Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Résultats 1 à 10 sur 10 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Lavoirs des Vosges
    Lavoirs des Vosges
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental des Vosges
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale édifices des eaux des Vosges
    Référence documentaire :
    Les fontaines-lavoirs de Franche-Comté GRISEL, Denis. Les fontaines-lavoirs de Franche-Comté Une approche anthropologique des « maisons de l'eau » : La France des lavoirs Lefébure, Christophe . Une approche anthropologique des « maisons de l'eau » : La France des lavoirs, Toulouse, Éditions ; Regards sur. Editions de la Lanterne, 1986. - 95 p. : ill., plans. – mémoire. Editions de l'Est, 1988, 109p. : Ed. de l'Est, 1991. - 77 p. : ill., plan ; 24 cm Les lavoirs de Lorraine. MAX, Huguette. Les lavoirs de Lorraine. La revue lorraine populaire, mars Bains et lavoirs publics. Commission instituée par ordre du Prince Président de la République Commission instituée par ordre du Prince Président de la République, Bains et lavoirs publics, Ed. Ministère de l'intérieur, de l'agriculture et du commerce, impr. lith. Bineteau (Paris). 1852. Folio. Pièce
    Murs :
    pierre de taille bois essentage de planches
    Titre courant :
    Lavoirs des Vosges
    Texte libre :
    des pompes, de l'égayoir… L'évolution de l'organisation des lavoirs pendant l'époque contemporaine , elles courent le danger de recevoir des ruades ou autres coups qui sont toujours à regretter » (sources décharge des abreuvoirs. Il est utilisé pour rincer le linge à l'eau claire sans sortir de l'enceinte du partie des lavoirs est construite ou reconstruite entre 1820 et 1890. Il est d'ailleurs nécessaire de les bois est remplacée en 1840 par des tuyaux de fonte. Enfin, le lavoir est rénové et couvert pour prendre années 1930 suite aux dégâts de la première guerre mondiale (construction d'un lavoir en 1920, près des abattoirs de Saint-Dié, en bordure du canal des Usines Busch, suite à la destruction du lavoir à l’entrée de de la lessive, vont entraîner l'abandon progressif des lavoirs communaux (la quasi-totalité des ménages français étant équipée d'une machine à laver à l'issue des Trente Glorieuses). Le lavoir de la rue édifice d'enjeux pour la commune. En plus de l'apport d'eau en grande quantité au cœur des villes et
    Illustration :
    fontaine lavoir de Langley, vue intérieure des bassins (1976) IVR41_19768803733ZY Répartition des dates de construction des lavoirs datés relevés dans les Vosges Lavoir de Coinchimont (Ban-de-Laveline), vue des bassins sur pieds IVR41_20168834149NUC2A Lavoir de la rue Liétard à Plombières-les-Bains, vue des bassins avec pierres à laver Répartition des dates de construction des lavoirs datés relevés dans les Vosges en fonction de leur Répartition des typologies de lavoirs relevés dans les Vosges IVR41_20178835684NUC1A Carte de répartition et de densité par commune des lavoirs relevés dans les Vosges Carte de répartition des différentes typologies les plus communes de lavoirs relevées dans les Carte de répartition des différentes typologies les plus singulières de lavoirs relevées dans les Carte de répartition des lavoirs à pierres et planches à laver relevés dans les Vosges
  • Lavoir
    Lavoir Commercy - quai Neptune - en ville - Cadastre : 1970 AB 53
    Historique :
    Lavoir construit sur le canal des forges de 1852 à 1854 par Didolot, entrepreneur à Commercy, sur les plans de pierre Augustin Lerouge, architecte à Commercy.
    Hydrographies :
    canal des Forges
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    C'est un édifice de plan allongé, largement ouvert sur le canal par une colonnade du type autrefois fréquent de lavoir «au cours de l'eau».
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Illustration :
    Lavoir au bord du canal des forges, quai de Neptune IVR41_19865500724V
  • fontaine - lavoir - abreuvoir - réservoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir - réservoir Ban-de-Laveline - Coinchimont - 28 - en écart - Cadastre : 2016 A 1724 captage 2016 A 837 Réservoir 2016 A 354 fontaine-lavoir
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental des Vosges
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale édifices des eaux des Vosges
    Historique :
    couvrent, proviennent de la tuilerie F. Gluntz à Les Forges. Elles ont probablement été installées au début 20e siècle, au moment de la réfection de la colonne d'alimentation (brique de laitier).
    Canton :
    Saint-Dié-des-Vosges-Est
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    deux bassins sont rectangulaires, en pierre de taille (grès rose) et sont isolés du sol par des dés en La fontaine-abreuvoir-lavoir-réservoir est implantée dans le hameau de Coinchimont, en bordure de 150 mètres au sud (parcelle n°1724). La conduite débouche dans un bassin à ciel ouvert en pierre de taille de plusieurs mètres de profondeur (parcelle n°837). Il servait à la fois de chambre de réception et de réservoir en cas d'incendie, mais aussi d'abreuvoir et de fontaine (deux barres de fer permettent de poser un seau à remplir sous l'arrivée de l'eau). Puis, l'eau passe sous la rue pour approvisionner les bassins du lavoir par l'intermédiaire d'une colonne d'alimentation en brique de laitier. Les pierre. Celui de gauche porte la date "1618". Le lavage du linge s'y faisait debout grâce à une planche à
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [fabricant] Tuilerie F. Gluntz à Les Forges
    Localisation :
    Ban-de-Laveline - Coinchimont - 28 - en écart - Cadastre : 2016 A 1724 captage 2016 A 837 Réservoir
    Illustration :
    Lavoir de Coinchimont (Ban-de-Laveline), vue intérieure des bassins IVR41_20168834149NUC2A Lavoir de Coinchimont (Ban-de-Laveline), vue de détail de la signature des tuiles Lavoir de Coinchimont (Ban-de-Laveline), vue d'ensemble trois quarts droit de la facade antérieure Lavoir de Coinchimont (Ban-de-Laveline), vue d'ensemble trois quarts gauche de la facade antérieure Lavoir de Coinchimont (Ban-de-Laveline), vue intérieure de la colonne d'alimentation et d'un Lavoir de Coinchimont (Ban-de-Laveline), vue intérieure de la date portée sur le bassin de gauche Réservoir-fontaine de Coinchimont (Ban-de-Laveline), vue d'ensemble de trois quarts droit
  • lavoir - bassin
    lavoir - bassin Haillainville - rue derrière l'Eglise - en village - Cadastre : 2016 AB 134 près du ruisseau
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental des Vosges
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale édifices des eaux des Vosges
    Historique :
    de fonte avec des regards tous les 100 mètres, selon les plans établis par Louis Gahon, architecte de vannage est défectueux. Les eaux du lavoir alimentent ensuite un baignoir pour le bétail et des remplacer et doivent être alimentées par des tuyaux de plomb avec un robinet régulateur. L’aire du lavoir et déposer les baquets et autres objets à l’usage des lavandières. L'abri à deux versants est à couvrir de des fours de Charmes, le sable de la Moselle, la pierre de taille de Bazien, Bru ou Damas-aus-Bois, le entrepreneur de bâtiment à Damas-aux-Bois. Il s'agit alors d'un bassin de 8 pieds de large, 7 toises de long , avec des arbalétriers pour supporter la toiture. Un plan du lavoir actuel est établi au milieu du 19e siècle (non daté, signature illisible). En 1849, la conduite d’eau en bois est remplacé par des tuyaux fonte est fournie par Dormoy d’Attignéville et Patrey de Varigney, maîtres de forge pour 4850 francs . En 1867, le bassin est repris et couvert selon les plans de Victor Adam, architecte. Les travaux sont
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    construit en moellons et en pierres de taille pour les encadrements des baies. Il est ouvert sur un coté dans un canal. Son niveau est réglé par une vanne à coulisse de bois. Au centre du canal, des supports de fer avec boulons soutenaient des planches de bois (disparues) qui reposaient aussi sur la margelle crantée de pierre. Le lavage se faisait à genoux. Le sol est dallé et des bancs de pierre sont placés sur Le lavoir est situé en contrebas de l’église non loin du ruisseau, en retrait de la rue. Ce lavoir la particularité de ne pas être composé de bassins, le lavage se faisant au fil de l'eau. En effet . Le sol était probablement pavé et remonte en pente douce vers la route. L'évacuation de l'eau se fait par une rigole qui passe sous la route à l'ouest de l'entrée de l'égayoir.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [fabricant] Société Anonyme des Produits Céramiques de Rambervillers [fondeur] Fonderie de Varigney [fondeur] Forges d'Attignéville
    Typologies :
    lavoir au fil de l'eau
    Illustration :
    Lavoir de Hallainville, vue intérieure, vue de détail des supports des planches à laver au centre Lavoir de Hallainville, vue intérieure, vue de détail des bancs IVR41_20168833677NUC2A Lavoir de Hallainville, vue intérieure, vue de détail des supports des planches à laver et du Lavoir de Hallainville, vue de détail d'un des piliers soutenant la toiture. IVR41_20168833681NUC2A Lavoir-égayoir de Hallainville, plan et coupe du lavoir (non daté, signature illisible).(AD88 Lavoir-égayoir de Hallainville, coupe du lavoir (non daté, signature illisible)(AD88 - Edpt 232/1M1 Lavoir-égayoir de Hallainville, plans et coupes du lavoir dessiné par J. Macron en 1881. (AD88 Lavoir-égayoir de Hallainville, coupe du lavoir dessiné par J. Macron en 1881. (AD88 - Edpt 232/1M1 Lavoir-égayoir de Hallainville, élévation sud du lavoir dessiné par J. Macron en 1881. (AD88 - Edpt Lavoir-égayoir de Hallainville, coupe longitudinale du lavoir dessiné par J. Macron en 1881. (AD88
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Soncourt - Grande Rue - en village - Cadastre : 2012 ZA 18
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental des Vosges
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale édifices des eaux des Vosges
    Historique :
    La fontaine-lavoir est établie en 1827 selon les plans de François Flamérion, entrepreneur à Neufchâteau, avec les rectifications de Langloix, architecte à Neufchâteau. Les travaux sont réalisés par plans de Grillot père, architecte à Neufchâteau, par Nicolas Voignier, entrepreneur à Neufchâteau, pour 6398,68 frcs. Le bassin hémi-circulaire provient des fonderies d'Attigneville, selon la mention portée " FONDERIE / D ATTIGNEVILLE / 1843". En 1877, le lavoir est restauré selon les plans de Grandidier l'ajout de la borne-fontaine. (sources : AD88 - série 2O484/8)
    Représentations :
    Des frises d'oves ornent la borne-fontaine en fonte.
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    bassin ovale de lavage, tous deux en pierre. Quatre barres de bois sont suspendues au-dessus par des La fontaine-lavoir est située au centre de Soncourt, en bordure de la Grande Rue, à côté d'un antérieure en pierre de taille, largement ouverte. La toiture est à longs pans. L'eau est distribuée par une façade antérieure. Elle alimente aussi à l'intérieur de la structure, un bac de rinçage carré puis un tiges de fer à la charpente pour égoutter le linge.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [fondeur] Forges d'Attignéville
    Illustration :
    Fontaine-lavoir à bassin ovale à Soncourt, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade Fontaine-lavoir à bassin ovale à Soncourt, vue de détail de la mention sur le bassin hemicirculaire Fontaine-lavoir à bassin ovale à Soncourt, vue de détail de la borne-fontaine Fontaine-lavoir à bassin ovale à Soncourt, vue intérieure du bassin de lavage Fontaine-lavoir à bassin ovale à Soncourt, vue intérieure du rincoir et du bassin de lavage
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Lamarche - Aureil-Maison - route de Lamarche - en écart - Cadastre : 2016 D 28
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental des Vosges
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale édifices des eaux des Vosges
    Historique :
    été établie en 1848 (date portée) avec des fils de tuyaux en fonte, selon les plans de François . (sources : AD88 - série 2O269/10) Les bassins en fonte ont été conçus par les forges de Tusey selon la mention "L. GASNE Maître de Forges à TUSEY". Selon la plaquette fixée en façade, ce lavoir a été dédié à La fontaine-lavoir du Rupt Gouttant à "Oreille maison, quartier de la cour de la gendarmerie " a la mémoire d'un habitant : "Jules DEVINCEY / Héros de la guerre 1914 - 1918 / Chevalier de la légion
    Représentations :
    Les colonnes portant l'entablement mouluré sont de style toscan.
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    permet de gérer l'entrée latérale, le dénivelé et les eaux de ruissellement (arrivée du caniveau) par des La fontaine-lavoir du Rupt Goutant est située dans le hameau de Aureil-Maison au sud de Lamarche , en bordure de la rue principale. Le bâtiment est de plan rectangulaire, ouvert sur deux côtés. La pierre de taille), et deux piliers en pierre de taille en façade antérieure. La sablière est soutenue par deux colonnes monolithiques supplémentaires. Le pilier de gauche porte une plaque commémorative en l'honneur de Jules Devincey (1894-1969) et un support à drapeaux. Le pilier de droite est gravé de la date bassin rectangulaire en pierre permet de laver debout, face à la rue. Au sud du bâtiment, un aménagement escaliers, rigoles et une borne de protection en pierre percée.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [fondeur] Fonderies de Tusey
    Localisation :
    Lamarche - Aureil-Maison - route de Lamarche - en écart - Cadastre : 2016 D 28
    Illustration :
    Fontaine-Lavoir du Rupt-Gouttant à Aureil-Maison, Lamarche, vue d'ensemble de trois quarts droit de Fontaine-Lavoir du Rupt-Gouttant à Aureil-Maison, Lamarche, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la facade antérieure. IVR41_20168833952NUC2A Fontaine-Lavoir du Rupt-Gouttant à Aureil-Maison, Lamarche, vue de détail de la date portée en Fontaine-Lavoir du Rupt-Gouttant à Aureil-Maison, Lamarche, vue de détail de la colonne Fontaine-Lavoir du Rupt-Gouttant à Aureil-Maison, Lamarche, vue de détail de la signature sur Fontaine-Lavoir du Rupt-Gouttant à Aureil-Maison, Lamarche, vue de détail de la plaque Fontaine-Lavoir du Rupt-Gouttant à Aureil-Maison, Lamarche, vue de détail de l'entrée latérale du
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Frizon - rue du lavoir - en village - Cadastre : 2016 D 399
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental des Vosges
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale édifices des eaux des Vosges
    Historique :
    bassins en pierre sont remplacés par trois bassins en fonte en 1876 provenant des Forges de Varigney Le lavoir a été bâti en 1846 selon les plans de François Grillot (architecte du département) par
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Frizon. Ce bâtiment est conçu en moellons enduits avec des encadrements en pierre de taille. Il est cavité pour le savon de 14 laveuses. Des bancs en pierre le long des murs. Deux bornes de protection protègent les angles de la construction du passage des véhicules dans la rue. La fontaine-lavoir-abreuvoir est située dans le village, dans l'axe de la rue de la Mairie de l'intérieur, l'eau émerge de deux jettoirs placés dans les murs latéraux. Elle s'écoule dans trois bassins rectangulaires d'abreuvoir en fonte qui délimite l'emprise de la construction et de la rue. L'eau passe ensuite dans un bac de rinçage carré en pierre, puis dans un grand bassin de lavage rectangulaire. Le pan incliné constituant la pierre à laver d'origine a été rénové par un recouvrement de ciment ménageant une
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [fondeur] Fonderie de Varigney
    Illustration :
    Lavoir de Frizon, plans, coupe et élévations des bassins établis par Lucien Mangin, architecte, en Fontaine-lavoir-abreuvoir de Frizon, vue intérieure des bassins IVR41_20168833660NUC2A Lavoir de Frizon, plans, coupe et élévations de modifications établis par Lucien Mangin, architecte Fontaine-lavoir-abreuvoir de Frizon, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade antérieure Fontaine-lavoir-abreuvoir de Frizon, vue de détail du centre de la facade antérieure Fontaine-lavoir-abreuvoir de Frizon, vue de détail du chapiteau de la colonne centrale Fontaine-lavoir-abreuvoir de Frizon, vue de détail de la signature et date sur l'abreuvoir central
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Ahéville - 3bis rue de Rablemont - en village - Cadastre : 2013 OB 347
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental des Vosges
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale édifices des eaux des Vosges
    Historique :
    "VARIGNEY / Hte SAONE / 1880", les éléments en fonte proviennent des Forges de Varigney. En juin 1914 par sa décision un témoignage de confiance à un des enfants de la commune". En 1880, il est procédé à autour des auges de la fontaine de la rue de Rabiémont (1fcs le m²). Selon la signature sur les bassins , l'agent voyer cantonal de la circonscription de Dompaire réalise des réparations du lavoir qui est très La fontaine-lavoir est établie en 1879 par Thomassin, architecte, natif de la commune, pour 14000frcs, financé par la coupe de bois communaux. Le devis précise que "Le conseil municipal a voulu donner l'acquisition d’un terrain de 10 centiares appartenant à Aimé Gand, pour que l’on puisse circuler facilement
    Représentations :
    ornement géométrique grecque pomme de pin trident La colonne d'alimentation en fonte est de plan octogonale. Elle est ornée de tridents et d'une frise de grecques, et surmontée d'une pomme de pin.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La fontaine-lavoir est située au centre du village, en bordure d'une des rues principales. L'eau était distribuée par une colonne d'alimentation en fonte sur une base en pierre de taille, puis elle se bassin en pierre de taille pour le lavage du linge. La partie lavoir est couverte d'un toit à longs pans reposant sur deux murs en moellons et deux piliers de bois. L'ensemble n'est aujourd'hui plus en eaux et sert de bac à fleur.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [fondeur] Fonderie de Varigney
    Localisation :
    Ahéville - 3bis rue de Rablemont - en village - Cadastre : 2013 OB 347
    Illustration :
    Fontaine-lavoir de Ahéville, vue d'ensemble de trois quarts droit. IVR41_20168833885NUC2A Fontaine-lavoir de Ahéville, vue d'ensemble de trois quarts gauche. IVR41_20168833886NUC2A Lavoir de Ahéville, vue d'ensemble de face IVR41_20168833887NUC2A Fontaine-lavoir de Ahéville, vue d'ensemble de la colonne d'alimentation IVR41_20168833888NUC2A Fontaine-lavoir de Ahéville, vue de détail de la signature et de la date sur un abreuvoir
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Midrevaux - rue neuve - en village - Cadastre : 2017 AB 220
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental des Vosges
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale édifices des eaux des Vosges
    Historique :
    fonte provenant des Forges de Varigney (Haute-Marne) selon la signature portée "VARIGNEY / Hte SAONE". (architecte, conducteur des ponts et chaussées) en 1821. Le devis précise que les laves de la toiture sont Le lavoir de la rue Neuve à Midrevaux est établi selon les plans dressés par Jean-Claude Huot - série 2O315/10). La pierre de fondation incluse en façade antérieure, à droite de la porte de gauche , précise : "CETTE / FONTAINE / A ETE ERIGEE / PAR LES SOINS / DE Mr GAHON / MAIRE DE CE LIEU / 1822" La
    Représentations :
    La colonne d'alimentation de section octogonale orné d'un mascaron à mufle de lion, des tridents ornement architectural mufle de lion grecque pomme de pin trident dans les angles. Une frise de grecques souligne la couverture qui est surmontér d'une pomme de pin.
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    des encadrements en pierre de taille calcaire. Il est couvert d'un toit à longs pans, initialement en rectangulaire excavé, qui permettait de laver le linge à genou. Des bancs sont placés le long des murs La fontaine-lavoir de la rue Neuve est située au centre de Midrevaux, au dessus du ruisseau du Vau . Ce lavoir clos avec portes et fenêtres est construit en moellons enduits avec des chaînes d'angle et en fonte de section octogonale, qui a remplacé l'ancienne en pierre. Elle se déverse dans quatre
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [conducteur de travaux] Huot Jean-Claude [fondeur] Fonderie de Varigney
    Illustration :
    Lavoir de la Rue Neuve à Midrevaux, plans, coupes et élévations dressés par Huot, architecte en Lavoir de la Rue Neuve à Midrevaux, vue d'ensemble de la facade antérieure, de trois quarts gauche Lavoir de la Rue Neuve à Midrevaux, vue d'ensemble de la facade antérieure, de trois quarts droit Lavoir de la Rue Neuve à Midrevaux, vue de détail de la fontaine-abreuvoir IVR41_20178835445NUC2A Lavoir de la Rue Neuve à Midrevaux, vue de détail de la colonne d'alimentation Lavoir de la Rue Neuve à Midrevaux, vue de détail de la colonne d'alimentation Lavoir de la Rue Neuve à Midrevaux, vue de détail de signature sur la colonne d'alimentation Lavoir de la Rue Neuve à Midrevaux, vue de détail de la pierre de fondation en facade antérieure
  • lavoir
    lavoir Lacroix-sur-Meuse - rue du Général de Gaulle - en village - Cadastre : 2012 AB 203
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meuse
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Patrimoine religieux catholique de la Meuse
    Historique :
    l'approbation du comte d'Arros, préfet de la Meuse, pour la construction de plusieurs fontaines. Abîmée lors des En 1837, les élus de commune décident d'utiliser l'eau présente en abondance alentour et obtiennent combats de la Première Guerre mondiale, elle fut restaurée en 1926 par Duilio Donzelli. Elle est classé au titre des M.H. le 31 décembre 1980.
    Référence documentaire :
    tome 2, p. 811 Le patrimoine des communes de la Meuse Paris, 1999, 2 tomes. : Ed. de l'Est, 1991. - 77 p. : ill., plan ; 24 cm
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    abreuvoirs. Sur la façade à la gloire des Neptune et Amphitrite, de part et d'autre de ces colossales Fontaine à la sculpture d'inspiration antique. Celle-ci se compose d'un lavoir et de deux divinités, toutes deux échappées du panthéon gréco-romain, une nouvelle fois dans la langue de Virgile un D'ARROS REMQ PAGI CRUCIS AD MOSAM CUSTODIENTE COMMUNI COETUS FAVENTE SUFFRAGIO ; à droite de Neptune fronton est très décoré, de même que le dessous du linteau (aigle impérial) ainsi que deux inscriptions commémoratives gravées sur le mur. Ce lavoir a été construit dans le centre du village, le long de la rue
    Localisation :
    Lacroix-sur-Meuse - rue du Général de Gaulle - en village - Cadastre : 2012 AB 203
    Illustration :
    Statue de Neptune IVR41_19745505225V
1