Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ancienne synagogue de Remiremont (détruite)
    Ancienne synagogue de Remiremont (détruite) Remiremont - avenue Carnot - en ville
    Historique :
    Si une présence juive est mentionnée avant 1324, la communauté juive de Remiremont remonte à financer les travaux. Ces derniers sont confiés à Charles-Henri Fachot, architecte de la ville de Remiremont de 1871 à 1908. Le premier projet (1867), beaucoup plus ambitieux que celui d’Épinal, consiste en , il est simplifié. Les travaux ayant été interrompus par la guerre de 1870, la synagogue est aménageant une salle pour les délibérations et une autre pour les mariages, à l’entrée, de part et d’autre du
    Référence documentaire :
    DURUPT, Pierre. "Les début de la communauté israélite à Remiremont (1801-1875)". Le Pays de Remiremont, 1986 DURUPT, Pierre. "Les début de la communauté israélite à Remiremont (1801-1875)". Le Pays de 2O401/13 : travaux (ville de Remiremont) cat. 390, p. 297 (Réd. C. Decomps et M.B Bouvet) Les Juifs et la Lorraine. Un millénaire d'histoire partagée [Exposition. Nancy, Musée lorrain. 2009]. Les Juifs et la Lorraine, un millénaire d'histoire Remiremont, 1986, n° 8, p. 79-96.
    Description :
    La synagogue de Remiremont n'est plus connue que par un plan et quelques photographies anciennes bichromie des matériaux, notamment visible dans les deux tourelles d'angle. Elle était couverte par une toiture à longs pans en ardoise les deux tourelles étant coiffées de sortes de bulbes à l'Impériale. Le caractère israélite de l'édifice était indiqué par les deux colonnes engagées couronnées de pinacle, de part et d'autre de la rosace, symbolisant les colonnes du Temple de Salomon et les tables de la Loi en
    Localisation :
    Remiremont - avenue Carnot - en ville
    Titre courant :
    Ancienne synagogue de Remiremont (détruite)
  • Ancienne synagogue d'Epinal
    Ancienne synagogue d'Epinal Épinal - rue de l'ancien Hospice - en ville
    Historique :
    sont succédés à Épinal entre les années 1790 et 1940. Dès 1797, des offices sont célébrés dans la maison d'Abraham Salomon, rue du Petit Rualménil. L'enquête sur les synagogues dépendant du consistoire du canal du Grand Moulin. Les travaux de transformation en synagogue sont exécutés entre 1862 et 1865 incendiée durant l'été 1940 par les allemands.
    Référence documentaire :
    cat. 390, p. 297 (Réd. C. Decomps et M.B Bouvet) Les Juifs et la Lorraine. Un millénaire d'histoire partagée [Exposition. Nancy, Musée lorrain. 2009]. Les Juifs et la Lorraine, un millénaire d'histoire
    Description :
    , la façade principale de style néo-roman présente un triple porche, comme celle de Remiremont. Au , amorti par des Tables de la Loi. Ses dispositions intérieures sont celles de toutes les synagogues de cette période : grande tribune pour les femmes et estrade de lecture placée devant l'arche sainte
  • Synagogue d'Epinal
    Synagogue d'Epinal Épinal - 9 rue Charlet - en ville
    Historique :
    les femmes, grille de communion (sic, il s'agit sans doute de la clôture de l'almémor), sacristie remplacement de Vesoul (Haute-Saône). La synagogue est incendiée en juin 1940. De la Libération à 1948, les rue Charlet. Les travaux sont effectués entre 1956 et 1958 par l'architecte Deschler, sur les plans de juives sépharades arrivées en 1962-1963 La synagogue accueille alors les objets provenant des synagogues disparues (Remiremont, Le Thillot, Rambervillers, Raon-l'Etape)
    Référence documentaire :
    des synagogues de Lorraine". In : [Exposition. Nancy, Musée lorrain. 2009]. Les Juifs et la Lorraine
    Description :
    de grille surmonté d'une claustra en béton moulé dont le dessin en résille évoque les tables de la Saint-Avold en Moselle) mais privilégie généralement le magen David. Entre les deux niveaux, court une
1