Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 165 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Lavoir dit la Grande Fontaine
    Lavoir dit la Grande Fontaine Neufchâteau - rue de la Grande Fontaine - en ville - Cadastre : 1810 C4 1233 1974 AH 164
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Localisation :
    Neufchâteau - rue de la Grande Fontaine - en ville - Cadastre : 1810 C4 1233 1974 AH 164
    Titre courant :
    Lavoir dit la Grande Fontaine
    Dates :
    1621 porte la date
    Appellations :
    dit la Grande Fontaine
  • mairie-lavoir
    mairie-lavoir La Neuveville-sous-Montfort - rue de la Corvée rue de Montfort - en village - Cadastre : 2016 ZE 64 mairie
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    10 1860) mentionne : « la commune de Laneuveville sous Montfort a fait l’acquisition d’une maison sur est surmonté de la salle d’école au premier étage. Cette disposition est d’autant plus vicieuse que étage, et empêcheraient toute espèce d’exercice de classe, toute en rendant la salle malsaine. Cette sur caves. ». En conséquence, seule la fontaine-lavoir est mise en travaux par H. Gigogne remarques du conseil des bâtiments civils, la commune décide en 1862 d'ajouter au-dessus du lavoir qui est
    Description :
    La mairie-lavoir est située au centre de La Neuveville-sous-Montfort. L'édifice est composé d'un lavoir avec une fontaine-abreuvoir en rez-de-chaussée. La façade antérieure de cette partie est en pierre de taille, ouverte sur la rue. L'ensemble du bâtiment est bâti en moellons enduits, avec des encadrements en pierre de taille, et est couvert d'un toit à longs pans avec croupes. L'étage accueille la colonne d'alimentation dissimulée dans le pilier central de la façade antérieure. Sous le jet, deux barres rectangulaires en façade antérieure (disparus). La colonne d'alimentation apporte également l'eau à l'intérieur du bâtiment, dans le bac de rinçage carré puis le grand bassin de lavage. Une autre borne-fontaine
    Localisation :
    La Neuveville-sous-Montfort - rue de la Corvée rue de Montfort - en village - Cadastre : 2016 ZE
    Appellations :
    Lavoir de la Grande Fontaine
    Illustration :
    Mairie-lavoir de La Neuveville-sous-Montfort, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la facade Mairie-lavoir de La Neuveville-sous-Montfort, vue d'ensemble de face de la facade antérieure Mairie-lavoir de La Neuveville-sous-Montfort, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade Mairie-lavoir de La Neuveville-sous-Montfort, vue de détail de la facade antérieure Mairie-lavoir de La Neuveville-sous-Montfort, vue de détail de la fontaine en facade antérieure Mairie-lavoir de La Neuveville-sous-Montfort, vue intérieure du lavoir IVR41_20168834159NUC2A Mairie-lavoir de La Neuveville-sous-Montfort, vue des bassins en facade latérale gauche
  • Foyer du Groupement des Étudiants Catholiques, actuellement Foyer du Groupement des Étudiants du Cours Léopold
    Foyer du Groupement des Étudiants Catholiques, actuellement Foyer du Groupement des Étudiants du Cours Léopold Nancy - 33 cours Léopold 5 rue Baron Louis - en ville - Cadastre : 2018 AM 51 2018 AM 321
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    André (1905-1975) en collaboration avec Claude Prouvé (1929-2012). En 2004, la Métropole du Grand Nancy ), association visant à pallier le manque de logements étudiants à Nancy. Le Diocèse de Nancy-Toul et la Compagnie de Jésus acquiert un terrain situé à l'angle du cours Léopold et de la rue Baron Louis devenir la propriété de la famille de Metz-Noblat ainsi que par deux immeubles d'habitation (date de la création de l'institution puis à sa direction. Afin de financer le foyer la Société immobilière du l'évêché de Nancy et Toul. Le projet occupe toute la périphérie du terrain en conservant l'hôtel au centre du site. En 1926 est posée de la première pierre de deux ailes, destinées à abriter des chambres, un Léopold et ouvre sur la cour d’honneur montant vers l’hôtel. L'ensemble est achevé en 1927 avec l'aide . La structure de béton armé Hennebique est mise en œuvre par l'entrepreneur de travaux publics lorrain Bernanose et Lommée. Les vitraux de la chapelle sont posés entre 1931 et 1934. En 1931, une galerie reliant
    Observation :
    l'implication sociale des ordres religieux, à la qualité de ses élévations portant un abondant décor sculpté et à l'ensemble formé par le théâtre et la chapelle du pavillon dit "Marquette".
    Représentations :
    que les alérions et croix lorrains. La façade du pavillon Marquette porte un décor sculpté ainsi qu'une baie dont la menuiserie métallique forme le chrisme. La cade d'escalier du théâtre comporte -corps métallique du balcon du théâtre représente le chrisme. La scène du théâtre est surmontée d'une
    Statut :
    propriété publique propriété de la Communauté Urbaine du Grand Nancy
    Description :
    amitié ce G.E.C. dont un jour il voulut bien se dire le grand camarade". La sculpture porte la date de Le foyer, occupant une parcelle oblongue à l'angle du cours Léopold et de la rue Baron Louis, est un bas relief carré représentant Jésus enfant et Joseph charpentier, la scène est encadrée par l'inscription "NOS PATERNA JS VICE CUSTODI", les initiales IHS sont au bas de la scène. Le portail d’entrée en ardoise (brisis) et tuiles mécaniques (terrassons). Le bâtiment Coty est implanté en limite sud de la mètres de long sur la cour d'honneur. Il comprend en rez-de-chaussée les bureaux des gestionnaires du GEC terrain, le long de la rue Baron Louis, où sa façade se développe sur 40 mètres. Il comporte un demi sous étudiants et aux sanitaires. La façade sur cour comprend un bas-relief en pierre représentant le maréchal 1935 et la signature de l'artiste (non lisible). Le fond de la cour est occupé par l'ancien hôtel couvert d'un toit à pans fait de tuiles mécaniques. Bien que construit à la fin du 19e siècle son
    Dates :
    1926 porte la date
    Datation secondaire :
    3e quart 19e siècle porte la date
    Illustration :
    Vue du Pavillon Lyautey depuis la rue Baron Louis IVR41_20205410543NUC4A Vue du Pavillon Lyautey depuis la rue Baron Louis IVR41_20205410544NUC4A Vue du Pavillon Lyautey depuis la rue Baron Louis, détail IVR41_20205410545NUC4A Pavillon Marquette, vue depuis la rue Baron Louis IVR41_20205410523NUC4A Pavillon Marquette, vue depuis la rue Baron Louis IVR41_20205410527NUC4A Entrée du Pavillon Marquette depuis la rue Baron Louis IVR41_20205410524NUC4A Entrée du Pavillon Marquette depuis la rue Baron Louis IVR41_20205410525NUC4A Vue du Pavillon Marquette depuis la rue Baron Louis, détail IVR41_20205410526NUC4A Vue du Pavillon Marquette depuis la rue Baron Louis, détail IVR41_20205410540NUC4A Hôtel de Metz-Noblat, rez-de-chaussée, salle de détente, vue vers la cour d'honneur
  • Chapelle Saint-Joseph et grotte de Lourdes, Foulcrey
    Chapelle Saint-Joseph et grotte de Lourdes, Foulcrey Foulcrey - rue de Cogney - en village - Cadastre : 2015 359
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    bénéficiant d’une main d’œuvre bénévole et de contributions en espèce et en nature.Bénie en 1866, la chapelle est donnée à la paroisse en 1879. Elle devient un lieu de pèlerinage très fréquenté où les fidèles se rendent en procession pour la messe, le jour des rogations.Elle entretient et développe considérablement la dévotion à saint Joseph et à Notre-Dame de Lourdes grâce à une grotte édifiée dans le parc voisin . La première pierre est posée le 16 août 1858, elle est terminée en 1866. En1880 « Mr Poirine, curé de Foulcrey a fait donation à la paroisse au profit de la cure catholique de la chapelle dite de Saint Joseph ). Un tableau de tous les donateurs est accroché à l'entrée de la chapelle. En 1956, les vitraux et rosaces endommagées pendant la Seconde Guerre mondiale sont restaurés intégralement dans leur état réparation de maçonnerie. La toiture elle détruite complètement est refaite à neuf. Ferblanterie, plomberie charpente de la chapelle par l’entreprise Cholving de Sarrebourg.
    Description :
    mouchette. La façade principale est amortie d'une statue de saint Joseph portant l'enfant Jésus. Le portail brisé fleuronné le tout amorti par un gable. De part et d'autre de la porte deux piliers rectangulaires amortis de pinacle fleuronné. Une rosace est sculptée au-dessus du portail. La partie sommitale de la façade est à redent. Quatre petites têtes d'angelots ornent la façade. Des fenêtres en arc brisé dans la nef et à un meneau et remplage avec tri-lobes et mouchettes dans le chœur éclairent la chapelle. La construite par des artisans locaux, bénévoles. La structure est en moellon, les baies en grès rose des Vosges quatre dans la nef de 2m*0.40cm, motifs géométriques. Les lobes sont éclairés par une rosace, au nombre de 8 de 0.40, 0.60 et 0.80 cm de diamètre. A l'intérieur la chapelle est voûtée d'ogives. Les piliers
    Dimension :
    la 12.0 m plus grande
    Illustration :
    Vue intérieure, coté situé sur la droite, ensemble trois quarts droit. IVR41_20155710889NUC4A Vue intérieure, coté situé sur la gauche, ensemble trois quarts gauche. IVR41_20155710888NUC4A Chapelle Saint-Joseph, pierre de fondation de la chapelle, ensemble face. IVR41_20155730092NUC2A
  • Ferme n°73
    Ferme n°73 Vrécourt - 15 Grande Rue - en village - Cadastre : 2014 ZW 39
    dc_52cd4446-d2fb-44eb-9947-7e9d7c624059_16 :
    jour rectangulaire au-dessus de la pierre à eau
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La ferme n°73 possède une structure qui remonte au 3e quart du 19e siècle, selon la pierre de fondation située à droite de la porte charretière de la façade postérieure. Celle-ci porte la mention "Cette la cour, se trouve un pilier de clôture provenant du château de Vrécourt (source orale) ; un second pilier identique se trouve dans le jardin voisin (IA88030150 Ferme n°72 de la commune de Vrécourt).
    Représentations :
    La toiture du pavillon est ornée de deux épis de faitage, servant de girouettes : l'un représentant un chasseur et l'autre un cervidé (?). La porte piétonne est garnie de grille de facture récente.
    Datation principale :
    3e quart 19e siècle porte la date
    Description :
    . C'est une maison de vigneron avec une grande cave voûtée sous le logis (accès par la cour arrière) et un La ferme n°73 possède 3 rains et est implantée parallèlement à la rue principale au cœur du bourg cellier à l'arrière de l'étable. La grange traversante, avec balancier, est datée de 1859, par la pierre de fondation qui est située à droite de la porte charretière, en façade postérieure. Le logis , la "Belle Chambre" s'ouvre sur la rue, et la cuisine sur le jardin, avec une petite chambre entre les deux. Celle-ci possède une alcôve (détruite). La cuisine est munie d'une cheminée contre le mur bandeaux en pierre de taille séparent les niveaux et la toiture est soulignée par une corniche. Les encadrement des ouvertures sont en pierre de taille à linteau droit. La porte charretière est à linteau
    Localisation :
    Vrécourt - 15 Grande Rue - en village - Cadastre : 2014 ZW 39
    Dates :
    1859 porte la date
    dc_52cd4446-d2fb-44eb-9947-7e9d7c624059_12 :
    Ferme et maison de vigneron avec grande cave voutée sous le logis (accès par la cour arrière) et remise à l'arrière. Cuisine à l'arrière et Belle Chambre sur la rue. puits dans la cour. Cave vouté sous
    Illustration :
    Ferme, vue de la facade antérieure, vue d'ensemble de trois quarts droit. IVR41_20148830545NUC2A Ferme, vue de détail de la pierre de fondation. IVR41_20148830546NUC2A ferme, vue intérieure de la cuisine, vue de la cheminée IVR41_20158833125NUC2A ferme, vue intérieure de la cuisine, vue du placard au dessus de la pierre à eau
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Fignévelle - place de la Grande Fontaine - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La Grande Fontaine de Fignéville est reconstruite en 1840 selon les plans de Mangin (architecte
    Représentations :
    Un petit mascaron de fonte orne la colonne d'alimentation.
    Description :
    ). Pour protéger la fontaine du passage de la Grande Rue, un mur de soutènement a été établi à l'Est. Le La fontaine-lavoir est située au centre de Fignevelle à l'intersection des deux principales rues abreuvoirs rectangulaires latéraux, puis elle est réunie dans un bassin carré, avant de passer dans un grand passage entre la fontaine et le mur a été comblé par des dalles, et les abords sont pavés.
    Localisation :
    Fignévelle - place de la Grande Fontaine - en village
    Appellations :
    Grande Fontaine
    Illustration :
    Grande Fontaine de Fignévelle, vue de détail de la colonne d'alimentation. IVR41_20168834075NUC2A Grande Fontaine de Fignévelle, vue de détail du mascaron de la colonne d'alimentation Grande Fontaine de Fignévelle, vue d'ensemble depuis l'ouest. IVR41_20168834072NUC2A Grande Fontaine de Fignévelle, vue d'ensemble depuis le sud. IVR41_20168834073NUC2A Grande Fontaine de Fignévelle, vue d'ensemble depuis le nord. IVR41_20168834074NUC2A
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Isches - rue de la Grande Fontaine - en village - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le lavoir de la Grande Fontaine a été construit en 1850 selon les plans de Grandidier (architecte Lamarche, associés solidaires pour 7865frcs. Il a été établi en contre-bas de la fontaine préexistante car celle-ci était en mauvais état et la moindre pluie y menait les eaux des égouts et des fumiers porte pleine en tôle et une pompe à godet provenant de la fabrique Sauzay frères à Autun (Saône et Loire
    Hydrographies :
    ruisseau de la Fontaine au Fer
    Représentations :
    Un soin particulier est apporté à l'encadrement de la porte en plein cintre, surligné d'un bandeau , et dont la forme se répète sur le mur pignon.
    Description :
    La Grande Fontaine est située dans la partie ouest du village. L'eau provient du puisard couvert en dans la rue. Le bâtiment est construit en moellons enduits sur trois côtés, et la façade antérieure largement ouverte sur la rue est en pierre de taille. Le sommet des 3 murs a également été évidé puis fermé de baies vitrées. La toiture à longs pans avec croupes et épis de faîtage repose ainsi sur des un bac de rinçage, puis dans un grand bassin rectangulaire de lavage. Des bancs longent les murs
    Auteur :
    [architecte] Grand(d)idier Paul Henry Louis
    Localisation :
    Isches - rue de la Grande Fontaine - en village - Cadastre :
    Appellations :
    Grande Fontaine
    Illustration :
    Grande Fontaine de Isches, vue d'ensemble du puisard et de la pompe à eau. IVR41_20168833920NUC2A Grande Fontaine de Isches, vue d'ensemble de la pompe à eau. IVR41_20168833921NUC2A Grande Fontaine de Isches, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la facade antérieure du lavoir Grande Fontaine de Isches, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade antérieure du lavoir Grande Fontaine de Isches, vue de trois quarts droit de la facade latérale gauche du lavoir Grande Fontaine de Isches, vue intérieure de la borne-fontaine et du bac de rincage Grande Fontaine de Isches, vue intérieure de la charpente du lavoir. IVR41_20168833929NUC2A Grande Fontaine de Isches, vue d'ensemble du puisard et du lavoir à l'arrière plan Grande Fontaine de Isches, vue de détail des abreuvoirs en facade antérieure du lavoir Grande Fontaine de Isches, vue intérieure du lavoir. IVR41_20168833926NUC2A
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Clézentaine - rue de la Grande Fontaine - en village - Cadastre : 2016 AA 16
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    l’extrémité des auges de pierres, qui proviennent des carrières de Rambervillers. En 1863, la Grande l'atelier de Bru. La Grande Fontaine est rénovée en février et mai 1992 à l'occasion du stage "pavage" de Une fontaine est existante à cet emplacement en 1800. La construction d'un lavoir couvert est alors décrit comme une halle en bois au-dessus du lavoir, qui est la fontaine principale du village soutiennent la charpente de chêne, couverte d’un lattis en planches de rebuts de sapin, puis de tuiles creuses travaux publics à Damas-aux-Bois, pour 2210,50frcs. La charpente est alors consolidée et l’enchambrement refait. La pierre de taille vient de Domptail, les moellons de Clézentaine, et les tuiles mécaniques de Rambervillers. (sources : AD88 - série 2O114/9). Les auges et la borne en fonte proviennent probablement de Maisons Paysannes des Vosges sous la direction de Hervé Nicolas. (Sources : Maisons Paysannes des Vosges , Le Charri, n°4, 1993) Les tuiles proviennent de la tuilerie de Lantenne (25) selon la signature
    Représentations :
    La borne-fontaine en fonte est ornée d'un mascaron à décor de feuillage.
    Description :
    La Grande Fontaine de Clézentaine est située au nord du village, en bordure de la rue et du ruisseau du Ménil. L'eau est apportée par une chambre de source (puisard) de grande dimension couverte par séparant la fontaine de la rue. L'ensemble est couvert d'un toit à longs pans avec croupes reposant sur 11 poteaux de bois isolés du sol par un dé en pierre, et sur la chambre de source. Le sol est pavé. Le lavage
    Localisation :
    Clézentaine - rue de la Grande Fontaine - en village - Cadastre : 2016 AA 16
    Dimension :
    la 8.45 m =40cm, la=40cm, h=70cm ; Et les 4 auges en pierre : l=4m, la=1m, h=0,5m.
    Appellations :
    Grande Fontaine
    Illustration :
    Grande Fontaine de Clézentaine, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la facade antérieure Grande Fontaine de Clézentaine, vue d'ensemble de face de la facade latérale gauche Grande Fontaine de Clézentaine, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade postérieure Grande Fontaine de Clézentaine, vue de détail de l'angle gauche de la facade antérieure Grande Fontaine de Clézentaine, vue intérieure de la borne-fontaine en fonte IVR41_20168834120NUC2A Grande Fontaine de Clézentaine, plan, coupe et élévation dressés par Victor Adam (architecte) en Grande Fontaine de Clézentaine, plan, coupe et élévation dressés en 1992 (sources : Le charri n°4 Grande Fontaine de Clézentaine, vue intérieure du puisard et des bassins en pierre Grande Fontaine de Clézentaine, vue intérieure du puisard IVR41_20168834119NUC2A Grande Fontaine de Clézentaine, vue intérieure des bassins IVR41_20168834121NUC2A
  • Fontaine
    Fontaine Bazegney - place de l'Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La Grande Fontaine de Bazegney est visible sur un plan de 1838 dressé par l'architecte Grandidier extrémité. La fontaine circulaire est établie en 1840, selon les plans de Charles Mangin, architecte à en 1845. Il précise les éléments présents : grande vasque, colonne, petite vasque, 4 jets de cuivre rosaces. Il mentionne aussi les travaux de réfection de la chambre de source, qui est un bassin carré de . Un côté est fermé par une porte en tôle. Un orifice de trop plein et de la terre argileuse dans le 600 mètres par des tuyaux en fonte de 70 cm de diamètre, avec deux regards pour vider et nettoyer la au-dessus pour permettre la culture, mais elle est surmontée d’une borne de 50 cm pour indiquer
    Description :
    La Grande Fontaine de Bazegney est composée d'un bassin circulaire en fonte reposant sur une base en pierre de taille. Au centre, un dé soutient la colonne d’alimentation en pierre avec 4 jets ornés
    Appellations :
    Grande Fontaine
    Illustration :
    Grande Fontaine de Bazegney, vue de détail du sommet de la fontaine IVR41_20168834564NUC2A Grande Fontaine de Bazegney, vue de détail d'un mascaron de la grande vasque Grande Fontaine de Bazegney, vue de détail d'un mascaron sur la colonne d'alimentation Grande Fontaine de Bazegney, plan de situation du village dréssé en 1838 par Granddidier Grande Fontaine de Bazegney, vue d'ensemble IVR41_20168834563NUC2A
  • Église Paroissiale Saint Julien
    Église Paroissiale Saint Julien Rouvres-en-Woëvre - en village - Cadastre : 1978 B2 454
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    églises paroissiales de Bannoncourt, Clermont-en-Argonne et Erize-la-Grande. L'église est bénite le 26 Eglise construite de 1864 à 1866 (dates portées par le tympan du portail de la nef), par dépendait de l'abbaye Saint-Paul de Verdun. En partie détruite pendant la guerre 1914-1918, elle est le système Fabre (brevet 1896). Le maitre-autel provient de la maison Pierson de Vaucouleurs (Meuse Georges Janin. Il réutilise le carton de Jeanne d'Arc conduisant les soldats à la bataille, réalisé pour l'église paroissiale Saint-Denis de Crévic (Meurthe-et-Moselle), réutilisés aussi dans la Meuse pour les
    Référence documentaire :
    p. 38 PECHE Valérie (dir), Vitrail commémoratif de la Grande guerre en Meuse : monuments de lumière , Bar-le-Duc, 1998 PECHE Valérie (dir), Vitrail commémoratif de la Grande guerre en Meuse : monuments de p.179 Les églises de la Première Reconstruction dans le département de la Meuse LURCON Pauline, Les églises de la Première Reconstruction dans le département de la Meuse, travail scientifique réalisé dans
    Statut :
    propriété de la commune
    Dates :
    1864 porte la date 1927 porte la date
  • fontaine - abreuvoir
    fontaine - abreuvoir Pallegney - impasse de la Fontaine Grande Rue - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La fontaine-abreuvoir du milieu du village de Pallegney est restaurée en 1868, selon les plans de
    Représentations :
    La colonne d'alimentation est ornée d'une frise de denticules surmontée d'une corniche.
    Description :
    La fontaine - abreuvoir est située dans la Grande Rue de Pallegney. En pierre, elle est composée
    Localisation :
    Pallegney - impasse de la Fontaine Grande Rue - en village
    Illustration :
    Fontaine-abreuvoir de Pallegney, vue de détail de la colonne d'alimentation. IVR41_20168834405NUC2A
  • lavoir
    lavoir Châtillon-sur-Saône - Corelle (La) - route de Jonvelle - en écart - Cadastre : 2016 ZC 59
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le lavoir de la Corelle à Chatillon-sur-Saône est construit vers 1800. D'abord à ciel ouvert, il provenant des carrières de la commune. (sources : AD88 - série 2O100/9). D'autres réparations ont lieu en " (reconstruction de la toiture notamment). La tradition orale rapporte également que la fontaine-lavoir tire son nom d'une légende : A l'écart du village, vers la route de Jonvelle, elle coule dans une ancienne -homme dont elle eut une fille qu'elle appela Corelle. A la suite d'un vœu irréfléchi, Corelle cessa de grandir à l'âge de 8 ans et demeura une enfant toute sa vie. On raconte qu'on pouvait la voir jouer au bord de la fontaine, à qui elle a donné son nom.
    Description :
    antérieure sur 3 grandes pierres de taille servant de pilier. La charpente en dosses de sapin est fragilisée Le lavoir de la Corelle est situé à l'écart à l'est de Châtillon-sur-Saône, sous la route allant à par endroit par le passage de la pluie entre des tuiles defectueuses. A l'intérieur, trois bassins genoux. Des bancs sont présents le long du mur adossé à la colline. Un escalier a été aménagé le long de la façade Est pour faciliter l'accès depuis le chemin.
    Localisation :
    Châtillon-sur-Saône - Corelle (La) - route de Jonvelle - en écart - Cadastre : 2016 ZC 59
    Appellations :
    La Corelle
    Annexe :
    geste du battoir, on utilisait seulement la brosse de chiendent et le savon de Marseille. Avant cette l’époque on ne faisait la lessive de blanc que deux à trois fois par an, lorsque les travaux des champs sous peine d’attirer les foudres du ciel. Cette opération de préparation de la lessive était tout un chemises d’homme et de femme, un grand drap coiffe l’ensemble et sert de tamis. Des cendres de bois, agent nettoyant grâce à leur richesse en carbonate de potasse, le recouvre. Le lendemain, on coule la lessive . Assise, une chaufferette aux pieds, entre le baquet et la buanderie je revois ma grand’mère s’adonnant à récipient prolongé d’un long manche en bois, de l’eau tiède, chaude puis bouillante. Un grand chaudron : « passer la lessive ou couler ». L’eau de lessive passée était récupérée dans un baquet par la bonde et on la remettait à chauffer, l’opération se renouvelait plusieurs fois dans la journée. Le coulage se rendait au lavoir soit : la Corelle, la Fontaine aux Prêtres, le canal du moulin sur la Saône
    Illustration :
    Lavoir de la Corelle à Châtillon-sur-Saône, vue d'ensemble de trois quarts droit Lavoir de la Corelle à Châtillon-sur-Saône, vue d'ensemble de face IVR41_20178835386NUC2A Lavoir de la Corelle à Châtillon-sur-Saône, vue d'ensemble de trois quarts droit Lavoir de la Corelle à Châtillon-sur-Saône, vue d'ensemble de la facade latérale droite, de trois Lavoir de la Corelle à Châtillon-sur-Saône, vue de détail des trois piliers en facade antérieure Lavoir de la Corelle à Châtillon-sur-Saône, vue intérieure IVR41_20178835390NUC2A Lavoir de la Corelle à Châtillon-sur-Saône, vue intérieure des bassins IVR41_20178835391NUC2A Lavoir de la Corelle à Châtillon-sur-Saône, vue intérieure des bassins IVR41_20178835392NUC2A Lavoir de la Corelle à Châtillon-sur-Saône, vue intérieure de la charpente IVR41_20178835393NUC2A
  • Statue de Diane de Gabies
    Statue de Diane de Gabies Saint-Ouen-lès-Parey - Parey - rue de la corvée - en village - Cadastre : 2016 AC 29 devant la mairie
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Le socle de la statue porte la signature "VAL D'OSNE" (peu lisible).
    Historique :
    La statue de la Grande Fontaine de Saint-Ouen-lès-Parey est probablement installée en 1872 selon -Ouen-lès-Parey. (sources : AD88 - 2 O470/10) Le socle de la statue porte la signature de la fonderie du Val d'Osne (peu lisible), et correspond à la figure n°2 de la planche 571 du catalogue du Val d'Osne partir de la statue antique découverte lors des fouilles en 1792 à Gabies, en Italie, et conservée au
    Description :
    La statue de la Grande Fontaine de Saint-Ouen-lès-Parey, représente une femme debout, déhanchée
    Localisation :
    Saint-Ouen-lès-Parey - Parey - rue de la corvée - en village - Cadastre : 2016 AC 29 devant la
    Dimension :
    la 44.5 cm
    Illustration :
    Statue de la Grande fontaine de Saint-Ouen-lès-Parey, vue d'ensemble de trois quarts droit Statue de la Grande fontaine de Saint-Ouen-lès-Parey, vue d'ensemble de dos. IVR41_20168834272NUC2A Statue de la Grande fontaine de Saint-Ouen-lès-Parey, vue de détail de la signature sur le socle
  • réservoir
    réservoir Chermisey - place du monument aux morts - en village - Cadastre : 2017 AB 88
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    la commune est une question sensible car le village ne bénéficie que de peu de sources. Le stockage Guillery, entrepreneur de travaux publics à Villeroy (Meuse) pour 24 439 francs. La pierre de taille est couplé au réservoir, implanté à sa limite nord. L'eau du Grand Citerneau alimentait le lavoir puis plaques de fonte servant de fermeture pour les puits portent la mention " TUSEY 1840", qui atteste de leur fabrication par la fonderie de Tusey (fondeur). Les deux pompes à eau d'origine ont disparu, et l'une a été remplacée à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle par une nouvelle signée "SAUZAY FRERES / AUTUN Sne & Lre". Le lavoir a été détruit lors du réaménagement de la place au-dessus du Citerneau pour eau, contrairement à la pompe et aux abreuvoirs.
    Représentations :
    La baie en demi-lune est souligné par une moulure et un appareillage soigné.
    Datation principale :
    2e quart 19e siècle daté par source porte la date
    Dimension :
    la 8.0 m reservoir
    Dates :
    1840 daté par source porte la date
    Appellations :
    Grand Citerneau
    Illustration :
    Le Grand Citerneau à Chermisey, vue d'ensemble de la facade antérieure, de trois quarts gauche Le Grand Citerneau à Chermisey, vue d'ensemble de la facade antérieure, de trois quarts droit Le Grand Citerneau à Chermisey, vue de détail du puits et de la pompe à eau IVR41_20178835354NUC2A Le Grand Citerneau à Chermisey, vue de détail de la signature sur la plaque fermant le puits nord Le Grand Citerneau à Chermisey, vue de détail de la signature (fragmentaire) sur la plaque fermant Le Grand Citerneau et son lavoir à Chermisey, carte postale du début du 20e siècle Le Grand Citerneau à Chermisey, vue de détail de l'ouverture en demi-lune IVR41_20178835351NUC2A Le Grand Citerneau à Chermisey, vue intérieure IVR41_20178835352NUC2A Le Grand Citerneau à Chermisey, vue des puits et abreuvoirs en facade antérieure, de trois quarts
  • puits - fontaine - lavoir - abreuvoir
    puits - fontaine - lavoir - abreuvoir Romont - rue de la Grande Fontaine - en village - Cadastre : 2016 AA 180
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    pierre de taille provenant des carrières de Rambervillers. En 1808, le lavoir à côté de la Grande nettoyer. La grande fontaine est à nouveau restaurée en 1859 et le lavoir agrandi selon les indications de Fontaine est réparé selon les plans de Jean Dominique Georgé, architecte à Rambervillers. La halle de bois publics à Romont et Nicolas Voirin, entrepreneur à Nomexy. Ils refont la maçonnerie, l'enchambrement de la source, remplacent les madriers de la partie supérieure et le pavage aux abords. En 1838, les tuyaux francs. L'entretien du pavage et de la toiture est fait en 1863 par les mêmes personnes. La pierre de plaque en métal fixée sur la charpente porte la mention " ART. 36 DE L’ARRÊTÉ Mpal / DU 17 JANVIER 1861 alimentation par une conduite en fonte provenant de sources enchambrées. Les travaux prévoient la réfection de l'enchambrement, le remplacement des conduites en fonte par des tuyaux en grès, l'établissement de 6 auges de la la couvert d’une charpente de bois sur poteaux peints à l’huile et à la céruse (3 couches). Il est
    Hydrographies :
    ruisseau de la Prairie
    Représentations :
    La pierre sculptée en remploi porte la date 1583 gravée de part et d'autre d'une tête ange
    Datation principale :
    4e quart 16e siècle porte la date
    Description :
    Le puits-fontaine-lavoir est situé dans le centre du village de Romont, à coté du ruisseau de la Prairie. L'élément le plus ancien est le puits de forme circulaire dont la margelle en pierre de taille (grès rose) s’élève pour le couvrir. Le linteau de la porte d'accès en bois est composée d'une pierre
    Localisation :
    Romont - rue de la Grande Fontaine - en village - Cadastre : 2016 AA 180
    Dates :
    1583 porte la date
    Appellations :
    Grand Fontaine
    Illustration :
    Grand Fontaine de Romont, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la facade antérieure Grand Fontaine de Romont, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade postérieure Grand Fontaine de Romont, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade antérieure Grand Fontaine de Romont, vue de détail de la signature sur un abreuvoir IVR41_20168834133NUC2A Grand Fontaine de Romont, vue de détail de la daté et de la signature portées sur le bassin de Grand Fontaine de Romont, vue de la plaque mentionnant l'arreté du 17 janvier 1861 Grand Fontaine de Romont, vue de détail de la signature. IVR41_20168834136NUC2A Grand Fontaine de Romont, vue intérieure du lavoir et des abreuvoirs IVR41_20168834128NUC2A Grand Fontaine de Romont, vue intérieure du lavoir et du puits IVR41_20168834129NUC2A Grand Fontaine de Romont, vue intérieure du lavoir et du puits IVR41_20168834130NUC2A
  • Fontaine
    Fontaine Saint-Ouen-lès-Parey - Parey - rue de la Corvée - en village - Cadastre : 2016 AC 29 devant la mairie
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La Grande fontaine devant la mairie de Saint-Ouen-lès-Parey a probablement été créée en 1800. Elle fonte sur la Grande Fontaine par Victor Pothier, entrepreneur à Bleuvaincourt, puis la fait à nouveau probablement à cette date qu'est placée la statue de fonte de Diane de Gabies, qui porte la signature de la fonderie du Val d'Osne (peu lisible). Le bassin provient de la fonderie E. Capitain-Geny et Cie à Bussy , selon la signature portée "BUSSY Haute Marne". Elle est alors appelée Fontaine "Marie-Joux" en l'honneur
    Description :
    La Grande Fontaine de Saint-Ouen-lès-Parey est située au centre de Parey, devant la mairie. Elle feuillagés. L'ensemble est surmonté d'une statue de femme vêtue à l'antique, dont le socle porte la signature "Val d'Osne" peu lisible. Elle correspond à la statue de Diane de Gabies, figure n°2 de la planche 571
    Auteur :
    [architecte] Grand(d)idier Paul Henry Louis
    Localisation :
    Saint-Ouen-lès-Parey - Parey - rue de la Corvée - en village - Cadastre : 2016 AC 29 devant la
    Dimension :
    la 44.5 cm statue
    Appellations :
    Grande Fontaine
    Illustration :
    Grande fontaine de Saint-Ouen-lès-Parey, vue de détail de la statue de trois quarts droit Grande fontaine de Saint-Ouen-lès-Parey, vue de détail de la statue de dos. IVR41_20168834272NUC2A Grande fontaine de Saint-Ouen-lès-Parey, vue de détail de la signature sur le socle de la statue Grande fontaine de Saint-Ouen-lès-Parey, vue de détail d'un mascaron à mufle de lion sur la colonne Grande fontaine de Saint-Ouen-lès-Parey, vue d'ensemble de trois quarts droit
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Saint-Pierremont - Grande Rue rue de l'Eglise - en village - Cadastre : Près de l'Eglise
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Les fontaines de Saint-Pierremont, dont la Grande Fontaine sont reconstruites en 1865, selon les fonte. En 1895, il est décidé de déplacer la Grande Fontaine à l’emplacement de l’ancien cimetière 3200,15frcs. Elle est équipée d'un bassin en fonte circulaire de 1000kg (dia=3m ; h=54cm). La conduite d'alimentation est aussi changée car obstruée par des dépôts ferrugineux qui proviennent en grande partie des bruit. (sources : AD88 - série 2O455/10). Les bassins en fonte proviennent de la fonderie de Varigney
    Description :
    Le lavoir de la Grande Fontaine est situé au centre de Saint-Pierremont, juste à coté de l’Église . La construction est de plan rectangulaire, bâtie en moellons enduits avec des encadrements en pierre de taille (grès rose) et couvert d'un toit à longs pans. La façade antérieure est ouverte grâce à 5 piliers en pierre de taille dont celui du centre dissimule la colonne d'alimentation (hors fonction bassins rectangulaires en fonte à l'intérieur. Le bâtiment contient aussi deux grands bassins circulaires
    Localisation :
    Saint-Pierremont - Grande Rue rue de l'Eglise - en village - Cadastre : Près de l'Eglise
    Appellations :
    Grande Fontaine
    Illustration :
    Grande Fontaine de Saint-Pierremont, plans et élévations d'une fontaine et de la chambre de Grande Fontaine de Saint-Pierremont, plans et élévations de la chambre de reception des eaux Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue intérieure des bassins Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue de détail de la signature sur un bassin de Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue intérieure des bassins et des pompes à Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue intérieure des bassins et des pompes à Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue intérieure du bassin et d'une des pompes à Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue intérieure de détail de la planche à laver
  • Grande Fontaine
    Grande Fontaine Raon-l'Étape - rue Jules Ferry place de la République - en ville - Cadastre : à l'emplacement de l'actuel monument aux morts
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La Grande Fontaine de Raon l’Étape a été établie en 1793 (An 2) sur la place de la République à Raon l’Étape. L'eau de la Grande Fontaine est ensuite évacuée par un aqueduc vers le petit jardin Joseph Charpentier, entrepreneur à Raon l’Étape et réceptionnés le 15 Prairiale an 3 (1795). Elle a la particularité d’être surmontée d'un bonnet phrygien, appelé "bonnet de la Liberté". Elle est probablement alimentée par la chambre de source de la fontaine Ganneton (ou Janneton) construite en 1791 par François qui devance la maison curiale (65 pieds de long) puis jusqu’au canal des moulins (70 pieds de long révolutionnaires connues dans les Vosges. Elle est remplacée par la Fontaine des Quatre Lions (IA88031091) qui fait
    Hydrographies :
    ruisseau de la Plaine
    Description :
    La Grande Fontaine est située au centre de Raon l’Étape, le long de la rue principale, sur la place de taille, vers le canal des moulins (branche canalisée du ruisseau de la Plaine). La Grande Fontaine de la République. En pierre, elle est composée d'un bassin en forme de U avec au centre une colonne fixées sur la margelle sous les jets, soutiennent le système et permettent d'y poser un seau à remplir . La colonne d'alimentation est surmontée d'un "dôme à décor de coquille" selon la formulation du devis a été détruite dans la seconde moitié du 19e siècle.
    Localisation :
    Raon-l'Étape - rue Jules Ferry place de la République - en ville - Cadastre : à l'emplacement
    Titre courant :
    Grande Fontaine
    Appellations :
    Grande Fontaine
    Illustration :
    Grande Fontaine de Raon l'Etape, gravure représentant de la place de la République (milieu du 19e Grande Fontaine de Raon l'Etape, élévation dressée par J.B. Valentin, entrepreneur en 1793 (AD88 Grande Fontaine de Raon l'Etape, coupe de l'aqueduc d'évacuation dressée par J.B. Valentin
  • hôpital puis hôpital général puis hospice Sainte-Catherine, aujourd'hui maison de retraite Sainte-Catherine
    hôpital puis hôpital général puis hospice Sainte-Catherine, aujourd'hui maison de retraite Sainte-Catherine Verdun - 52, 54 rue Saint-Sauveur - en ville - Cadastre : 1973 AE 115
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    L’hôpital Sainte-Catherine, construit entre la rue Saint-Sauveur (qui reprend le tracé de la voie antique de Reims à Metz) et la fortification de la ville, compte, avec celui de Saint-Nicolas, parmi les Grands hôpitaux de Verdun, par opposition aux Petits hôpitaux. D’après l’historien de Verdun Clouët, il l’appellation de « Maison-Dieu Saint-Sauveur, mais son nom actuel n’est attestée pour la première fois qu’en 1423. La chapelle de l’hôpital, dédiée à sainte Catherine, est une construction de la première moitié Service régional de l’Archéologie en 1995 a démontré que la nef a été amputée de plusieurs travées à une date indéterminée. Ses origines sont obscures. Reconstruite dans la première moitié du XIVe siècle . Largement doté à la fin du XVIIe siècle, il accueille 220 personnes en 1726, 300 vers 1735, et encore 210 malades en 1850 (Clouët, 1850, p. 15) L’hôpital comportait, avant sa restructuration à la fin du XXe
    Description :
    manifestement à la chapelle. Elles se situent d’ailleurs dans le prolongement de ses grandes arcades nord. Corps L’hôpital Sainte-Catherine est situé dans la ville basse, sur la rive droite de la Meuse, dans un milieu assez densément bâti. Les bâtiments s’élèvent entre la rue Saint Sauveur (tracé présumé d’une voie deux entités : 1) Au nord, jouxtant la chapelle Sainte-Catherine orientée ouest-est (donc perpendiculaire à la voirie), un ensemble de quatre corps entourant une cour. A l’est, le corps A, côté rue ouverte. 2) Au sud de la chapelle, un ensemble de trois corps de bâtiments délimitant deux cours (entroquite de la Côte de Meuse): corps A, façade sur rue, chapelle : façades est et sud, corps C, façade sud l’origine de tuile creuse. La chapelle était couverte de tuile plate en écaille. Structures : A,B,C,D,E . Chapelle : nef à trois vaisseaux. La partie Ouest est subdivisée en deux étages. Vestiges du voûtement initial du collatéral nord (croisées d’ogives) dans la cage d’escalier menant à l’étage. Corps F : sous
    Annexe :
    œuvre du moyen appareil de la façade ouest, la présence d’une grande baie à chambranle chanfreiné sur œuvre du moyen appareil de la façade ouest, la présence d’une grande baie à chambranle chanfreiné sur cuisine pavée, « la vieille cuisine » prenant jour sur le cimetière de l’hôpital avec une grande cheminée deux grands murs des côtés de cet édifice, et mesme le frontispice ou pignon au-dessus de la porte détruire la grande croisée du portail. »Réparations à faire. Maçonnerie : reconstruction du mur dans le bâtiments, construction d’une grande salle sur la cour etc...prisons, cheminées, charpente . Coût : 16516 façades sur rue, sur la grande cour, sur la petite cour des prisons, les voûtes des prisons au rez- de Chronolologie des travaux de la chapelle La chapelle Sainte-Catherine constitue l’élément le plus XIVe siècle. Il apparaît évident que les arcades aujourd’hui noyées dans la façade sud du corps C (fortement remanié au XVIIIe siècle) appartiennent à la chapelle. Deux arguments plaident en faveur de cette
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir La Vacheresse-et-la-Rouillie - Rouillie (la) - Grande Rue chemin de la Haie des Enseignes - en village - Cadastre : 2012 A6 488
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Un projet de lavoir couvert est établi en 1836 sur la fontaine préexistante de La Rouille par Jean
    Représentations :
    La colonne d'alimentation est ornée de moulures.
    Datation principale :
    2e quart 19e siècle 3e quart 19e siècle 4e quart 19e siècle daté par source porte la date
    Description :
    Le lavoir est situé dans le hameau de la Rouillie à l'extrémité sud de la rue principale. Ce lavoir pavillon. L'eau provient de la colonne d'alimentation en pierre portant la date "1881", placée en façade boite de bois est fixée à l'extérieur, sur la façade latérale gauche, pour abriter un extincteur.
    Localisation :
    La Vacheresse-et-la-Rouillie - Rouillie (la) - Grande Rue chemin de la Haie des Enseignes - en
    Dimension :
    la 625.0 cm lavoir la 300.0 cm bassin de lavage et de rincage
    Dates :
    1881 daté par source porte la date
    Illustration :
    Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la facade Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue de la colonne d'alimentation IVR41_20168833598NUC2A Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue de détail de la date portée sur la colonne Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue intérieure du bassin du lavoir IVR41_20168833600NUC2A Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue intérieure de la charpente du lavoir Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue de détail de l'évacuation de l'eau du bassin de Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue de détail de l'évacuation des eaux au sol dans le Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue de détail de la facade Est, vue de l'ancien
1 2 3 4 9 Suivant