Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • tribune et orgue
    tribune et orgue Provenchères-sur-Fave - Le Village - rue du Château
    Localisation :
    Provenchères-sur-Fave - Le Village - rue du Château
  • Fontaine
    Fontaine Frizon - Le Château - 230 allée des Marronniers - en village - Cadastre : 2016 D 609
    Historique :
    La fontaine privée du château de Frizon a probablement été établie vers 1890, au moment où le propriétaire du château a cédé à la commune une source pour alimenter les fontaines de la Basse de Frizon (source orale). La colonne d'alimentation et le bassin portent la signature de la forge de Varigney (Haute
    Représentations :
    lion pour le jet. Au dessus, la colonne porte deux caducées (où les ailes sont remplacés par une fleur
    Description :
    La fontaine privée du château de Frizon est composée d'un bassin circulaire en fonte, avec au
    Localisation :
    Frizon - Le Château - 230 allée des Marronniers - en village - Cadastre : 2016 D 609
    Illustration :
    Fontaine du chateau de Frizon, vue d'ensemble depuis le sud. IVR41_20168834358NUC2A Fontaine du chateau de Frizon, vue de détail de la signature du le bassin. IVR41_20168834364NUC2A Cour du chateau de Frizon, carte postale du début du 20e siècle. IVR41_20168834357NUC2Y Fontaine du chateau de Frizon, vue d'ensemble depuis l'est. IVR41_20168834359NUC2A Fontaine du chateau de Frizon, vue de la colonne d'alimentation. IVR41_20168834360NUC2A Fontaine du chateau de Frizon, vue de détail de la colonne d'alimentation. IVR41_20168834361NUC2A Fontaine du chateau de Frizon, vue de détail de la base de la colonne d'alimentation Fontaine du chateau de Frizon, vue de détail de la signature sur la colonne d'alimentation
  • église paroissiale Sainte-Catherine
    église paroissiale Sainte-Catherine Provenchères-sur-Fave - Le Village - rue du Château - en village - Cadastre : 1989 B 345
    Historique :
    cette période, le troisième niveau est ajouré sur trois faces de doubles baies géminées à billettes et murées lors des transformations qui ont commencé en 1712 (date portée par le linteau de la porte latérale reconstruite à l'est de celle-ci, la tour située sur le choeur devenant tour-porche. C'est de cette campagne de travaux que date la surélévation du clocher, son double bulbe à lanternon (classé MH) et le porche néo verrières (étude, IM88003872), les cloches (baptême le 13/6/1925), les statues qui surmontent le fronton du ). Le double dôme de la tour a été recouvert de bardeaux de chêne jusqu'en 1961, puis d'ardoises et
    Localisation :
    Provenchères-sur-Fave - Le Village - rue du Château - en village - Cadastre : 1989 B 345
  • Maisons ; fermes de la commune de Fremifontaine
    Maisons ; fermes de la commune de Fremifontaine Fremifontaine
    Description :
    Habitat le plus souvent non mitoyen ou partiellement mitoyen situé le lont d'une voie élargie par
    Annexe :
    parties annexes ; la présence d’un toit à croupe (maison dite le château, 1934 B 427) et deux toits à Le village de Fremifontaine se situe, dans la Montagne vosgienne dans une zone géologique de grès (en continuité avec la Vôge), le territoire communal s’étend, à 350m d‘altitude, sur une superficie de 955 hectares dont 845 de forêt, soit 88%, à dominante feuillue (hêtre et chêne). Le point culminant Plaine : le point le moins élevé se trouve au confluent des Près Colnots avec le ruisseau des Roseaux, à naissent des sources présentes dans la forêt. 2. Morphologie du village Le village est étiré car il réunit considérée comme le centre du village. L’espace publique se compose d’une voirie surdimensionnée ; cependant , on constate l’absence de place et d’espace collectif. Le bâti rural traditionnel est encore visible de portes, pierres de fondation). 4. Implantation Dans le village, la plupart des édifices ont la façade principale parallèle à la voirie (mur gouttereau sur rue) et l’usoir est encore visible ; le plus
    Illustration :
    pour matérialiser le passage vers le jardin. IVR41_20078803021NUC2A pour matérialiser le passage vers le jardin, détail de la clé datée de 182?. IVR41_20078803022NUC2A Ferme, 10 rue du calvaire (1934 B126), détruite après 1979, détail de pierre sur le linteau de la
  • Ensemble de trois puits - abreuvoirs
    Ensemble de trois puits - abreuvoirs Sandaucourt - rue Laurine Durand - en village
    Historique :
    époque : Le puits de la rue L. Durand est identique à celui de la rue château, qui a été creusé en 1870 Les trois puits situés à proximité de Château de Sandaucourt ont probablement été établis à la même
    Description :
    Les trois puits sont situés aux abords du Château de Sandaucourt. Ils sont tous les trois composés du château et L. Durand sont identiques et bénéficient de deux reposes sceaux sculptés en saillis ciment sur un plan carré à pans coupés. Les deux pompes à noria de la rue du Château et de celle du
    Localisation :
    Sandaucourt - rue du Chateau - en village
    Illustration :
    Puits - abreuvoir de la rue du Château à Sandaucourt, vue d'ensemble depuis le sud Puits - abreuvoir de la rue du Château à Sandaucourt, vue d'ensemble depuis le nord Puits - abreuvoir de la rue du Château à Sandaucourt, vue d'ensemble depuis l'est Puits - abreuvoir de la rue du Château à Sandaucourt, vue de détail de la pompe à eau et de la Puits - abreuvoir de la rue du Château à Sandaucourt, vue de détail de la signature sur la pompe à Puits - abreuvoir près de la Mairie à Sandaucourt, vue d'ensemble depuis le nord Puits - abreuvoir de la rue L. Durand à Sandaucourt, vue d'ensemble depuis le nord Puits - abreuvoir de la rue L. Durand à Sandaucourt, vue d'ensemble depuis le sud
  • pompe à eau
    pompe à eau Sandaucourt - rue du Chateau - en village
    Inscriptions & marques :
    Le capot et la manivelle portent la signature " MORIN-GACON A DIJON".
    Historique :
    La pompe à eau est située sur le puits communal creusé devant le Château de Sandaucourt en 1870
    Description :
    La pompe à eau est placé sur le puits devant le chateau de Sandaurcourt. Cette pompe à noria en
    Localisation :
    Sandaucourt - rue du Chateau - en village
    Illustration :
    Pompe à eau du puits de la rue du Château à Sandaucourt, vue d'ensemble coté manivelle Pompe à eau du puits de la rue du Château à Sandaucourt, vue d'ensemble. IVR41_20178835287NUC2A
  • Ensemble de deux pompes à eau
    Ensemble de deux pompes à eau Sandaucourt - rue Laurine Durand - en village
    Inscriptions & marques :
    Le capot et la manivelle portent la signature " MORIN-GACON A DIJON".
    Description :
    La pompe à eau est placé sur le puits devant le chateau de Sandaurcourt. Cette pompe à noria en
  • Usine de tissés métalliques Gantois
    Usine de tissés métalliques Gantois Saint-Dié-des-Vosges - 25 rue des Quatre Frères Mougeotte - en ville - Cadastre : 2012 AS 91, 94, 113, 225 2012 AT 212 Outre la parcelle 212, l'emprise originelle comportait les parcelles suivantes : 61 à 63, 211, 453, 454.
    Historique :
    suite du décès de Camille Henry, J. Gantois s'assure le concours de Just Beucher et fonde une nouvelle mécaniques, la société prend, en 1900, le rhinocéros comme emblème, associé à une devise formant argument Beucher, qui intervient dans le courant de l'année 1927, la société devient Etablissements Gantois en mai , le bâtiment, sur plan en équerre, il offre une tour d'angle dont le registre supérieur paraît évoquer une lampe de mineur ; le linteau courbe de sa porte piétonne est pourvu d'une sculpture représentant l'entreprise absorbe les locaux voisins de l'ancienne textile J. Trimbach qui avait procédé, dans le courant transfert dans les locaux de l'entreprise J. Trimbach aurait pu intervenir dans le courant de l'année 1929 ², sont construits en 1962, 1963 et 1973, deux autres en 1992 et 2000. Désaffectée depuis le début des
    Référence documentaire :
    et Brueder). Le béton armé. Organe des Concessionnaires et Agents du Système Hennebique. Editeur : le : Chéry). Le béton armé. Organe des Concessionnaires et Agents du Système Hennebique. Editeur : le béton
    Précisions sur la protection :
    l'exclusion de l'extension) : les façades et toitures ; l'entrée et le vestibule ; la cage d'escalier avec l'ensemble des verrières ; le bureau du directeur avec ses décors immeubles par nature (cad : AS 91
    Description :
    -sol partiel, 2 étages carrés, plan en L comportant 2 corps principaux à élévation ordonnancée (le
    Texte libre :
    boulonnage, le bâtiment pouvait se prêter à un déplacement aisé sur une longue distance, par chemin de fer en présentait de bâtiment de ce type. Bien moins connu dans son état antérieur à 1914, le quartier La désaffectés (tout ou en partie) après 1920 : Beauvau (cavalerie) ; Stanislas, actuel château (cavalerie, puis
    Illustration :
    Bureaux, vue partielle depuis le Sud-Ouest. IVR41_20128812387NUC2A Atelier de fabrication G, vue de situation depuis le Sud-Ouest. IVR41_20128812365NUC2A Bâtiment E ( à gauche) et F, vue depuis le Sud-Ouest. IVR41_20128812388NUC2A Bâtiment F (bureaux), élévation Nord, détail : avant-corps abritant le bureau de direction Bâtiment F, rez-de-chaussée de la tour d'angle, vue intérieure partielle du vestibule vers le Nord Bâtiment F, rez-de-chaussée de la tour d'angle, vue intérieure du vestibule, détail : le plafonnier vers le vestibule Nord et l'escalier de distribution intérieur. IVR41_20128812239NUC2A Bâtiment F, escalier en demi-hors-oeuvre, vue partielle de son développement depuis le premier -hors-oeuvre : colonne abritant le dispositif de déclenchement de l'ouverture automatique des portes -hors-oeuvre, détail de la colonne renfermant le dispositif de déclenchement d'ouverture aotomatique des
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Maconcourt - rue Haute - en village - Cadastre : 2012 B 133
    Historique :
    prévoyait la réparation de l’ancien réservoir, le remplacement des conduites en poterie par des tuyaux de bois de chêne scellés dans le ciment (diamètre : 6,5cm) avec un assemblage avec des frettes (viroles colonne d'alimentation (appelée château d'eau) qui possédait une fondation en pierre soutenant un Paix », le refond était à remplir de couleur noire broyée à l’huile. Pour compléter ce projet de , et de deux autres bassins en bois. L'eau alimente ensuite le lavoir qui est séparé de l'abreuvoir par un muret et des bornes de pierre. Sur ce plan, l'architecte Abel Mathey a employé le terme de "Cippe d'inscription). En 1866, le mur de soutènement adossé aux auges du lavoir-abreuvoir est rétabli, selon les plans
    Description :
    des ouvertures reprend le modèle de la serlienne, ce qui est atypique dans le département des Vosges
1