Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison canoniale de Madame la comtesse Messey de Vingle puis sous-préfecture aujourd'hui commissariat de police
    Maison canoniale de Madame la comtesse Messey de Vingle puis sous-préfecture aujourd'hui commissariat de police Remiremont - 12 place Henri Utard - en ville - Cadastre : 2020 AB 231
    Historique :
    provinces de France pour l'année 1785), dame censière du chapitre de Remiremont. La rampe d’escalier en fer Remiremont (un des plus importants acheteurs des biens du chapitre) pour 6564 livres le 27 juin 1796. Après la Révolution, la maison a été acquise par le département des Vosges pour y installer les services de réalisés en 1827 et les salons du rez-de-chaussée sont devenus des bureaux tandis que des glaces, des ville de Remiremont qui souhaitait y installer une cité administrative. le projet étant resté sans suite mondiale (ADV 4 Z 35). A une date non identifié, les boiseries et cheminées ont été ôtés. Dans le dernier maison canoniale de Remiremont.
    Référence documentaire :
    BOQUILLON Françoise, Les chanoinesses de Remiremont (1566-1790) : contribution à l’histoire de la . BOQUILLON Françoise, Les chanoinesses de Remiremont (1566-1790) : contribution à l’histoire de la noblesse Archives municipales de Remiremont. Série N, Biens communaux (1791-2005). Sous-Préfecture, puis préfectoral, plan, correspondance : 1826, 1952-1955. Cote: 1 N 37. Archives municipales de Remiremont. Série Jospeh Jean-Pierre, dir, Remiremont, 620-1790, onze siècles d'histoire religieuse et communale Jean-Pierre, dir, Remiremont, 620-1790, onze siècles d'histoire religieuse et communale [catalogue de noblesse dans l’Église, Remiremont, Société d’histoire locale de Remiremont et de sa région, 2000 dans l’Église, Remiremont, Société d’histoire locale de Remiremont et de sa région, 2000. MATHIEU Abel, Remiremont, cité abbatiale des origines à nos jours, Mairie de Remiremont, 2006 MATHIEU Abel, Remiremont, cité abbatiale des origines à nos jours, Mairie de Remiremont.
    Description :
    centrée. Les niveaux sont surlignés par des bandeaux et une corniche sous toiture. L’édifice compte un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé et deux étages carrés. Les fenêtres du rez-de-chaussée ont été profondeur, est organisé selon les usages fréquents au XVIIIe siècle : au rez-de-chaussée, espace de réception magnifié par l'escalier d'accès à double volée, les pièces de réception se distribuent entre elles
    Localisation :
    Remiremont - 12 place Henri Utard - en ville - Cadastre : 2020 AB 231
    Annexe :
    la sous-préfecture de Remiremont de la somme de 3949 francs ( ?) accordée par l’arrêté de Monsieur le entre les deux croisées en deux morceaux, baquette dorée et parquet ; Dans la pièce qui précède : une
    Aires d'études :
    Remiremont
  • fontaines de dévotion des Vosges
    fontaines de dévotion des Vosges
    Référence documentaire :
    Les fontaines qui au village pouvait guérir. L'exemple de la Meurthe et de la Meuse au XIXe siècle Aube, Jean-Paul. Les fontaines qui au village pouvait guérir. L'exemple de la Meurthe et de la Meuse au Les Saints lorrains : entre religion et identité régionale, fin XVIe- XIXe siècle Les Saints Les Chapelles de la montagne vosgienne. Bouvet Mireille-Bénédicte. Les Chapelles de la montagne . Les Cahiers Lorrains juin 1987 n°2 Sources, Fontaines et saints guérisseurs des Vosges. Les pouvoirs curatifs de l'eau Saint-Dizier , Marie-Helène. Sources, Fontaines et saints guérisseurs des Vosges. Les pouvoirs curatifs de l'eau
    Texte libre :
    l'Assomption. - Saint-Dié-des-Vosges - Saint-Etienne-lès-Remiremont : derrière l’église de l’Invention-de-Saint , Saint-Etienne-lès-Remiremont, et Gignéville. On peut relever que la plupart de ces fontaines se situent Sainte-Sabine à Saint-Etienne-lès-Remiremont, on peut solliciter la fonction thérapeutique en piquant La centaine de fontaines et sources miraculeuses ou de dévotion recensée dans les Vosges, ne %. (cf : Tableau de recensement des sources et fontaines de dévotion dans les Vosges). Toutefois leur habitants à proximité. 1. Christianisation des sources païennes et le culte des saints Les eaux sont probablement vénérées depuis les origines de l'humanité, en tant qu'élément fondamental de la vie, en lien d'une part avec la terre et ses forces protectrices et sa relation avec les morts, et d'autre part avec le ciel d'où la pluie apportent fécondité et purification. Les recherches archéologiques permettent l'Antiquité, comme Vittel, Martigny-les-Bains, Plombières-les-Bains, Bains-les-Bains. Si de nombreuses
    Illustration :
    Fontaine Sainte-Sabine à Saint-Etienne-lès-Remiremont, carte postale du début du 20e siècle Tableau de recensement des sources et fontaines de dévotion dans les Vosges Carte de répartition de fontaines de dévotion et commémoratives relevées dans les Vosges
  • Synagogue d'Epinal
    Synagogue d'Epinal Épinal - 9 rue Charlet - en ville
    Historique :
    les femmes, grille de communion (sic, il s'agit sans doute de la clôture de l'almémor), sacristie remplacement de Vesoul (Haute-Saône). La synagogue est incendiée en juin 1940. De la Libération à 1948, les rue Charlet. Les travaux sont effectués entre 1956 et 1958 par l'architecte Deschler, sur les plans de juives sépharades arrivées en 1962-1963 La synagogue accueille alors les objets provenant des synagogues disparues (Remiremont, Le Thillot, Rambervillers, Raon-l'Etape)
    Référence documentaire :
    des synagogues de Lorraine". In : [Exposition. Nancy, Musée lorrain. 2009]. Les Juifs et la Lorraine
    Description :
    de grille surmonté d'une claustra en béton moulé dont le dessin en résille évoque les tables de la Saint-Avold en Moselle) mais privilégie généralement le magen David. Entre les deux niveaux, court une
1