Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Lavoirs des Vosges
    Lavoirs des Vosges
    Référence documentaire :
    Les lavoirs meusiens, entre éclectisme et architecture savante. Le pays lorrain : L'eau en Lorraine WIECZOREK, Jean-Pierre. Les lavoirs meusiens, entre éclectisme et architecture savante. Le pays lorrain Les fontaines-lavoirs de Franche-Comté GRISEL, Denis. Les fontaines-lavoirs de Franche-Comté Les lavoirs de Lorraine. MAX, Huguette. Les lavoirs de Lorraine. La revue lorraine populaire, mars Les lavoirs en Lorraine. THOMAS, Anne. Les lavoirs en Lorraine. La gazette lorraine, juin 2003, n
    Typologies :
    Lavoir ouvert sur deux cotés Lavoir ouvert sur trois cotés
    Texte libre :
    pour poser les paniers hors de l'eau. Des barres de séchage sont aussi suspendues sous la toiture ou rue Gambetta à Thaon-les-Vosges. Lavoir ouvert sur deux cotés : Les lavoirs ouverts sur deux côtés fermés par des planches pour limiter les courants d'air. Lavoir ouvert sur trois cotés : Les lavoirs les côtés. Les aménagements des bassins à l'intérieur Les 742 lavoirs qui ont été relevés dans les Vosges, se répartissent de manières différentes dans communautaires. Trois espaces principaux se distinguent, qui peuvent être sous-divisés : - La montagne Le principe d'organisation de la lessive, visible dans les Vosges granitiques et gréseuses, évolue courante individuelle progressivement installée au cours du 20e siècle. Même si les témoignages sont fin du 18e siècle. A partir de cette date, l'autonomie acquise par les communes suite à la Révolution population en augmentation. Les habitants les plus éloignés des points d'eau réclament en effet la création
    Illustration :
    Liste des lavoirs ouverts sur un ou plusieurs cotés et typologies particulières relevés dans les Lessive sur les berges de la Moselle à Thaon-les-Vosges, carte postale du début du 20e siècle Répartition des dates de construction des lavoirs datés relevés dans les Vosges Lavoir de la rue Liétard à Plombières-les-Bains, vue des bassins avec pierres à laver Répartition des dates de construction des lavoirs datés relevés dans les Vosges en fonction de leur Répartition des typologies de lavoirs relevés dans les Vosges IVR41_20178835684NUC1A Liste des lavoirs à ciel ouvert relevés dans les Vosges (extrait 1/3) IVR41_20178835693NUC4Y Liste des lavoirs clos relevés dans les Vosges (extrait 2/3) IVR41_20178835694NUC4Y Carte de répartition et de densité par commune des lavoirs relevés dans les Vosges Carte de répartition des différentes typologies les plus communes de lavoirs relevées dans les
  • lavoir
    lavoir Houécourt - rue de la Mairie rue de la Fontaine - en village - Cadastre : 2012 ZI 136
    Historique :
    Le lavoir saint-Quentin à Houécourt est reconstruit en 1818 sous la mairie de Claude-Antoine -Gabriel de Choiseul, Duc de Choiseul, selon les plans dressés en 1817 par Huot, conducteur des ponts et bâti en moellons, fermé sur 3 cotés, et couvert d'une charpente avec des tuiles creuses. A l'intérieur fondation de cette époque portant la mention "ERIGEE / LE 25 AOUST 1818 / SOUS LA MAIRIE de Mr / le DUC de de Saint Quentin. En 1858, le lavoir et des fontaines du village sont rénovées, selon les plans de
    Représentations :
    denticule et de la mention " ERIGEE / LE 25 AOUST 1818 / SOUS LA MAIRIE de Mr / le DUC de CHOISEUIL / PAIR
    Description :
    abrité par une structure de plan rectangulaire, construite en moellons et en pierre de taille pour les à genoux sur le sol dallé. Un baquet en bois pour protéger les jambes est encore présent en 2013 robinet avec une manivelle en fer est placé près du débord du bassin. Les abreuvoirs en bois ont disparus et les ouvertures ont été murées de parpaings.
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Attigny - rue de Monthureux-sur-Saone - en village - Cadastre : 2016 A 653
    Historique :
    La fontaine a été établie en 1870, dans la Grande Rue à l’angle des Pompes à incendie, selon les plans dressés par Victor Adam, architecte. Elle est alimentée par les eaux de la source Froide Fontaine précise que les tuyaux courbes ne seront utilisés que lorsque c'est nécessaire, près des 3 bassins de regard avec grenouillère en zinc conique. Les robinets, les clapets, les bouches à clefs et les commune Aimé Lallemand, selon les plans de 1877 établis par Lucien Mangin (architecte à Mirecourt
    Représentations :
    La colonne d'alimentation de la fontaine et les piliers du lavoir sont ornés de moulures. La
    Description :
    délimite une placette pavée devant les abreuvoirs. L'eau se déverse ensuite dans les 5 bassins est abrité sous une construction en moellons avec des encadrements en pierre de taille, surmontée d'un toit à longs pans avec croupe. Elle est ouverte sur deux cotés par des piliers.
    Typologies :
    lavoir ouvert sur deux cotés
  • fontaine - lavoir - abreuvoir - bassin
    fontaine - lavoir - abreuvoir - bassin Moriville - rue du Four - en village - Cadastre : 1983 E 308 lavoir 2016 E 317 egayoir
    Historique :
    En 1891, une fontaine-abreuvoir alimentée par les eaux de la source de Barbelouse est créée selon les plans de Drouin (agent voyer cantonal à Chatel), par Nicolas-Laurent Fleurentin et Joseph Villaume , entrepreneurs de travaux publics à Moriville. Les bassins de fonte proviennent de la fonderie de Varigney
    Description :
    d'un amas d'eau (puisard) abrité sous une niche creusée dans un muret en pierre de taille (grès rose . Le lavage se fait à genoux sur le sol dallé. Une seconde rigole alimente les 3 bassins en fonte le muret en pierre de taille, et ouverte sur deux cotés. Elle est couverte d'un toit à longs pans les ouvertures. L'entrée se fait par deux portiques tournant en fonte protégés par des bornes en
    Typologies :
    lavoir ouvert sur deux cotés
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Lamarche - avenue de la Gare rue Saint-Louis - en village - Cadastre : 1936 G 181 2016 G 868
    Historique :
    ), réalisée par Lucien Granddidier, entrepreneur à Dompaire pour 18000 frcs. Les bassins extérieurs ont sans doute été fabriqués par les Fonderies de Montiers-sur-Saulx en Meuse (fondeur) dans les années 1880
    Représentations :
    Les colonnes portant l'entablement mouluré sont de style toscan.
    Description :
    du Petit Mouzon. Le bâtiment est de plan rectangulaire, ouvert sur trois côtés et fermé à l'arrière par un mur construit en moellons enduits. Sous la toiture à longs pans avec croupes et épis de faîtage garde-corps en fonte ont été placés entre les colonnes avant. En façade antérieure, 5 bassins rectangulaires en fonte, servaient d'abreuvoir grâce à des alimentations dissimulées dans les piliers, ils ne
    Typologies :
    lavoir ouvert sur trois cotés
1