Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 100 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • ensemble n°1 calice et patène
    ensemble n°1 calice et patène Bezange-la-Grande - Grande Rue - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    ; poinçon de maître : un lion rampant dans un losange ; poinçons insculpés sur le calice (coupe, pied) et la
    Historique :
    Ensemble calice et patène réalisés entre la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle par Joseph offert à l'église par J.C. Gazin et A.M. Zabel, son épouse, habitants de la paroisse, en 1808, presque une décennie après la période de réalisation des vases sacrés. En 1924, la famille Zabel toujours présente sur la commune participe à la donation d'un vitrail lors de la reconstruction de l'église détruite totalement au cours de la Première Guerre mondiale.
    Représentations :
    Instrument de la Passion Le pied circulaire du calice est orné de la Croix sur le Golgotha et des symboles christiques en , encadré de deux bagues avec un entrelacs de perles et rubans. La patène est gravée du monogramme du Christ entre la Croix et les clous de la Passion.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble calice et patène en argent. La patène et l'intérieur de la coupe sont dorés. Les décors sont ciselés et poinçonnés. Une inscription est gravée sur la tranche du pied.
    Localisation :
    Bezange-la-Grande - Grande Rue - en village
    États conservations :
    La tige d'enfilage est récente.
  • Ensemble constitué d'une ferme, d'un ancien corps de garde et d'une ancienne usine d'abat-jour
    Ensemble constitué d'une ferme, d'un ancien corps de garde et d'une ancienne usine d'abat-jour Fénétrange - 13 rue de la Porte d'Allemagne - en ville - Cadastre : 1813 G 568-569-570 2020 9 50
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le bâtiment situé à l'emplacement du corps de garde de la porte d'en haut est daté 1617 d'après la date portée sur le linteau de la porte piétonne. On peut voir ce bâtiment sur le plan terrier et un autre plan du 18e siècle (voir illustration). La ferme a certainement été édifiée à la fin du 18e siècle l'indique la date portée sur la porte d'entrée.
    Référence documentaire :
    « Notes et documents pour servir à l'histoire de Fénétrange, » par Hippolyte Gide Manuscrits de la : Collection numérique : Originaux de la BNU Strasbourg Droits : domaine public Identifiant : ark Les corporations de Fénétrange. BENOIT, Louis. Les corporations de Fénétrange. Mémoires de la
    Représentations :
    L'agrafe de la porte piétonne de la ferme est ornée de l'emblème du métier des tanneurs (et/ou
    Datation principale :
    1er quart 17e siècle porte la date
    Description :
    périodes différentes, sans liens entre eux. La propriété donne sur la rue de la porte d’Allemagne, elle est d'une porte piétonne. Les deux plus anciens sont constitués par le reste d'une tour de la porte plan de 1724. Ce sont les seuls vestiges de l’ancienne entrée fortifiée de ce coté de la ville dont un anciens fossés de la ville comblés au 18 siècle. Une ferme à quatre travées de plan, deux écuries, une siècle de la maison sur laquelle s'appuie l’appentis en face). Le linteau de la porte piétonne ne semble désaffectée est installée en 1878 dans un bâtiment en longueur parallèle à l'ancien mur d'enceinte, un grand
    Localisation :
    Fénétrange - 13 rue de la Porte d'Allemagne - en ville - Cadastre : 1813 G 568-569-570 2020 9 50
    Dates :
    1617 porte la date 1878 porte la date
    Annexe :
    , cent jantes de voitures non façonnées. A la cave, une tonne à choux-groutte, une grande cuve, deux Documents d'archives AD57, 336U41806, vente d’une maison près de la porte basse à David Karcher chamoiseur et sa femme, d’une part la porte de l’autre Fréderic Muller tonnelier du devant sur la rue et du derrière appuyé sur le mur de la ville sur la cour et dépendances du sieur Regnard. AD57, 338U20, 1846 -chaussée prenant jour par deux croisées sur la rue dite Kellergasse. Dans la cuisine. Dans une chambre croisées sur la rue. Dans une autre chambre au même étage prenant jour par une croisée sur la rue. Au grenier à foin. Dans un autre grenier au-dessus du précédent. Dans la boutique de charron, les outils de fumier. Devant la porte, une brouette et une voiture de fumier. AD57, 2O204/4 Démolition de la porte d’Allemagne qui entrave la libre circulation des voitures et notamment à la rentrée des récoltes. Vente en 21 lots. L’arcade de cette porte est trop basse et étroite, elle gêne la communication du passant avec
    Datation secondaire :
    4e quart 19e siècle porte la date
    Illustration :
    Plan de la ville de Fénétrange, détail du plan, porte d'Allemagne et corps de garde, , plan terrier Extrait du plan terrier de Fénétrange, la ville et son enceinte, AD54, B11767, 1719 Vue aérienne de la proriété à gauche du pensionnat. IVR41_20165710137NUC4A Vue depuis la rue de la porte d'Allemagne avec l'ancien corps de garde. IVR41_20215731745NUC2 Vue depuis de la propriété depuis l'ancien corps de garde. IVR41_20215731754NUC2A Ancien corps de garde, élévation antérieure, porte piétonne, détail de la date 1617 et initiales Bâtiment en appentis abritant les vestiges de la tour de la porte d'Allemagne Partie basse de la tour de la porte d'Allemagne. IVR41_20215731746NUC2 Partie haute de la tour de la porte d'Allemagne. IVR41_20215731747NUC2A
  • puits
    puits Poussay - place du Cloitre place du puits - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    propriétaires desdites maisons et à celle du village qui sont à la portée du cloître" (AD Vosges 4 Q 27). Il est couvert d'un toit en pavillon en réemployant 4 colonnes provenant probablement du cloitre ou de la
    Référence documentaire :
    lorraine. Sainte Menne. Les chanoinesses de Poussay dans Journal de la Société d'archéologie lorraine et du p. 105 La fin du chapitre Sainte-Menne de Poussay SCHWAB Léon, La fin du chapitre Sainte-Menne de Poussay dans La révolution dans les Vosges, revue d'histoire moderne 3e année, Epinal, Imprimerie nouvelle
    Description :
    duquel s'enroulait la corde ou la chaine du seau. Ce rouleau était actionné par une grande roue de bois blasons effacés qui portaient probablement les armes du Chapitre. La superstructure permettant le puisage
    Dimension :
    d 2.0 m roue de la superstructure
    Appellations :
    Grand Puits
    Illustration :
    Grand Puits couvert de Poussay, vue du puits et de la superstructure IVR41_20178835259NUC2A Grand Puits couvert de Poussay, vue de la charpente IVR41_20178835260NUC2A Grand Puits couvert de Poussay, carte postale du début du 20e siècle. IVR41_20178835262NUC1Y Grand Puits couvert de Poussay, vue d'ensemble depuis l'ouest IVR41_20178835257NUC2A Grand Puits couvert de Poussay, vue d'ensemble depuis l'est IVR41_20178835258NUC2A Grand Puits couvert de Poussay, vue de détail de l'épi de faitage IVR41_20178835261NUC2A
  • Ferme, 36 Grande Rue, Réchicourt-le-Château.
    Ferme, 36 Grande Rue, Réchicourt-le-Château. Réchicourt-le-Château - 36 rue grande - Cadastre : 1813 k 364-365-366-367-368 2016 1 218
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Cette ferme est construite à la fin du 18e siècle. Elle figure sur le cadastre ancien, plusieurs familles se partageaient la grange et le logis, elle est divisée en 5 parcelles en 1813.
    Description :
    flamande. La porte piétonne ouvre sur un couloir traversant.
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château - 36 rue grande - Cadastre : 1813 k 364-365-366-367-368 2016 1 218
    Titre courant :
    Ferme, 36 Grande Rue, Réchicourt-le-Château.
    Illustration :
    Ferme, 35 Grande Rue, élévation antérieure, vue intérieure de la grange et du faux grenier Ferme, 35 Grande Rue, élévation antérieure. IVR41_20195731173NUC2A Ferme, 35 Grande Rue, élévation antérieure. IVR41_20195731183NUC2A
  • Ancien presbytère catholique de Fénétrange.
    Ancien presbytère catholique de Fénétrange. Fénétrange - 14 rue de L'Eglise - en ville - Cadastre : 1813 G 435 2020 9 85
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    hôpital depuis la rue de l'Hospice. Sur le plan terrier elle occupe toute la parcelle actuelle et est notée : L maison curiale. En 1716, la maison curiale appartient "aux bourgeois et communauté de la ville de Fénétrange, la maison curiale sise derrière l'église avec ses écurie et cour séantes du devant vers l'église...le maison règne le long d'une ruelle qui vient de l'église en la rue Kellergass (rue de " des fenêtres, des portes piétonnes, de la toiture et le mur pignon de l'écurie en pan de de bois est n’apparaissent déjà plus sur le cadastre ancien. Des écuries et bûcher accolées à la façade latérale gauche sont certainement un four saillant du côté de la rue de l'hospice mais il n'est plus visible aujourd'hui. L'ensemble
    Référence documentaire :
    « Notes et documents pour servir à l'histoire de Fénétrange, » par Hippolyte Gide Manuscrits de la : Collection numérique : Originaux de la BNU Strasbourg Droits : domaine public Identifiant : ark
    Représentations :
    Encadrement de la porte piétonne mouluré, linteau est orné d'une fleur sculptée, la porte piétonne d’angelot. La cheminée au large de la cuisine, en pierre, a ses poutres moulurées, le poteau est galbé il repose sur un socle rectangulaire mouluré pareil au chapiteau. La cheminée adossée du rez-de-chaussée a . La cheminée adossée du premier étage a ses jambages galbés, le linteau est orné de deux spirales
    Statut :
    propriété de la commune de Fénétrange
    Description :
    de l'hospice ouvre sur la pièce du coté de la cour par une grande porte vitrée. Les trois pièces en Le presbytère catholique est situé entre la rue de l’Église et la rue de l'Hospice. Il y a une porte de sortie du côté de la rue de l'Hospice. Un petit passage depuis la rue de l'hospice entre la écuries. La parcelle est fermée par un mur percé d'un portail encadré de deux pilastres et d'une porte intérieur perpendiculaire percé par une porte piétonne permet l'accès entre la cour du bâtiment d'habitation siècle. L'accès au bâtiment d'habitation se fait par une porte piétonne, la partie supérieure des boiseries est vitrée et protégée par une grille en fonte de fer. L'encadrement de la porte, en pierre de taille de grès est mouluré et est surmontée d'une imposte vitrée à dix carreaux. La porte est amortie d'un fronton à deux volutes encadrant une sculpture en relief représentant une tête d'angelot. La façade postérieure à 5 travées d'élévation, un étage sur un rez-de-chaussée surélevé, la présence d'une
    Annexe :
    consistance d'un 8e cinq verges, d'une part l’hôpital et d’une Godcho Levy, au midy la grande rue et au nord . Les piédroits de la grande porte d’entrée de la cour sont en pierre de taille d’un seul bloc chacun et doculents d'archives AD54, B11765, terrier 1716. fol 999, aux bourgeois et communauté de la ville de Fénétrange la maison curiale sise derrière l'église avec ses écurie et cour séantes du devant vers l'église...le maison règne le long d'une ruelle qui vient de l'église en la rue Kellergass en laquelle rue prince de Salm. Une maison au-dessous de l’église et de la place de la justice proche l’altenbaw faisant un quart de deux rues faisant de longueur le long de la rue qui vient de la place de la justice, du derrière où elle a une ruelle de sortie joint avec sa ruelle aux écuries et jardin de la cure, touche du haut vers le midi à la maison des héritiers de Melchior Hubou d’autre sur la rue, sa longueur est de 66 présent et acceptant pour lui ses héritiers et ayant cause une maison cy devant curiale de la commune de
    Illustration :
    Plan de la ville de Fénétrange et l'ordre et quantité des maisons et mazures avec les noms des habitants et officiers quy y résident, 1713, parcelle de la maison au curé ou doyen avec jardin, cour et Plan de la ville de Fénétrange, L maison curialle, AD54, B 11765. IVR41_20205730913NUC2A Ancien presbytère catholique, vue depuis la rue de l'église. IVR41_20215731032NUC2A Cuisine au rez-de-chaussée, détail de la cheminée au large, seconde pièce en profondeur, coté rue Troisième pièce en largeur, rez-de-chaussée, coté cour, petit placard 18e siècle sous la fenêtre Troisième pièce en largeur, rez-de-chaussée, coté cour, petit placard 18e siècle sous la fenêtre Cheminée dans la seconde pièce en largeur du rez-de-chaussée, coté cour. IVR41_20215731724NUC2A Détail du décor de la cheminée dans la seconde pièce en largeur du rez-de-chaussée, coté cour Porte de la cave voûtée depuis l'intérieur, porte donnant sur la rue de l'Hospice
  • plaque de cheminée n°1
    plaque de cheminée n°1 Gendreville - 168 rue Mougin - en village - Cadastre : 2014 C 216
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Représentations :
    son dos. A sa gauche, un autre note à la plume sur une grande tablette. Face à lui, un homme entouré Mercure tenant son caducée dans la main gauche survole une scène présentant 7 personnages dans un
    Description :
    La plaque de cheminée figure Mercure présidant une scène de commerce (cf. Fischer-Ferron, Jos
    Emplacement dans l'édifice :
    dans la cuisine
    Illustration :
    Plaque de cheminée, vue intérieure dans la cuisine, vue de la taque. IVR41_20158833069NUC2A
  • Ancienne conciergerie des salines (?)
    Ancienne conciergerie des salines (?) Moyenvic - place de la Saline - en village - Cadastre : 1988 1 472
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Moselle
    Historique :
    Ce bâtiment d'inspiration néo-classique aujourd'hui isolé, datable de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle, constitue le dernier vestige de l'ancienne saline de Moyenvic fermée en 1831. Si la fonction de ce petit pavillon donnant sur la place de la saline n'est aujourd'hui guère lisible, il se trouvait bien à l'entrée de l'enclos de la saline mais semble, tant sur les plans du 18e siècle que sur le rapporte la tradition, d'une ancienne conciergerie. Il est aussi possible qu'il y ait eu deux pavillons d'entrée symétriques flanquant la porte de la saline. Il a servi de chapelle provisoire en 1945, d'où la
    Description :
    grès rose, surmonté d'un toit en pavillon de tuile mécanique. La face antérieure est occupée par un grand portail en plein cintre à double encadrement de bossage. Les trois autres faces sont divisées en
    Localisation :
    Moyenvic - place de la Saline - en village - Cadastre : 1988 1 472
  • Ancien presbytère, maison de greffe aujourd'hui ferme
    Ancien presbytère, maison de greffe aujourd'hui ferme Franconville - 1 rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 1953 D 181 1988 D 181
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    , on pouvait lire sur une petite plaque de métal située près de la chambre à grain : "chambre du greffe
    Représentations :
    cheminée de la cuisine
    Description :
    Grande ferme construite en moellons calcaire enduits, à trois travées : une travée d'étable, un d'engrangement et une de logis accessible par la porte piétonne flanquée de la belle chambre à droite et de la couloir traversant permet d'atteindre le hangar-remise situé à l'arrière. La cheminée de la cuisine (non maison. Sous la chambre à grain, accès de cave extérieur.
  • Mairie-école
    Mairie-école Bourdonnay - 3 rue Principale - en village - Cadastre : 1828 H 130 1988 1 302
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Moselle
    Historique :
    , antérieure à la grande vague de travaux communaux de la fin du 19e siècle. Durant toute la première moitié du Petite édifice, datable de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle, déjà mentionné comme bâtiment communal sur le cadastre de 1828. Il s'agit de la seule mairie-école de village du canton couloir central servait au logement de l'enseignant, à l'exception de la travée de gauche occupée par une . A l'étage, se trouvait encore un petit grenier à foin, entre la salle commune donnant sur la rue et la salle de classe des garçons à l'arrière. L'école de filles et la salle d'asile se trouvaient à
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La façade sur rue, bien que très étroite, comporte 3 travées avec une petite grange à gauche de la segmentaire, sauf pour la charretière en plein cintre. La niche comporte une inscription, malheureusement
  • croix d'autel n°1
    croix d'autel n°1 Pexonne - place du 22 août 1944 - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Croix d'autel réalisée entre la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle.
    Représentations :
    L'embout de la croix est formé de feuilles d'acanthe, les extrémités ajourées des bras sont
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    surmonté de la tige avec nœuds et bagues lisses. Le Christ et le titulus, vissés sur la croix, sont dorés
  • ciboire n°1
    ciboire n°1 Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    insculpés sur le bord de la coupe et à l'intérieur du couvercle
    Historique :
    Ciboire réalisé entre la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle par l'orfèvre nancéien Louis
    Matériaux :
    bronze en plusieurs éléments fondu moulé ciselé gravé décor poinçonné décor à la molette argenté
    Représentations :
    La Croix : Instrument de la Passion Le pied circulaire porte la représentation de La Croix, deux bouquets de fleurs et une gerbe d'épis de blé, une guirlande fleurie occupe la bordure. Le couvercle à ressauts porte un décor discret de
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ciboire en argent doré et bronze argenté. Les décors sont gravés et poinçonnés. La coupe et le couvercle sont en argent doré. La croix sommitale est rivée.
    Emplacement dans l'édifice :
    coffre-fort de la sacristie
    Dimension :
    h = 20 ; d = 10,1 ; diamètre du pied ; diamètre de la coupe : d = 8,3
    États conservations :
    La tige et le nœud ont disparu.
  • calice n°1
    calice n°1 Bréménil - rue de l'Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    la coupe
    Historique :
    Calice réalisé entre la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle par un orfèvre non identifié . La coupe d'origine a été remplacée après 1838 par l'élément actuel.
    Matériaux :
    bronze en plusieurs éléments fondu moulé décor à la molette décor poinçonné gravé argenté
    Représentations :
    La Croix Une frise végétale occupe la bordure du pied dont le replat présente une figuration de la Croix sur le Golgotha et une gerbe d'épis de blé, ces motifs sont séparés par deux bouquets végétaux. La frise
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Calice en bronze argenté et argent doré. La coupe, seul élément en argent, est dorée à l'intérieur . Les décors, tracés à la molette, poinçonnés et gravés, ont été dessinés légèrement et sont en partie
    États conservations :
    Le décor, très usé, a presque disparu. La coupe n'est pas d'origine.
  • calice n°2
    calice n°2 Neufmaisons - rue de l'Église
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    poinçon de petite garantie : différent : numéro de département 60 pour la Meurthe (Nancy), insculpé sous la coupe ; poinçon : un aigle, ce poinçon est probablement un poinçon de la période révolutionnaire en vigueur en 1798 suite à la loi du 15 Vendémiaire an V (6 octobre 1796) et avant la loi du 19 Brumaire an VI, poinçon insculpé sur le bord de la coupe ; poinçon de grosse garantie (incomplet) et de titre insculpé sur le bord de la coupe ; marque : la lettre P frappée sur le bord de la coupe et un motif (une flèche ?) gravée sous la coupe
    Historique :
    Calice réalisé entre la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle, et probablement en 1798 par un orfèvre nancéien. Un poinçon, mal identifié, pourrait être le poinçon de la période révolutionnaire en vigueur en 1798 suite à la loi du 15 Vendémiaire an V (6 octobre 1796) et avant la loi du 19 Brumaire an poinçons. Ce calice est à rapprocher de la patène n°2, en effet des marques, non identifiées et identiques
    Représentations :
    La Croix La bordure du pied est marquée d'une guirlande de feuilles et fleurs, l'ombilic est orné d'une frise alternant épis de blé et feuilles d'eau, frise coupée par la Croix sur la Golgotha. Le noeud
    Statut :
    propriété de la commune
  • croix d'autel n°2
    croix d'autel n°2 Neuviller-lès-Badonviller - rue du Colonel Driant
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Croix d'autel réalisée entre la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle.
    Représentations :
    Le pied tripode repose sur trois enroulements. Bagues et nœud moulurés se succèdent sur la tige
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    titulus sont rivés sur la croix. Les extrémités des bras sont ajourées.
  • ostensoir n°2
    ostensoir n°2 Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    ; poinçons insculpés sur la croix, le pied ; marque : RLL 00050, marque manuscrite sur papier adhésif collé
    Matériaux :
    argent fondu moulé gravé décor à la molette décor poinçonné doré
    Représentations :
    couronne de laurier, entre un bouquet de blé et un pampre. L'un des cartouches est décoré du livre de la Bonne Parole sur la Croix et un rameau d'olivier, le second cartouche porte le monogramme de la Vierge ou les lettres A, M et D enlacées. La partie inférieure de la tige est enveloppée de feuilles d'eau ; sur le nœud se succèdent un guirlande de fleurs, des volutes et une frise de feuilles d'acanthe. La gloire est vissée sur la tige sans élément de transition. La nuée est entourée de rayons droits, inégaux , groupés en faisceaux séparés. Une croix grecque rayonnante, très fine, est gravée sur la croix latine
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ostensoir en argent doré. Les décors sont gravés à la molette et poinçonnés.
    Dimension :
    la 15.0
    États conservations :
    La lunule n'a pas été vue. Doublage du pied récent.
  • ensemble n°2 (1 ostensoir, 1 croissant eucharistique)
    ensemble n°2 (1 ostensoir, 1 croissant eucharistique) Pexonne - place du 22 août 1944 - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    transcription : GIRIVILLER 1804 ; inscription gravée sur la tranche du pied
    Historique :
    Ensemble ostensoir et croissant eucharistique, réalisé entre la fin du 18e siècle et avant 1804 cet ensemble à la paroisse de Giriviller. Ces pièces furent conservées au presbytère situé sur la préciser la provenance de cette pièce. En effet, l'étude encore en cours, semble indiquer que les objets de la paroisse du Bon Père Fourier des Vosges, ont souvent été déplacés dans un souci de protection au cours de la dernière décennie.
    Matériaux :
    bronze fondu moulé gravé décor poinçonné décor à la molette doré argenté
    Représentations :
    de dés lors de la Crucifixion ?). La bordure est ceinturée d'un ruban ondulé surmonté d'une frise torsadée. Le replat porte le triangle de la Trinité (revers) et une gerbe de blé, séparés par deux ceps de vigne. La tige balustre est décorée d'un élément floral sur tige. La gloire, une nuée rayonnante cerclant la lunette, est soutenue par un bouquet d'épis de blé. Le croissant eucharistique est en place dans la lunette.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    argenté, sont gravés, poinçonnés et soulignés à la molette. Le croissant eucharistique est en bronze doré.
  • patène n°1
    patène n°1 Angomont - Grande Rue - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    ; poinçons sur le bord de la patène
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Angomont - Grande Rue - en village
  • Croix de chemin, dites les trois Croix
    Croix de chemin, dites les trois Croix Juvelize - les Trois Croix - C. D. 22 A - isolé - Cadastre : 2011 11 22
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Moselle
    Historique :
    Ensemble de trois croix, presque identiques, érigées d'après l'inscription du socle de la croix centrale par un certain Germain Bonneval au 18e siècle, renversées pendant la Révolution et relevées ensuite par ses descendants. Une autre inscription sur le fût de la même croix précise qu'elles ont été démolies en 1914 et restaurées en 1923. La croix de gauche porte l'inscription "O crux ave spes unica" (cf disposition au sommet d'une éminence, en rappel du Calvaire, en bordure de la route de Blanche-Eglise, peu avant la bifurcation vers Marsal, c'est-à-dire sur l'ancienne route de Marsal à Maizières-les-Vic qui
    Référence documentaire :
    Guerbeur (Fabrice), Les croix dans le Saulnois, témoins de la dévotion populaire, In [Exposition . Vic-sur-Seille, Musée Georges de La Tour. 2004]. Art sacré & Patrimoine. 2004 Guerbeur (Fabrice), Les croix dans le Saulnois, témoins de la dévotion populaire, In Art sacré & Patrimoine, Exposition. Vic -sur-Seille, Musée Georges de La Tour. 2004.
    Statut :
    propriété de la commune
    Dates :
    1923 porte la date
  • Croix de chemin
    Croix de chemin Bourdonnay - route de Maizières-les-Vic - en village - Cadastre : 2011 1 123
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Moselle
    Historique :
    Petite croix de chemin de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle, érigée à la sortie du
    Référence documentaire :
    Guerbeur (Fabrice), Les croix dans le Saulnois, témoins de la dévotion populaire, In [Exposition . Vic-sur-Seille, Musée Georges de La Tour. 2004]. Art sacré & Patrimoine. 2004 Guerbeur (Fabrice), Les croix dans le Saulnois, témoins de la dévotion populaire, In Art sacré & Patrimoine, Exposition. Vic -sur-Seille, Musée Georges de La Tour. 2004.
    Statut :
    propriété de la commune
  • ensemble n°2 avec calice et patène
    ensemble n°2 avec calice et patène Bagneux - rue de l' Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil général de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    (?) ; poinçons insculpés sur la coupe et la patène
    Historique :
    Ensemble calice et patène réalisés entre la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle par un
    Représentations :
    Le pied circulaire mouluré du calice porte la tige animée de bagues lisses moulurées. La coupe est en forme de tulipe. La patène ne porte aucun décor.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble calice et patène en argent doré et bronze argenté. La coupe en argent, est dorée intérieurement. Le pied et la tige sont en bronze argenté. La patène en argent est dorée uniquement sur l'avers.
    États conservations :
    La coupe est soudée à la tige.
1 2 3 4 5 Suivant