Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Lavoirs des Vosges
    Lavoirs des Vosges
    Texte libre :
    assez rares, il semble que chaque village de la plaine soit équipé d'au moins une fontaine-lavoir à la plaine est formée de villages compacts avec peu de hameaux ou de fermes isolées. L'adduction de l'eau et peu au fil du temps jusqu'à son abandon au profit de la machine à laver moderne alimentée par l'eau courante individuelle progressivement installée au cours du 20e siècle. Même si les témoignages sont et d'abreuvoir pour les animaux, et celle en aval étant réservée au lavage. Ainsi les bêtes se sont final du linge. Au fil du 19e siècle, cette séparation entre lavandières et animaux va être affirmée se font tout au long du 19e siècle, pour équiper environ 18% des lavoirs relevés. La plus grande mention est faite en 1797, au moment de sa reconstruction avec deux bassins en pierre dont l’un sert la Promenade). De nouveaux lavoirs sont aussi installés au sein les quartiers ouvriers en expansion édifice d'enjeux pour la commune. En plus de l'apport d'eau en grande quantité au cœur des villes et
    Illustration :
    lavoir saint-Quentin à Houécourt, vue intérieure du bassin avec un baquet de bois au sol et une
  • Mairies-lavoirs des Vosges
    Mairies-lavoirs des Vosges
    Texte libre :
    département, dans la plaine, en lien direct avec la Meuse et la Haute-Marne où l'on peut trouver ce même type et semblent se diffuser progressivement vers l'est (Hagécourt en 1882) au cours du 19e siècle accompagné d'une fontaine et d'abreuvoirs au rez-de-chaussée, et d'une salle communale à l'étage destinée à accueillir les réunions du conseil municipal et à conserver les archives. L'édifice rassemble ainsi au même d'un bien public au profit de toute la population. La répartition spatiale interne laisse aussi apercevoir la place et les rôles des hommes et des femmes au 19e siècle. Ces mairies-lavoirs ont été établies principalement dans de petites communes. Celles-ci comptaient entre 200 et 600 habitants au milieu projet ambitieux et ostentatoire rassemble tout d'abord l'école et le logement de l'instituteur au-dessus d’institutrice. Dans le projet qui nous est présenté, le lavoir qui se trouve naturellement au rez-de-chaussée est surmonté de la salle d’école au premier étage. Cette disposition est d’autant plus vicieuse que
    Illustration :
    Répartition des dates de construction des mairies-lavoirs datées relevées dans les Vosges au 19e
1