Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 16 sur 16 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • calice
    calice Azoudange - Romécourt - isolé
    Inscriptions & marques :
    poinçon croix de Lorraine dans un ovale et sur la coupe une tête. Inscription gravée sous le pied : M.E. Louis Friant curé de Romécourt le 18 décembre 1760.
    Historique :
    Ce calice, oeuvre d'un orfèvre non identifié, a été offert à Romécourt le 18 décembre 1760 par M. E
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    Calice en argent. Pied circulaire, nœud piriforme. Ensemble des décors gravés sur le pied et le nœud, motifs de feuilles d'eau et d'entrelacs Inscription sous le pied. Poinçon sur la coupe et sur la
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Calice de la chapelle du château de Romécourt, clichés de 1974, ensemble face
  • Ensemble des autels latéraux dédiés à la Vierge et à Saint Guerin
    Ensemble des autels latéraux dédiés à la Vierge et à Saint Guerin Guermange - rue de derrière l'Eglise - en village
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    d'entrelacs composés d'éléments en bois sculptés. L'autel de Vierge porte le monogramme marial sur sa face antérieure, celui de Saint Guérin, le monogramme du Christ. La statue de la Vierge est représentée les pieds posés sur un globe écrasant le serpent, les bras et les mains ouverts pour répandre les grâces. La
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 44 rue Brûlée, Languimberg.
    Ferme, 44 rue Brûlée, Languimberg. Languimberg - 44 rue Brûlée - en village - Cadastre : 1813 H 363 Parcelle 57 contient l'usoir. 2006 1 137-136
    Historique :
    Cette ferme été construite au 18e siècle, elle figure sur le cadastre ancien de 1813.
    Description :
    Ferme à trois travées de plan, un logis , une grange et une étable-écurie. Le logis composé de de grès. L'usoir, non cadastré sur le cadastre ancien est pavé devant la maison. Une pompe en fonte
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 99 rue Madeleine, Gondrexange
    Ferme, 99 rue Madeleine, Gondrexange Gondrexange - 99 rue de Madeleine - en village - Cadastre : 1814 G 382 2016 1 55
    Historique :
    Ferme construite au 18e siècle, elle est présente sur le cadastre de 1814. Quelques modifications
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 7 Grand rue, Saint-Georges.
    Ferme, 7 Grand rue, Saint-Georges. Saint-Georges - 7 rue Grand - en village - Cadastre : 1814 E 150 2019 1 111
    Historique :
    Cette ferme a connu plusieurs hases de construction. Une première en 1768, date portée sur le abritant une étable (absent sur le cadastre de 1814) et d'un étage d'habitation bien visible sur le pignon bois, murées. Le niveau du bâtiment a été abaissé par rapport à la voirie.
    Description :
    à droite et une étable à gauche. Sur le pignon droit, une porte d’exploitation avec linteau droit en bois permet un accès à l'exploitation par l'arrière de la ferme. Le toi à longs pans, couvert de tôle ondulée descend plus bas à l'arrière pour se terminer en auvent sur consoles de bois abritant le fourrage . Les encadrements des baies sont en grès. Une fenêtre murée sur le pignon droit a un encadrement en bois. L'appentis de gauche est doté d'une gerbière au-dessus de la porte de l'étable. Le logis a deux
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 8 rue Principale, Languimberg.
    Ferme, 8 rue Principale, Languimberg. Languimberg - 8 rue Principale - en village - Cadastre : 1813 H 135 Parcelle 57 contient l'usoir. 2006 1 58-57
    Historique :
    Cette ferme été construite au 18e siècle, elle figure sur le cadastre ancien de 1813.
    Description :
    en bois peint en rouge à l'origine comme le reste des encadrement pour imiter le rose du grès des Vosges. Les autres encadrement (outre le linteau de la charretière) sont en pierre de taille de grès. La
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Stalles
    Stalles Languimberg - rue Principale - Cadastre : 2019 1 72
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Chaire à prêcher
    Chaire à prêcher Languimberg - rue Principale - Cadastre : 2019 1 72
    Description :
    l’ange sonneur de trompette, le choix des attributs pastoraux du dorsal apporte un peu d’originalité.Le
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 62 rue de L’Église, Azoudange.
    Ferme, 62 rue de L’Église, Azoudange. Azoudange - - 62 rue de L’Église - en village - Cadastre : 1 70
    Historique :
    Cette ferme a été construite au 18e siècle. Elle est présente sur le cadastre de 1814. En 1944 elle
    Description :
    moellons calcaire, toit couvert de tuile mécanique et tôle ondulée. Ancien atelier de charronnage. Le logis , une écurie, une porcherie et un atelier. A l'étage, 2 chambres, des greniers et le reste en
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 12 rue Principale, Languimberg.
    Ferme, 12 rue Principale, Languimberg. Languimberg - 12 rue Principale - en village - Cadastre : 1813 h 119 2006 1 248
    Historique :
    Cette ferme été construite au 18e siècle, elle figure sur le cadastre ancien de 1813.
    Description :
    porte charretière cintrée se situe entre deux portes d'étable-écurie au linteau segmentaire délardé. Le logis a deux pièces en façades et trois en profondeur au rez-de-chaussée et au premier étage. Le troisième niveau est occupé par les greniers. On remarque sur le pignon droit, non mitoyen, trois bois encadrements en pierre de taille de grès. Le toit est couvert d etules mécaniques. Devant la maison, une partie
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ancien séminaire, puis pensionnat des sœurs de la Providence de saint Jean-de-Bassel, à Fénétrange, puis atelier de fabrication des chaussure de l'usine Bata de Moussey, actuellement logement.
    Ancien séminaire, puis pensionnat des sœurs de la Providence de saint Jean-de-Bassel, à Fénétrange, puis atelier de fabrication des chaussure de l'usine Bata de Moussey, actuellement logement. Fénétrange - 15 rue du Vieux Pensionnat - en ville - Cadastre : 1813 G 597-598-599-540-541-542 2019 9 123-124-34
    Historique :
    parcelle occupée par le séminaire, il y a un château des comtes de Salm appelé l’altenbau que l’on peut voir sur le plan terrier de 1716, derrière les murs de la ville et le château il y avait des jardins Le premier pensionnat des sœurs de la divine Providence de Saint-Jean-de-Bassel, ouvre ses portes , en 1871, à Saint-Jean-de-Bassel. En 1894, le Pensionnat est transféré à Fénétrange dans un ancien d’une maison ancienne et de l’emplacement en mazure de l’ancien château de Salm. Ils y ont bâti des plans IVR41_20205730217NUC2). En 1825, le vicaire de Fénétrange rachète ces maisons avec écurie pour en de Nancy devenant en 1856 école secondaire ecclésiastique sous le titre de Petit Séminaire. L’école est agrandie et reconstruite pendant cette période, comme l'indique la date portée sur le linteau de louer le séminaire pour y transférer le pensionnat de jeunes filles. En 1936, elles en font construit, à partir de 1936, c’est le pensionnat Notre-Dame de la Providence, l’ancien pensionnat devient
    Description :
    Ensemble constitué de trois bâtiments sur le même alignement (A), d'un autre bâtiment en face de l'arrière (C). (voir plan). Le bâtiment B est le plus ancien, sur les plans du 18e siècle, il y a déjà un . historique). Il a été modifié dans les parties basses notamment, au 19e siècle quand sont aménagés le séminaire puis le pensionnat. A l'origine, l'ensemble des bâtiments s'inscrit dans un enclos, le bâtiment B y avait un cloître. Le bâtiment A est composé d’un corps central et de deux ailes, on y accède par acrotères. Le linteau porte l'inscription PETIT SÉMINAIRE et en dessous 1863. Il reste l'imposte vitrée de le carrelage en carreaux de céramique de Metlach ou Sarreguemines. Une autre porte au fond du avait 2 cloîtres dans cette cour et des W.C. Elle était fermée par des murs. Le bâtiment A est quatre étage pour le corps central et trois pour les deux ailes avec un sous sol abritant des caves, le rez-de -chaussée était composé de trois salles : réfectoire, cuisine et salle de classe distribuées depuis le
    Texte libre :
    château (...) Une maison, une grange, écurie et une masure dans l’Altenbau le tout voisin l’un de l’autre , fait don de la propriété au séminaire de Nancy en 1836 (date du décès de madame Dufournay). Le vont être agrandis, un nouveau bâtiment est inauguré en 1852. Le pensionnat va bénéficier d’autres en petit séminaire le 16 avril 1856. (Au Pays de Sarrebourg n°32, 2018, le Petit Séminaire de de SAS de Salm : Une maison , une grange, et écurie et une masure à L'alrenbaw le tout vis à vis de l'autre AD54, B 11766 Pied terrier de Fénétrange, 1719 A son altesse le prince de Salm (...) Un grand jusque sur le mur de la ville. AD54, B 11862, 1719, sentence d’allocation de l’arpentage et remembrement jouit par contrat d’acensement obtenu par la chambre des comptes de Lorraine le 19 juillet 1755, d’1/3 mazure de l'ancien château de Salm que sa majesté leur a accordé par arrêt en 1755 à titre d'acensement ville il faudra faire beaucoup de dépense pour le mettre en état, le surplus du terrain demandé est en
    Illustration :
    Photographie des élèves du Pensionnat prise dans le parc, année 1928. IVR41_20205710249NUC4A Photographie des élèves de l'ouvroir dans le vieux Pensionnat, année 1928. IVR41_20205710250NUC4A Cours d'art ménager dans le vieux Pensionnat, 1929 (date sur le tableau (15-3-1929 Bâtiment C du vieux pensionnat, vue depuis le parc. IVR41_20205730229NUC2A Bâtiment A du vieux pensionnat, vestibule, vue de l'escalier depuis le rez-de-chaussée
  • Eglise Paroissiale Saint-Pantaléon
    Eglise Paroissiale Saint-Pantaléon Commercy - rue de la Paroisse - en ville - Cadastre : 1970 AB 342
    Historique :
    Première mention de l' église en 1033. Eglise reconstruite de 1560 (date portée par le portail) à 1575. Rattachée au château haut par un passage couvert en 1708. Tour clocher exhaussée en 1711. Vers
  • Faïencerie Chambrette, puis Cure-Lacroix
    Faïencerie Chambrette, puis Cure-Lacroix Moyen - 13 rue du Général Leclerc Chemin de la Faïencerie - en village - Cadastre : 1838 I2 74 1946 I2 721
    Historique :
    (?) du château, dont l'eau sert au pétrissage de la terre. Commence à produire dans le courant de l'année familiales et de concurrence. Le bâtiment est établi à proximité d'un petit ruisseau, alimenté par un puits
  • Eglise paroissiale de l'Assomption
    Eglise paroissiale de l'Assomption Donnelay - rue Principale rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 1828 E 518 1988 1 241
    Historique :
    l'architecte Otto Saupp de Château-Salins. La nef et le choeur sont partiellement reconstruits en 1900 après de nombreuses discussions entre la commune, le curé, l'administration et les architectes. En 1897, l'architecte Erb de Morhange est chargé d'établir plans et devis, en limitant autant que possible le coût des travaux. Ceux-ci sont acceptés par le conseil municipal puis ajournés suite aux plaintes du curé qui exige comprennent le rehaussement de la nef, l'adjonction d'un petit transept, la réfection du choeur et celle de la
    Référence documentaire :
    p. 90 Decomps Claire et Gloc Marie, Le canton de Vic-sur-Seille, entre Seille et Madon, Images du Patrimoine, Paris, 2011 DECOMPS (Claire) et GLOC (Marie), Le canton de Vic-sur-Seille, entre Seille et Madon
    Représentations :
    le portail est encadré par des pilastres supportant un fronton classique ; les culots des arcs de
    Description :
    supérieurs, le reste de l'église est en moellon enduit. La tour est couverte d'une flèche polygonale en ardoise et la nef et le choeur d'une toiture à longs pans et croupes en tuile mécanique. Construite sur un voûtes d'arêtes, le choeur d'une voûte d'ogives à lunettes. La sacristie comporte un étage.
  • tribune d'orgue
    tribune d'orgue Salival - isolé
    Historique :
    La tribune du nouvel orgue de l'abbaye prémontrée de Salival, mentionnée dans le devis de 1770, a qu'à la fin de l'année 1774, en même temps que le buffet, transporté peu de temps auparavant à Salival . Cette tribune, également décorée par le sculpteur Joseph Brêche dit la Bonté et le "platreur" Siricher source). L'église de Château-Salins ayant été complètement reconstruite en style néo-gothique entre 1869 toute épreuve et l'on ne remarque pas la moindre gersure dans le bois dont elle est faite, quoiqu'elle , transportées à la chapelle Saint-Livier, sur le ban même de Salival. Ces dernières, aujourd'hui déposées à
  • Eglise paroissiale Saint-Michel
    Eglise paroissiale Saint-Michel Maizières-lès-Vic - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 1824 H 210 1988 1 49
    Historique :
    de Neuviller et décimateur de la paroisse. En 1737 (date portée sur l'arc triomphal) la nef et le , dite de la confrérie du Rosaire, ouvrant sur le côté sud du choeur, est le seul élément alors conservé de l'ancienne église (elle portait le millésime 1624). La tour-clocher est érigée à partir de 1739 , l'ancienne chapelle du Rosaire est reconstruite par Claude Jacob, entrepreneur à Château-Salins, sous la à 1918). Tout le mur nord de la nef a enfin été reconstruit au milieu du 20e siècle.
    Référence documentaire :
    p. 84-85 Decomps Claire et Gloc Marie, Le canton de Vic-sur-Seille, entre Seille et Madon, Images du Patrimoine, Paris, 2011 DECOMPS (Claire) et GLOC (Marie), Le canton de Vic-sur-Seille, entre
    Représentations :
    le portail occidental est surmonté d'une croix ; les culots de retombée des arcs de la voûte du
    Description :
    chapelle également voûtée d'ogives. La nef et le choeur sont couverts d'une toiture à longs pans et croupes
    Illustration :
    Vue intérieure depuis le choeur IVR41_20115710030NUC4A
1