Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • église paroissiale Notre-Dame
    église paroissiale Notre-Dame Remiremont
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique étude urbaine de Remiremont
    Historique :
    L'église abbatiale de Remiremont n'avait pas de fonction paroissiale contrairement à celle des . Mentionnée dans les textes à partir du XIIe siècle, elle était réputée fort ancienne aux dires de ceux qui l'avaient encore vue au 18e siècle. Les chanoinesses s'y rendaient souvent dans leur liturgie, comme pour la portail d'ordre ionique (?) supportait un fronton fortement décoré. Les chaines d'angle à bossage
    Référence documentaire :
    n° 139 Heili Pierre, Anne-Charlotte de Lorraine (1714-1773), Abbesse de Remiremont et de Mons. Une ), Abbesse de Remiremont et de Mons. Une princesse européennes au siècle des Lumières, Société d’Histoire de Remiremont et de Sa région, Gérard Louis, 1996 Plan et élévation de l'église paroissiale et de la tour de la ville de Remiremont pour servir à l'agrandissement de la nef et à la construction à neuf de ladite tout suivant la visite faire sur les lieux par Baligand,746 Plan et élévation de l'église paroissiale et de la tour de la ville de Remiremont pour servir les lieux par l'ingénieur du roi soussigné, Baligand, le 17 avril 1746
    Canton :
    Remiremont
    Localisation :
    Remiremont
    Illustration :
    Plan de Remiremont : version aquarellée de la série gravée en taille douce, 1ère moitié du XVIIIe
  • Église paroissiale n°1 Notre-Dame de L'Assomption (détruite)
    Église paroissiale n°1 Notre-Dame de L'Assomption (détruite) Corcieux - place des Martyrs - en village - Cadastre : 2015 AC 6
    Historique :
    XVIIe siècle, comme en témoignent les fonts baptismaux et l’autel de sainte Catherine datés date portée par le linteau de la porte. Les photos du bâtiment détruit et les plans dressés dans le et à cinq travées. Les plafonds plats de la nef étaient portés par une charpente reposant directement sur les murs gouttereaux et sur des colonnes octogonales. Les sources archivistiques restent muettes que la tour et la prolongation de la nef d’une travée ont été réalisées en 1713, sur les plans de classées parmi les Monuments historiques (retable, vitraux, chaire).
    Description :
    chœur étaient percés de baies en plein cintre. Les collatéraux sont séparés de la nef par une file de
    Annexe :
    Remiremont à Adrien Doyette curé de Corcieux : une côte de St Gérard, et la moitié de l’os du coude de St Biblio PHILIPPE, André. "Les armoires eucharistiques dans l'Est de la France et particulièrement dans les Vosges". In Annales de la société d'émulation du département des Vosges, 1924-1925, p. 1-56
1