Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Monument du 302e Régiment d'Infanterie
    Monument du 302e Régiment d'Infanterie Combres-sous-les-Côtes - Combres-sous-les-Côtes - à gauche du monument du point X - isolé
    Historique :
    1914. 21 MARS 1915. Les anciens du 302 et du 102 Lhôpital président, élevé vers 1959 par l'architecte
    Localisation :
    Combres-sous-les-Côtes - Combres-sous-les-Côtes - à gauche du monument du point X - isolé
  • Temple de protestants de Dombasle-sur-Meurthe
    Temple de protestants de Dombasle-sur-Meurthe Dombasle-sur-Meurthe - rue du 14 septembre
    Historique :
    1873, le temple de Dombasle a été construit par les paroissiens entre 1956 et 1959 selon le plan fourni
    Référence documentaire :
    « les Protestantismes en Lorraine (XVIe-XXIe siècle). Nancy, 2-4 novembre 2015. Lille, ed. Septentrion
    Annexe :
    soleil de septembre qui dore les paysages et les pierres, elle avait été préparée par beaucoup. Pour les donner à ce qui est encore un peu un chantier, un aspect avenant, net et même fleuri. Malgré les 42 lampes elles évoquaient peut-être « les langues de feu » qui descendirent sur une autre Assemblée ….) devait ainsi créer pour les nouveaux venus l’impression d’un lieu de recueillement et de joie. Mais la l’histoire troublée du protestantisme français, l’orateur a tenu à montrer quel rôle important les Réformés précieuses. Enfin le catholicisme français lui-même semble avoir reçu de par notre expérience à ses côtés, un environs du temple de Dombasle étaient fort animés. Le service d’ordre mis en place par les routiers culte de dédicace commença, très simple et très beau, coupé par les chants des fidèles, soutenus siècle. Après l’invocation et l’adoration, les paroissiens qui avaient joué le plus grand rôle dans la construction du temple apportèrent successivement les différents objets qui consacraient la dédicace au culte
    Illustration :
    Les espaces communautaires IVR41_20175454763NUC2A
  • Église paroissiale n°3 Notre-Dame de l'Assomption
    Église paroissiale n°3 Notre-Dame de l'Assomption Corcieux - place des Martyrs - en village - Cadastre : 2015 AC 6
    Historique :
    projet au plan en croix, il est alors refusé par la Commission d’Art Sacré, sous la pression de second en 1954, au plan en T, qui est cette fois approuvé en 1955 par les deux instances. La première
    Description :
    côtés de la nef sont percés de petites baies en plein cintre et le chevet d’une rose. Le sous-sol, sous Église de plan en T, à vaisseau unique, avec faux transept pour les chapelles latérales, adossée à l'ancienne tour-porche (coiffée d'une toiture à bulbe et lanternon) hors-œuvre avec tour d’escalier. Les le chœur, accueille une chapelle, les salles de catéchisme et la chaufferie. L’ensemble est construit
  • immeuble n°6
    immeuble n°6 Gérardmer - Croisette (La) - 68 boulevard Saint-Dié (de) - en ville - Cadastre : 2015 AV 44
    Historique :
    Ce petit immeuble mitoyen, le long du boulevard de Saint-Dié, a été bâti selon les plans dressés en est établi à 3 135 000 francs en 1955. Les 5 lots de construction sont attribués aux entrepreneurs
    Représentations :
    Les lignes de la devanture commerciale s'appuient sur des bandeaux de ciment moulés en sailli. Un bandeau souligne également la toiture. Les baies de l'étage sont munies d'un garde-corps de bois ajouré
    Description :
    sur la rue se ferment par des persiennes métalliques se repliant sur les cotés, tandis que des volets front de rue ; cette façade devenant mur de refend, selon la configuration actuelle. Le sous-sol est les combles servent pour le logement (cuisine, chambre, séjour, cabinet de toilette et W.C.). La larges ouvertures vitrées, soulignées par des bandeaux de ciment moulé en sailli. Les baies de l'étage
    Étages :
    sous-sol
    Illustration :
    Immeuble, plan du sous-sol établi par J. Chabraison et H. Ballereau (architectes) en 1953 (AD
  • Église Paroissiale Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus
    Église Paroissiale Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus Vasperviller - - rue de l'Eglise - en ville - Cadastre : 2017 4 01 249, 183
    Historique :
    côtés des fidèles, et à faire appel aux dons, notamment par la vente de timbre symbolisant une brique se poursuit par le gros oeuvre, confié à l’entreprise Bopp et Dintzner. Les verrières sont réalisées septembre 1968, bien que les travaux ne soient pas complètement achevés, l’église est consacrée par Dom Gabriel Lemaître de Lettenbach, sous le vocable de Sainte-Thérèse de Lisieux. L'église a reçu le label
    Description :
    silos industriels. Les murs extérieurs du volume principal de l’église sont traités selon le principe aléatoire. A l'intérieur, les vitraux au plomb retracent l'arbre généalogique du Christ. L’un de tableaux représentant Rachel dérobant les deux théraphim de son père Laban (Genèse 31.11), attire l’attention du visiteur qui peut y percevoir les visages d’Adolf Hitler et de Mao Tse Tung. Le mobilier, entièrement
    Illustration :
    Vue vers l'autel depuis les fauteuils en 1er plan. IVR41_20165710495NUC2A
  • Ancien Pensionnat Notre-Dame de la Providence à Fénétrange, actuellement école primaire et siège d'une association.
    Ancien Pensionnat Notre-Dame de la Providence à Fénétrange, actuellement école primaire et siège d'une association. Fénétrange - 12 impasse des Noyers - en ville - Cadastre : 2019 9 126-127-16
    Historique :
    (Source principale : document écrit par les sœurs du couvent de Saint-de-Bassel et archives conservées au sein du même couvent. ) L'Ensemble Scolaire Jean-Martin Moyë est plutôt connu sous le nom de femmes, se consacre à l’éducation des jeunes filles dans les zones rurales de France. La première école branches, une de langue française les sœurs de la Providence de Portieux et une de langue allemande crée par l’abbé Decker qui ouvre en 1827 un noviciat à Saint-Jean –de-Bassel (57). Les sœurs se dédient à 1936 (IA57030380). Vite devenu trop étroit pour accueillir la centaine d’élèves et les Sœurs, un est édifié sur un terrain vierge, en dehors des murs de la ville. Les plans de cet édifice sont confiés aux architectes Auguste Haentzler et fils architectes à Strasbourg. Les travaux des fondations sont confiés à la maison Levêque de Sarrebourg. Le 5 septembre 1936 les premiers ouvriers arrivent de l’évêque le 17 mai. A cette date l'aile ouest n'est pas construite. Pendant la guerre, les
    Description :
    . Au sous-sol (parterre) de part et d'autre du vestibule les loges du concierge et du portier et un d'honneur. Le sous-sol de cette aile abrite les laboratoires et salles de physique chimie aménagées plus Le pensionnat se situe derrière les murs de la ville, au nord de la ville médiévale. Il a été ailes nord et sud. « Le projet a été conçu sur les données fournies par le conseil d’administration du terrain. Le bâtiment est organisé en fonction des activités. Aile Est bâtiment de réception, les bâtiments sont disposés autour de deux cours de 40/40m, la partie centrale comprend les locaux communs salle de fête, gymnastique, chapelle, dessin et peinture. L’aile ouest les cellules et les dortoirs des sœurs avec salle de communauté et des professeurs. Les trois bâtiments parallèles sont reliés d’un côté par le bâtiment d’école et de l’autre par les offices, cuisine, réfectoire, laveries et dépendances. Le projet de départ comprenait aussi l’aile ouest. Conception du bâtiment soit de telle façon que les
    Étages :
    sous-sol
    Nature du dossier :
    dossier avec sous-dossier
    Illustration :
    Construction du pensionnat, description de l’exécution, par les architectes A. Haentzler et fils Construction du pensionnat, description de l’exécution, par les architectes A. Haentzler et fils Construction du pensionnat, description de l’exécution, par les architectes A. Haentzler et fils Construction du pensionnat, description de l’exécution, par les architectes A. Haentzler et fils Rapport sur les dommages causés par faits de guerre, A. Haentzler, 1 IVR41_20205730248NUC2A Rapport sur les dommages causés par faits de guerre, A. Haentzler, 2 IVR41_20205730249NUC2A Rapport sur les dommages causés par faits de guerre, A. Haentzler, 3 IVR41_20205730250NUC2A Rapport sur les dommages causés par faits de guerre, A. Haentzler, 4 IVR41_20205730251NUC2A Plan de distribution dans les mansardes de l'aile ouest, novembre 1954, signé A. Haentzler Photographie prise en 1954 dans les cuisines. IVR41_20205710235NUC4A
1