Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 19 sur 19 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • tombe de la famille Thiaville
    tombe de la famille Thiaville Fribourg - Chemin départemental de Fribourg à Albestroff
    Historique :
    particulièrement actif dans le canton. Tombe sculptée certainement au début du siècle mais dont l'épitaphe
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    Le décor d'inspiration néo-classique est sculpté en bas-relief et en moyen-relief, il est
    Description :
    Tombe à stèle rectangulaire en forme architecturée. Le socle imite un amas de rocher il est
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Buste-reliquaire de Sainte Colombe
    Buste-reliquaire de Sainte Colombe Azoudange - rue de l'Eglise
    Historique :
    bénédictins fonder un monastère sur leur tombe. Leur fête est le 30 octobre. Le récit est rapporté par Abson de Sens, morte martyr et représentée le plus ouvent avec l’ours qui la défendit. Il existe aussi à les yeux afin de les protéger des maladies. Le buste reliquaire est habillé d’une robe blanche quand ). Les robes anciennes ont disparu. Un brancard de bois (cassé) servait à le transporter lors des processions (conservé au presbytère). Le buste-reliquaire a été restauré lors de sa présentation à l’exposition « le chemin des reliques » au musée de Metz en 1994. Il date certainement du 16e siècle, le socle
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    Le buste-reliquaire est sculptée en ronde bosse dans un bois léger (tilleul ?) doré à la feuille fixation. Le bois est peint et doré, le visage de la sainte est peint en rose. Revers sculpté. Sur le socle
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Église Paroissiale Saint-Vincent-de-Paul de Bataville
    Église Paroissiale Saint-Vincent-de-Paul de Bataville Moussey - Cadastre : 2019 6 44
    Historique :
    Réchicourt-le-Château et de Moussey pour la construction d’une église. Dédiée à saint Vincent de Paul, celle Pour l’entreprise Bata, la seule religion étant le travail, elle n’envisage que tardivement la . En 1940, une baraque en bois abrite une chapelle provisoire. Elle est agrandie en 1946 par le service ) aidé de G. Lesne et R. Chauvière. Elle est consacrée le 19 mars 1966. Le propos architectural s’inscrit biblique de la tente de Moïse dans le désert, durant l’Exode ainsi que celle du Bon Pasteur, en de dépouillement, avec un jeu de matériaux alternant le moellon brut pour les murs, le béton pour la structure et le bois. Les vitraux abstraits, en dalle de verre, des ateliers Benoît de Nancy, éclairent prioritairement le chœur, se limitant dans la nef à deux longs bandeaux lumineux à la base de la toiture. Le mobilier en pin des Landes est exécuté par le service menuiserie de la Société Bata. Les stations de chemin
    Description :
    enchâssées dans le mur en moellons;
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    Notice de repérage Établit par l'architecte Vladimir Janyta, le 20 décembre 1968
    Illustration :
    Vue de la nef depuis le chœur. IVR41_20155710789NUC4A Vue de la nef et de la tribune depuis le chœur. IVR41_20155710790NUC4A Le chantier de construction, photographie prise le 24 juin 1963. IVR41_20125711090NUC2A Pose de la première pierre, photographie prise le 20 septembre 1963. IVR41_20125711094NUC2A cérémonie de la pose de la première pierre, photographie prise le 20 septembre 1963 cérémonie de la pose de la première pierre, photographie prise le 20 septembre 1963 Cérémonie de la pose de la première pierre, le 20 septembre 1963, signature du parchemin par Mgr Cérémonie de la pose de la première pierre, le 20 septembre 1963, signature du parchemin par Cérémonie de la pose de la première pierre, le 20 septembre 1963 : scellement de la première pierre Chantier de construction de l'église, photographie prise le 9 octobre 1963. IVR41_20125711091NUC2A
  • École, mairie et  salle des fêtes de Guermange anciennement presbytère et école.
    École, mairie et salle des fêtes de Guermange anciennement presbytère et école. Guermange - 30 et 34 rue grande - en village - Cadastre : 2019 2 176-135
    Historique :
    Le premier bâtiment construit, 18e siècle est le presbytère qui constitue l parti gauche du prêtait aussi le mobilier de l'école. En 1835, le terrain situé à côté du presbytère doit être destiné à presbytère. L'architecte est M. Bauvot, architecte à Dieuze. En 1842, le presbytère est composé de 4 pièces et d'une cuisine, le tout en rez-de-chaussée, planchéié, une grange et des écuries ont besoin de l'école. C'est à cette date que Will, tailleur de pierre à Dieuze fourni l’œil de bœuf pour le presbytère . (10AL1313 AD57). Une laiterie est installée dans le bâtiment de l’école en 1933, au rez-de-chaussée. La échelle de meunier Le presbytère a logé un prêtre jusqu'en 1982 puis il a été loué, il y avait une salle presbytère est transformée en porte piétonne pour l'accès à la mairie et école. En 1990 le bâtiment est
    Description :
    Le bâtiment a 4 travées de plan. Il est composé de deux bâtiments sur le même alignement édifiés à deux périodes différente. Le presbytère à gauche avec une partie exploitation, une grange avec porte d'une croix. Le second bâtiment, édifié en 1842 abrite l'école et la mairie,. Le logement de l'instituteur a son entrée sur le pignon.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    Arnette laissée à bail le 23 juin 1785 pour 9 ans. Chap 1er Ancienne maison nommée château. Ce bâtiment du ci-devant château aboutissant au levant au grand chemin de Zommange à Dieuze au couchant sur le le jardin du château placé le long du chemin au midi. Il se trouve une portion au levant et donnant causes qui arrivent à la nation ainsi qu’à la commune réintégrée. En premier ferme tenue par le citoyen joignant le mur d’enceinte est adossé un autre bâtiment de 57 pieds de long sur 20 de largeur composé au Guermange on pourrait sans inconvénient former deux toises du bâtiment ci-dessus. Le premier comprendrait sera avant à démolir deux tourelles et trois du mur d’enceinte. Art 3 Le second lot comprendra le bâtiment ajouté à celui-ci-dessus au couchant dont le pignon entre les deux sera mitoyen les portes de de refends dans le milieu dans toute la longueur du bâtiment où sont adossées les cheminées et ne de celui-ci sont composés au rdc de chacun deux chambres et cabinet ensuite le premier étage ne forme
  • Église Paroissiale Saint-Nicolas de Moussey
    Église Paroissiale Saint-Nicolas de Moussey Moussey - rue de Bourdonay - en village - Cadastre : 2015 38
    Historique :
    . Après la Seconde Guerre mondiale, le chœur est reconstruit, une partie du clocher et la sacristie nord indécemment orné"et pas de sacristie. Au 19e siècle, le toit de l'église est refait, en 1877 on construit le 1882 à la maison Champigneulle de Bar-le-Duc. En 1929, construction d'un porche et d'un nouveau . L'église reçoit un nouveau maître-autel édifié par le marbrier Jaeg. Les autels latéraux et statues sont restaurés. L’église est repeinte, le plafond refait ainsi qu'une partie du clocher. L'église reçoit de se comportaient avant le sinistre". Nouvelle horloge achetée à la maison Didelot de Sarrebourg et rampe en fer de 86kg est fournie par le garage Feltin de Moussey.
    Description :
    l'escalier menant à la tribune d'orgue à gauche et l'entrée de l'église à droite. Le toit à longs pans et . Une partie des murs est en brique. L'ancienne sacristie est reconstruite en brique laitière. Dans le clocher, le plancher refait est en sapin et l'échelle de meunier en hêtre.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    du plafond de la nef à la place des lambris. M. Bastien maitre plâtrier à Rixingen (Réchicourt). 1880 fournis par la maison Champigneulle à Bar le Duc Salvanges pour 7 vitraux celui du chœur beaucoup plus laquelle est placé le tableau des fondations. 1883,factures payées à M Champigneulle de Bar-le-Duc pour canonique la fabrique doit entourer les fonds baptismaux d’une grille, remettre en état le calice et le l’église, par le zèle et la générosité des fidèles sous l’administration de M Perrin Nicolas et Petit Alexis curé de la paroisse. Image du Christ et de la Vierge. Diam 70cm ht 65 donne le do. En ht de la fort abîmées également moins par les obus que par la pluie. 1947, depuis le mois de mai les travaux de travaux ont nécessités le démontage des deux autels latéraux qui quoique non endommagés par faits de plan et dessin pour un banc en table de communion en marbre cadrant avec le futur maître autel qui sera en marbre aussi. En effet, le maître-autel détruit totalement. 1948, constats que la réfection des
    Illustration :
    Porte d'entrée de l'église sous le porche, ensemble face. IVR41_20155710346NUC4A Vue intérieure de l'église depuis le chœur, vue d'ensemble. IVR41_20155710364NUC4A
  • Ferme, 16 rue du Faubourg de Blamont.
    Ferme, 16 rue du Faubourg de Blamont. Ibigny - 6 rue du faubourg de Blamont - Cadastre : 2019 7 50
    Description :
    Ferme de la Seconde reconstruction, édifié dans le périmètre du plan d'aménagement et de reconstruction. Deux bâtiments sur le même alignement. Une habitation à deux niveaux et deux pièces en façade et plaque de ciment amiante sur le pignon gauche de l'habitation. Le bâtiment d'exploitation a deux travées . Grand usoir devant le bâtiment. Des matériaux de construction ont été récupérés dans les décombres
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme n°20 de la commune d'Assenoncourt
    Ferme n°20 de la commune d'Assenoncourt Assenoncourt - 14 rue principale - en village - Cadastre : 2017 73
    Description :
    Femre à deux corps de bâtiments, le bâtiment d'exploitation et l'habitation séparés par une cour engrangements et des étables écuries. Une cour centrale permet aux engins agricoles de manœuvrer. Le bâtiment d'exploitation dans le fond de la cour a un premier étage ouvert pour recevoir le fourrage directement depuis la
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Baptistère de l'église Paroissiale Saint-Vincent -de-Paul de Bataville
    Baptistère de l'église Paroissiale Saint-Vincent -de-Paul de Bataville Moussey - Cadastre : 2019 6 44
    Historique :
    Cuve baptismale réalisée par la marbrerie Cochinaire de Nancy. Le baptistère est édifié en même temps que le reste de l'église, entre 1962 et 1966.
    Description :
    Le baptistère situé à droite, à l'entrée de l'église, de forme demi-circulaire, il est séparé de la jaune. Le sol est couvert d'ardoise. La cuve baptismale polygonale en pierre de Corton repose sur une
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Église Paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens d'Assenoncourt
    Église Paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens d'Assenoncourt Assenoncourt - rue pricipale - en village - Cadastre : 2017 40 édifice isolé à la croisée des différentes rues du village. 1814 E 68
    Historique :
    L'existence d'une église à Assenoncourt est attestée depuis le 13e siècle. Après les destructions liées aux guerres des 16e et 17e siècle, le chantier de reconstruction commence en 1713 et se poursuit hissées dans le clocher en remplacement de celles prises par les allemands durant la Première guerre mondiale pour récupérer le bronze. Après les bombardements de la Seconde guerre mondiale, la toiture de la , ce qui est assez rare dans ce secteur. Le mobilier en bois de l'église est en partie classé MH et date du 18e siècle. L'église sous l'invocation de saint Pierre-aux-Liens, fêté le 1er aout. La légende raconte qu'un homme possédé par le démon fut guéri en touchant une chaine ayant attachée le saint apôtre pendant son martyr. Le miracle aurait eu lieu en présence de l’évêque de Metz, Diodoric (appelé aussi
    Description :
    cintre percées dans chaque mur gouttereau de la nef et deux dans le chœur fournissent un éclairage naturel suffisant. Le clocher hors-œuvre, de plan carré, s’élève sur trois niveaux séparés par des bandeaux de pierre de taille, les premiers percés d’oculi, le dernier d’une baie en plein cintre et de fenêtres géminées sur le côté. L’unique décor est concentré sur la porte à encadrement mouluré pourvue d’un tuile mécanique ; le clocher et la flèche polygonale à égout retroussé, en ardoise. L'église a conservé son pavement d'origine, dans le chœur et l’avant-chœur, composé de dalles noires et blanches formant
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 6 rue Principale, Ibigny
    Ferme, 6 rue Principale, Ibigny Ibigny - 6 rue Principale - Cadastre : 2019 7 63
    Description :
    calcaire, ciment, parpaing de béton pour fermer des ouvertures en façade. Ouverture pour aérer le fenil.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • jeux d'orgues
    jeux d'orgues Gondrexange - rue de L’Église - Cadastre : 2019 1 374
    Représentations :
    Le haut du buffet est orné d'une frise crénelée peinte en doré..
    Description :
    d'eau dorés, le haut de ces trois colonnes de tuyaux est formés de chapiteaux dont la base est composée feuilles d'eau doré. Le panneau central de la partie basse du buffet porte une inscription sculptée : Jh
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ensemble : calice, patène et boîte de calice
    Ensemble : calice, patène et boîte de calice Moussey - Cadastre : 2019 6 44
    Inscriptions & marques :
    le pied du calice et sur la patène.
    Historique :
    Fabre (un poinçon de maître entre novembre et décembre 1901, biffé le 18 janvier 1973). Acquis en 1966 , béni par l'évêque de Metz et offert le jour de la consécration de l'église.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Attestation de la consécration du calice et de la patène par l'évêque de Metz, le 16 mai 1966
  • Église Paroissiale Saint-Antoine-de-Padoue, à Hertzing
    Église Paroissiale Saint-Antoine-de-Padoue, à Hertzing Hertzing - rue de L'Eglise - Cadastre : 2018 01 57
    Description :
    sur chaque face de deux lucarnes en plein cintre, en grès. Le premier niveau abrite le porche dont éclairée par 6 verrières dans la nef et 4 dans le chœur.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    enlevé le toit, ainsi que les 6 fenêtres, on a ajouté crépi pour tous les côtés de la tour et du pignon vers le mauvais temps. AD 57 21J1267. Questionnaire de 1948, église bien endommagée par la guerre plafond (un gros trou et le reste tâché), des vitraux et des murs. Autels en assez bon état. Un confessionnal à droite de l’entrée en bon état, le baptistère ne sert pas, bancs de communion très bien, chaire
    Illustration :
    Église paroissiale de Hertzing, vue intérieure depuis le chœur, ensemble face
  • Ferme, 24 rue Principale, Assenoncourt.
    Ferme, 24 rue Principale, Assenoncourt. Assenoncourt - 24 rue principale - en village - Cadastre : 2013 23
    Historique :
    Cette ferme été reconstruite en partie suite aux dégâts causés par la seconde guerre mondiale. Le
    Description :
    ferme reconstruite en partie par l'architecte Joseph Denny en 1955. Le rez-de-chaussée comprend une profondeur et une cuisine en troisième, éclairée par une fenêtre percée sur la façade postérieure. Le premier
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    dc_d364c83f-302d-4d1b-a622-c681d449855d_11 :
    ferme dont nous disposons des plans levés par l'architecte Denny. Le bâtiment comprend une travée
  • Garniture d'autel Valentin Jaeg
    Garniture d'autel Valentin Jaeg Ibigny
    Description :
    poli et vernis (aujourd'hui deux chandeliers et la croix, le reste est dans l’armoire de la sacristie).
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Chandelier sur le maître-autel, vue d'ensemble. IVR41_20165710049NUC4A Chandelier sur le maître-autel, vue d'ensemble. IVR41_20165710050NUC4A
  • Ferme n°3 de la commune d'Assenoncourt
    Ferme n°3 de la commune d'Assenoncourt Assenoncourt - 75 rue principale - en village - Cadastre : 2013 1 202
    Historique :
    reconstruction. Les plans conservés aux AD57 nous permettent de connaitre le bâtiment avant reconstruction, il y
    Description :
    sur lattis de bambou. Le bâtiment est composé d'une étable avec dalle en béton derrière laquelle se situe la cuisine. Le logis est composé d'une chambre en façade puis une salle de bain et une seconde chambre en profondeur. Le premier étage est composé des engrangements au-dessus de l'étable, de deux
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    dc_d364c83f-302d-4d1b-a622-c681d449855d_11 :
    ferme dont nous disposons des plans levés par l'architecte Denny. Le bâtiment comprend une travée
  • Ferme n°4 de la commune d'Assenoncourt
    Ferme n°4 de la commune d'Assenoncourt Assenoncourt - 44 rue principale - en village - Cadastre : 2013 23
    Historique :
    Cette ferme été reconstruite en partie suite aux dégâts causés par la seconde guerre mondiale. Le
    Description :
    ferme reconstruite en partie par l'architecte Joseph Denny en 1955. Le rez-de-chaussée comprend une profondeur et une cuisine en troisième, éclairée par une fenêtre percée sur la façade postérieure. Le premier
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    dc_d364c83f-302d-4d1b-a622-c681d449855d_11 :
    ferme dont nous disposons des plans levés par l'architecte Denny. Le bâtiment comprend une travée
  • temple de protestants de Lunéville
    temple de protestants de Lunéville Lunéville - rue Charles Vue rue du Chauffour - en ville - Cadastre : 1988 AH 7
    Historique :
    château lui soit attribuée. Mais elle ne put obtenir que l'usage d'une salle dans la Justice de paix puis ) le plan d'un temple qui fut achevé à la veille de la guerre de 1870. L'arrivée des optants d'Alsace -Moselle contraignit à la construction de tribunes destinées à accuillir les fidèles dont le nombre s'était 1978 la chaire pastorale en position centrale, le poële. De nouveaux vitraux furent alors posés par l'atelier Benoit entre 1961 et 1970 pour le centenaire de la création du temple. Des travaux de restauration
    Référence documentaire :
    demande d'utiliser la chapelle du château comme lieu de culte
    Description :
    Situé dans le quartier de l'extension de la ville au 19e siècle, à proximité de la gare, le temple s'élève dans un quartier en plein essor depuis l'arrivée du train en 1852. Il occupe le centre d'une place pans en tuile mécanique. Une croupe ronde couvre l'abside. Le décor est absent à l'exception d'une croix. Le volume intérieur est composé d'un vaisseau unique couvert d'une fausse voûte sauf le choeur , surélevé par un léger emmarchement, couvert en cul de four. Le sol est dallé mais pourvu d'un plancher sous le tour de la nef et forme une avancée au dessus de la porte sans doute pour accueillir un choeur de
    Annexe :
    château de Hohenlohe pour les protestants de Lunéville 1832 3 mai : Le ministre de l‘instruction publique demande que la chapelle du château de Lunéville (déjà demandée en 1831 sous le nom de chapelle du château de manière bien complète. … par ailleurs la chapelle du château de Lunéville sert depuis le mois de Chronologie 1819 : 63 protestants à Lunéville (7 V 5) 1831 9 nov : Le ministère de l’Instruction publique et des cultes informe le préfet de la demande du pasteur de Nancy de son souhait de voir « affecté à l’usage des protestants de Lunéville une chapelle du château de Hohenlohe qui appartient au génie militaire mais dont il ne fait aucun usage actuellement. Le pasteur fait remarquer que l’on ne entre 90 et 120 personnes. 1832 mars : Le ministre de la guerre refuse d’accorder la chapelle du caserne et que c’était déjà le cas lorsque M. de Hohenlohe y était « malgré la surveillance exercée les jours où le public avait l’usage de la chapelle on s’empressa d’en détruire la cause à sa mort en
    Illustration :
    Vue intérieure vers le choeur IVR41_20175454801NUC2A
  • orgue
    orgue rue de l' Eglise - en ville
    Historique :
    nancéein Jean Vautrin dans les années 1820-1830, puis en 1899-1900 par le facteur de Château-Salins quart du 18e siècle, époque à laquelle un nouvel instrument a dû être commandé. On ignore le facteur signé avec le nancéein Georges Küttinger mais cette intervention dut être limitée. L'instrument semble avoir traversé l'époque Révolutionnaire sans encombre mais fut semble-t-il restauré par le facteur complètement le buffet en remployant les façades de l'ancien instrument. Le décor du buffet est caractéristique
1