944, l’église est entre 1946 et 1963. Il conserve le portail de la première construction et en ouvre un second, en 1951 , dans la tour-clocher, en pierre de taille des Vosges. C’est l’entreprise Fischer et Sour de Réchicourt
    Description :
    , chœur polylobé, tour-porche évasé dans la partie basse. Couverture en tuile plate et ardoise sur le
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château - place de L'eglise - en village - Cadastre : 2019 1 109
    Titre courant :
    Église Paroissiale Saint-Adelphe de Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Réchicourt-le-Château. IVR41_20195730118NUC2A Projet de reconstruction partielle de l'église de Réchicourt-le-Château, AD 57, 45J303 Dessin des stalles exécuté par le menuisier Pierre Hochard pour l'église de Réchicourt, 1738, AD54 Porte d'entrée sous le porche, ensemble face. IVR41_20155710573NUC4A Vue de la nef depuis le chœur. IVR41_20155710479NUC4A Photographie de l’église de Réchicourt pendant les travaux de reconstruction, 10 mai 1951, A 57 Photographie de l’église de Réchicourt pendant les travaux de reconstruction de la voûte, A 57 Détail du plan de reconstruction de l'église de Réchicourt, AD57, 45J303 IVR41_20195730121NUC2A Croquis des voûte de l'église de Réchicourt, 1949, AD57, 45J303 IVR41_20195730122NUC2A
  • Maison, 31 rue de France, Avricourt
    Maison, 31 rue de France, Avricourt Avricourt - 31 rue de France - en village - Cadastre : 2019 287
    Historique :
    voisine sise sur la façade postérieure et sur le mur de clôture sur façade latérale droite. (ref. ). A fait disparaitre la partie exploitation au profit de pièces d'habitation et le hangar a été remplacé
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    de décor que l’on retrouve beaucoup à Réchicourt-le-Château), chaîne d'angle en pierre de taille fenêtre en béton armé. Toit à longs pan et croupe. A noter le décor de la façade, rare à Avricourt (type
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 115 rue de la Chapelle, Avricourt
    Ferme, 115 rue de la Chapelle, Avricourt Avricourt - 115 rue de la Chapelle - en village - Cadastre : 2019 334
    Historique :
    Ferme construite au 19e siècle, elle est présente sur le cadastre de 1814, et reconstruite en
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    distribution pour accéder à l'étage se situe devant la cuisine. A l'étage il y a seulement trois pièces le accède par une porte en façade et une seconde depuis le couloir.A l'arrière une cour et des réduits à
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 121 rue de Lorraine, Avricourt
    Ferme, 121 rue de Lorraine, Avricourt Avricourt - 121 rue de Lorraine - en village - Cadastre : 2019 328
    Historique :
    Ferme construite au 19e siècle, elle est présente sur le cadastre de 1814, et reconstruite en
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 129 Place de l’Église, Avricourt
    Ferme, 129 Place de l’Église, Avricourt Avricourt - 129 place de L'Eglise - en village - Cadastre : 2019 2 157
    Historique :
    Ferme construite au 19e siècle, elle est présente sur le cadastre de 1814, et reconstruite en
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Vue de la façade postérieure depuis le jardin clos. IVR41_20195730269NUC2A
  • Ferme, 122, rue de Lorraine, Avricourt
    Ferme, 122, rue de Lorraine, Avricourt Avricourt - 122 rue de Lorraine - en village - Cadastre : 2019 327
    Historique :
    Ferme construite au 18e siècle, elle est présente sur le cadastre de 1814, et reconstruite en
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Domaine de la Baronne, Avricourt
    Domaine de la Baronne, Avricourt Avricourt - La Baronne - - isolé - Cadastre : 2019 10 17
    Historique :
    Le domaine de la Baronne, appelé aussi La Solitude est défini en 1838 comme la ferme « la plus importante du pays ». L’ensemble appartenait en 1742 à Jean François Le Liepvre, écuyer-capitaine du régiment conservation de sa forêt. Le bâtiment principale, ancienne ferme est reconstruit en 1914. Les bâtiments sont d'obus à 5 mètres. 1940-1944, occupation de la propriété par l'ennemi. . Le corps principal est
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    Le domaine de la Baronne, appelé aussi La Solitude, se situe sur le territoire d’Avricourt. Il est grande allée bordée d’arbres. A l'origine le domaine était composé de 5 corps de bâtiments,trois sont totalement détruits en 1944, les autres partiellement (réf. IVR41_20195730331NUC2A plan). Le bâtiment
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 136 rue de Lorraine, Avricourt
    Ferme, 136 rue de Lorraine, Avricourt Avricourt - 136 rue de Lorraine - en village - Cadastre : 2019 135
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    de taille. Le toit est couvert de tôle ondulée.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Maison, 60 rue des Halles, Avricourt
    Maison, 60 rue des Halles, Avricourt Avricourt - 60 rue des halles - en village - Cadastre : 2019 275
    Historique :
    Première ferme construite au 19e siècle, elle est présente sur le cadastre de 1814, comprenait un de la propriété et sur le bâtiment ayant occasionné la découverte partielle des toitures , l’endommagement des murs, menuiseries et autres (ref. ) , la ferme est reconstruite en 1955 par Joseph Denny. Le
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    premier sur la façade postérieur. Le logis avec un couloir traversant sur toute la profondeur, une cuisine salle d'eau et une remise dans le prolongement. Cour intérieure. Remise de la maçonnerie ancienne
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Maison, ancien bureau de poste, 97 rue des Halles, Avricourt
    Maison, ancien bureau de poste, 97 rue des Halles, Avricourt Avricourt - 97 rue des Halles - en village - Cadastre : 2019 2 190
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    annexe de jardin en brique et pan de bois a été détruite en 1944. Le bâtiment est construit e moellon , sauf la fenêtre des combles sur le pignon gauche, elle est cintrée.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 120 rue de Lorraine
    Ferme, 120 rue de Lorraine Avricourt - 120 rue de Lorraine - en village - Cadastre : 2019 2 329
    Historique :
    Ferme construite au 19e siècle, elle est présente sur le cadastre de 1814, et reconstruite en linteau droit aujourd'hui comme la porte d'écurie (voir schéma avant destruction). Le plan a été repris.
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    aménagée une chambre pour le commis. Un bâtiment annexe à l'arrière du bâtiment abrite une chambre à four
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Cité ouvrière et usine de chaussures de Bataville
    Cité ouvrière et usine de chaussures de Bataville Moussey - - en village - Cadastre :
    Historique :
    Thomas Bata est le fondateur du groupe industriel des chaussures Bata. En 1894, il crée une petite Frantisek L. Gahura (1896-1958) qui dresse le plan de l’usine et de la ville de Zlin, selon une organisation Bata cherche un site pour installer son usine de chaussures en 1931. Le 23 octobre 1931, il achète le IVR41_20195730998NUC2A) . Hellocourt devient le siège social du site industriel avant le transfert à l’usine et surtout le producteur des denrées agricoles nécessaires à l’alimentation des ouvriers de l’usine et de la cité avec la création d’un service agricole. Le choix du site a aussi été motivé par la présence d’une ligne de chemin de fer, d’une gare d’eau et du canal. Le canal de la Marne-au-Rhin complété par le canal été détruites en 1980. La partie est des cités a conservé le même partie (travaux à partir de 1934 ). l'internat date de 1934. Le foyer et le centre de formation date de 1938. Les logements côté du lac par plusieurs vagues de licenciements, Bata-Hellocourt dépose le bilan, se séparant de près de 840 salariés.La
    Précisions sur la protection :
    ) et sur la commune de Réchicourt-le-Château pour son autre partie (cad. 12 158) ; les façades et En totalité le bâtiment n°23 à 5 étages (A) situé en partie sur la commune de Moussey (cad. 6 222
    Description :
    Réchicourt-le-Château. C’est l’architecte Frantisek L. Gahura (1896-1958) qui dresse le plan de l’usine et de Bataville est le nom donné à l’ensemble industriel et urbain construit à partir de 1931 sur le site d’Hellocourt par l’industriel tchèque Thomas Bata. L’ensemble se compose de la ferme située sur le domaine d’Hellocourt (sur le territoire de la commune de Maizière-les-Vic, réf.IA57000472) , de l’usine de chaussures premières cités sortent de terre dès 1932, elles prennent alors le nom de Bataville. Situées à l’ouest de . Jusqu’en 1959, tous les nouveaux bâtiments sont entièrement conçus par le service de construction de typologie des maisons est définie par le statut de l’occupant. On distingue les bâtiments collectifs pour célibataires, les maisons ouvrières à deux logements de plan carré ou rectangulaire et de volume cubique, le logement du contremaître qui peut être double, le logement individuel pour l’ingénieur, le cadre et le
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Carte générale du comté de Réchicourt-le-Château, en haut à gauche le domaine de Hellocourt, 1704 Vue aérienne de Bataville, les cités ouvrières, le stade et le gymnase. IVR41_20195731003NUC2A Vue aérienne du site de Bataville, vue sur les cités ouvrières et le bâtiment de la cantine et de Atelier de fabrication (3), élévation est, vue depuis le sud est. IVR41_20025700152X Logement patronal, 50 rue des Écoles, vue d'ensemble depuis le sud est. IVR41_20175710174NUC4A
  • Église Paroissiale Saint-Ferréol et Saint-Ferjeux, à Avricourt
    Église Paroissiale Saint-Ferréol et Saint-Ferjeux, à Avricourt Avricourt - place de l'Eglise - Cadastre : 2015 161
    Historique :
    . Première église construite en 1552 dont il ne reste que le chœur gothique voûté d'ogives, le baptistère et " j'ai été bénie par sieur Marquis archiprêtre de Réchicourt 1779". La tribune est construite en 1885 sur partie de la charpente du clocher est refaite par le charpentier Chardin d'Avricourt. A la suite des bombardements d'octobre et novembre 1944, le clocher est refait. Une partie des murs, de la toiture et des
    Représentations :
    le mausolé de Galla Placidia à Ravennes, Italie), le plafond lambrissé de la nef est orné aux quatre
    Description :
    , nef plafonnée. Chœur à trois pan, chevet plat. Dans le chœur, trois fenêtre à meneaux, celle du milieu flèche polygonale couverte d'ardoise. Le toit de la nef est couvert de tuile mécanique ; le clocher est chœur, en deux parties, toit en appentis, un pavillon et à deux pan. A l'origine crypte sous le chœur . L'armoire eucharistique ménagée dans le chœur est éclairée par une fenêtre trilobée permettant initialement aux fidèles d’adorer le Saint-Sacrement de l’extérieur, cette baie est encore visible de l'extérieur . La nef est éclairée par deux fois quatre fenêtre et le chœur par trois fenêtre. A l'entrée une tribune en bois avec un le garde corps à panneau plein,repose sur deux colonnes en bois. La porte d'entrée
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    sépulture des parents de Fev. Messiere Nicolas Boulenger curé d'Avricourt l'an de grâce 1610 priez pour le repos de leurs âmes Margarite Boulenger décéda le 20 novembre 16---- AD 57 Visite épiscopale de 1714 : Visite episcopale de 1714. Jean Le Grand curé d’Avricourt depuis 1674. Nous avons trouvé toutes les contenir le peuple dans l’ordre et dans l’état qu’il conviendrait. Il y a une sacristie en bon ordre depuis chasubles fort propres, une chape, un dalmatique pour le diacre, une tunique pour sous diacre, aubes , surplis et linges nécessaires. Outre le maître-autel qui est tout neuf et fort propre aussi bien que le état . Le confessionnal est dans le chœur et comme enfermé. AD54 C10. Construction d’une tour 17 août d’échantillons. Pour le pavé brut au pied de la tour, 10 toises. Pour la charpente neuve en chêne et sapin à la neuf au rhabillement de la pyramide 27 toises 2 pieds. Pour le plancher en madrier de deux pouces aux 3 étages de la dite tour 14 toises carrée. Pour la construction d’une montée depuis le rez-de-chaussée
    Illustration :
    Église paroissiale d'Avricourt,vue intérieure depuis le chœur, ensemble face Église paroissiale d'Avricourt,vue intérieure depuis le chœur, ensemble face Église paroissiale d'Avricourt, ancienne crypte sous le chœur, ensemble trois quarts droit
  • Ferme de la Seconde reconstruction, route d'Avricourt, Moussey.
    Ferme de la Seconde reconstruction, route d'Avricourt, Moussey. Moussey - route d' Avricourt - en village - Cadastre : 2019 27 23
    Description :
    bâtiments d’exploitation eux-même divisés par type d’activité. Le fourrage est entreposé directement depuis le travail de l’agriculteur notamment l’auvent protégeant des intempéries.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    AD57 2O48 Acte de Vente de la maison de Colin et Bientz...une maison située dans le centre du cadastrée savoir le sol d ela maison section E et le jardin même section E n°79. Cette maison renferme un non voutées, le rdc se compose de deux chambres prenant jour sur la rue, une allée régnant le long de sur le derrière aussi au levant enfin une grange commune avec le dit François Collin l'un des vendeurs dont ce dernier a abandonné par le dit contrat son droit de mitoyenneté, cour derrière ladite maison et un grand grenier à fourrage au-dessus de tout le reste. Plan dressé par Joseph Aimé Marie Simon service ses écoles. Le bâtiment est couvert de tuiles plates sur lattis à claire voie, les cloisons et partie de bois avec hourdis de terre. Le bois de charpente est en général en assez bon état. 1846 Demande de Collin François manœuvre domicilié à Assenoncourt tendant à obtenir le remboursement intégral
  • Ferme, 4 rue des Marais, Moussey
    Ferme, 4 rue des Marais, Moussey Moussey - 4 rue des Marais - en village - Cadastre : 1814 D 148 2019 1 142
    Historique :
    Ferme construite au 19e siècle, elle figure sur le plan cadastral de 1814 et restaurée après 1946
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    AD57 2O48 Acte de Vente de la maison de Colin et Bientz...une maison située dans le centre du cadastrée savoir le sol d ela maison section E et le jardin même section E n°79. Cette maison renferme un non voutées, le rdc se compose de deux chambres prenant jour sur la rue, une allée régnant le long de sur le derrière aussi au levant enfin une grange commune avec le dit François Collin l'un des vendeurs dont ce dernier a abandonné par le dit contrat son droit de mitoyenneté, cour derrière ladite maison et un grand grenier à fourrage au-dessus de tout le reste. Plan dressé par Joseph Aimé Marie Simon service ses écoles. Le bâtiment est couvert de tuiles plates sur lattis à claire voie, les cloisons et partie de bois avec hourdis de terre. Le bois de charpente est en général en assez bon état. 1846 Demande de Collin François manœuvre domicilié à Assenoncourt tendant à obtenir le remboursement intégral
  • Ferme, 7 rue de Bourdonnay, Moussey.
    Ferme, 7 rue de Bourdonnay, Moussey. Moussey - 7 rue de Bourdonnay - en village - Cadastre : 2019 1 60
    Historique :
    La ferme comprenant l'habitation et les écuries avec grange est édifiée en 1860. Le bâtiment d'exploitation à l'arrière datait également de 1860, il est complétement détruit en 1940 et entre le 20 et 22
    Description :
    un grand couloir traversant desservant l'exploitation et le logis. Le logis est composé de trois chambres en façade, la partie arrière de l'habitation est réservée aux domestiques. Le second étage sapin comme les parquets et le toit est couvert de tuile mécaniques. A l'arrière une cour sépare un second bâtiment qui comprend une écurie pour 30 vaches, une porcherie de 8 boxes, un logement pour le des baies en brique, le toit est couvert de tôle ondulée. Ce bâtiment avant les destructions de 1940
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    AD57 2O48 Acte de Vente de la maison de Colin et Bientz...une maison située dans le centre du cadastrée savoir le sol d ela maison section E et le jardin même section E n°79. Cette maison renferme un non voutées, le rdc se compose de deux chambres prenant jour sur la rue, une allée régnant le long de sur le derrière aussi au levant enfin une grange commune avec le dit François Collin l'un des vendeurs dont ce dernier a abandonné par le dit contrat son droit de mitoyenneté, cour derrière ladite maison et un grand grenier à fourrage au-dessus de tout le reste. Plan dressé par Joseph Aimé Marie Simon service ses écoles. Le bâtiment est couvert de tuiles plates sur lattis à claire voie, les cloisons et partie de bois avec hourdis de terre. Le bois de charpente est en général en assez bon état. 1846 Demande de Collin François manœuvre domicilié à Assenoncourt tendant à obtenir le remboursement intégral
  • Maison éclusière n°9 et maison de garde
    Maison éclusière n°9 et maison de garde Moussey
    Historique :
    Cette maison éclusière a été construite et mise en service en même temps que le canal, en 1848 . Elle avait le même plan que celle des maisons éclusières des anciennes écluses (1à 6) et de l'écluse n dépendance agricole d'origine existe toujours dans le jardin. A droite de cette maison éclusière, il reste un plan allemand daté de 1898, ces deux bâtiments servaient d'étable et de dépôt et le garde logeait après l'annexion suite au conflit franco-prussien de 1870. Elle abrite, en 1949, le conducteur des tracteurs sur rails installés le long des berges pour tracter les péniches remplaçant le halage par les
    Description :
    , sur deux niveau elle reprend en partie le plan des maisons éclusières d'origine. Le toit à long pan planche. Le toit est couvert de tuile plate. Les annexes de la maison de garde, ancienne étable et magasin sont construites sur le même modèle que l'annexe agricole de la maison éclusière. Une structure en
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
1