Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 187 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Gare de Nouvel-Avricourt
    Gare de Nouvel-Avricourt Avricourt - Nouvel-Avricourt - en écart - Cadastre : 2013 4 126
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La guerre franco-prussienne de 1870 et la défaite de la France conduisant à la signature du traité de Francfort sont les origines directes de la construction de la colonie ferroviaire de Deutsch , sont comprises dans le territoire allemand lorsque la nouvelle frontière est déterminée entre la France et l’Allemagne, à la signature du traité de Francfort le 10 mai 1871. Or, depuis 1852, Igney et Avricourt possèdent une gare commune sur la ligne Paris - Strasbourg, également, depuis 1864, une gare d’embranchement sur la ligne rejoignant Dieuze pour l’exploitation des salines et depuis 1870, sur la ligne privée d’Avricourt – Blâmont - Cirey-sur-Vezouze, (ligne ABC). Pour des raisons économiques, la France négocie avec l’Allemagne afin de récupérer les deux villages et la gare. Par une convention additionnelle au traité de Francfort, signée le 12 octobre 1871 à Berlin, l’Allemagne rend la commune d’Igney et une partie de celle d’Avricourt (aujourd’hui en Meurthe-et-Moselle) et restitue la gare à la France. En contrepartie, la France
    Précisions sur la protection :
    arrêté du Préfet de la région Grand Est, du 9 octobre 2019
    Description :
    reste aujourd'hui l'aile Est du bâtiment, le corps central et deux tours d'angle, soit 49m de façade. La gare est implantée sur la ligne Paris – Strasbourg (fig.5), 1400 m à l’Est de celle d’Igney-Avricourt . Aligné sur la ligne Strasbourg - Avricourt côté voies, et sur la ligne Avricourt -Cirey côté cour, le emmarchement permettant l’entrée dans la salle des pas perdus du pavillon central, reliée au quai situé de de la maison Villeroy et Boch imitant un faux crénelage, élément que l’on retrouve sur le pavillon central est déplacé, et la porte-fenêtre transformée en baie.
    Illustration :
    Gare de Nouvel-Avricourt, vue depuis la voie ferrée, ensemble trois quarts gauche Plan de la cité de Deutsch-Avricourt, plan de la gare, de la poste, et du dépôt,, AD57, 15AL567 Plan de la cité de Deutsch-Avricourt, détail de la ligne Paris-Strasbourg, 1912, AD57, 15AL567 Gare de Nouvel-Avricourt, vue depuis le haut de la rue du Temple, ensemble face Gare de Nouvel-Avricourt, vue de la façade coté de l'ancienne ligne locale Dieuze-Avricourt Gare de Nouvel-Avricourt, vue sur les voies Paris-Strasbourg et l'aile ouest de la gare, ensemble Gare de Nouvel-Avricourt, élévation latérale gauche, détail de la corniche, frise de denticule et
  • fontaine et monument au duc René II
    fontaine et monument au duc René II Nancy - place Saint-Epvre - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    " ; sur la terrasse : signature : M. Schiff ; signature : [...] bronze/ Daubrée ; armoiries : de Lorraine
    Historique :
    Ce monument commémoratif en l'honneur du duc René II (1451-1508), vainqueur de la bataille de Nancy en 1477, s'élève sur la place Saint-Epvre à la place d'une fontaine surmontée de la statue équestre en pierre du duc René II. En 1753, Stanislas Leszczynski fait détruire la fontaine place Saint-Epvre pour la remplacer par la fontaine située place de la Carrière, sur laquelle il remet en place la statue de René II de 1625. Pendant la Révolution, cette statue est détruite par les ordres de la municipalité conformément à la loi du 14 août 1792. Mais des travaux de restauration des bassins sont réalisée s'ouvre sur la place, projette la construction d'un beffroi, symbole du pouvoir de la ville, projet abandonné sans doute en raison de querelles municipales. A la place, il décide de faire ériger une nouvelle Lépy dans la cour du Musée Lorrain. Elle fut réalisée par le sculpteur Mathias Schiff (1862- Rettel 10 décembre 1883, anniversaire de la mort de René II et d'autre part le 11 décembre, cinquantenaire
    Observation :
    {bibliographie=Anonyme " Le flâneur lorrain ", " Théâtre permanent des statues dans la cité ", in : La revue lorraine populaire, octobre 1990, n° 96.£ Anonyme " Un Nancéien ", L'immeuble et Schiff ? ", in : Nos Villages lorrains, mars 1992, n°45.£ COLBERT, " La statue de René II ", 20 décembre 1883, n°25, in : Nancy-Artiste, 1883-1884, n°4, p.378.£ JULIEN, " La statue équestre du duc René II
    Référence documentaire :
    travaux à la fontaine de la place Saint-Epvre BB 22 travaux à la fontaine de la place Saint-Epvre
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ce monument se situe sur la place Saint-Epvre, au sud-ouest de la basilique. Il se compose d'une fontaine amortie d'une statue équestre. La fontaine est de plan circulaire et pourvue de tête d'ange ailé motif de coquille évoque le thème de l'eau. Aux quatre angles de la fontaine se trouvent les emblèmes de d'Anjou, renvoyant à la volonté de l'abbé Trouillet d'apposer les emblèmes de la Lorraine sur son projet de beffroi. Le piédestal de plan oblong, réalisé en calcaire d'Euville, est situé au centre de la distinctif. Son casque orné d'un panache, est ouvert et le sculpteur a choisi de ne pas représenter la donnant le signal de la bataille de Nancy. Son geste désigne la direction de Notre Dame de Bonsecours . Avec la statue du duc Antoine, érigé en 1850 à la porterie du Palais ducal et celle de Jeanne d'Arc en
    Annexe :
    considérable à la ville et très utile au public à cause du grand nombre de coulants d’eau qu’i s’y trouvent’ bassins, pourtout et barrière de la fontaine de la place Saint-Epvre « laquelle est d’une décoration
  • maison close
    maison close Toul - 12, 10 rue de la Monnaie - en ville - Cadastre : 1820 L 371, 372 2010 AP 218
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    avoir été transformé en bordel militaire après la Libération. Une seconde porte piétonne fut percée à droite de l'élévation antérieure dans la seconde moitié du 20e siècle quand le bâtiment fut divisé en
    Référence documentaire :
    La prostitution à Toul durant la Grande Guerre Howald Gérald, La prostitution à Toul durant la Grande Guerre, dans Etudes touloises, 2014, n° 149, p15-18
    Description :
    trois autres. La porte piétonne gauche est chanfreinée à linteau en arc segmentaire délardé, crossettes
    Localisation :
    Toul - 12, 10 rue de la Monnaie - en ville - Cadastre : 1820 L 371, 372 2010 AP 218
    Illustration :
    Elévation antérieure, dessus de la porte piétonne, vue d'ensemble IVR41_20105431491NUC1A
  • Restaurant
    Restaurant "Au pays de Jeanne" Domrémy-la-Pucelle - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    remplacées par une porte et des grandes baies vitrées dans la deuxième moitié du 20ème siècle. Le bâtiment a La parcelle est lotie à la fin du 19ème siècle (d'après le plan Mourot daté de 1890). Le restaurant était à l'origine un café, un restaurant et un hôtel connu sous le nom d'hôtel de la Pucelle. Des modifications ont été apportées à la façade antérieure au niveau du rez-de-chaussée. A l'origine, une porte charretière se trouvait en façade, à droite de la vitrine en bois. La vitrine et la porte charretière ont été
    Référence documentaire :
    carte postale La grande rue carte postale Carte postale du Café Restaurant Hotel de la Pucelle collection particulière. "Carte postale du Café Restaurant Hotel de la Pucelle".
    Statut :
    propriété de la commune propriété de la Communauté de Communes du Bassin de Neufchâteau
    Description :
    Le restaurant "Au pays de Jeanne" est de plan en L construit parallèlement à la rue. Il est situé à proximité immédiate de l'église et de la maison natale de Jeanne d'Arc. Le bâtiment compte 4 travées. Les
    Localisation :
    Domrémy-la-Pucelle - en village
    Aires d'études :
    Domrémy-la-Pucelle
    Illustration :
    Restaurant, vue de la façade antérieure, vue d'ensemble de face IVR41_20168833472NUC2A Carte postale de l'ancien Café-Restaurant-Hôtel de la Pucelle IVR41_20178835298NUC2A L'hôtelerie à Domremy-la-Pucelle IVR41_20178835301NUC2A
  • ensemble n°2 de 3 bougeoirs
    ensemble n°2 de 3 bougeoirs Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Trois bougeoirs, probablement réalisés par la verrerie de Portieux au cours du dernier quart du 19e siècle. Bien qu'aucune pièce ne porte de marque, ce modèle a été identifié dans le catalogue de la
    Représentations :
    Sur le pied circulaire, une large bande de godrons se développe entre deux rangs de perles. La tige est cannelée entre deux rangs de perles. La bobèche est ornée de godrons et de perles.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble de trois bougeoirs en verre moulé. Le pied et la tige constituent un bloc d'un seul tenant
    Localisation :
    Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
  • lavoir-école-mairie
    lavoir-école-mairie La Vacheresse-et-la-Rouillie - Vacheresse (La) - Grande Rue - en village - Cadastre : 2016 ZA 23 mairie
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le lavoir-école de La Vacheresse est établi selon les plans dressés le 25 germinal An 9 (1801) par Pierre Bragnier, architecte patenté à La Vacheresse. Le bâtiment est composé d'un lavoir au rez-de une gerbière au-dessus de la porte d'entrée de l'école). Le devis précise que "sur le pied de stal les pattes poseront sur le devant du pied de stal. […] Lesquels auront chacun un jeu d'eau dans la genoux. La chambre d'instruction est chauffée par deux fourneaux en fonte de 40 cm de diamètre et 60 à 70 cm de haut. Le devis mentionne également les matériaux utilisés : La pierre de taille des façades et des bassins provient des carrières de Morizecourt, les autres pierres des carrières de la Vacheresse , des tuiles creuses de la tuilerie de Morville. Les travaux sont exécutés par Joseph Bizot, tailleur de pierre à La Vacheresse pour 4375 francs. En 1841, un escalier est construit en façade latérale de que le second étage est agrandi. En 1842, Paul Grandidier, architecte, propose la modification du
    Description :
    Le lavoir est situé au centre de La Vacheresse, à coté de l’Église. L'édifice est composé d'un lavoir avec une fontaine et un abreuvoir en rez-de-chaussée. Ce lavoir est ouvert du coté de la rue par abreuvoir hémi-circulaire en fonte. Ensuite, elle s'écoule dans le bac de rinçage carré, puis dans le grand (deux lions). Dans le bassin, deux colonnes de fonte soutiennent le plancher de l'étage. La façade du et le second le logement de l’instituteur puis la mairie. Chaque étage est muni d'un accès séparé . L'escalier de la mairie a été mis à l'abri grâce à un avant-toit largement débordant reposant sur des baies du premier étage ont été élargies, pour améliorer l'éclairage de la salle d'école.
    Auteur :
    [architecte] Grand(d)idier Paul Henry Louis
    Localisation :
    La Vacheresse-et-la-Rouillie - Vacheresse (La) - Grande Rue - en village - Cadastre : 2016 ZA 23
    Illustration :
    Lavoir-école de La Vacheresse, élévation de la facade antérieure dressé par Bragnier, architecte en Lavoir-école de La Vacheresse, plan dressé par Bragnier, architecte en l'An IX (AD88 - Edpt 495 1M1 Lavoir-école de La Vacheresse, coupe du rez-de-chaussée dressé par Bragnier, architecte en l'An IX Lavoir-école de La Vacheresse, plan et élévation de l'escalier à construire, dressé par Granddidier Lavoir-école de La Vacheresse, plans, coupe et élévation des modifications à faire au lavoir Lavoir-école de La Vacheresse, plans des modifications à faire au lavoir, dressé par Granddidier Lavoir-école de La Vacheresse, coupe et élévation des modifications à faire au lavoir, dressé par Lavoir-école de La Vacheresse, plan et élévation du lavoir dressé par Granddidier, architecte en Lavoir-école de La Vacheresse, plan du lavoir (extrait) dressé par Fourquin, architecte en 1865 Mairie-lavoir-école de La Vacheresse, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade antérieure
  • jeux d'orgues
    jeux d'orgues Gondrexange - rue de L’Église - Cadastre : 2019 1 374
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Référence documentaire :
    Fonds de la Manufacture de Grandes Orgues de Rambervillers (1814-2006) Fonds de la Manufacture de Grandes Orgues de Rambervillers (1814-2006)Répertoire numérique détaillé établi par Mélanie GLESS ,technicien supérieur,et Delphine LELARGE,assistant territorial de conservation du patrimoine sous la
    Description :
    d'eau dorés, le haut de ces trois colonnes de tuyaux est formés de chapiteaux dont la base est composée centre, deux séries de tuyaux encadrés de bois, dans la partie sommitales motifs découpés et sculptés de feuilles d'eau doré. Le panneau central de la partie basse du buffet porte une inscription sculptée : Jh Malnoury/ET/CLdis CALLAIS/BENEDICTIONIS/HUJUS ORGANI/TESTES FUERI/ANNO D MDCCCLXII DIE JULII XVII/. La
    Dates :
    1862 porte la date
    Illustration :
    Panneau bas central portant la dédicace et console pourtant la signature et la date : 1862
  • Fontaine
    Fontaine Bazegney - place de l'Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La Grande Fontaine de Bazegney est visible sur un plan de 1838 dressé par l'architecte Grandidier extrémité. La fontaine circulaire est établie en 1840, selon les plans de Charles Mangin, architecte à en 1845. Il précise les éléments présents : grande vasque, colonne, petite vasque, 4 jets de cuivre rosaces. Il mentionne aussi les travaux de réfection de la chambre de source, qui est un bassin carré de . Un côté est fermé par une porte en tôle. Un orifice de trop plein et de la terre argileuse dans le 600 mètres par des tuyaux en fonte de 70 cm de diamètre, avec deux regards pour vider et nettoyer la au-dessus pour permettre la culture, mais elle est surmontée d’une borne de 50 cm pour indiquer
    Description :
    La Grande Fontaine de Bazegney est composée d'un bassin circulaire en fonte reposant sur une base en pierre de taille. Au centre, un dé soutient la colonne d’alimentation en pierre avec 4 jets ornés
    Appellations :
    Grande Fontaine
    Illustration :
    Grande Fontaine de Bazegney, vue de détail du sommet de la fontaine IVR41_20168834564NUC2A Grande Fontaine de Bazegney, vue de détail d'un mascaron de la grande vasque Grande Fontaine de Bazegney, vue de détail d'un mascaron sur la colonne d'alimentation Grande Fontaine de Bazegney, plan de situation du village dréssé en 1838 par Granddidier Grande Fontaine de Bazegney, vue d'ensemble IVR41_20168834563NUC2A
  • Ensemble constitué d'une ferme, d'un ancien corps de garde et d'une ancienne usine d'abat-jour
    Ensemble constitué d'une ferme, d'un ancien corps de garde et d'une ancienne usine d'abat-jour Fénétrange - 13 rue de la Porte d'Allemagne - en ville - Cadastre : 1813 G 568-569-570 2020 9 50
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le bâtiment situé à l'emplacement du corps de garde de la porte d'en haut est daté 1617 d'après la date portée sur le linteau de la porte piétonne. On peut voir ce bâtiment sur le plan terrier et un autre plan du 18e siècle (voir illustration). La ferme a certainement été édifiée à la fin du 18e siècle l'indique la date portée sur la porte d'entrée.
    Référence documentaire :
    « Notes et documents pour servir à l'histoire de Fénétrange, » par Hippolyte Gide Manuscrits de la : Collection numérique : Originaux de la BNU Strasbourg Droits : domaine public Identifiant : ark Les corporations de Fénétrange. BENOIT, Louis. Les corporations de Fénétrange. Mémoires de la
    Représentations :
    L'agrafe de la porte piétonne de la ferme est ornée de l'emblème du métier des tanneurs (et/ou
    Datation principale :
    1er quart 17e siècle porte la date
    Description :
    périodes différentes, sans liens entre eux. La propriété donne sur la rue de la porte d’Allemagne, elle est d'une porte piétonne. Les deux plus anciens sont constitués par le reste d'une tour de la porte plan de 1724. Ce sont les seuls vestiges de l’ancienne entrée fortifiée de ce coté de la ville dont un anciens fossés de la ville comblés au 18 siècle. Une ferme à quatre travées de plan, deux écuries, une siècle de la maison sur laquelle s'appuie l’appentis en face). Le linteau de la porte piétonne ne semble désaffectée est installée en 1878 dans un bâtiment en longueur parallèle à l'ancien mur d'enceinte, un grand
    Localisation :
    Fénétrange - 13 rue de la Porte d'Allemagne - en ville - Cadastre : 1813 G 568-569-570 2020 9 50
    Dates :
    1617 porte la date 1878 porte la date
    Annexe :
    , cent jantes de voitures non façonnées. A la cave, une tonne à choux-groutte, une grande cuve, deux Documents d'archives AD57, 336U41806, vente d’une maison près de la porte basse à David Karcher chamoiseur et sa femme, d’une part la porte de l’autre Fréderic Muller tonnelier du devant sur la rue et du derrière appuyé sur le mur de la ville sur la cour et dépendances du sieur Regnard. AD57, 338U20, 1846 -chaussée prenant jour par deux croisées sur la rue dite Kellergasse. Dans la cuisine. Dans une chambre croisées sur la rue. Dans une autre chambre au même étage prenant jour par une croisée sur la rue. Au grenier à foin. Dans un autre grenier au-dessus du précédent. Dans la boutique de charron, les outils de fumier. Devant la porte, une brouette et une voiture de fumier. AD57, 2O204/4 Démolition de la porte d’Allemagne qui entrave la libre circulation des voitures et notamment à la rentrée des récoltes. Vente en 21 lots. L’arcade de cette porte est trop basse et étroite, elle gêne la communication du passant avec
    Datation secondaire :
    4e quart 19e siècle porte la date
    Illustration :
    Plan de la ville de Fénétrange, détail du plan, porte d'Allemagne et corps de garde, , plan terrier Extrait du plan terrier de Fénétrange, la ville et son enceinte, AD54, B11767, 1719 Vue aérienne de la proriété à gauche du pensionnat. IVR41_20165710137NUC4A Vue depuis la rue de la porte d'Allemagne avec l'ancien corps de garde. IVR41_20215731745NUC2 Vue depuis de la propriété depuis l'ancien corps de garde. IVR41_20215731754NUC2A Ancien corps de garde, élévation antérieure, porte piétonne, détail de la date 1617 et initiales Bâtiment en appentis abritant les vestiges de la tour de la porte d'Allemagne Partie basse de la tour de la porte d'Allemagne. IVR41_20215731746NUC2 Partie haute de la tour de la porte d'Allemagne. IVR41_20215731747NUC2A
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Lironcourt - rue de la Fontaine rue de Chaumont - en village - Cadastre : 2016 ZB 78
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La fontaine-lavoir appelée la Grande Fontaine est établie en 1895. Des travaux d’étanchéité, de
    Description :
    La fontaine-lavoir est située au centre de Lironcourt. Elle est composée de deux grands bassins
    Localisation :
    Lironcourt - rue de la Fontaine rue de Chaumont - en village - Cadastre : 2016 ZB 78
    Appellations :
    Grande Fontaine
    Illustration :
    Grande Fontaine-lavoir de Lironcourt, vue de détail de la colonne d'alimentation nord Grande Fontaine-lavoir de Lironcourt, vue de détail de la colonne d'alimentation sud Grande Fontaine-lavoir de Lironcourt, vue de détail de la cloture ouest du lavoir Grande Fontaine-lavoir de Lironcourt, vue d'ensemble depuis le nord. IVR41_20168833958NUC2A Grande Fontaine-lavoir de Lironcourt, vue de détail du pilier central IVR41_20168833961NUC2A
  • puits - fontaine - lavoir - abreuvoir
    puits - fontaine - lavoir - abreuvoir Romont - rue de la Grande Fontaine - en village - Cadastre : 2016 AA 180
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    pierre de taille provenant des carrières de Rambervillers. En 1808, le lavoir à côté de la Grande nettoyer. La grande fontaine est à nouveau restaurée en 1859 et le lavoir agrandi selon les indications de Fontaine est réparé selon les plans de Jean Dominique Georgé, architecte à Rambervillers. La halle de bois publics à Romont et Nicolas Voirin, entrepreneur à Nomexy. Ils refont la maçonnerie, l'enchambrement de la source, remplacent les madriers de la partie supérieure et le pavage aux abords. En 1838, les tuyaux francs. L'entretien du pavage et de la toiture est fait en 1863 par les mêmes personnes. La pierre de plaque en métal fixée sur la charpente porte la mention " ART. 36 DE L’ARRÊTÉ Mpal / DU 17 JANVIER 1861 alimentation par une conduite en fonte provenant de sources enchambrées. Les travaux prévoient la réfection de l'enchambrement, le remplacement des conduites en fonte par des tuyaux en grès, l'établissement de 6 auges de la la couvert d’une charpente de bois sur poteaux peints à l’huile et à la céruse (3 couches). Il est
    Hydrographies :
    ruisseau de la Prairie
    Représentations :
    La pierre sculptée en remploi porte la date 1583 gravée de part et d'autre d'une tête ange
    Datation principale :
    4e quart 16e siècle porte la date
    Description :
    Le puits-fontaine-lavoir est situé dans le centre du village de Romont, à coté du ruisseau de la Prairie. L'élément le plus ancien est le puits de forme circulaire dont la margelle en pierre de taille (grès rose) s’élève pour le couvrir. Le linteau de la porte d'accès en bois est composée d'une pierre
    Localisation :
    Romont - rue de la Grande Fontaine - en village - Cadastre : 2016 AA 180
    Dates :
    1583 porte la date
    Appellations :
    Grand Fontaine
    Illustration :
    Grand Fontaine de Romont, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la facade antérieure Grand Fontaine de Romont, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade postérieure Grand Fontaine de Romont, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade antérieure Grand Fontaine de Romont, vue de détail de la signature sur un abreuvoir IVR41_20168834133NUC2A Grand Fontaine de Romont, vue de détail de la daté et de la signature portées sur le bassin de Grand Fontaine de Romont, vue de la plaque mentionnant l'arreté du 17 janvier 1861 Grand Fontaine de Romont, vue de détail de la signature. IVR41_20168834136NUC2A Grand Fontaine de Romont, vue intérieure du lavoir et des abreuvoirs IVR41_20168834128NUC2A Grand Fontaine de Romont, vue intérieure du lavoir et du puits IVR41_20168834129NUC2A Grand Fontaine de Romont, vue intérieure du lavoir et du puits IVR41_20168834130NUC2A
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Saint-Pierremont - Grande Rue rue de l'Eglise - en village - Cadastre : Près de l'Eglise
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Les fontaines de Saint-Pierremont, dont la Grande Fontaine sont reconstruites en 1865, selon les fonte. En 1895, il est décidé de déplacer la Grande Fontaine à l’emplacement de l’ancien cimetière 3200,15frcs. Elle est équipée d'un bassin en fonte circulaire de 1000kg (dia=3m ; h=54cm). La conduite d'alimentation est aussi changée car obstruée par des dépôts ferrugineux qui proviennent en grande partie des bruit. (sources : AD88 - série 2O455/10). Les bassins en fonte proviennent de la fonderie de Varigney
    Description :
    Le lavoir de la Grande Fontaine est situé au centre de Saint-Pierremont, juste à coté de l’Église . La construction est de plan rectangulaire, bâtie en moellons enduits avec des encadrements en pierre de taille (grès rose) et couvert d'un toit à longs pans. La façade antérieure est ouverte grâce à 5 piliers en pierre de taille dont celui du centre dissimule la colonne d'alimentation (hors fonction bassins rectangulaires en fonte à l'intérieur. Le bâtiment contient aussi deux grands bassins circulaires
    Localisation :
    Saint-Pierremont - Grande Rue rue de l'Eglise - en village - Cadastre : Près de l'Eglise
    Appellations :
    Grande Fontaine
    Illustration :
    Grande Fontaine de Saint-Pierremont, plans et élévations d'une fontaine et de la chambre de Grande Fontaine de Saint-Pierremont, plans et élévations de la chambre de reception des eaux Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue intérieure des bassins Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue de détail de la signature sur un bassin de Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue intérieure des bassins et des pompes à Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue intérieure des bassins et des pompes à Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue intérieure du bassin et d'une des pompes à Lavoir de la Grande Fontaine de Saint-Pierremont, vue intérieure de détail de la planche à laver
  • Ensemble de 5 fontaines - lavoirs - abreuvoirs
    Ensemble de 5 fontaines - lavoirs - abreuvoirs Serécourt - 9 Grande Rue 19 Grande Rue 59 Grande Rue rue de l'Ecole rue du Heuyon - en village - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    , entrepreneur à Attignéville, pour 11 380,37frcs. Selon la signature "MONTIERS SUR SAULX / 1881" portée sur certains bassins, la fonte provient des ateliers de fonderie de Montiers-sur-Saulx en Meuse. Il semble que seules La Fontaine du Pâtis et la Fontaine de Gripont préexistaient avant sa reconstruction de 1881. Les archives conservent la trace d'un rétablissement à neuf de la Fontaine de Gripont en 1826, selon les plans ailleurs, ses bassins en fonte de 1881 ont été abimés suite à un accident de voiture (déplacés 71 Grande
    Représentations :
    La colonne d'alimentation, produite par la fonderie de Montiers-sur-Saulx est ornée de plusieurs
    Datation principale :
    4e quart 19e siècle daté par source porte la date
    Description :
    ). - La fontaine-abreuvoir du 9 Grande Rue est équipée d'un bassin rectangulaire en pierre d'abreuvoir avec deux barres de fer pour y poser un seau à remplir. - La fontaine-lavoir du 19 Grande Rue est différent sur chaque site en fonction des besoins. - La fontaine-lavoir du Grippont était munie de deux abreuvoirs rectangulaires en fonte et d'un bassin de lavage en pierre dans la file (les abreuvoirs et la colonne d'alimentation en fonte ont été déplacé 71 Grande Rue et remplacés par des éléments en ciment constituée d'un bassin circulaire en fonte placé devant un lavoir en pierre à ciel ouvert. - La fontaine -abreuvoir-lavoir de la rue de l’École est composée d'un bassin rectangulaire en pierre d'abreuvoir avec deux (disparues) pour y faire la lessive. - La fontaine-lavoir du Paquis est formée d'un bassin circulaire en
    Localisation :
    Serécourt - 9 Grande Rue 19 Grande Rue 59 Grande Rue rue de l'Ecole rue du Heuyon - en village
    Dates :
    1881 daté par source porte la date
    Illustration :
    Fontaine-abreuvoir à Sérécourt (9 Grande Rue), vue de la colonne d'alimentation Fontaine-lavoir à Sérécourt (19 Grande Rue), vue de la colonne d'alimentation Fontaine-lavoir à Sérécourt (19 Grande Rue), vue de la signature sur le bassin de la fontaine Fontaine-lavoir du Paquis à Sérécourt (59 Grande Rue), vue de la fontaine circulaire Fontaine-lavoir du Paquis à Sérécourt (59 Grande Rue), vue de la signature sur le bassin Fontaine-lavoir du Paquis à Sérécourt (59 Grande Rue), vue des abreuvoirs et de la fontaine depuis Fontaine-lavoir de Gripont à Sérécourt, vue d'ensemble d'un bassin et de la colonne d'alimentation en fonte déplacés 71 Grande Rue IVR41_20168834014NUC2A Fontaine-abreuvoir à Sérécourt (9 Grande Rue), vue d'ensemble depuis le sud IVR41_20168834015NUC2A Fontaine-lavoir à Sérécourt (19 Grande Rue), vue d'ensemble depuis le sud IVR41_20168834017NUC2A
  • Grande Fontaine
    Grande Fontaine Raon-l'Étape - rue Jules Ferry place de la République - en ville - Cadastre : à l'emplacement de l'actuel monument aux morts
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La Grande Fontaine de Raon l’Étape a été établie en 1793 (An 2) sur la place de la République à Raon l’Étape. L'eau de la Grande Fontaine est ensuite évacuée par un aqueduc vers le petit jardin Joseph Charpentier, entrepreneur à Raon l’Étape et réceptionnés le 15 Prairiale an 3 (1795). Elle a la particularité d’être surmontée d'un bonnet phrygien, appelé "bonnet de la Liberté". Elle est probablement alimentée par la chambre de source de la fontaine Ganneton (ou Janneton) construite en 1791 par François qui devance la maison curiale (65 pieds de long) puis jusqu’au canal des moulins (70 pieds de long révolutionnaires connues dans les Vosges. Elle est remplacée par la Fontaine des Quatre Lions (IA88031091) qui fait
    Hydrographies :
    ruisseau de la Plaine
    Description :
    La Grande Fontaine est située au centre de Raon l’Étape, le long de la rue principale, sur la place de taille, vers le canal des moulins (branche canalisée du ruisseau de la Plaine). La Grande Fontaine de la République. En pierre, elle est composée d'un bassin en forme de U avec au centre une colonne fixées sur la margelle sous les jets, soutiennent le système et permettent d'y poser un seau à remplir . La colonne d'alimentation est surmontée d'un "dôme à décor de coquille" selon la formulation du devis a été détruite dans la seconde moitié du 19e siècle.
    Localisation :
    Raon-l'Étape - rue Jules Ferry place de la République - en ville - Cadastre : à l'emplacement
    Titre courant :
    Grande Fontaine
    Appellations :
    Grande Fontaine
    Illustration :
    Grande Fontaine de Raon l'Etape, gravure représentant de la place de la République (milieu du 19e Grande Fontaine de Raon l'Etape, élévation dressée par J.B. Valentin, entrepreneur en 1793 (AD88 Grande Fontaine de Raon l'Etape, coupe de l'aqueduc d'évacuation dressée par J.B. Valentin
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir La Vacheresse-et-la-Rouillie - Rouillie (la) - Grande Rue chemin de la Haie des Enseignes - en village - Cadastre : 2012 A6 488
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Un projet de lavoir couvert est établi en 1836 sur la fontaine préexistante de La Rouille par Jean
    Représentations :
    La colonne d'alimentation est ornée de moulures.
    Datation principale :
    2e quart 19e siècle 3e quart 19e siècle 4e quart 19e siècle daté par source porte la date
    Description :
    Le lavoir est situé dans le hameau de la Rouillie à l'extrémité sud de la rue principale. Ce lavoir pavillon. L'eau provient de la colonne d'alimentation en pierre portant la date "1881", placée en façade boite de bois est fixée à l'extérieur, sur la façade latérale gauche, pour abriter un extincteur.
    Localisation :
    La Vacheresse-et-la-Rouillie - Rouillie (la) - Grande Rue chemin de la Haie des Enseignes - en
    Dimension :
    la 625.0 cm lavoir la 300.0 cm bassin de lavage et de rincage
    Dates :
    1881 daté par source porte la date
    Illustration :
    Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la facade Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue de la colonne d'alimentation IVR41_20168833598NUC2A Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue de détail de la date portée sur la colonne Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue intérieure du bassin du lavoir IVR41_20168833600NUC2A Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue intérieure de la charpente du lavoir Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue de détail de l'évacuation de l'eau du bassin de Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue de détail de l'évacuation des eaux au sol dans le Fontaine-lavoir-abreuvoir de La Rouillie, vue de détail de la facade Est, vue de l'ancien
  • Ferme n°40
    Ferme n°40 Harol - Frison - 160 chemin des Sources - en écart - Cadastre : 2020 ZO 141
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La ferme n°40 de Harol (Frison) est établie au début du 19e siècle, en 1815 selon la pierre de fondation située à droite de la porte piétonne : "J'AI ÉTÉE POSEE / PAR MERONIQUE ANTOINE LE 22 / AVRIL 1815 ". La construction est confiée par François Antoine (propriétaire, et cultivateur de la cense de Frison archive privée : annexe 1). L'agrandissement au nord a été effectué suite à la vente de terrains situés à Bouzey lors de la construction du barrage dans les années 1870-1880 (source orale). D'autres
    Représentations :
    Les façades sont structurées par les chaines d'angle harpées. L'encadrement de la porte piétonne est mouluré, surmonté d'une corniche et d'une niche abritant une statuette de la Vierge. La pierre de
    Datation principale :
    1er quart 19e siècle porte la date
    Description :
    La ferme n°40 de Hadol est située dans l’écart de Frison, au sud-ouest du territoire communal, en retrait de la rue principale. Non mitoyenne, cette ferme est composée de trois travées avec une double abreuvoirs, servant aussi de lavoir est mitoyenne avec la ferme voisine. Les conditions de partage ont été blanc. Les fenêtres présentent un linteau droit, tandis que la porte charretière est en plein cintre.
    Dates :
    1815 porte la date
    Annexe :
    premier grenier deux escaliers pour la cave deux grandes portes en pierre de taille pour les engrangement Annexe 1 : notes relatives au contrat de construction de la Ferme n°40 de Frison (Harol) en 1814 . Contrat du 28 […] 1814, entre François Antoine, Cultivateur à la cense de Frison, et Dominique Humblot vestibule pavé en pierre de taille, ainsi que la cuisine un escalier en pierre de taille pour monter au pour rétribution 1000 francs payer pour moitié au 1er mai et l’autre moitié à la saint-martin 1815. Annexe 2 : Notes relatives au contrat de partage de la fontaine mitoyenne entre les fermes n°40 et quoique la fontaine soit située sur la propriété de M. Antoine. Il est mentionné que : le droit d’accès la fontaine est le même pour Antoine et Marulier du coté de la cour, comme mentionné dans le partage du 28 12 1855. Du coté de la curtille du Sieur Antoine, le droit d’eau est limité à une largeur de 1.50 m à partir de l’angle de la fontaine et sur toute la longueur des trois bassins, c’est-à-dire
    Illustration :
    Harol, Frison, Ferme n°40, contrat de partage de l’usage de la fontaine mitoyenne (1881) - page 1/2 Harol, Frison, Ferme n°40, contrat de partage de l’usage de la fontaine mitoyenne (1881) - page 2/2 Harol, Frison, Ferme n°40, façade antérieure, vue de détail de la porte piétonne Harol, Frison, Ferme n°40, façade antérieure, vue de détail de la pierre de fondation à gauche de la porte piétonne. IVR41_20208830884NUC2A
  • Magasin de commerce dit Magasin Vaxelaire et Pignot
    Magasin de commerce dit Magasin Vaxelaire et Pignot Nancy - 53 à 57 rue Saint-Dizier 3, 7 à 9 rue de la Faïencerie - en ville - Cadastre : 1972 BE 201 A 204
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    métallique du dernier étage est masquée et la grande verrière est occultée. originaire de Wissembach (88), créateur d'un ensemble de grands magasins en Belgique et en France, le second immeubles contigus rue Saint-Dizier et rue de la Faïencerie prenant en tenaille le magasin Gallé situé en maçonnerie de Nancy exécute le gros-œuvre. La devanture en acajou est exécutée par Garnier. L'entreprise nancéienne Majorelle réalise la marquise en fer forgé et fournit les luminaires. L'entreprise Cayotte frères de Nancy réalise les travaux de plâtrerie. Le peintre nancéien Paul Martignon exécute la décoration respectent pour partie la structure métallique des deux premières campagnes. En 1936, Raphaël Oudeville (1896 compte du Bon Marché de Paris, la structure métallique des deux premiers niveaux est totalement masquée , l'ensemble des trémies est bouché et l'escalier du second étage est détruit. En 1980, la structure
    Représentations :
    , support : tympan ; sujet : roses, support : chapiteaux et cartouches des supports portant la grande verrière ; sujet : ornement géométrique, support : vitrail de la grande verrière ; monogramme V et P des
    Description :
    Les fondations en béton armé du magasin précédant ont probablement été conservées. La structure
    Localisation :
    Nancy - 53 à 57 rue Saint-Dizier 3, 7 à 9 rue de la Faïencerie - en ville - Cadastre : 1972 BE 201
    Illustration :
    Projet d'exécution sur la façade coté rue Saint-Dizier (5 février 1913) IVR41_19805400450P Détail du fronton portant le monogramme et de la devise. IVR41_19925400824XA
  • Ensemble de trois fontaines - abreuvoirs
    Ensemble de trois fontaines - abreuvoirs Viocourt - Grande Rue rue du Haut Chemin rue de la Goulotte rue de l'Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Les trois fontaines-abreuvoirs de Viocourt sont édifiées en 1878 (porte la date), dans le cadre Attignéville. La construction est financée au moyen d’un emprunt de 2700 francs à Joseph Gauthier, instituteur
    Représentations :
    d'eau. La partie supérieure est moulurée, et forme un fronton orné d'une palmette, flanquée de deux
    Datation principale :
    4e quart 19e siècle porte la date daté par source
    Description :
    Les trois fontaines-abreuvoirs sont situées dans la Grande Rue, aux carrefours principaux, au ciment et d'une colonne d'alimentation en grès qui porte la date sculptée "1878". Celle à l'angle de la rue de la Goulotte a probablement été détruite et reconstituée quasiment à l'identique récemment (décors simplifiés). Plusieurs bassins ont été ajoutés à la fontaine de la rue de l’Église, dont un bassin
    Localisation :
    Viocourt - Grande Rue rue du Haut Chemin rue de la Goulotte rue de l'Eglise - en village
    Dates :
    1878 daté par source porte la date
    Illustration :
    Fontaine-abreuvoir de la rue du Haut chemin à Viocourt, vue d'ensemble. IVR41_20168834443NUC2A Fontaine-abreuvoir de la rue du Haut chemin à Viocourt, vue de la colonne d'alimentation Fontaine-abreuvoir de la rue du Haut chemin à Viocourt, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine-abreuvoir de la rue du Haut chemin à Viocourt, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine-abreuvoir de la rue du Haut chemin à Viocourt, vue de l'arrière de la colonne Fontaine-abreuvoir de la rue de la Goulotte, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine-abreuvoir de la rue de l'Eglise, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine-abreuvoir de la rue de l'Eglise, vue d'ensemble IVR41_20168834452NUC2A
  • hôpital
    hôpital Remiremont - rue Georges Lang - Cadastre : 2020 AC 155 2020 AC 120 2020 AC 119 2020 AC 153 2020 AC 165
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    "sombres, humides et malsaines" (cf Hdpt A 6) et une chapelle réduite à une simple pièce contre la rue et /E3). Devant tant de vétusté et en raison de la crainte d'y voir se développé un foyer de travaux d'agrandissement furent effectués au XVIIIe siècle augmentant la capacité du nombre de lits mais aussi de l'appartement du directeur à la demande du chanoine Pierre Andreu en 1753-1754. Après un incendie, de nouveaux bâtiments sont édifiés pour la direction de Charles Perron (1820-1970) à partir de " en 1903, une salle d'opération en 1908 ... et réaménage la chapelle en 1890. Les vitraux de cette dernière avaient été refaits en 1873 Les anciens bâtiments ont détruits en 1974 pour permettre la construction d'un nouvel équipement projeté dès 1965 et dont les travaux durent jusqu'en 1977. Seule la porte de la chapelle est conservée, déplacée et réinstallée, elle est protégée au titre des Monuments
    Référence documentaire :
    " dans La lorgnette hospitalière, 1992 BAUMGARTNER (Jean-Claude), Béatrix Hiéronyme de Lorraine -Lillebonne et l'hôpital de Remiremont" dans La lorgnette hospitalière, n° 15, septembre, 1992, p. 19-20 Bamgartner (Jean-Claude), 'hôpital de Remiremont, 1000 ans d'histoire hospitalière, dans La hospitalière, dans La Lorgnette hospitalière, n°16, décembre 1993, p. 5-6 Bouvet, Mireille-Bénédicte. Politique hospitalière et sociale des dames et de la ville de . Bouvet, Mireille-Bénédicte. Politique hospitalière et sociale des dames et de la ville de Remiremont au
    Précisions sur la protection :
    Portail, y compris la niche avec sa statue qui le surmonte : inscription par arrêté du 20 août 1974
    Représentations :
    niche accostée de volutes feuillagées qui abritait la statue de sainte Béatrix.
    Description :
    Il ne subsiste de l'ancien hôpital que le portail de la chapelle.
    Annexe :
    facilement accessible, le nouvel hôpital s’élevait au pied de la colline du Calvaire dans un endroit aéré achevés en 1724, avant la démolition des anciens locaux, permettant aux malades d’être transférés sans d’une toiture à longs pans et croupes avec une large façade sur rue. On ignore la distribution second. La pharmacie pourrait avoir été dès l’origine au rez-de-chaussée si l’on en croit les témoignages du XIX e siècle. Les façades sur rue ou sur cour étaient d’une grande simplicité encore plus grande bandeau qui souligne chaque niveau. Les percements étaient abondants, plus grands et plus nombreux aux rappelait à chacun la devise de l’hôpital et l’année de son ouverture gravées sur une plaque de marbre noir connaissons la capacité d’accueil de l’établissement en 1726 (13 lits pour les malades et 14 pour les orphelines) et surtout par les rapports de la fin du XVIII e siècle, après des travaux d’agrandissement logeaient probablement à l’étage (comme à Commercy) dans l’aile sud, proche de la chapelle mais aussi à
  • Basilique
    Basilique Grand - rue de la Mosaïque - en village - Cadastre : 1968 E4 397
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Basilique civile construite à la fin du 1er siècle ; mosaïque établie dans la première moitié du 3e siècle ; bâtiment destiné à la protéger construit en 1883, 1884, daté par source
    Représentations :
    de la mosaïque ; sujet : chien, sanglier, panthère, tigre, lion
    Localisation :
    Grand - rue de la Mosaïque - en village - Cadastre : 1968 E4 397
1 2 3 4 10 Suivant