Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église Paroissiale Saint-Vincent-de-Paul de Bataville
    Église Paroissiale Saint-Vincent-de-Paul de Bataville Moussey - Cadastre : 2019 6 44
    Historique :
    Réchicourt-le-Château et de Moussey pour la construction d’une église. Dédiée à saint Vincent de Paul, celle Pour l’entreprise Bata, la seule religion étant le travail, elle n’envisage que tardivement la . En 1940, une baraque en bois abrite une chapelle provisoire. Elle est agrandie en 1946 par le service ) aidé de G. Lesne et R. Chauvière. Elle est consacrée le 19 mars 1966. Le propos architectural s’inscrit biblique de la tente de Moïse dans le désert, durant l’Exode ainsi que celle du Bon Pasteur, en de dépouillement, avec un jeu de matériaux alternant le moellon brut pour les murs, le béton pour la structure et le bois. Les vitraux abstraits, en dalle de verre, des ateliers Benoît de Nancy, éclairent prioritairement le chœur, se limitant dans la nef à deux longs bandeaux lumineux à la base de la toiture. Le mobilier en pin des Landes est exécuté par le service menuiserie de la Société Bata. Les stations de chemin
    Description :
    enchâssées dans le mur en moellons;
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    Notice de repérage Établit par l'architecte Vladimir Janyta, le 20 décembre 1968
    Illustration :
    Vue de la nef depuis le chœur. IVR41_20155710789NUC4A Vue de la nef et de la tribune depuis le chœur. IVR41_20155710790NUC4A Le chantier de construction, photographie prise le 24 juin 1963. IVR41_20125711090NUC2A Pose de la première pierre, photographie prise le 20 septembre 1963. IVR41_20125711094NUC2A cérémonie de la pose de la première pierre, photographie prise le 20 septembre 1963 cérémonie de la pose de la première pierre, photographie prise le 20 septembre 1963 Cérémonie de la pose de la première pierre, le 20 septembre 1963, signature du parchemin par Mgr Cérémonie de la pose de la première pierre, le 20 septembre 1963, signature du parchemin par Cérémonie de la pose de la première pierre, le 20 septembre 1963 : scellement de la première pierre Chantier de construction de l'église, photographie prise le 9 octobre 1963. IVR41_20125711091NUC2A
  • Église Paroissiale Saint-Nicolas de Moussey
    Église Paroissiale Saint-Nicolas de Moussey Moussey - rue de Bourdonay - en village - Cadastre : 2015 38
    Historique :
    . Après la Seconde Guerre mondiale, le chœur est reconstruit, une partie du clocher et la sacristie nord indécemment orné"et pas de sacristie. Au 19e siècle, le toit de l'église est refait, en 1877 on construit le 1882 à la maison Champigneulle de Bar-le-Duc. En 1929, construction d'un porche et d'un nouveau . L'église reçoit un nouveau maître-autel édifié par le marbrier Jaeg. Les autels latéraux et statues sont restaurés. L’église est repeinte, le plafond refait ainsi qu'une partie du clocher. L'église reçoit de se comportaient avant le sinistre". Nouvelle horloge achetée à la maison Didelot de Sarrebourg et rampe en fer de 86kg est fournie par le garage Feltin de Moussey.
    Description :
    l'escalier menant à la tribune d'orgue à gauche et l'entrée de l'église à droite. Le toit à longs pans et . Une partie des murs est en brique. L'ancienne sacristie est reconstruite en brique laitière. Dans le clocher, le plancher refait est en sapin et l'échelle de meunier en hêtre.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    du plafond de la nef à la place des lambris. M. Bastien maitre plâtrier à Rixingen (Réchicourt). 1880 fournis par la maison Champigneulle à Bar le Duc Salvanges pour 7 vitraux celui du chœur beaucoup plus laquelle est placé le tableau des fondations. 1883,factures payées à M Champigneulle de Bar-le-Duc pour canonique la fabrique doit entourer les fonds baptismaux d’une grille, remettre en état le calice et le l’église, par le zèle et la générosité des fidèles sous l’administration de M Perrin Nicolas et Petit Alexis curé de la paroisse. Image du Christ et de la Vierge. Diam 70cm ht 65 donne le do. En ht de la fort abîmées également moins par les obus que par la pluie. 1947, depuis le mois de mai les travaux de travaux ont nécessités le démontage des deux autels latéraux qui quoique non endommagés par faits de plan et dessin pour un banc en table de communion en marbre cadrant avec le futur maître autel qui sera en marbre aussi. En effet, le maître-autel détruit totalement. 1948, constats que la réfection des
    Illustration :
    Porte d'entrée de l'église sous le porche, ensemble face. IVR41_20155710346NUC4A Vue intérieure de l'église depuis le chœur, vue d'ensemble. IVR41_20155710364NUC4A
  • Église Paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens d'Assenoncourt
    Église Paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens d'Assenoncourt Assenoncourt - rue pricipale - en village - Cadastre : 2017 40 édifice isolé à la croisée des différentes rues du village. 1814 E 68
    Historique :
    L'existence d'une église à Assenoncourt est attestée depuis le 13e siècle. Après les destructions liées aux guerres des 16e et 17e siècle, le chantier de reconstruction commence en 1713 et se poursuit hissées dans le clocher en remplacement de celles prises par les allemands durant la Première guerre mondiale pour récupérer le bronze. Après les bombardements de la Seconde guerre mondiale, la toiture de la , ce qui est assez rare dans ce secteur. Le mobilier en bois de l'église est en partie classé MH et date du 18e siècle. L'église sous l'invocation de saint Pierre-aux-Liens, fêté le 1er aout. La légende raconte qu'un homme possédé par le démon fut guéri en touchant une chaine ayant attachée le saint apôtre pendant son martyr. Le miracle aurait eu lieu en présence de l’évêque de Metz, Diodoric (appelé aussi
    Description :
    cintre percées dans chaque mur gouttereau de la nef et deux dans le chœur fournissent un éclairage naturel suffisant. Le clocher hors-œuvre, de plan carré, s’élève sur trois niveaux séparés par des bandeaux de pierre de taille, les premiers percés d’oculi, le dernier d’une baie en plein cintre et de fenêtres géminées sur le côté. L’unique décor est concentré sur la porte à encadrement mouluré pourvue d’un tuile mécanique ; le clocher et la flèche polygonale à égout retroussé, en ardoise. L'église a conservé son pavement d'origine, dans le chœur et l’avant-chœur, composé de dalles noires et blanches formant
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Église Paroissiale Saint-Antoine-de-Padoue, à Hertzing
    Église Paroissiale Saint-Antoine-de-Padoue, à Hertzing Hertzing - rue de L'Eglise - Cadastre : 2018 01 57
    Description :
    sur chaque face de deux lucarnes en plein cintre, en grès. Le premier niveau abrite le porche dont éclairée par 6 verrières dans la nef et 4 dans le chœur.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    enlevé le toit, ainsi que les 6 fenêtres, on a ajouté crépi pour tous les côtés de la tour et du pignon vers le mauvais temps. AD 57 21J1267. Questionnaire de 1948, église bien endommagée par la guerre plafond (un gros trou et le reste tâché), des vitraux et des murs. Autels en assez bon état. Un confessionnal à droite de l’entrée en bon état, le baptistère ne sert pas, bancs de communion très bien, chaire
    Illustration :
    Église paroissiale de Hertzing, vue intérieure depuis le chœur, ensemble face
1