Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 45 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ferme, 30 Grande Rue, Réchicourt-le-Château
    Ferme, 30 Grande Rue, Réchicourt-le-Château Réchicourt-le-Château - 30 rue Grande - Cadastre : 1813 K 353 2016 1 211
    Description :
    à la cuisine. Le logis est composé de quatre pièces en profondeur dont une cuisine centrale éclairée avec une chambre à four derrière l'écurie et une porcherie derrière le logis. Au fond de la parcelle se tuiles creuses, après les dégâts d 1944 de la tuile mécanique est utilisée, aujourd’hui le toit est
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château - 30 rue Grande - Cadastre : 1813 K 353 2016 1 211
    Titre courant :
    Ferme, 30 Grande Rue, Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ensemble du mobilier de l'église paroissiale Saint Adelphe de Réchicourt-le-Château fabriqué dans les ateliers de Valentin Jaeg
    Ensemble du mobilier de l'église paroissiale Saint Adelphe de Réchicourt-le-Château fabriqué dans les ateliers de Valentin Jaeg Réchicourt-le-Château - place de L'eglise - Cadastre : 2019 1 109
    Historique :
    Strasbourg .Valentin Jaeg fournit à l’église, après 1945, tout le mobilier et la statuaire (statues en bois
    Description :
    Le maître-autel est composé d’un emmarchement de 5 marches à pans coupés en Comblanchien égrisé, de haut) et d’une croix de procession avec un Christ en bronze. Le banc de communion en pièce massive circulaire portant un bassin, pièce monolithe en pierre de Comblanchien, le couvercle est en cuivre "travaillé à la main". Le confessionnal est en bois de chêne, à deux entrées, rideau de velours. La porte
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château - place de L'eglise - Cadastre : 2019 1 109
    Titre courant :
    Ensemble du mobilier de l'église paroissiale Saint Adelphe de Réchicourt-le-Château fabriqué dans
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Maître-autel, autels latéraux et bancs de communion.
    Maître-autel, autels latéraux et bancs de communion. Foulcrey - rue Grande rue - Cadastre : 2018 161
    Historique :
    Avant le mobilier fabriqué dans les ateliers de Valentin Jaeg et installé en 1959, l y avait un bois de chêne. En 1859 le curé demande la construction d’un nouveau mant en bois de chêne. En 1859 le l’église. Mr le curé annonce qu’il s’est entendu avec les MM Goeury de Blamont pour la sculpture de cet autel."(AD57 61J232 1E1 visite de 1906). Cet ancien mobilier a été détruit en 1944, le mobilier fabrique
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    L’essentiel du mobilier de l'église sort des ateliers de Valentin Jaeg de Strasbourg. « Le maître profilée avec tombeau et couvercle et cinq croix de consécration. Le tabernacle avec coffre-fort selon les bancs de communion se composent chacun d'une planche en bois supportée par 4 piliers en fer. Le ma
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Fonts baptismaux
    Fonts baptismaux Foulcrey - rue Grande rue - Cadastre : 2018 161
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    Les fonts baptismaux sont en pierre massive monolithe (granito) y compris le creux au centre pour compartiments. Le couvercle est en cuivre est sommé d'une croix latine.(AD57 29J2231). Ils sont entourés par une
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • tombeau de la famille Breton
    tombeau de la famille Breton Gondrexange - C.V. de Saint-Georges à Gondrexange
    Historique :
    Tombe de la famille Breton certainement faite au milieu du 20e siècle d'après le style et le décor . Cette tombe a été faite par le marbrier Martin travaillant à Lunéville.
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Maison, menuiserie, ancienne scierie, 159 rue de Lorraine, Avricourt
    Maison, menuiserie, ancienne scierie, 159 rue de Lorraine, Avricourt Avricourt - 159 rue de Lorraine - en village - Cadastre : 2019 3 19
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    Ensemble composé de plusieurs bâtiments sur le même alignement : une maison d'habitation, un . Le rez-de-chaussée accueille, cuisine, salle à manger, sanitaire et chambres. Le reste de la maison
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • confessionnal
    confessionnal Foulcrey - rue Grande rue - Cadastre : 2018 161
    Historique :
    Le confessionnal est fabriqué dans les ateliers de Valentin Jaeg entre 955 et 1961, il remplace
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme du Sânon, première stabulation libre, Avricourt
    Ferme du Sânon, première stabulation libre, Avricourt Avricourt - Grand pré - D 40 - en écart - Cadastre : 2019 12 43
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    buanderie et un poulailler, une étable à stabulation libre avec un silo sur le façade latérale gauche et à , cadre en chêne et frise de sapin. Le carrelage en grès cérame. Installation de la lumière électrique
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Bâtiment abritant à l'origine la buanderie et le poulailler et étable, ensemble trois quarts Entrée de l'étable, laiterie et pièce de préparation des aliments pour le bétail
  • Ensemble, ancienne école, logement de l'instituteur, mairie-école, actuellement mairie, à Avricourt .
    Ensemble, ancienne école, logement de l'instituteur, mairie-école, actuellement mairie, à Avricourt . Avricourt - 129 place de L'Eglise 111 et 111Bis rue de la Chapelle - en village - Cadastre : 2019 139, 341, 349,
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    après 1946. Le nouveau bâtiment construit pour l'instituteur à côté de la mairie est de plan carré
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ensemble des 12 verrières de l'église paroissiale de Foulcrey
    Ensemble des 12 verrières de l'église paroissiale de Foulcrey Foulcrey - rue Grande rue - Cadastre : 2018 161
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    Verrière de saint Benoît de Nursie,signée « V. Bischoff, Strasbourg Neuhof, 1957 ». Le petit personnage porteur d’une épée et agenouillé pourrait être le roi ostrogoth d’Italie (541-552), rendant visite
    Description :
    Les vitraux sont composés de « 4 verrières dont 2 à scène dans le chœur (verre antique peint et
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Maison, 58 rue des Halles, Avricourt
    Maison, 58 rue des Halles, Avricourt Avricourt - 58 rue des Halles - en village - Cadastre : 2019 2 445
    Historique :
    d'obus aux environs immédiats de la propriété et sur la propriété l'endommage. Le bâtiment a été de plus
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    prolongée sur sa partie droite au XIXe siècle avec la construction d’une travée d’exploitation. D'après le bâtiments annexes, porcherie et hangar à bois en brique et moellon sont détruits en 1944. Le toit était
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ensemble des 8 verrières
    Ensemble des 8 verrières Réchicourt-le-Château - place de L'eglise - Cadastre : 2019 1 109
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le fabricant
    Historique :
    vitraux en 1951. Avant ces vitraux, le chœur était orné de 5 vitraux à scènes et la nef de 6 vitraux à
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château - place de L'eglise - Cadastre : 2019 1 109
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Cité ouvrière et usine de chaussures de Bataville
    Cité ouvrière et usine de chaussures de Bataville Moussey - - en village - Cadastre :
    Historique :
    Thomas Bata est le fondateur du groupe industriel des chaussures Bata. En 1894, il crée une petite Frantisek L. Gahura (1896-1958) qui dresse le plan de l’usine et de la ville de Zlin, selon une organisation Bata cherche un site pour installer son usine de chaussures en 1931. Le 23 octobre 1931, il achète le IVR41_20195730998NUC2A) . Hellocourt devient le siège social du site industriel avant le transfert à l’usine et surtout le producteur des denrées agricoles nécessaires à l’alimentation des ouvriers de l’usine et de la cité avec la création d’un service agricole. Le choix du site a aussi été motivé par la présence d’une ligne de chemin de fer, d’une gare d’eau et du canal. Le canal de la Marne-au-Rhin complété par le canal été détruites en 1980. La partie est des cités a conservé le même partie (travaux à partir de 1934 ). l'internat date de 1934. Le foyer et le centre de formation date de 1938. Les logements côté du lac par plusieurs vagues de licenciements, Bata-Hellocourt dépose le bilan, se séparant de près de 840 salariés.La
    Précisions sur la protection :
    ) et sur la commune de Réchicourt-le-Château pour son autre partie (cad. 12 158) ; les façades et En totalité le bâtiment n°23 à 5 étages (A) situé en partie sur la commune de Moussey (cad. 6 222
    Description :
    Réchicourt-le-Château. C’est l’architecte Frantisek L. Gahura (1896-1958) qui dresse le plan de l’usine et de Bataville est le nom donné à l’ensemble industriel et urbain construit à partir de 1931 sur le site d’Hellocourt par l’industriel tchèque Thomas Bata. L’ensemble se compose de la ferme située sur le domaine d’Hellocourt (sur le territoire de la commune de Maizière-les-Vic, réf.IA57000472) , de l’usine de chaussures premières cités sortent de terre dès 1932, elles prennent alors le nom de Bataville. Situées à l’ouest de . Jusqu’en 1959, tous les nouveaux bâtiments sont entièrement conçus par le service de construction de typologie des maisons est définie par le statut de l’occupant. On distingue les bâtiments collectifs pour célibataires, les maisons ouvrières à deux logements de plan carré ou rectangulaire et de volume cubique, le logement du contremaître qui peut être double, le logement individuel pour l’ingénieur, le cadre et le
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Carte générale du comté de Réchicourt-le-Château, en haut à gauche le domaine de Hellocourt, 1704 Vue aérienne de Bataville, les cités ouvrières, le stade et le gymnase. IVR41_20195731003NUC2A Vue aérienne du site de Bataville, vue sur les cités ouvrières et le bâtiment de la cantine et de Atelier de fabrication (3), élévation est, vue depuis le sud est. IVR41_20025700152X Logement patronal, 50 rue des Écoles, vue d'ensemble depuis le sud est. IVR41_20175710174NUC4A
  • croix de chemin
    croix de chemin Foulcrey - rue d'Avricourt - en village - Cadastre : située angle de la rue du cimetière
    Historique :
    Croix an épigraphique. Restaurée au cours de la seconde Guerre mondial, le croisillon de pierre a
    Référence documentaire :
    Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château Daniel Bollinger, Danièle Gérard, Didier Thiry . Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château. dir. Albert Schoeb. [Sarrebourg] : Société
    Représentations :
    Christ sculpté en haut-relief sur le croisillon.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Domaine des comtes de Custine.
    Domaine des comtes de Custine. Assenoncourt - 64 rue grande - en village - Cadastre : 2013 1 263
    Historique :
    de Guermange. A Guermange même, le château médiéval et de ses dépendances installés pour surveiller château de Niderviller. La ferme domaniale. Dans le village d’Assenoncourt, les seigneurs de Guermange seigneuriale était appelée aussi « château ». Elle était occupée par un fermier et sa famille, les terres sont louées à bail pour le compte des seigneurs de Guermange, comtes de Custine. Ces seigneurs locaux avaient branche des Custine descend d’une vieille famille originaire du pays de Liège. Après le mariage de , condamné le 26 août 1793 à la peine de mort par le tribunal Révolutionnaire. Il est le père d’Armand de Custine qui épouse Delphine de Sabran en 1787. Le patrimoine d’Adam-Philippe, alors condamné à mort et Assenoncourt, des étangs (Lindre, le Doux sur le territoire de Languimberg) et surtout la Manufacture et le l'échantillon n° 3 vers 1731 ± 10 confirme cette datation. En 1814, le plan du cadastre ancien montre que l’ensemble est encore en élévation. Une partie des bâtiments d’exploitation sont détruits aujourd’hui. Le
    Description :
    Ferme domaniale formée de trois corps de bâtiment disposés en U autour d'une cour. Le bâtiment sert d'espace de distribution à l'ensemble de de la maison. La pièce derrière le vestibule est en façade, une laiterie et un petit cabinet. On accède à l'étage par le grand escalier en chêne. Le . Dans la pièce au-dessus de la cuisine, il y a un fumoir aménagé dans le conduit de la cheminée. Le dernier niveau est un grenier appelé faux grenier dans le texte. La charpente est en chêne et sapin. Le . Deux lucarnes se situent sur le brisis, elles sont couvertes sur la face et les coté d'un essentage de bois. Deux épis de faitage ornent le bâtiment. Le toit est à long pan brisé. Les murs de la maison ont apparentes. A droite de la maison, il reste une partie de la grange et de la marcairie. Le bâtiment . Elle abritait une étable et un logis pour le marcaire. Un grand hallier ouvert était certainement accolé à ce bâtiment sur le pignon gauche (décrochement que l'on observe sur le cadastre ancien). Le
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    dépendances dans le même état où ils les auront reçu Capitre 1er Logement personnel Vestibule. Le battant de la porte sur la face est en menuiserie de chêne redoublé en sapin pourri par le bas il est ferré de fiches et targettes les carreaux sont montés en plomb le tout de vieille construction encore de service . Les volets extérieurs sont en sapin ferré de bande crochets et tourniquets le tout de veille construction. Cuisine. Le battant de la porte est en menuiserie de sapin. Le pavé est en brique dont une grande partie se trouve cassée et enfoncée. Le foyer de la cheminée est en brique dont plusieurs sont brulées par le feu. Les enduits du pourtour de cette cuisine sont dégradés. Le contre mur de la cheminée n’est planche de sapin ferré de bandes crochets et tourniquets. Four. Le four placé sous la cheminée de la les reconstruire Le Poêle. Le battant de la porte de la cuisine au poêle est en menuiserie de sapin ferré…. Le plancher inférieur est en sapin encore de service. Dans ce poêle est un fourneau en fonte
    Illustration :
    Plan de la ferme des Custine sur le cadastre de 1814, AD 57, 35P34. IVR41_20135730054NUC2A Ferme des comtes de Custine, maison, pièce centrale derrière le hall d'entrée, ancienne cuisine Ferme des comtes de Custine, maison, premier niveau, partie centrale vue sur le pallier de l'escalier et le plafond du grenier, ensemble trois quarts gauche. IVR41_20165710669NUC4A
  • Site d'écluse n°9
    Site d'écluse n°9 Moussey
    Description :
    bâtiments sur le même alignement une maison d'habitation, une porcherie et un bâtiment d'exploitation.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Site d'écluse n°9, vue d'ensemble depuis le chemin de halage. IVR41_20135730214NUC2A
  • Ferme du site d'écluse n°9, dossier reconstruction LH851Z
    Ferme du site d'écluse n°9, dossier reconstruction LH851Z Moussey
    Historique :
    reconstruite, à partir de 1946, sur les crédits accordés par le MRU, par l'architecte agréé Joseph Denny. Le
    Description :
    Ferme à trois corps de bâtiment sur le même alignement, une maison d'habitation, une porcherie et et un garage à tracteur sont construits sur le coté droit de l’habitation. Le hangar-écurie est
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Reproduction d'une photographie ancienne, site d'écluse n°9 lorsque l'on utilisait le halage animal
  • Église Paroissiale Saint-Rémi de Foulcrey
    Église Paroissiale Saint-Rémi de Foulcrey Foulcrey - rue grande rue - Cadastre : 2018 01 161
    Historique :
    , celui-ci décide de garder la tour et remploie les encadrements de fenêtres de la nef, d’où le contraste , dont la voûte en berceau brisé accentue visuellement la perspective vers le chœur. La voûte a été posée d’Angers est posée en 1957. Pendant la reconstruction de l'église après 1944, le culte est assuré dans bancs en chêne. Valentin Jaeg réalise aussi le dallage de l’avant chœur, du chœur et des marche devant le banc de communion en Comblanchien Rose de la Serrée (il réalise également l'essentiel du mobilier
    Description :
    . Le toit de la nef est à deux pans, celui du chœur à croupe polygonale. Le clocher est couvert d'une à fronton demi-cercle chaînage en grès.Le nef est éclairée par 8 vitraux et le chœur par 4 verrières . Valentin Jaeg réalise aussi le dallage de l’avant chœur, du chœur et des marche devant le banc de communion
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Église de Foulcrey, vue depuis le chœur. IVR41_20155730159NUC2A
  • Ferme, 99 rue Madeleine, Gondrexange
    Ferme, 99 rue Madeleine, Gondrexange Gondrexange - 99 rue de Madeleine - en village - Cadastre : 1814 G 382 2016 1 55
    Historique :
    Ferme construite au 18e siècle, elle est présente sur le cadastre de 1814. Quelques modifications
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme Boule-Toupet, Azoudange
    Ferme Boule-Toupet, Azoudange Azoudange - Toupet - - isolé - Cadastre : 26 7
    Historique :
    et propriétaire de l’alleu dont il obtient, en 1575, l’érection en fief. Dès lors, le seigneur du Toupet peut « y tenir troupeau à part, essarter et défricher trois pièces de terre ». Le domaine est constitué de terres arables, de prairies, d’un moulin (le moulin de Boule), d’une maison d’habitation et de bâtiments d’exploitation, comme nous pouvons l’observer sur le cadastre de 1814 (réf.IVR41_20195730418NUC2A ). Le procès-verbal de la visite détaillée avant les travaux de reconstruction en 1946 recense cinq , date à laquelle elle est tenue par Félix Fielle. En 1752, le domaine comptait vingt habitants. En 1946 en parc. Après 1946, il ne reste plus que le bâtiment d'habitation du Toupet auquel est associé un hangar en bois récent et une partie des bâtiments de plan en U de Boule dont le bâtiment à pavillon
    Description :
    Le domaine de Boule-Toupet est composé de deux ensembles (réf. cadastre ancien IVR41_20195730418NUC2A et vue aérienne). La ferme du Toupet dont il ne subsiste que le bâtiment d'habitation reconstruit après 1946, correspond au bâtiment A sur le plan (réf.IVR41_20195730421NUC2A ). Et la ferme de Boule des structures d'origine, du 17e siècle dont des cloisons en pan de bois et des murs en brique. Le
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Vue du domaine de Boule-Toupet.depuis le chemin d'Azoudange. IVR41_20175711134NUC4A
1 2 3 Suivant